Blog

11 Août
0

Nouvelle Constitution ivoirienne-Rencontre avec le Comité des Experts: Le PDCI-RDA fait des précisions…

Suy Bi G
A l’invitation du Comité des Experts chargé de l’élaboration de l’avant-projet de la nouvelle Constitution, une délégation du PDCI-RDA s’est rendue le mardi 09 aout 2016, à l’Hôtel SOFITEL Ivoire pour y échanger avec ledit Comité.
La délégation du PDCI-RDA, composée de Six Membres du Comité des Experts du PDCI-RDA, mis en place par le Président Henri KONAN BEDIE, était conduite par Maître SUY BI Gohoré Emile, Président du Comité des Experts du PDCI-RDA et Secrétaire Exécutif chargé des Affaires Juridiques.
La rencontre s’est déroulée à huis clos, et n’a été suivi d’aucune déclaration.
Cependant, rapportant l’information relative à cette réunion, la presse écrite tente de faire croire que le PDCI-RDA aurait dit NON, NON et NON à la Nouvelle Constitution.
Cette information est complètement fausse, en ce qu’elle ne reflète pas la position exprimée par la Délégation du PDCI-RDA au cours de cette rencontre.
En effet, la Délégation du PDCI-RDA a salué la démarche du Comité des Experts chargé de l’élaboration de la Nouvelle Constitution et s’est réjoui de l’occasion qui est donnée au Parti de prendre part au processus en cours.
La Délégation a rappelé que comme le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA l’a indiqué lors de la rencontre du Président de la République avec les Partis politiques membres du RHDP, dès l’annonce du calendrier de la réforme constitutionnelle, le Président Henri KONAN BEDIE avait mis en place un groupe de travail qui se tenait prêt à proposer la contribution du PDCI-RDA aux débats.
La Délégation a donc indiqué au Comité des Experts que l’équipe mise en place par le Président du PDCI-RDA attend de recevoir le projet de texte en préparation pour faire des propositions concrètes et constructives qui réflèteront la position du Parti.
Dans cette attente, la Délégation du PDCI-RDA a, dans des remarques préliminaires, soutenu l’idée de la Réforme Constitutionnelle et souhaité que cette initiative serve d’occasion pour tirer les leçons des crises successives que notre pays a connues afin d’élaborer un projet portant des aménagements consensuels et inclusifs qui, tout en maintenant et réaffirmant les libertés individuelles et collectives, permette de hisser notre Pays au rang des nations modernes avec des institutions fortes.
La Délégation du PDCI-RDA a fait savoir au Comité des Experts que le Parti est favorable à la création d’un poste de Vice-président de la République, destiné à assurer la stabilité du pouvoir exécutif et indiqué que pour le PDCI-RDA, la création de ce poste ne devrait pas être incompatible avec le maintien d’un poste de Premier Ministre.
Relativement à l’article 35 de la Constitution du 1er aout 2000, la Délégation a rappelé que le PDCI-RDA, signataire des Accords de Paix de Paris en 2003 et Parti respectueux de ses engagements, demande l’insertion dans le texte en préparation de la mouture consensuelle telle qu’adoptée par la Table Ronde de Linas-Marcoussis.
La Délégation a indiqué que le PDCI-RDA milite également pour la création du Sénat, en vue d’un Parlement bicaméral, comme suggéré depuis 1998.
La Délégation du PDCI-RDA a soutenu que le Parti milite pour le maintien de la limitation du nombre de mandats présidentiels à deux, avancée démocratique qu’il faut préserver.
La Délégation a enfin fait savoir au Comité des Experts que pour le PDCI-RDA, toutes les modifications en projet peuvent être entreprises dans le cadre d’une Révision de la constitution actuelle. Cette révision, ainsi que ses modalités sont prévues par les articles 124 et suivants de la Constitution, ne peut conduire qu’à une Constitution réaménagée et non à une nouvelle Constitution, entraînant le passage à la Troisième République.
La Délégation a rappelé que la Révision constitutionnelle demeure, à ce jour, le seul point en suspens des Accords de Linas Marcoussis qui constituent, à n’en point douter, le socle de la réconciliation en Côte d’Ivoire.
Au cours de la rencontre du 09 aout 2016, le PDCI-RDA ne s’est donc pas opposé à la réforme constitutionnelle envisagée.
Fait à Abidjan, le 10 aout 2016
Le Groupe de travail du PDCI-RDA
Le Président
Maître SUY BI Gohoré Emile, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, Chargé des Affaires Juridiques

Lire la suite
07 Août
0

An 56 de la Côte d’Ivoire : Guikahué (CSE du PDCI) réagit au discours du Président Ouattara…

Guikahué_Ph-id
7 août 1960-7 août 2016, cela fait 56 ans que la République de Côte d’Ivoire a quitté le joug français pour son indépendance, sous la houlette de Félix Houphouët-Boigny, Premier Président de ladite République. Comme chaque année, le 6 août, veille de la commémoration de cette indépendance, le Chef de l’Etat, SEM Alassane Ouattara, s’est adressé aux ivoiriens et au monde entier.
En mission à l’extérieur du pays, Pr Maurice Kakou Guikahué, Chef du Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA, suit de très près l’actualité de son pays. Il n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction, tant au niveau du contenu du message que de l’espoir redonné par le Chef de l’Etat à sa population, à son peuple. Ci-dessous sa déclaration, depuis l’Europe.
« Le Président de la République, SEM Alassane Ouattara, a fait un discours dense et responsable. Ce discours montre que le Chef de l’Etat est bien informé des réalités quotidiennes des Ivoiriens. Admiration au Chef de l’Etat pour le rappel concernant la compagnie CIE qui a fait un sacrifice financier énorme en fournissant gratuitement l’électricité sans discontinuité pendant la période de crise et qui a même refusé de priver le Nord d’électricité pendant la phase aigüe de la crise ivoirienne en 2004.
Bon courage pour la décision d’appliquer totalement les Accords de Linas-Marcoussis en initiant la révision constitutionnelle.
Bravo pour la subvention des producteurs de vivriers. Très beau discours d’espoir.
Pr Maurice Kakou Guikahué
Secrétaire Exécutif du Pdci Rda »

Lire la suite
31 Juil
0

USA/Depuis Washington DC, Guikahué (CSE) met les délégués généraux en mission

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Les Délégués Généraux, les militants et sympathisants du PDCI-RDA des Etats-Unis d’Amérique ont eu une rencontre d’échanges, une séance de travail, de 4h (de 16h30 à 20h30) avec le Chef du Secrétariat Exécutif (CSE) du PDCI-RDA, le Professeur Maurice Kakou Guikahué, ce samedi 30 Juillet 2016, à Washington DC, Sheraton Silver Spring Hotel. Ci-dessous, le discours liminaire du CSE.

Mesdames et Messieurs les Délégués Généraux,
Madame la Coordinatrice du Grand Conseil Régional du PDCI-RDA,
Honorables membres des Instances du Parti,
Mesdames et Messieurs,
Je voudrais avant tout propos, vous transmettre les salutations militantes et les encouragements de SEM Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA.
Le Président du Parti vous encourage pour votre foi militante, l’abnégation et l’engagement dont vous faites preuve dans la gestion quotidienne du Parti.
Je voudrais ensuite me réjouir d’être avec vous cet après-midi, pour échanger avec vous sur la vie du PDCI-RDA dans cette partie du monde réputée pour son leadership en matière de démocratie.
Mais avant, permettez-moi de vous remercier pour l’accueil chaleureux que vous m’avez réservé lors de mon arrivée à Philadelphie où je séjourne depuis une semaine dans le cadre du Forum des Leaders Internationaux 2016 du NDI et de la Convention du Parti Démocrate qui a connu l’Investiture du Sénateur Hillary CLINTON.
Au cours du Forum du NDI, nous avons eu des échanges importants sur l’élection présidentielle aux Etats-Unis; la candidature, le rôle des primaires, la conduite de la campagne, la Convention d’Investiture, les Media et surtout ces dernières années la puissance des réseaux sociaux ainsi que l’évolution de l’électorat.
Tous ces échanges sont des enseignements pour nous dans le cadre de la promotion de la démocratie dans notre Pays.
J’ai voulu que la rencontre de ce jour soit une séance de travail avec les responsables de haut niveau que vous êtes. Une séance de travail au cours de laquelle, nous disposerons d’assez de temps pour mener une réflexion profonde sur vos activités et apporter dans la mesure de nos capacités, des réponses précises et concrètes aux préoccupations qui pourraient être les vôtres.
Je souhaite aborder avec vous, la mise en œuvre de la restructuration du Parti telle que décidée par le 12èmeCongrès Ordinaire de notre Parti et le fonctionnement de vos Délégations.
Je profite de cette occasion pour saluer votre participation active à toutes les activités majeures initiées par la Direction du Parti, depuis ces deux(2) dernières années: la promotion de l’Appel de DAOUKRO, le pré-congrès et le 5ème Congrès Extraordinaire, l’élection présidentielle du 25 octobre 2015 et surtout la commémoration du 70eme anniversaire du Parti.
Mesdames et Messieurs,
Dans le cadre de la restructuration du Parti, après le 12èmeCongrès, qui a brillamment renouvelé son mandat à la tête du Parti, le Président Henri KONAN BEDIE a pris un certain nombre de décisions dont celle relative à l’accroissement du nombre de Délégations Générales par la création de vingt-quatre (24) nouvelles Délégations Générales afin de renforcer l’encadrement de proximité des militants.
Ainsi en Amérique du Nord, nous avons Huit (8) Délégations Générales aux Etats-Unis et trois (3) au Canada. Sept (7) des Huit Délégués Généraux des Etats-Unis et les trois(3) du Canada ont été nommés.
Une Coordinatrice du Grand Conseil Régional de l’Amérique du Nord a été nommée.
Il vous a été également demandé de mettre en place des Sections et plus tard des Comités de base, c’est à dire, implanter le Parti.
Quelles dispositions avez-vous prises pour que nos militants puissent participer au rayonnement du Parti?
Quels mécanismes de recouvrement des cotisations des militants sont-ils en vigueur?, etc.
Nous discuterons de l’avancement de ces chantiers dans chaque Délégation Générale, parce qu’avant de parler de mobilisation des militants, il faut d’abord s’assurer de la solidité de l’architecture organisationnelle.
Vous comprenez maintenant pourquoi lors de ce passage, je n’ai pas voulu rencontrer tous les militants mais d’abord les Responsables que vous êtes et vos collaborateurs de tous les jours.
Cet exercice sera répété pour les Délégations Générales d’Europe très bientôt.
Mesdames et Messieurs,
Votre rôle est important dans la modernisation de notre Parti.
Vous qui avez la chance de suivre chaque jour que Dieu fait les débats et de vivre dans un environnement démocratique, devriez-vous en inspirer pour que votre gestion influence celle de vos collègues en Côte d’Ivoire. Ici, c’est votre qualité plus que votre quantité qui compte.
Je ne saurai terminer ce propos liminaire non sans vous avoir dit un mot du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP.).
Le RHDP fait désormais partie de la vie quotidienne du PDCI-RDA. Ce Creuset de l’Houphouétisme porté sur les fonts baptismaux le 18 mai 2005, à Paris, a atteint une nouvelle dimension, le 3 aout 2015, en passant du statut d’une simple Alliance stratégique et tactique de Partis Politiques qui a donné la victoire au Président Alassane OUATTARA, au second tour de l’élection présidentielle d’octobre 2010, à celui d’un Groupement Politique dont le candidat unique, à l’élection présidentielle d’octobre 2015, le Président Alassane OUATTARA a été élu dès le premier tour.
Mais ce RHDP, Groupement Politique, qui nous vaut tant de succès a pour pilier central l’Appel que le Président Henri KONAN BEDIE a lancé le 17 septembre 2014, à DAOUKRO.
Oui, l’Appel de DAOUKRO est l’élément porteur de ce Groupement Politique qui doit se consolider chaque jour davantage et dont la prochaine occasion d’enracinement est la participation du RDR, du PDCI-RDA, de l’UDPCI, du MFA et de l’UPCI, aux élections législatives de 2016, en RHDP.
Ces actes posés quotidiennement participeront à terme s’ils connaissent des succès à la création d’un Parti Unifié.
Tel est le message dont je suis porteur ce jour.
Merci pour votre attention.
Fait à Washington, le 30 juillet 2016
Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA
Les images fortes de la rencontre
IMG_4292

IMG_4295

IMG_4296

IMG_4297

IMG_4320

IMG_4327
SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Lire la suite
30 Juil
0

RAPPORT GENERAL DU SEMINAIRE DE LA JPDCI à Korhogo organisé par la Fondation allemande KONRAD ADENAUER, du 27 au 30 Juillet 2016

RAPPORT GENERAL DU SEMINAIRE

En partenariat avec la Fondation allemande KONRAD ADENAUER, M.

KAMAGATE Brahima, Secrétaire Exécutif chargé des Jeunes a organisé un

séminaire à l’attention des Bureaux Exécutifs Nationaux de la JPDCI urbaine et

de la JPDCI rurale, du 27 au 30 juillet 2016 à Korhogo sur le thème : « Quelle

jeunesse pour un PDCI-RDA plus dynamique ».

Ce séminaire qui s’est tenu dans la ville de Korhogo, ville natale du patriarche

PELEFERO GON COULYBALI s’inscrit dans le programme pour le dialogue

politique en Afrique de l’ouest (PDWA) de cette fondation. Il a été une

opportunité de renforcer les capacités des participants en vue de contribuer à un

meilleur positionnement du PDCI-RDA.

Le présent rapport pour objet de rendre compte des travaux qui se sont articulés

autour de six (06) communications et d’un panel.

I. LA CEREMONIE D’OUVERTURE

Présidée par M. KAMAGATE BRAHIMA, Secrétaire exécutif du PDCI-RDA

chargé des jeunes, la cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée le jeudi 28 juillet

2016 à 13H00 à l’hôtel CHIGATA de Korhogo, a enregistré la présence des

autorités locales du Parti, dont nomment le Délégué de Korhogo I, M.

COULIBALY Souleymane et de son homologue M. SORO Dolourou, Délégué

Cette cérémonie s’est axée autour de trois allocutions.

La première a été prononcée par M. SORO DOLOUROU porte-parole pour la

circonstance du Délégué du PDCI-RDA de Korhogo 1.

Prenant la parole, le Délégué départemental de Sinématiali, a souhaité le

traditionnel « FOTAMANA » pour exprimer le mot de bienvenu dans la belle

cité du PORO, terre hôte dudit séminaire et a souhaité qu’il se tienne dans les

conditions les meilleures.

La deuxième est celle de M. GOLLI, chargé de programme et représentant de la

Fondation KONRAD ADENAUER.

Au nom de Madame Elke ERLECKE, Représentante de la Fondation KONRAD

ADENAUER en Côte d’Ivoire, M.GOLLI a marqué sa joie de mener de telles

activités dans le cadre de la collaboration avec le PDCI-RDA. Ensuite, il a

donné les motivations et l’importance de la tenue du séminaire. Enfin, il a

souligné que le renforcement des capacités en politique est nécessaire parce

qu’un militant mal formé est un danger pour son parti.

La dernière allocution est celle du Secrétaire Exécutif chargé des Jeunes M.

KAMAGATE Brahima a transmis les salutations du Président Aimé Henri

Konan BEDIE, des membres du Secrétariat Exécutif dirigé par le Secrétaire

Exécutif en Chef, le Professeur Maurice Kacou GUIKAHUE, et a souligné

l’attention particulière avec laquelle ils suivent le séminaire.

Il a donné les nouvelles sur l’accident dont a été victimes le Président de la

jeunesse urbaine, M. KOUASSI Valentin et certains de ses collaborateurs lors

du déplacement sur Korhogo. Fort heureusement avec la mobilisation des

dirigeants du Parti et particulièrement de Madame GOUDOU Raymonde,

Ministre de la santé, ils ont été très vite pris en charge au CHU de BOUAKE et

leur vie est hors de danger.

Il a par ailleurs salué la bonne collaboration qui existe entre la fondation

KONRAD ADENAEUR et la jeunesse du PDCI-RDA.

Il a en outre remercié le délégué de Korhogo 1 pour avoir accepté d’accueillir ce

séminaire dans sa cité.

Enfin il a déclaré solennellement ouvert le séminaire de formation.

II- LES TRAVAUX DU SEMINAIRE

Les travaux du séminaire ont été marqués par six (06) communications et un

Communication 1 : GESTION D’UNE REUNION POLITIQUE

Elle a été présentée par M. SAMAGASSI ABDOULAYE, juriste, membre du

bureau politique du PDCI-RDA, membre de l’ex-BEN de la JPDCI et

Administrateur à l’Assemblée nationale.

D’entrée de jeu le communicateur a défini le terme réunion, rappeler les

fondements juridiques de la liberté de réunion avant d’évoquer ses différents

aspects au niveau de la politique, à savoir :

1. Le rappel des différents types de réunions

2. Le rappel des étapes d’une réunion à savoir :

 Les préparatifs

 Le déroulement

 L’après réunion

L’exposé a été suivi d’un échange fort enrichissant entre le conférencier et les

COMMUNICATION 2 : LES ENJEUX DE LA REFORME

CONSTITUTIONNELLE EN COTE D’IVOIRE

Conférencier : M. SAMAGASSI ABDOULAYE

Cette communication s’est articulée autour des points suivants :

 Notions de constitution

 Les différentes constitutions de la Côte d’Ivoire

 La réforme constitutionnelle actuelle.

Ce thème a retenu fortement l’attention de l’assemblée du fait qu’il s’agit de

l’actualité politique actuelle du Pays.

Il s’est en suivi des échanges enrichissant quant à l’opportunité et à la légalité de

cette réforme. La question de savoir s’il s’agissait d’une révision ou d’une

nouvelle constitution a été abordée. Toutefois il faut noter que la loi votée

l’Assemblée nationale est l’autorisation pour l’organisation d’un référendum

pour une nouvelle constitution.

La responsabilité des députés a été au centre des débats.

COMMUNICATION 3 : LES EXIGENCES DE LA PARTICIPATION

POLITIQUE : QUEL RÔLE ET RESPONSABILITE POUR LA

JEUNESSE DU PDCI

Conférencier : M. KAMAGATE BRAHIMA, juriste, Directeur

d’Administration centrale, 1 er Vice-Président du conseil régional du BERE,

Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA chargé des Jeunes.

Après avoir défini les notions-clés du thème, le conférencier a déterminé la

problématique comme étant ce que l’on attend de la jeunesse ou les obligations

qui pèsent sur la jeunesse à prendre part aux prises de décisions affectant la

communauté ou l’organisation dont elle fait partie. Quelle attitude la jeunesse

dit-elle montrer dans certaines circonstances ?

L’analyse ou la réponse à ces différentes interrogations a été faite à deux

– Au niveau du PDCI-RDA en tant que parti politique auquel la jeunesse

– Au niveau de l’Etat ou de la vie de la nation

Le conférencier a clos son intervention en invitant la Jeunesse a plus

d’abnégation pour reconquérir le pouvoir d’état en 2020.

COMMUNICATON 4 :LA COMMUNICATION POLITIQUE ET

L’UTILISATION DES TICS POUR UNE MEILLEURE VISIBILITE DU

du PDCI-RDA appartient

Conférencier : M. KOUADIO CHRISTOPHE, Directeur de Société, expert en

communication, Membre du Bureau Politique

D’entrée de jeu, le conférencier a défini le concept de communication et ses

implications sociopolitiques. A cet effet, il a posé la communication comme un

mécanisme de propagation d’une idée, d’une opinion ou encore d’une idéologie.

C’est pourquoi, il a estimé que la portée d’une démarche communicationnelle a

des répercussions sur la vie sociopolitique.

Puis il a posé la communication dans son rapport avec la politique en ce sens

qu’elle permet de rendre visible une action politique ou une formation politique.

Ainsi la communication politique apparait alors comme un moyen de contrôle

par le biais des médias de la vie sociopolitique. En d’autres termes, il s’agit de

stratégie de cooptation de nouveaux adhérents, de promotion de valeurs et

d’accroissement d’un parti.

Pour lui donc le PDCI-RDA doit s’appuyer sur une bonne communication

politique pour améliorer son attractivité auprès de la population cible.

COMMUNICATION 5 : LE RÔLE DE LA JEUNESSE DU PDCI DANS

LE PROCESSUS DE LA RECONCILIATION NATIONALE

Conférencier : Madame SITA COULIBALY, originaire de la région du Poro,

ingénieur de l’ENSTP de Yamoussoukro, elle a occupé plusieurs fonctions dans

l’administration ivoirienne en passant du BNETD à la SOCOJAC, Déléguée

communale de Korhogo, membre du Bureau politique du PDCI-RDA et

Secrétaire Générale du Bureau national de l’UFPDCI Urbaine.

Après avoir indiqué que selon les statistiques, la jeunesse constitue la majeure

partie de la population ivoirienne, la conférencière a décrit le rôle prépondérant

que celle-ci doit jouer dans le processus de réconciliation nationale. Ainsi, le

PDCI-RDA étant le reflet de la paix en Côte d’Ivoire sa jeunesse doit pouvoir

influencer positivement les autres jeunes en leur inculquant la paix dans leurs

actions quotidiennes garantie d’une réconciliation.

Elle a terminé son intervention en déclarant que la jeunesse du PDCI-RDA doit

prendre part à tous les débats de la vie politique de la nation et a un rôle à jouer

dans le processus de réconciliation dans la mesure où elle est un maillon

essentiel du parti.

COMMUNICATION 6 : LE PDCI ET SON POSITIONNEMENT

POLITIQUE ET ECONOMIQUE DANS LE PAYSAGE POLITIQUE

Conférencier : M. KAMAGATE BRAHIMA

Deux axes principaux ont émaillé cette communication.

 La définition des termes clés du thème ;

 Le rappel de la création du PDCI en 1946 à l’Etoile du Sud.

Il a indiqué que la stratégie politique utilisée par le PDCI-RDA lui a permis

d’être bien implanté et d’être leader des partis politique de ce pays. Cela s’est

réalisé par l’adoption de la démocratie comme mode de fonctionnement

soutenue par les valeurs de paix, de cohésion sociale et de dialogue. D’où la

stabilité que notre pays a connue. A cet effet, le modèle choisit pour son

positionnement économique est le libéralisme comme projet de société. Ce

système économique qui offre d’importantes opportunités aux individus à la

liberté d’entreprise a permis en 1970 de créer le miracle économique ivoirien.

Il a conclu que le PDCI-RDA est un parti qui est toujours prêt au service de la

Côte d’Ivoire et son positionnement sur l’échiquier national ne souffre d’aucune

ambiguïté, ce qui lui permettra de reconquérir le pouvoir d’Etat en 2020.

A la suite de tous ces ateliers, des échanges forts enrichissants entre les

conférenciers et les participants ont animé la rencontre.

« La jeunesse du PDCI face à la montée de l’extrémiste et du radicalisme »

– Le pasteur SILUE Donapoho ;

– L’Imam DOSSO Ahmed

– le Représentant du Chef de Canton de Korhogo Mamadou Coulibaly,

Appuyés par plusieurs contributions du représentant de la Fondation Konrad

Adenauer, les religieux ont entretenu les participants sur l’extrémiste et le

radicalisme selon la conception de leur religion respective.

Quant à M. Mamadou Coulibaly, avant le thème du panel, il a rappelé

l’enracinement du PDCI-RDA à Korhogo au travers de l’histoire du Président

Felix HOUPHOUET et du patriarche GON. Ensuite il a insisté sur le respect des

ainés, la démocratie et le dialogue comme enseignements initiatiques reçu par le

Père fondateur et qui lui ont permis de libérer la Côte d’ivoire du Travail forcé

et de bâtir une nation forte. Aussi, a-t- il invité les jeunes à s’approprier ces

valeurs et à les mettre en œuvre.

NB : Beugré Gnepa, Coordonnateur JPDCI Rurale de Tabou a été désigné par

ses pairs comme meilleur séminariste devant Kouakou Trésor, Secrétaire

National du BEN de la JPDCI Rurale et Guina Hermann, Chef de Cabinet du

Président de la JPDCI Urbaine.

Le séminaire s’est achevé par une cérémonie de clôture.

Fait à Korhogo le 28 juillet 2016

Le Rapporteur Général

Lire la suite
29 Juil
0

USA-Politique: Guikahué (CSE) a représenté le PDCI-RDA au Forum des Leaders Internationaux et à l’investiture de Hillary Clinton (Démocrates)

Guikahué au FLI 2016
Le Chef du Secrétaire Exécutif (CSE) du PDCI-RDA, Pr Maurice Kakou Guikahué, est en mission à l’extérieur du Pays, plus précisément aux Etats-Unis d’Amérique. Invité par le NDI (National Democratic Institute) pour participer au Forum des Leaders Internationaux de 2016 (2016 IFL), le N°2 du PDCI-RDA a aussi participé à la Convention des Démocrates américains et à l’investiture de leur candidate à la prochaine Présidentielle américaine.
Les travaux du Forum des Leaders Internationaux de 2016 se sont déroulés sur 3 jours, du mardi 26 au jeudi 28 juillet 2016, au Prince Center de Philadelphie, en Pennsylvanie, avec des thèmes divers qui y ont été abordés, entre autres:
– le rôle des élections primaires dans le Processus d’Investiture des candidats à l’élection présidentielle;
-la conduite d’une campagne présidentielle;
-l’impact des réseaux sociaux dans la campagne de 2016;
-Media traditionnels (TV, Radio et Presse écrite) face aux réseaux sociaux;
-le corps électoral des Etats-Unis, l’électorat émergent;
– et la Politique Étrangère des Etats-Unis.
Les participants au Forum ont été invités tous les soirs, au Wells Fargo Center, à la Convention du Parti Démocrate (Ouverture à la Clôture), qui a vu l’Investiture de Hillary CLINTON, pour l’élection présidentielle américaine de novembre 2016.
Le N°2 du PDCI-RDA, Pr Maurice Kakou Guikahué, a rencontré en marge du Forum et de la Convention, des leaders des partis politiques africains, avec qui, il a eu des échanges fructueux, selon la vision et les objectifs futurs de son parti.
Après ces événements de haut niveau, le Secrétaire Exécutif du Parti présidé par Henri Konan Bédié aura une séance de travail avec les Délégués Généraux et les membres des Instances du PDCI-RDA des Amériques, ce samedi 30 juillet 2016, à 14h00, à l’Hotel Sheraton, au 8777, Georges Ave.
Sercom PDCI-RDA/GT
Aux images de la mission aux USA
IMG_4220

IMG_4254

IMG_4255

IMG_4275 (1)

IMG_4283

Lire la suite
28 Juil
0

Séminaire de renforcement des capacités des bureaux nationaux de la JPDCI à Korhogo, le Président de la JPDCI URBAINE échappe à la mort.

Du 27 au 30 juillet 2016, le Secrétaire exécutif chargé des Jeunes, M. KAMAGATE Brahima, organise, en partenariat avec la fondation allemande, un séminaire de renforcement des capacités des bureaux nationaux de la JPDCI urbaine et de la JPDCI rurale. Cette activité qui se déroule dans la ville natale du patriarche PALEFERO GON COULIBALY, s’inscrit dans le programme pour le dialogue Politique en Afrique de l’Ouest (PDWA) de cette fondation.
La cérémonie d’ouverture de cet important séminaire dont le thème central est : « Quelle jeunesse pour un PDCI Rda plus dynamique » s’est déroulée sous la présidence de M. KAMAGATE Brahima et a enregistrée la présence effective des responsables locaux du parti dont le Délégué de Korhogo 1 M. COULIBALY Souleymane et de son homologue de Sinématiali M. Soro DOLOUROU.
Le Secrétaire Exécutif chargé des Jeunes a, lors de son allocution, traduit les salutations du Président du Parti, SEM Henri Konan BEDIE et de toute la direction du PDCI-RDA.
Il faut rappeler que c’est en partance pour ce séminaire que le Président National de la JPDCI Urbaine et plusieurs de ses collaborateurs ont été victimes d’un grave accident de la circulation sur l’axe Bouaké – Katiola. M. KAMAGATE Brahima qui est allé à leur chevet au CHU de BOUAKE a rassuré les participants au séminaire en leur indiquant que les vies de leurs camarades sont hors de danger.

Lire la suite
28 Juil
0

DECLARATION DU PDCI-RDA RELATIVE A LA SITUATION SOCIO POLITIQUE DU PAYS

Depuis deux mois, la Côte d’Ivoire, notre pays connaît des manifestations de

mécontentement.

Ces manifestations ont d’abord secoué le monde universitaire ; et se sont ensuite

étendues à plusieurs localités de notre pays dont Bouaké, où elles ont été d’une

violence inouïe, entraînant malheureusement morts d’hommes.

Ces remous sont relatifs à la cherté de la vie, en général, et au coût de l’électricité,

en particulier.

Le Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA, réuni en session extraordinaire, ce jeudi 28

juillet 2016, a fait un tour d’horizon de la situation socio-politique.

Le PDCI-RDA rappelle que, lors de la célébration de la fête du travail le 1 er  mai 2016,

le Président de la République, son Excellence ALLASSANE OUATTARA, répondant

aux préoccupations exprimées par l’ensemble des Centrales Syndicales, s’était

longuement exprimé sur ces questions.

Attentif aux préoccupations des Ivoiriens et soucieux de l’amélioration de leurs

conditions de vie, le Chef de l’Etat, avait à  cette occasion pris des mesures urgentes

et donné des instructions fermes au Gouvernement sur les préoccupations

exprimées.

Le PDCI-RDA tient à saluer cette action du Président de la République dont le but

est d'apaiser les Ivoiriens, tout en les mobilisant autour des projets de

développement et de lutte contre la pauvreté.

Le PDCI-RDA note cependant, des difficultés dues à un manque de communication

dans la mise en œuvre de ces mesures.

Le PDCI-RDA, tout en estimant que les manifestations et les revendications sociales

participent  de l’expression plurielle et démocratique, condamne avec fermeté, les

violences et actes de destruction de biens publics et privés.

Dès le début des manifestations  et en accord avec les Partis alliés du RHDP, le

PDCI-RDA a donné sa position à travers les déclarations  lues successivement, le 20

juillet 2016, par le Ministre KOUASSI KOBENAN Adjoumani, Secrétaire Exécutif

chargé de la Communication du PDCI-RDA, Porte-parole du RHDP et le 22 Juillet

2016, par le Ministre Amadou SOUMAHORO, Secrétaire Général par intérim du RDR

et par ailleurs Président du Directoire du RHDP.

Devant le climat tendu malgré les appels au calme et à la sérénité,  le Secrétariat

Exécutif tient à rappeler aux Militants et aux Ivoiriens, que le Président du Parti, Son

Excellence Henri KONAN BEDIE, dans le souci de préservation de la paix et de la

Stabilité dans notre pays, a lancé, le 17 septembre 2014, l'Appel de Daoukro qui  a

permis à notre Pays de connaître, une élection  présidentielle pacifique en octobre

2015; la première depuis deux décennies.

Aussi, le PDCI-RDA, Parti bâtisseur de la Côte d’Ivoire moderne, invite-t- il les

Ivoiriens à s’éloigner de tous actes qui pourraient compromettre les acquis de notre

pays.

Le PDCI-RDA invite les Ivoiriens à la recherche permanente des solutions par le

dialogue afin de préserver la paix et la cohésion sociale.

Le PDCI-RDA encourage le Gouvernement et apporte son soutien à son Excellence

Alassane  OUATTARA Président de la République de Côte d’Ivoire.

Le PDCI-RDA exhorte le Gouvernement à la vigilance et à l'écoute permanente des

populations dans la mise en œuvre des projets de reconstruction, de développement

et  de réconciliation nationale pour le bonheur des Ivoiriens.

Le PDCI-RDA solidaire des personnes physiques ou morales, victimes des

manifestations, exprime sa compassion aux familles endeuillées et souhaite prompt

rétablissement aux blessés.

Le PDCI-RDA invite les Ivoiriens à faire confiance au Chef de l’Etat et au

rassemblement  autour de la mère Patrie.

Le PDCI-RDA demande à ses militantes et à ses militants de rester vigilants et d’être

à l'écoute de la Direction du Parti.

Fait à Abidjan, le 28 juillet 2016

P. Le Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA

Le Secrétaire Exécutif chargé de la Communication,

Porte-Parole du PDCI-RDA

KOBENAN Kouassi Adjoumani

Lire la suite
27 Juil
0

Samedi 30 Juillet – Grande rencontre PDCI RDA à Washington DC avec le S.E Maurice Kakou Guikahué

Guikahué 70 ans du PDCI à Bassam (2)
Les Délégués Généraux du PDCI-RDA des Etats –Unis d ‘Amérique ont le plaisir d’informer que le Secrétaire Exécutif en Chef du PDCI – RDA, le Professeur Maurice Kakou Guikahué, rencontrera les militants et sympathisants du PDCI- RDA
Date : Samedi 30 Juillet 2016
Heure : 14 H
Lieu : Sheraton Silver Spring Hotel
8777 Georgia Ave Silver Spring , MD 20910
Contacts :
1. Stéphane Behin : (202) 460-4249
2. Patrice Adam-Yeboua :301 742 8983
3. Jeanine Brutus : (301) 455-4163
4. Christophe Dia : (240) 441-3358

Lire la suite
27 Juil
0

2ème Session extraordinaire du SE, ce jeudi 28 juillet

Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif, sont conviés à la deuxième Session Extraordinaire du Secrétariat Exécutif qui aura lieu, le jeudi 28 Juillet 2016, à 16H00, au Siège du Parti à Cocody.
Fait à Abidjan, le 26 Juillet 2016
P/Le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA
P.o le Secrétaire Exécutif chargé de l’Organisation et de la Mobilisation
Noël lAKOSSI BENDJO

Lire la suite
21 Juil
1

Candidatures du Pdci aux législatives/Niamien N’goran dit tout : «Nous avons un trop plein de candidats, mais nous allons gérer»

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????


A l’issue d’une séance de travail d’une heure qu’il a eue avec ses collaborateurs, hier, à la Maison du Pdci, le président du Comité électoral du Pdci, le ministre Niamien N’goran a échangé avec la presse. Ci-dessous, l’intégralité de l’entretien qui débute par un propos introductif du Niamien N’goran.
Nous venons de tenir une réunion importante au niveau du comité électoral. Vous savez que le Pdci avec les partis alliés du Rhdp, vont gérer ensemble les candidatures pour les prochaines élections législatives. Mais, avant d’aller gérer avec les autres membres du Rhdp, il faut que nous-mêmes, nous voyions à notre niveau, quelles sont les personnalités qui souhaitent compétir dans le cadre du Pdci. Pour qu’après, nous puissions rencontrer, évidemment, les partis membres du Rhdp. Donc, le président du Pdci-Rda a créé un comité ad ’hoc qui est le Comité électoral. Depuis le mois de juin, nous sommes donc à la tâche. Les dossiers ont été reçus au niveau des 140 délégations départementales et communales et ces dossiers ont été acheminés au niveau du comité électoral. Et pour faire ce travail, la Côte d’Ivoire a été divisée en 6 zones. Vous avez la zone Sud, la zone Centre, la zone Est, la zone Ouest, la zone Ouest montagneuse et la zone Nord. Dans chaque zone est affecté un groupe. Il y a six groupes de travail, chacun est présidé par un vice-président pour examiner les candidatures. Au niveau des circonscriptions électorales des 140 délégations départementales et communales, toutes les candidatures ont fait l’objet d’examen, avec une fiche au niveau de chaque délégation et une fiche pour chaque candidat qui dépose un dossier, pour voir un peu le parcours du candidat, bref, son état de service. Et ce travail-là a fait l’objet d’un dossier au niveau de chaque candidat. Je dois vous dire que nous avons reçu beaucoup de dossiers de candidatures et je voudrais m’en féliciter. Le Pdci est vraiment un parti vivant. Nous avons beaucoup de cadres. Nous allons gérer à partir de maintenant, ces dossiers de candidatures au niveau du comité. C’est un travail qui n’est pas facile. Nos textes disent que quand il y a pluralité de candidatures au niveau d’une circonscription électorale, qu’on essaye d’avoir le consensus. Nous allons donc privilégier le consensus. Je voudrais profiter de l’occasion pour lancer un appel aux candidats, les féliciter évidemment pour leur courage, pour leur attachement à défendre les couleurs du Pdci, mais aussi les appeler à une certaine compréhension parce que le comité va arbitrer, va les écouter, va échanger avec eux. Il faudrait qu’ils fassent preuve de beaucoup d’humilité, de manière à ce que le Pdci en sorte renforcé. Il ne faut pas que le Pdci soit divisé. Le Comité va travailler jusqu’ à la mi-août pour rendre le travail qui aura été fait au président du parti et au Secrétariat exécutif. Le travail de cet après-midi est une étape importante dans le processus. Les six zones qui ont été constituées au niveau des groupes de travail vont se mettre à la tâche.
LE PRESIDENT DU COMITE ELECTORAL REPOND AUX QUESTIONS DES JOURNALISTES
Est-ce que tous les dossiers de candidatures sont arrivés au Comité électoral que vous présidez ?
Disons qu’on a reçu l’essentiel des dossiers. S’il y a des dossiers qui sont en retard, on va être un peu tolérant pour prendre les derniers dossiers qui ne sont pas arrivés. Mais l’essentiel des dossiers a été réceptionné au niveau des 6 zones que j’ai décrites tout à l’heure.
Est-ce qu’on peut avoir le nombre de candidatures ? Des évaluations ont été effectuées sur le terrain au niveau des délégations. Quelle est la portée de ces évaluations ? D’aucuns disent que c’est déjà le choix de la base, d’autres disent que ça n’a aucune valeur. Qu’en est-il exactement ?
Ça a une valeur. Chaque zone a ses réalités, c’est ce que vous devez savoir. Chaque zone a ses réalités, c’est-à-dire que le Comité qui est là a pour mission des questions pratiques et d’efficacité. On a divisé le comité en 6 zones. Les 90 personnalités qui ont été nommées au titre du comité ad’hoc auraient pu prendre les dossiers circonscription par circonscription. Ce n’est pas pratique. Nous avons divisé la Côte d’Ivoire en 6 zones pour gagner en efficacité parce qu’il faut savoir que c’est un travail collectif, c’est un travail en chaine. D’abord, on va voir l’état de service. Quand moi, cadre du Pdci, je me présente au niveau d’une circonscription électorale, il y a quand même le délégué, les secrétaires de section, les comités et leurs bureaux, il y a la population, les sympathisants du Pdci qui savent l’état de service, quelle est la présence du candidat sur le terrain. Tout cela, on va en tenir compte pour pouvoir faire une évaluation, pour voir quelles sont les chances du candidat lorsqu’il sera choisi, parce que nous ne sommes pas les seuls sur le terrain. Nous avons des adversaires au niveau des circonscriptions électorales, donc, il faut se donner les chances pour pouvoir gagner. Le travail qui a été fait est important. Il fallait passer par ce stade. Nous voulons donc profiter de l’occasion pour féliciter les délégués départementaux et communaux pour le travail fait à la base. Nous allons les rencontrer encore, au niveau des différentes zones, nous allons rencontrer aussi les candidats. C’est pourquoi, nous souhaitions, au niveau des candidats, qu’il y ait une certaine compréhension. Si cette fois-ci, au niveau du Pdci qui est un parti qui vient de fêter ses 70 ans, nous ne sommes pas capables de sortir les meilleurs cadres pour défendre nos couleurs, allez y comprendre quelque choses. Mais je sais que nous arriverons à sortir les meilleurs cadres pour défendre nos couleurs. Donc, c’est l’appel aussi que je voulais lancer aux candidats de faire en sorte, évidemment, qu’au sortir de ces choix, le Pdci sorte renforcé, que le Pdci ne soit pas divisé. Le président du parti sera tenu informé du travail qui aura été fait, c’est lui qui va valider cela. Si nous faisons le travail, ça sera validé par lui-même. Il suit de près les travaux que nous faisons. Sur quelle base vont travailler les présidents de zones ?Ya-t-il des critères définis ?
Oui, bien sûr, il y a des critères. Si vous prenez par exemple, un militant qui milite depuis cinq ans et un autre qui milite depuis 10 ans, dans un tel cas, le militant qui fait 10 ans de service au Pdci et qui n’a pas fait le militant essuie-glace part favori. Vous savez, à la base, les militants savent tout de suite qui fait leur affaire. C’est avec eux que nous allons travailler. Cela va nous demander du temps, on va consacrer suffisamment du temps à cela, parce qu’il s’agit d’un exercice important que nous allons faire. Et nous comptons sur l’apport de tout le monde. Je voudrais lancer un appel aux leaders d’opinion et aux sympathisants du Pdci-Rda de nous aider à cela dans les 255 circonscriptions, parce qu’il y a 255 postes de députés, au niveau de la Côte d’Ivoire.
Parmi les dossiers que vous avez déjà reçus, quelle est la délégation qui se distingue en termes de nombre de candidats ?
Je ne donne pas de chiffres. Le Pdci est un parti national. Nous avons des candidats partout, nous sommes implantés partout. Et cela, nous en sommes fiers, parce que cela veut dire que nous avons une implantation nationale. Nous sommes fiers d’appartenir au Pdci et au Rhdp. Dans les 6 zones, du Nord au Sud, au Centre, dans l’Ouest montagneux, partout, nous avons des candidats.
Lors du dépôt des candidatures, il y a eu des bruits dans certaines délégations. Vous n’êtes pas inquiet ?
Non, au contraire. Cela veut dire qu’il y a un engouement. A supposer qu’au moment de chercher les candidats, vous trouvez que c’est le désert, qu’il n’y a personne. En tout cas, sur ce côté-là, peu de partis peuvent rivaliser avec le Pdci. Nous avons un trop plein de candidats, mais nous allons gérer cela.
Le parti frère, le Rdr, vient d’enclencher également son système. Est-ce que vous travaillez en collaboration avec eux ?
Nous suivons ce qu’ils sont en train de faire. Le moment venu, on se retrouvera, on se rencontrera. Nous savons comment les choses se présentent. Par exemple, on sait un peu comment se sont passées les dernières élections, les législatives et la présidentielle. Nous connaissons nos forces et nos faiblesses et nous ferons en sorte que le Rhdp gagne au final, le plus largement. C’est cela le plus important, il ne faut pas que nous oubliions que nous sommes en Rhdp.
Le prochain rendez-vous du Comité c’est quand ? Et qu’est-ce que vous allez faire à ce prochain rendez-vous ?
On vous informera par voie de presse.
Concernant la jeunesse, face à des candidats qui ont deux ou trois mandats, est-ce que les chances sont les mêmes ?
On va gérer au cas par cas. Chaque zone a ses réalités. Nous tiendrons compte de tout cela. Nous tiendrons compte aussi du genre. Et ce ne sera pas un effet de mode.
Est-ce que vous intégrez les primaires dans votre stratégie?
Cela sera décidé, si nécessaire, par le président du parti.
Source : Le Nouveau Réveil

Lire la suite