Blog

17 Mai
0

Révision constitutionnelle, référendum, législatives, cohésion Rhdp…Le Président Bédié et les ministres du Pdci s’accordent sur les grandes questions de l’heure

Bédié-Ministre PDCI
Révision constitutionnelle, référendum, législatives, cohésion Rhdp…Le Président Bédié et les ministres du Pdci s’accordent sur les grandes questions de l’heure
Comment négocier le référendum constitutionnel ? Faut-il prévoir des primaires pour départager les candidats Pdci aux prochaines législatives ? Quelle clé de répartition retenir au sein du Rhdp pour ces élections législatives ? Conduits par le premier ministre Daniel Kablan Duncan, les ministres Pdci au gouvernement se sont accordés sur les grandes questions brûlantes du moment avec le président du parti, Henri Konan Bédié. Le conclave a eu lieu samedi 14 mai dernier, à Daoukro, ville natale du sphinx Bédié, également président de la conférence des présidents du Rhdp. C’est la deuxième concertation de haut niveau entre l’ancien chef de l’Etat et ses ministres, depuis le gouvernement de janvier 2016. Daniel Kablan Duncan a indiqué qu’il s’est agi pour eux d’échanger sur le « renforcement de la cohésion » au sein du Rhdp, à quelques mois des consultations électorales législatives et référendaires. Le huis clos, selon Duncan, a proposé la tenue d’une réunion de la conférence des présidents du Rhdp. Et souhaité la mise en œuvre pratique et concrète des structures du directoire du Rhdp, sur toute l’étendue du territoire national, notamment, les coordinations. Par ailleurs, les échanges entre les ministres du Pdci et le président Bédié ont planché sur le découpage électoral, un sujet qui fait grincer des dents, notamment dans l’opposition. Cette séance de travail au sommet a adopté la formule des primaires pour départager les candidats du vieux parti aux législatives prévues pour se tenir, faut-il le rappeler, au plus tard, le 20 novembre. À quelques petits mois de cette échéance sensible, le conseil restreint des ministres Pdci tente ainsi de désamorcer toute bombe de discorde et éviter la foire d’empoigne qui avait agité les formations houphouétistes en 2011. Outre le Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, les ministres Patrick Achi, Jean Louis Billon, Thierry Tanoh, Raymonde Goudou, Paul Koffi Koffi et Théophile Ahoua ont pointé présent. Notons que le Pdci compte une dizaine de ministres au gouvernement. Tous avaient figuré à la rencontre du 22 février. « Avec le président Bédié, nous avons fait le point de la situation à la fois politique, économique et social du pays de manière à pouvoir lui fournir des informations que nous avons et surtout avoir ses orientations et ses instructions sur les problèmes politiques. Dans ce sens, vous savez que l’alliance a eu une rencontre ici à Daoukro et des orientations ont été données de manière à aller ensemble au titre du Rhdp, pour toutes les formations politiques vers le prochain référendum, qui va avoir lieu suite à la reforme constitutionnelle prévue. Mais aussi, aux futures législatives », avait indiqué Duncan, à l’issue du premier round du 22 février. Un propos qui résume bien le second conclave de Daoukro, samedi. Les défis et les enjeux ne demeurent-t-ils pas les mêmes ?
Benoit HILI, in Le Nouveau Réveil du mardi 17 mai 2016

Lire la suite
13 Mai
0

INSTALLATION DU COMITE ELECTORAL DU PDCI-RDA, MARDI 17 MAI A 17H30

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, convie Mesdames et Messieurs les membres du Comité Electoral, à la cérémonie d’installation dudit Comité, le mardi 17 mai 2016, à 17h30, au Siège du PDCI-RDA, à Cocody.
Les Délégués Départementaux et communaux sont priés de prendre toutes les dispositions utiles pour participer à cette cérémonie.
Fait à Abidjan, le 12 mai 2016
Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite
13 Mai
0

DECISION N° 010- 2016/PP/CAB DU 31 MARS 2016 PORTANT NOMINATION DES MEMBRES DU SECRETARIAT TECHNIQUE DU COMITE ELECTORAL DU PDCI-RDA

LE PRESIDENT DU PDCI-RDA

– Vu la Loi N° 2000-513 du 1er août 2000 portant Constitution de la République de Côte d’Ivoire,
– Vu la Loi n° 93-668 du 9 août 1993 relative aux Partis et Groupements Politiques,
– Vu la Loi n° 2000-514 du 1er août 2000 portant Code Electoral telle que modifiée par l’Ordonnance n° 2008-133 du 4 avril 2008 portant ajustements au Code Electoral pour les élections de sortie de crise,
– Vu la Résolution n°01/04/10/2013 portant adoption et application immédiate des modifications des Statuts
– Vu la Résolution n°02/04/10/2013 donnant mandat au Président du Parti de nommer dans les deux mois, les membres des Organes crées par le XIIème Congrès Ordinaire
– Vu la décision N°089/2015/PP/CAB du 18 mars 2015 portant nomination des membres du Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA;
– Vu la décision N°07-2016/PP/CAB du vendredi 18 Mars 2016 portant création d’un Comité Electoral du PDCI-RDA ;
– Vu les nécessites de service
DECIDE

Article 1er : Les personnalités dont les noms suivent sont nommées membres du
Secrétariat techniquedu Comité Electoral(CE) du PDCI-RDA. Ce sont :

SECRETAIRE TECHNIQUE : ANGOH Kouacou Casimir

ASSISTANTS: KOUADIO Deborah(Mme)
KOUASSI Dobia Alain
AHON TCHIEKPE Patricia(Mme)
SYLLA Mariam(Mme)
TOSSIO Mathieu
YOBOUET Aime

Article 02: Le Secrétaire Exécutif du Parti, Chef du Secrétariat Exécutif est chargé de l’exécution
de la présente décision qui sera publiée partout où besoin sera.

Fait à Abidjan, le 27 Avril 2016
Henri KONAN BEDIE
Président du PDCI-RDA

Lire la suite
13 Mai
0

DECISION N° 008- 2016/PP/CAB DU 18 MARS 2016 PORTANT NOMINATION DES MEMBRES DU COMITE ELECTORAL DU PDCI-RDA

LE PRESIDENT DU PDCI-RDA


– Vu la Loi N° 2000-513 du 1er août 2000 portant Constitution de la République de Côte d’Ivoire,
– Vu la Loi N° 93-668 du 9 août 1993 relative aux Partis et Groupements Politiques,
– Vu la Loi N° 2000-514 du 1er août 2000 portant Code Electoral telle que modifiée par l’Ordonnance N° 2008-133 du 4 avril 2008 portant ajustements au Code Electoral pour les élections de sortie de crise,
– Vu la Résolution N°01/04/10/2013 portant adoption et application immédiate des modifications des Statuts
– Vu la Résolution N°02/04/10/2013 donnant mandat au Président du Parti de nommer dans les deux mois, les membres des Organes crées par le XIIème Congrès Ordinaire
– Vu la décision N°089/2015/PP/CAB du 18 mars 2015 portant nomination des membres du Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA; 
– Vu la décision N°07-2016/PP/CAB du vendredi 18 Mars 2016 portant création d’un Comité Electoral du PDCI-RDA ;
– Vu les nécessites de service

DECIDE

    
Article 1er : Les personnalités dont les noms suivent sont nommées membres du Comité
de travail Ad hoc dit Comité Electoral(CE) du PDCI-RDA ; ce sont :

PRESIDENT: NIAMIEN NGORAN EMMANUEL

1ER VICE -PRESIDENT: DJAYA AGBOMI JEAN
2EME VICE -PRESIDENT: SILUE KAGNON AUGUSTIN
3EME VICE -PRESIDENT: M’BENGUE ABDOULAYE DIT RACINE
4EME VICE -PRESIDENT: NETRO TAGBO RENE
5 EME VICE -PRESIDENT: GNONKONTE GNESSOA DÉSIRE
6EME VICE -PRESIDENT: BOBI ASSA EMILIENNE (Mme)

SECRÉTAIRE GENERAL: ADIKO FRANÇOIS ROLAND

SECRÉTAIRES ADJOINTS: Me SUY BI GOHORÉ EMILE
KAMAGATE BRAHIMA
LOUISE JEANNE AMINATA  DIOP (MME)
KOSSOUGRO SERY CHRISTOPHE (ME)
PALE DIMATE
Me KONAN CHARLES
                                   
RAPPORTEUR GENERAL : BANZIO DAGOBERT

RAPORTEURS ADJOINTS: AMINATA NDIAYE(MME)
SERI BI NGUESSAN PRIVAT
EZALEY PHILIPPE GEORGES
ZIE COULIBALY DAOUDA
Me LYNDA DADIE SANGARET(MME)
BLESSY CHRYSOSTOME (ME)
 CONSEILLERS
JEANNOT AHOUSSOU KOUADIO
GASTON OUASSENAN KONE
DOUKOURE MOUSTAPHA
EUGÈNE AKA AOUÉLÉ
ALBERT KAKOU TIAPANI
AHOUA TOURE DIT NGODY
KOFFI DIBY CHARLES
ASSANA SANGARE(MME)
MEMBRES
JEROME ACHI PATRICK
NOËL AKOSSI BENDJO
LENISSONGUI COULLIBALY WENCESLAS
ROBERT BEUGRE MAMBE
NIAMKEY KOFFI ROBERT
KOBENAN KOUASSI ADJOUMANI
THÉOPHILE AHOUA NDOLI
KOUAME KRA JOSEPH
NZI ASSAMOUA DESIRE
KONE EPSE KONECOLETTE(MME)
TEHOUA AMA MARIE(MME)
KOUMA KARIDIA KONE(MME)
NDIORE AYA ADELE(MME)
DJEDRI N’GORAN
ALLAH KOUADIO RÉMI
RAYMONDE COFFI GOUDOU(MME)
JEAN CLAUDE BROU
JEAN LOUIS BILLON
NDOHI YAPI RAYMOND
KOUMOUE KOFFI MOÏSE 
KOUACOU GNRANGBE JEAN
AKA VÉRONIQUE EPSE BRA(MME)
OULAI ZAGNE MADELEINE(MME)
TIEHIA  KOUASSI VINCENT
BILE DIEMELEOU AMON GABRIEL
DANHO PAULIN CLAUDE
DENIS KAH ZION
DOULAYE COULIBALY
BROU KOFFI RENÉ  
BONI JOSEPH HENRI  
YEBOUE KOUAME PASCAL
KOUAKOU KOFFI AMÉDÉE     
VEI BERNARD
BANDAMA NGATTA MAURICE  
BABACAUTH KOFFI DONGO
YAYA DEMBELE
KOUASSI BODI THÉODORE
BOUYS SIANELE PHILIPPE
KOUTOUAN ANOUGBLE JÉRÔME
TCHINA SIMONE (MME)    
AKA HERVE
AKE CAMILLE EPSE AKOUN(MME)
HEILMS FRANÇOIS-MARCEL
KOUAKOU  KOUASSI JEAN MARIE
KOUAME NGUESSAN
DIBAI DODO AMÉDÉE 
COFFIE MICHEL BENOIT
AKEBOUE JEAN MARIE         
COULIBALY SITA OUATTARA(MME)
TRAORE ADAM’S KOLIA
CISSE MAMADOU MALICK
DIOMANDE DJENEBOU ZONGO(MME)
KOUASSI PARFAIT
CISSE SEYE ASSETOU(MME)
NGUESSAN DANIEL  JOSEPH
VLEI SUZANNE(MME)
DOUMBIA SALIMATA(MME)  
NGUETTIA KOUADIO MARCEL
DIOMANDE GONTIE
APPOH LAURENT
KAMAGATE BAKAGNAN

                           
Article 14: Le Secrétaire Exécutif du Parti, Chef du Secrétariat est chargé de l’exécution
de la présente décision qui sera publiée partout où besoin sera.
Fait à Abidjan, le 18 Mars 2016
Henri KONAN BEDIE
Président du PDCI-RDA

Lire la suite
13 Mai
0

MODALITÉS DE SÉLECTION DES CANDIDATS DU PDCI-RDA POUR LES ELECTIONS LÉGISLATIVES DE 2016

MODALITÉS DE SÉLECTION DES CANDIDATS DU PDCI-RDA POUR LES ELECTIONS LÉGISLATIVES DE 2016
La Direction du PDCI-RDA porte à la connaissance des militantes et militants, les dispositions arrêtées pour le choix des candidats du Parti aux Elections Législatives de 2016.
En effet, Son Excellence Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA a, d’une part, pris une décision mettant en place un Comité Electoral du PDCI-RDA et d’autre part, consigné les modalités d’analyse des dossiers de candidature dans une note circulaire.

I- DU COMITÉ ELECTORAL DU PDCI-RDA
Le Comité Electoral du PDCI-RDA a pour missions de recevoir, analyser, harmoniser et proposer à la Direction du Parti, les candidatures que doit parrainer le PDCI-RDA pour les Elections Législatives de 2016, conformément aux Statuts et au Règlement Intérieur du Parti et aux dispositions du code électoral.

II- DE LA NOTE CIRCULAIRE RELATIVE AUX MODALITÉS D’ANALYSE DES DOSSIERS DE CANDIDATURE POUR LES ELECTIONS LÉGISLATIVES DE 2016
Cette note circulaire fixe les critères de choix des candidatures, la composition du dossier de candidature, la composition de la Commission Electorale Locale et le calendrier de traitement des dossiers de candidature.

II-1- Les critères de choix des candidatures
Le militant ou la militante qui sollicite le parrainage du PDCI RDA pour les Elections Législatives de 2016 doit :
– remplir les conditions d’éligibilité prévues par le code électoral pour ledit scrutin;
– être un / une militant(e) fidèle et loyal(e) au PDCI- RDA;
– s’acquitter d’une contribution financière de 100.000 FCFA au processus d’analyse des candidatures à payer à la Direction Financière du Parti pour le compte du Comité Electoral du PDCI-RDA.
En cas de nécessité d’élections primaires, le montant d’une contribution financière spéciale à l’organisation desdites élections sera fixé.

II-2- La composition du dossier de candidature
Le dossier de candidature est composé comme suit :
– Une demande manuscrite de parrainage du PDCI-RDA, mentionnant la circonscription électorale choisie;
– Une copie d’extrait d’acte de naissance ou de jugement supplétif en tenant lieu.
– Deux (2) photos d’identité de même tirage;
– La photocopie de la Carte Nationale d’Identité;
– La photocopie de la Carte d’Électeur;
– La photocopie de la carte de militant comportant les stickers des années 2014, 2015 et 2016;
– Une déclaration sur l’honneur du / de la candidat (e) s’engageant à ne pas être candidat(e) indépendant(e), ni à quitter le PDCI-RDA pendant la législature;
– La fiche Technique du / de la candidat(e);
– La fiche Technique de la Délégation Départementale ou Communale;
– Le reçu de la contribution financière du/ de la candidat(e).

II-3- La composition de la Commission Electorale Locale
L’analyse des candidatures au sein de chaque Délégation Départementale ou Communale est opérée par une Commission Electorale Locale composée comme suit:
– Le Délégué Départemental ou Communal, Président
– Les membres du Bureau Politique et du Comité des Sages de la Délégation Départementale ou Communale;
– Les membres du Grand Conseil Régional de la Délégation Départementale ou Communale;
– Les Secrétaires Généraux de Section;
– Les membres du Bureau de la Délégation Départementale ou Communale.
Pour prendre part aux délibérations de la Commission Electorale Locale, les personnalités ci-dessus énumérées doivent être à jour des cotisations de 2014, 2015 et 2016.

II-4- Le calendrier de traitement des dossiers de candidature.
La réception et l’examen des dossiers de candidature se feront selon le calendrier suivant:
– du 1er au 15 juin 2016 : Dépôt des dossiers de candidature au Bureau de la Délégation Départementale ou Communale, contre récépissé.
– du 16 au 30 juin 2016 : Examen des demandes de parrainage par les Commissions Électorales locales.
-du 1er au 08 juillet 2016: Transmission de tous les dossiers de candidature reçus et des procès verbaux de réunions des Commissions Électorales Locales au Comité Electoral du PDCI-RDA.
– du 11 juillet 2016 au 21 août 2016 : Travaux du Comité Electoral du PDCI-RDA et remise du Rapport d’activités à la Direction du Parti.
Par ailleurs, le Président du Parti insiste sur l’objectivité et la sérénité qui doivent entourer cette opération d’analyse des candidatures afin de garantir le succès du Parti aux Elections Législatives de 2016.
Fait à Abidjan, le 12 mai 2016
P. Le Président du PDCI-RDA
P.O. Le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA
Pr Maurice KAKOU GUIKAHUÉ

Lire la suite
12 Mai
0

Pr Maurice Kakou Guikahué (S.E) à propos des législatives: «Le Pdci a pris sa décision…Nous allons en RHDP»

IMG_6091
Après une importante réunion, mercredi 11/05, avec les élus et les délégués du Pdci Rda, Pr Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du Pdci a échangé avec la presse.

Comment le Pdci va-t-il traiter la question des candidatures ?
Des comités électoraux locaux présidés par le délégué dans lesquelles sont les membres du Bureau politique, le Comité des sages, les membres du Grand conseil, les secrétaires de sections, vont réceptionner les dossiers et donner un avis sur le profil du candidat à la candidature. Leur rôle n’est pas de choisir, leur rôle est de renseigner le dossier pour faciliter la tâche au Comité national qui a pour rôle de recevoir, d’analyser, d’harmoniser, de proposer les candidatures au président du parti, qui est le seul habilité à faire les choix. Donc, c’est un travail à la chaine. Nous avons mis les Commissions en place. Nous avons dit aussi que pour avoir droit de délibération dans ces commissions, il faut être à jour de ses cotisations de 2014, 2015 et 2016 tout comme les candidats. Nous avons aussi fait le calendrier de réception des candidatures, d’analyse des candidatures et de transmission des candidatures qui sera publié incessamment après les analyses. Le président, également va faire connaître sous peu le Comité électoral.

Qu’avez-vous retenu par rapport à la révision de la liste électorale ?
Les délégués sont d’avis avec nous pour dire que, les équipes de la révision électorale ne sont pas suffisantes. Le Pdci propose qu’on mette au moins une équipe par pays rural, déjà sa mise en place dans le cadre des Frar. La réunion a décidé qu’on insiste auprès de la Cei pour que ces correctifs puissent être faits.

Le Comité électoral transmet toutes les candidatures, même s’il y a 10 candidatures ?
Il y a un Comité national qui va arbitrer, qui va aller se renseigner, qui travaille pour le compte du président pour lui faire des propositions. Pour qu’il décide. Au niveau local, le délégué et les autres ne décident pas, ils reçoivent les dossiers de candidatures, les analyses et ils les transmettent. On a même fait des fiches à remplir par le candidat et il y a des fiches d’analyses à remplir par la Délégation et la Commission électorale se réunit pour dire voici le profil des candidatures, ça s’arrête là. Et les Délégations transmettent toutes les candidatures au niveau national même s’il y a 20 candidats par Circonscription électorale, mais avec un avis sur le profil du candidat. C’est des avis renseignés pour mettre la Commission électorale à l’aise. Mais, ce ne sont pas les délégués qui choisissent les candidats.

Un délégué peut être candidat alors qu’il préside la Commission ?
Oui, ça ne pose aucun problème. D’autant plus que le travail est collégial. Quand on va discuter de son dossier à la base, ça sera devant tout le monde que l’avis sera donné. Maintenant, par décence, on peut lui dire, monsieur le délégué, il faut vous retirer. Mais, il reste président. On peut être délégué et ne pas être choisi, ça peut arriver. Tous les délégués ne sont pas d’office choisis.

Ceux qui sont des élus sont-ils forcément désignés si l’on va en Rhdp ?
Dans un parti politique, on change de député. Ce n’est pas parce que quelqu’un est député qu’à la prochaine élection, il reste automatiquement député. Pour l’instant, c’est aller trop vite en besogne. Le Pdci vient de se prononcer. Aujourd’hui, nous sommes un groupement politique après avoir élu un président Rhdp, la logique aurait voulu qu’on ait des députés Rhdp. C’est une décision du Pdci, le président Bédié a décidé, j’ai été instruit de sensibiliser les élus et les délégués pour qu’ils sensibilisent à leur tour la base. C’est ce travail qu’on a commencé. Maintenant, nous attendons les autres composantes du Rhdp pour qu’elles répondent à cet appel du Pdci. Mais le Pdci a pris sa décision, il est prêt à aller en Rhdp.

Le député sortant dépose lui aussi sa candidature ?
Oui, parce que c’est un nouveau cycle. On renouvelle le personnel politique. Si tu ne déposes pas ta candidature, c’est que tu ne veux plus être candidat.

Est-ce à dire qu’il n’y aura pas de primaires ?
Dans la circulaire que le président a faite, il va graduellement. Il va dans le principe que dans nos statuts, il est écrit que le choix des candidats, c’est les primaires ou le consensus. Mais si le consensus l’a emporté pourquoi vous voulez aller aux primaires ? Donc pour le président, on lance la sélection des candidatures dans les zones. Peut-être qu’il y a des zones où il y aura des candidatures uniques, il y a des zones où il y aura des candidatures multiples mais, après la médiation de la Commission électorale locale, il y en a qui pourraient se retirer et puis il y a des zones où ça peut causer des problèmes. Et malgré, ce qu’on dit, ils refusent de se retirer. Parce que bien souvent, les gens disent qu’ils sont pour le consensus, mais chacun veut que le consensus se fasse autour de sa personne. Donc, si on se rend compte que le consensus ne marche pas, on va aux primaires. Ce sera des primaires au cas par cas.

Quand est-ce que les autres partis du Rhdp vont se mobiliser pour que la discussion ait lieu en vue d’aller en Rhdp ?
On a un directoire. Il n’y a pas de date encore. Le Pdci fait une sélection interne. Vous me donnez l’occasion de clarifier, car certaines personnes s’interrogent de savoir pourquoi le Pdci demande qu’on parte en Rhdp et il crée un Comité électoral ? LeComité électoral créé par le Pdci l’a été pour voir le profil des meilleurs cadres du Pdci qui peuvent briguer un poste de député. Maintenant, nous voulons aller en Rhdp, nous allons partir à la discussion. Et là-bas il va y avoir une répartition des circonscriptions électorales par parti politique. On va dire le Pdci, vous avez x circonscriptions, le Rdr, vous en avez y. Maintenant, les x qu’on nous donne, il faut les meubler. Mais si on n’a pas fait notre sélection avant, où allons-nous trouver les gens pour qu’ils aillent en compétition ? Donc, le travail qu’on fait aujourd’hui, c’est un travail pour être prêt. Si demain, on nous dit voici les circonscriptions dont vous disposez, on applique les dispositions déjà prises. Si on nous dit aussi voici le nouveau découpage et qu’il y a des circonscriptions qui ont été éclatées, on s’adapte. On sait que ce n’est pas tout le territoire qui va être redécoupé. Notre Comité électoral, c’est surtout pour nous permettre de sélectionner nos cadres qui sont candidats à la députation en Rhdp. Maintenant, à l’impossible nul n’est tenu. Si le Rhdp, ça ne marche pas, alors tout le monde se battra comme il pourra, sinon nous, nous travaillerons pour que le Rhdp marche.

Concrètement, la répartition en Rhdp se fera comment ?
Ce que nous voyons, nous, au Pdci, c’est qu’on va à la discussion. On partage les circonscriptions et on demande à chaque parti d’aller remplir. C’est le schéma du Pdci. C’est-à-dire que si par exemple, il y a 255 circonscriptions, on dit il y a 120 qui reviennent au Pdci. On donne la nomenclature, le Pdci prend ce qu’il a eu et puis, il met les cadres qui peuvent gagner là-bas. On dit le Rdr a eu 130 circonscriptions par exemple, le Rdr va et choisit ses candidats et il pourvoit les 130 circonscriptions. Voici le schéma du Pdci.

Quel sera le sort des indépendants, ceux qui iront tout de même contre la décision du parti ?
Le 12ème Congrès a été clair, si on est indépendant, il y a des sanctions. Et ce qu’on a dit dans la circulaire qu’on va publier sous peu, que le candidat à la candidature va signer une déclaration sur l’honneur que s’il n’est pas choisi, il s’engage à ne pas être candidat indépendant, ni à quitter le Pdci.

Et s’il signe et qu’il ne respecte pas ?
Mais c’est son honneur qu’il bafoue. Il aura bafoué son honneur.
Propos recueillis par G. TRESSIA et D. SORY

Lire la suite
11 Mai
0

Côte d’Ivoire-Révision de la liste électorale : «Le Pdci est inquiet…» (Pr Guikahué, Secrétaire Exécutif)

Guikahué_itw 2016

Côte d’Ivoire-Révision de la liste électorale : «Le Pdci est inquiet…» (Pr Guikahué, Secrétaire Exécutif)
A l’issue de la session du Secrétariat exécutif, mardi 10/05, Pr Maurice Kakou Guikahué a fait le point à la presse.
Vous venez de présider une session du Secrétariat exécutif. Peut-on avoir le contenu ?
Nous avons fait le point des 70 ans du Pdci. Nous avons surtout discuté du compte rendu de la dernière réunion de la Commission électorale indépendante (Cei). La commission électorale a informé les partis que très bientôt il y aura la révision de la liste électorale en leur indiquant à peu près la période des élections législatives 2016 qui se situe autour du 20 novembre. Donc le Secrétaire exécutif chargé des élections nous a fait le compte rendu. Nous avons fait une analyse et des critiques pour connaitre la position du Pdci sur le contenu de cette réunion. Nous en avons profité pour analyser la mise en place d’un comité électoral national qui avait été déjà fait. Egalement les procédures, les modes d’analyse, les recueils des candidatures pour que tout cela soit consigné dans une circulaire signée du président du parti pour ne pas que les uns et les autres aillent dans tous les sens. C’est ce projet que nous avons analysé pour le porter très bientôt à la connaissance du président du parti. Et après sa validation, nous allons faire connaitre le dispositif que le Pdci met en place pour préparer les élections législatives.

En ce qui concerne la Cei, qu’est-ce que vous avez arrêté ?
Nous nous sommes inquiétés du fait que bien qu’il y ait 10500 lieux de vote, la Cei veut faire la révision de la liste électorale en ne mettant en place que 1000 équipes qui sont en plus fixes. Donc nous avons détecté le problème de mobilité des populations. Et nous craignons que les choses ne se passent pas comme la dernière fois où on avait des équipes fixes et personne n’avait bougé. Et vu le faible taux de participation, on a été obligé de rajouter 15 jours. Nous pensons qu’après cette expérience, on pourrait se prendre autrement. Nous sommes en train de faire l’analyse. Demain (Ndlr : aujourd’hui) nous avons une réunion avec les délégués pour en discuter et faire nos propositions à la Commission électorale indépendante.

Est-ce que vous appréciez la date proposée ?
C’est une date constitutionnelle. Dans le code électoral, il y a des dispositions qui prouvent qu’on doit faire les élections à une certaine date avant la fin de la mandature en cours. Ce sont des dispositions légales. On n’a pas à être contre ou pour. On sait qu’on a fait des élections en décembre 2011, 5 ans après on doit faire les élections en 2016. Donc nous nous y attendions depuis longtemps. Et depuis le mois de Janvier, le Secrétariat exécutif a commencé à préparer les élections. Le Pdci se prépare mais également à la conférence que nous avions faite avec les élus nous avons dit de tenir compte de l’environnement politique dans lequel le Pdci évoluait et qui était caractérisé par l’existence d’un groupement politique qui s’appelle le Rhdp. Donc nous nous apprêtons localement et nous avons pris position. Nous avons suggéré qu’on aille en Rhdp aux législatives de 2016. Parce que nous sommes allés en Rhdp à la présidentielle et nous avons un gouvernement Rhdp. Ce serait intéressant qu’il y ait des cadres du Pdci, du Mfa, du Rdr, de l’Udpci, de l’Udci qui soient élus députés mais sous le signe du Rhdp comme nous avons élu le président Ouattara sous le signe du Rhdp. Vous me demanderez comment les choses vont se passer. Mais en Rhdp, cela veut dire que les circonscriptions électorales risquent d’être partagées, les sièges vont être partagés. C’est de cette manière que je vois le Rhdp. Comme nous avons installé les coordinations locales du Rhdp, il y a des circonscriptions où nous allons positionner un cadre du Pdci, du Rdr, du Mfa, de l’Udpci et nous allons faire la discussion. Une fois que les circonscriptions où seront positionnés les différents cadres sont définies et tranchées, il appartiendra à chaque parti politique de regarder dans son vivier pour dire qui occupera la place qui lui est attribuée. Mais si on croise les bras et qu’on ne sait pas qui veut être candidat chez nous et qu’on nous attribue des sièges, comment est-ce qu’on va les pourvoir ? Donc le travail que nous faisons actuellement est un travail de mise en place d’une base de données pour montrer ceux qui sont intéressés par les candidatures, le profil de nos candidats qui peuvent gagner les élections. Et nous allons attendre.

Cela veut-il dire que le travail du comité électoral a déjà commencé ?
Le travail du comité électoral n’a pas encore commencé, le président va très bientôt mettre en place le comité électoral. Mais avant, il fallait qu’il définisse les modalités de sélection des candidatures et ce sont ces dossiers que nous avons préparés et que le président va valider. Une fois que cela sera fait, ça veut dire que tout l’arsenal des textes qu’il faut pour l’analyse de nos candidatures sera complet, donc, le comité électoral dès qu’il est connu ne fera qu’appliquer les textes que le président aura déjà pris. Donc, ce sont ces textes-là que nous venons d’établir.

Est-ce qu’il y aura effectivement des discussions pour que les houphouétistes partent en Rhdp aux législatives à venir ?
Nous avons un directoire, nous avons un groupement politique. On ne peut pas aller aux élections législatives sans que le directoire ne se réunisse. C’est l’une des missions du directoire. On est en groupement politique, on a dépassé le stade de l’alliance. Sur le plan pédagogique, je le répète souvent, aujourd’hui on est dans un groupement politique et dans le code électoral, les groupements politiques ont le droit de présenter des candidatures d’autant plus qu’à l’élection suprême qui est la présidentielle, le groupement politique Rhdp a présenté une candidature. Moi, je le dis, c’est le fonds de ma pensée, je ne vois pas autrement et la survie du Rhdp dépend du fait qu’on aille aux législatives en Rhdp. Je fais toutes les analyses, les réflexions politiques et tout, mais je ne vois pas comment on peut avoir un président en Rhdp et aller à des élections dispersés et puis continuer de parler de Rhdp. Donc, pour moi, comme je le dis souvent, c’est le test grandeur nature pour tester notre capacité de générosité, de partage et notre vraie adhésion au Rhdp. Est-ce que le Rhdp dont on parle vient du fond du cœur ou bien sur les lèvres.

Monsieur le ministre concernant la question du découpage, est-ce que vous en avez parlé ?
Actuellement, la Commission électorale indépendante (Cei) se réunit. Il y a des propositions qui sont faites. Le Pdci a travaillé aussi sur le découpage. C’est un dossier qui appartient à la Cei. Quand elle va convoquer les représentants des partis politiques, le Pdci sera prêt parce que nous, nous avons déjà fait le travail.

En ce qui concerne les 70 ans du Pdci, quels sont les points de satisfaction… ?
Les militants les ont fêtés selon leur programme. Ce qu’on peut dire c’est qu’à part Issia, où le délégué était en deuil, Jacqueville où la déléguée n’était pas prête, Kouassi-Kouassikro et Korhogo. Le premier ministre Ahoussou Jeannot va dans le Poro (Korhogo) le week-end. Cette fête n’avait pas été faite parce que le président Bédié a décidé d’honorer le patriarche Gon Coulibaly et M. Bema Coulibaly et il y a le secrétaire général de la Présidence Amadou Gon, qui est de la famille, qui avait voulu être présent. Donc, on a attendu que son calendrier puisse correspondre et c’est la période du 13 au 14 qui a été choisie.

Ceux qui sont en retard peuvent toujours fêter ?
Oui, ils peuvent toujours, surtout qu’en filigrane, nous avons des décorations à remettre. Donc, ils peuvent toujours organiser les 70 ans qui ont été clôturés officiellement. On peut dire que 98% des départements ont célébré leurs 70 ans. Nous avons distribué au total, en attendant les médailles qui vont à Korhogo, nous avons distribué 1517 médailles au lieu des 1350 prévues. Donc, le président Bédié a fait un effort supplémentaire au cours de la fête en nous permettant de commander de nouvelles médailles. Il y a eu 578 grand-officiers, 260 Commandeurs, 299 officiers et 380 chevaliers sur cette période. Il y a eu 167 médailles de plus. Mais on n’a pas encore terminé, puisque je vous ai indiqué les départements qui restent.

Avez-vous un message concernant les décorations et les 70 ans. Qu’avez-vous à dire aux militants ?
Ce que j’ai à dire, c’est que tous ceux qui n’ont pas été décorés, il ne faut pas qu’ils se découragent. C’est à l’image de l’Etat de Côte d’Ivoire. Nous sommes des millions, mais chaque fête d’indépendance, c’est un petit lot qui est décoré et c’est la même chose. C’est pour ça qu’on appelle ça des distinctions, c’est-à-dire qu’à un moment donné, on distingue un certain nombre de personnes. C’est régulier. Je demande aux militants de rester sereins parce que c’est devenu annuel. Tous les ans, au mois d’avril, il y aura des décorations de militants. Au moins 1000 médailles vont être remises. Indépendamment des décorations que le président du parti peut décider à tout moment. Par exemple, le président veut décorer tel militant pour telle raison, il le fait. On n’a pas besoin d’attendre avril. Donc, à tout moment on décore, mais avril, c’est le moment où on culmine dans les décorations. C’est donc devenu un processus permanent. Par conséquent, ceux qui n’ont pas eu les médailles cette fois-ci, il ne faudrait pas qu’ils se découragent.
Propos recueillis par
DIARRASSOUBA SORY (Le Nouveau Réveil)

Lire la suite
10 Mai
0

Commémoration des 70 ans du PDCI- RDA: les remerciements du Président Henri Konan BEDIE

Le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire- Rassemblement Démocratique Africain( PDCI-RDA) créé le 9 avril 1946, vient de fêter avec faste ses 70 ans durant tout le mois d’avril 2016.
Vu la mobilisation exceptionnelle observée à toutes les étapes des festivités, révélatrice de la ferveur des militantes, militants, sympathisantes et sympathisants du PDCI-RDA.

Au regard de l’élan de solidarité manifesté par les responsables des Partis politiques frères du RDA, du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix(RHDP) et de ceux de l’administration et de la securité pour un franc succès des cérémonies de cette commémoration.
Son excellence, Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA et la Direction du PDCI-RDA

Expriment leur profonde gratitude au Gouvernement pour la sollicitude et le soutien dont il a fait preuve en garantissant un environnement paisible tout au long des trois(3) semaines d’activités.

Remercient et félicitent les forces de Sécurité pour leur vigilance au cours de ces manifestations festives.

Saluent le vif intérêt de la presse nationale et internationale marqué par sa mobilisation et le professionnalisme qui a caractérisé la couverture médiatique de ces festivités.

Encouragent les membres de toutes les instances du Parti pour leur participation active et leur contribution substancielle au succès éclatant de ce soixante – dixième anniversaire.

Saluent la présence fort distinguée des partis politiques frères du RDA et du RHDP qui ont exprimé leur attachement à l’union des Houphouétistes.

Se félicitent de la présence massive des militants à toutes les étapes de cette commémoration, testament réel de notre Rassemblement et de notre Renaissance.

Rendent un hommage appuyé aux anciens pour leur implication sans réserve dans l’organisation et le succès de cet anniversaire.

Expriment leur reconnaissance à tous les hommes de bonne volonté ayant apporté leur aide et leur soutien matériel à l’organisation de cette manifestation commémorative ;

Saluent l’élan de générosité des donateurs qui, par leur altruisme ont contribué à la réussite parfaite des cérémonies commémoratives du 70ème Anniversaire du PDCI-RDA.

Félicitent tous les membres du Comité d’organisation pour la parfaite organisation des manifestations.

Demandent aux militantes et militants de demeurer mobilisés en maintenant fermement allumée la flamme militante qui vient d’être rallumée.

Fait à Abidjan, le 3 mai 2016

P. Le President du PDCI-RDA
P.O. Le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Pr Maurice KAKOU GUIKAHUE

Lire la suite
07 Mai
0

Le nouveau site Web officiel du Pdci est prêt et fonctionnel-Le président Bédié au Comité Economie Numérique: «Vous avez accompli votre mission»

CGSEN_2
www.pdcirda.ci, c’est le nouveau site web officiel du Pdci-Rda. Il a été présenté au président Henri Konan Bédié, le jeudi 28 avril dernier, à sa résidence à Cocody par le comité chargé du site web et de l’économie numérique du Pdci-Rda. Le premier responsable dudit comité, Jean-Marc Bédié, en dévoilant cet outil, a indiqué que cela est le fruit du travail d’une équipe mise en place par le président du Pdci-Rda, le 27 février dernier. Ce site web présente le parti septuagénaire dans toutes ses composantes (Historique, organigramme, ses structures, ses événements…). En outre, cet outil d’interface graphique d’information comprend une télévision et une radio en ligne ( PdciwebTv et Pdci Web Radio ). Les militants du Pdci-Rda pourront désormais avoir toutes les informations de leur parti sur ce site. Mieux, des personnes peuvent s’abonner à la newsletter du site ou devenir militant du parti via un formulaire disponible sur ce site internet et même faire des achats d’articles et de gadgets à l’effigie de ce parti. Par ailleurs, le Pdci s’est mis aussi aux normes des réseaux sociaux avec la création d’un compte Faceboock et Twitter. Jean-Marc Bédié a, par ailleurs, présenté au président Bédié, la stratégie numérique 2016-2020 du Pdci-Rda. Après cette présentation éloquente de ce site, le président du Pdci-Rda a félicité le comité chargé du site internet et de l’économie numérique du Pdci-Rda, pour la qualité du travail présenté. « Vous avez accompli la mission que je vous ai confiée », a souligné le président Henri Konan Bédié avant de suggérer au comité d’inclure une rubrique qui prendra en compte les militants, à savoir leur nombre, leur identité, leur délégation et la localité habitée. Pour sa part, le secrétaire exécutif en chef, Maurice Kakou Guikahué, tout en se félicitant de cet instrument important pour son parti, a fait quelques observations au comité afin que les informations disponibles soient renforcées. Par ailleurs, il a annoncé que ce site internet sera présenté aux élus du Pdci-Rda, aux délégués départementaux et communaux. En outre, le ministre Gukahué a indiqué qu’une journée portes-ouvertes sera organisée au mois de mai pour que ce site web officiel du Pdci-Rda soit dévoilé au grand public.
G. TRESSIA avec Le Nouveau Réveil

Lire la suite
07 Mai
0

Le S.E Guikahué convie les délégués, les élus, les Coordonnateurs des GCR, les UFPDCI et les JPDCI à une importante réunion, le mercredi 11 mai 2016

Le S.E Guikahué convie les délégués, les élus, les Coordonnateurs des GCR, les UFPDCI et les JPDCI à une importante réunion, le mercredi 11 mai 2016

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, convie Mesdames et Messieurs les Délégués Départementaux et Communaux, les Coordonnateurs des Grands Conseils Régionaux, les Elus du PDCI-RDA (Députés, Maires, Présidents de Conseil Régional, Gouverneur et Vice-gouverneurs de District, membres du Conseil Économique et Social militants du PDCI-RDA), les Présidentes Nationales des UFPDCI Urbaine et Rurale et des Présidents Nationaux de la JPDCI Urbaine et Rurale, à une réunion, le mercredi 11 mai 2016, à 17h30, au Siège du PDCI-RDA.
Fait à Abidjan, le 5 mai 2016

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite