Blog

11 Nov
0

Importante réunion de toutes les personnes qui ont sollicité le parrainage du PDCI, ce dimanche 13 novembre (Guikahué)

Professeur Maurice KAKOU GUIKAHUE, Secrétaire Exécutif du PDCI- RDA convie toutes les personnes qui ont sollicité le parrainage du PDCI- RDA pour les législatives de décembre 2016 à une importante réunion ce dimanche 13 novembre 2016 à 15h précise au siège du parti à Cocody.
Fait à Abidjan, le 11 novembre 2013
Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite
05 Nov
0

Commémoration de leurs 70 ans : Les anciens combattants sollicitent le parrainage du président Bédié

bedie-ancien-combattants-0008
Les anciens combattants ont sollicité, vendredi, l’ancien président Henri Konan Bédié pour être le parrain de la commémoration du 70éme anniversaire de leur association qui aura lieu du 6 au 9 décembre.
Pour le capitaine à la retraite Yassoungo Koné, président de l’Association fraternelle des anciens combattants de Côte d’Ivoire (AFAC-CI), le choix du président Bédié est un choix naturel car il s’agit non seulement d’un ancien président, mais il s’agit de l’homme qui a succédé au père fondateur Félix Houphouët Boigny.
« Qui dit ancien dit la mémoire. Le président Bédié est pour nous un monument. Après concertation, le parrain se devait d’être lui car les anciens combattants ne pouvaient trouver mieux » a-t-il justifié.
Le lancement de la commémoration a été fait le 1er octobre, 70 ans jour pour jour après la création de l’association le 1er octobre 1946.
Les festivités quant à elles auront lieu du 6 au 9 décembre 2016. Le choix de cette date n’est pas anodin car le 7 décembre coïncide avec le décès du premier président de la Côte d’Ivoire.
Selon le programme, il y aura une prise d’armes aux monuments aux morts, dans la commune du plateau le 6 décembre.
Ensuite, la délégation se rendra à Yamoussoukro le 7 décembre pour rendre un hommage et déposer une gerbe de fleur sur la tombe du président Houphouët.
La journée du 8 sera réservée pour un atelier et les différentes délégations rentreront le 9 décembre.
Abidjan.net

Lire la suite
04 Nov
0

77ème session Secrétariat exécutif, mardi 8 novembre…

Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif, sont conviés à la Soixante- Dix Septième Session du Secrétariat Exécutif qui aura lieu, le Mardi 8 novembre 2016, à 16h00, au Siège du Parti à Cocody.
Fait à Abidjan, le 3 novembre 2016
Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite
22 Oct
0

Référendum/Le Président Bédié aux militants RHDP: «Allez partout et… ramenez nous un score sans appel…»

bedie_dsc_0708
Le Président Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire, a lancé, ce samedi 22 octobre, au stade Félix Houphouët-Boigny, la campagne référendaire constitutionnelle pour le passage à la 3ème République. Intervention du Président Henri Konan BEDIE, président de la Conférence des Présidents à l’occasion du Lancement de cette Campagne référendaire.

Monsieur le Président de la République,
Messieurs les Présidents des Partis membres du RHDP ,
Monsieur le Président du Directoire du RHDP,
Militantes et Militants du RHDP ,
Ivoiriennes et Ivoiriens,
Il est des moments qui marquent la vie d’une nation. Celui que nous vivons en ce moment en est un. Tout comme le six août 1960, veille de l’accession de notre pays à l’indépendance, nous nous apprêtons à entrer dans une ère nouvelle, celle de la Troisième République.
Mais si nous sommes allés à l’indépendance, un peu dans l’inconnu, cette fois ci, nous entrons dans la Troisième République nourris de l’expérience de plus d’un demi-siècle de vie commune, de gestion administrative et politique , bref, de vie de citoyens d’un pays moderne.
Nous avons eu le temps en effet, de pratiquer et d’examiner le fonctionnement de nos institutions. Nous connaissons nos succès mais aussi nos faiblesses. Nous avons pu interroger nos sachants et singulièrement nos élus, notamment nos parlementaires, et nous avons pu ainsi dégager ce qui est bon pour le peuple ivoirien afin de lui proposer une constitution qui rallie la grande majorité des concitoyens.
Je me réjouis de certaines dispositions, contenues dans le préambule de cette constitution, dispositions qui vont écarter de notre pays, la tentation du raccourci que certains prennent pour accéder ou se maintenir au pouvoir, par des voies violentes et non démocratiques. En effet, les alinéas 13 et 14 du préambule de la nouvelle constitution stipulent:
– » alinéa 13: Réprouvons tout mode non démocratique d’accession ou de maintien au pouvoir;
-alinéa 14: Condamnons tout changement anticonstitutionnel de gouvernement et déclarons que les auteurs de ce crime subiront la rigueur de la loi ».
Il est heureux que le spectre de coup d’Etat ou autre action violente soit désormais écarté de notre pays et que les auteurs qui ne sont que des hors-la-loi dont nous avons souffert des actions et qui ont occasionné de nombreuses pertes en vies humaines et ont eu pour effet de retarder de plusieurs années la marche du pays ne puissent plus rester impunis pour les crimes commis! C’est ici le cas de redire ensemble: À bon entendeur, salut!
Ivoiriennes, ivoiriens,
Le président Alassane Ouattara , homme de conviction ,homme de parole et homme de foi, a pris des engagements devant le peuple de Côte d’Ivoire pour lui proposer une constitution qui règle une bonne fois pour toutes le problème de succession , facteur d’instabilité et de crise . En effet, la constitution qui nous est proposée est un gage de paix et de stabilité qui redonne à l’Ivoirien sa dignité.
Je vous invite donc, quel que soit le bord politique auquel vous appartenez,
à approuver cette constitution qui, contrairement à ce que certains peuvent penser
est destinée à assurer le bien-être de tous .
Allons donc partout dans toute la Côte d’Ivoire, comme un seul homme, pour faire voter cette constitution qui nous est proposée à une écrasante majorité.
Allez partout, et comme à l’accoutumée, ramenez nous un score sans appel qui sera la preuve de votre adhésion totale à la Troisième République.
Vive le Rassemblement des Houphoutistes pour la Démocratie et la Paix !
Vive la Côte d’Ivoire, une et indivisible ; moderne et prospère
Je vous remercie de votre attention.
Henri Konan BEDIE
Quelques images
dsc_0090

dsc_0234

dsc_0336

dsc_0382

dsc_0408

dsc_0412

dsc_0435

dsc_0449

dsc_0455

dsc_0467

dsc_0550

dsc_0680

dsc_0681

dsc_0808

guikahue_dsc_0212

Lire la suite
22 Oct
0

Nouvelle Constitution: Daniel Kablan Duncan (PM) révèle les 5 raisons du « Oui » au référendum

dsc_0157
Ce jeudi 20 octobre, les dirigeants et militants du PDCI-RDA se sont réunis au siège dudit parti pour aborder le sujet de la nouvelle Constitution. Ici, le discours explicatif de Daniel Kablan Duncan, Premier ministre et Vice-président du PDCI-RDA.

• Messieurs les Vice-Présidents du PDCI-RDA ;
• Distingués membres du Comité des Sages et du Bureau Politique ;
• Mesdames et Messieurs les Ministres ;
• Monsieur le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA ;
• Mesdames et Messieurs les Membres du Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA ;
• Mesdames et Messieurs les élus (Présidents de Conseils Régionaux, Députés, Maires) ;
• Vaillants Secrétaires Généraux du PDCI-RDA ;
• Militantes et Militants du PDCI-RDA ;
• Monsieur le Secrétaire Exécutif en Chef du PDCI-RDA
• Chers frères et sœurs,
Je suis particulièrement heureux de prendre part, à votre aimable invitation, à cette séance de travail avec les forces vives de notre Parti à tous,le PDCI-RDA.
Je voudrais donc,avant tout propos, m’acquitter d’un devoir agréable, celui exprimer à Monsieur le Secrétaire Exécutif en Chef du PDCI-RDA, ainsi qu’à l’ensemble des membres du Secrétariat Exécutif, notre profonde reconnaissance pour l’opportunité qu’ils nous offrent ainsi d’échanger avec les responsables locaux de notre Parti, sur un sujet majeur d’actualité et d’intérêt pour notre cher pays, à savoir, le prochain vote référendaire pour l’adoption de la nouvelle Constitution devant aboutir à la 3ème République.
Je voudrais ensuite adresser nos salutations les plus militantes et les plus fraternelles aux hautes personnalités du Parti ici présentes, pour leur engagement constant et militant au service du PDCI-RDA et de la Côte d’Ivoire. Vénérables et distingués membres des instances du PDCI-RDA, recevez nos remerciements appuyés pour l’ensemble des efforts que vous déployez sans cesse, à divers niveaux pour le rayonnement du PDCI-RDA et le triomphe de ses idéaux de paix, de fraternité et de progrès partagé. Votre présence à nos côtés à cette rencontre d’échanges avec la basedu PDCI-RDA en ce qui concerne la Zone Sud notamment, témoigne encore une fois de votre ardente volonté de toujours servir le PDCI-RDA.

Aux intrépides et vaillants Secrétaires de Section du PDCI-RDA, j’exprime ma reconnaissance pour votre mobilisation de tous les instants et votre engagement permanent pour le PDCI-RDA.
– Vaillants Secrétaires Généraux du PDCI-RDA,
Je me permets de vous rendre un vibrant hommage pour votre militantisme, votre courage, votre détermination et votre foi en une Côte d’Ivoire de paix et de fraternité. Grâce à votre mobilisation, grâce à votre engagement et surtout grâce à la confiance que vous placez en vos dirigeants, au premier rang desquels se trouve le Président Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA et Président aussi du Présidium du RHDP.Le PDCI-RDA poursuit allègrement sa marche au service de la Côte d’Ivoire et du peuple ivoirien.
– Vénérables Membres des Instances
du PDCI-RDA ;
– Militantes et militants du PDCI-RDA,
La Côte d’Ivoire aborde une phase décisive de son histoire avec la tenue le 30 octobreprochain, d’un referendum pour l’adoption de la nouvelle Constitution.
Comme à toutes les étapes cruciales de la marche de notre pays, le PDCI-RDA se doit de répondre, encore une fois, présent à ce rendez-vous historique, qui engagera notre pays au cours des décennies futures.
Comme à tous les moments importants de l’histoire de la Côte d’Ivoire, la décision du PDCI-RDA, des militantes et militants que vous êtes,impactera fortement le sort qui sera réservé à la nouvelle Constitution et à l’avenir de notre cher pays.
Il était donc de notre devoir, devoir d’ailleurs fort agréable, de vous entretenir sur les enjeux de cette nouvelle Constitution, afin, non seulement de conforter votre adhésion à cette réforme politique majeure, mais aussi et surtout,faire de vous les ambassadeurs de la nouvelle Constitution et ses défenseurs partout sur le terrain et auprès de nos très nombreux militantes et militants.
Alors pourquoi, voter « Oui » au referendum Constitutionnel du 30 octobre prochain me direz-vous ?Oui, pourquoi ?
Premièrement, pour nous militants du PDCI-RDA, il s’agit d’un devoir militant ; notre Parti, le PDCI-RDA étant partie prenante et acteur de la réforme constitutionnelle.
En effet, la réforme constitutionnelle qui sera soumise au peuple ivoirien le 30 octobre 2016, a été fortement inspirée par le Président Alassane OUATTARAqui, dans une belle convergence de vue avec son ainéle Président Henri Konan BEDIE, en ont tracé les grandes lignes. Le Président Henri Konan BEDIE, comme pour le confirmer, a tenu à accompagner personnellementle Président de la République au Parlement, le 05 octobre 2016. Un fait historique sans précédent dans notre pays !(Un Président de la République en exercice et un ancien Président de la République ensemble à l’Assemblée Nationale).
Ensuite, les Députés issus du PDCI-RDA, avec leurs collègues du RDRainsi que les autres députés issus des partis membres du RHDP,ont voté à une écrasante majorité (95,9%), l’avant-projet de Constitution aussi bien en Commission qu’à la plénière. Il s’agit donc maintenant pour tous les militants de parachever le « OUI » du PDCI-RDA à la nouvelle Constitution, en la votant massivement, le 30 octobre 2016.Nous nous devons donc de démontrer par notre vote que le PDCI-RDA est un Parti uni et soudé, où les militants sont en phase avec leurs dirigeants ; un Parti fidèle à ses engagements.
Deuxièmement, et dans le fond, la nouvelle Constitution est conforme à l’esprit et à la philosophie politique du Président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY et du PDCI-RDA,parce que cette Constitution vise à préserver la Côte d’Ivoire de l’instabilité eten lui garantissant la paix et la stabilité politique, le bien le plus précieux pour le PDCI-RDA.
Vous savez tous que la question de la successiona toujours été un élémentimportant destabilité ou d’instabilité d’un pays. La nouvelle Constitution règle et clarifie cette question en prévoyant tous les mécanismes pour la continuité du pouvoir, à travers la création d’un poste de vice-Président.
A partir de 2020,le Vice-Président sera élu au suffrage universel direct, sur le même ticket que le Président de la République. La nouvelle Constitution s’inspire en cela des exemples réussis au GHANA, au NIGERIA et aux ETATS-UNIS pour ne citer que ces pays.
Il convient de rappeler que, le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY avait eu cette vision là en 1980,en introduisant cette disposition dans la Constitution avant de la retirer par la suite.
J’ajoute aussi que l’idée de la création d’un poste de Vice-Président a été proposée et adoptée par le 12ème Congrès du PDCI-RDA en 2013.
Pour ce qui est des questions d’éligibilité à la Présidence de la République, la nouvelle Constitution retire toutes les notions conflictuelles qui ont favorisé la grave crise socio-politique traversée par notre pays, au cours des décennies passées. Sur ce point, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARAet le Président du PDCI-RDA, Son Excellence Monsieur Henri Konan BEDIE,entendent ainsi respecter leurs engagements internationaux, en référence à la table ronde de Linas Marcoussis de 2003.
A Linas Marcoussis, étaient présents,le PDCI-RDA et tous les acteurs politiques y compris l’actuelle opposition. Ils se sont accordés sur la nouvelle réécriture des conditions d’éligibilité, qui figure aujourd’hui dans la nouvelle Constitution.
La nouvelle constitution est donc une Constitution pour la paix ; elle ferme la parenthèse de dix années de crise et de guerre ouverte par la Constitution de 2000.
S’agissant de la création du SENAT, je vous rappelle qu’il s’agit là aussi d’une réforme importante voulue par le Président Henri KONAN BEDIE en 1998 déjà, alors qu’il était Président de la République et que du reste, plusieurs pays africains ont adopté par la suite. La création du SENAT renforce le pouvoir législatif et la démocratie (Cf. notamment aux USA, temple de la démocratie).
Autant de raisons qui me font dire qu’un grand nombre de ces réformes politiques et institutionnelles majeures de la nouvelle Constitution sont d’inspiration PDCI-RDA et Houphouétiste. Il est donc de notre responsabilité première en tant que militant du PDCI-RDA, de défendre ces réformes qui sont conformes à nos valeursde paix et de fraternité et à la vision politique des pères fondateurs de notre Parti et du RHDP.
Mais au-delà, la nouvelle Constitution renforce les Institutions de la République, à travers une synthèse harmonieuse entre les valeurs de notre civilisation et les exigences d’une société ouverte sur le monde et consciente des défis nouveaux qui s’impose à elle. Dans cette perspective des réformes importantes ont été opérées :
1. Au plan judiciaire, l’indépendance du pouvoir judiciaire est davantage réaffirmée à travers (i) le choix parmi les hauts Magistrats du futur Président du Conseil Supérieur de la Magistrature et (ii) la création de deux juridictions, la Cour Suprême et la Cour des Comptes qui est érigée en une Institution séparée, conformément à nos engagements au sein de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA ;
2. Le renforcement du rôle dela Chambre des Rois et des Chefs traditionnels, afin debénéficier davantage de la sagesse des Autorités traditionnelles dans la gestion des conflits sociaux, la préservation de la paix et le renforcement de la cohésion sociale ;
3. L’extension du champ des compétences du Conseil Economique et Social (CES) aux aspects environnementaux et culturels.
Ces avancées renforcent le caractère moderne et démocratique de notre système politique et institutionnel,et visent une plus grande participation de l’ensemble des forces vives à la construction de notre pays.
Troisièmement, la nouvelle Constitution règle durablement la question foncière dans notre pays.
Ainsi, la Constitution reconnait clairement que seuls l’Etat, les collectivités publiques et les personnes physiques de nationalité Ivoirienne, peuvent accéder à la propriété foncière rurale. Désormais les non nationaux ne peuvent être propriétaires de terres rurales ; mais ils peuvent accéder à la terre en la louant. Dans ce cas, ils peuvent avoir recours au bail emphytéotique, qui peut durerjusqu’à 99 ans.
La Côte d’Ivoire étant pour l’heure,un pays essentiellement agricole, la clarification et lasécurisation des droits en matière de foncier rural contribueront sans aucun doute à un développement agricole plus important avec des retombés positifs au plan économique. C’est également une des portes des conflits sociaux qui se renferme.
Quatrièmement la nouvelle Constitution favorise la promotion des jeunes et des femmes dont le rôle dans le développement de notre pays est mieux réaffirmé.
En effet, la nouvelle constitution :
– fait la promotion des droits politiques de la femme et garantit la parité entre les hommes et les femmes ;
– protège la jeunesse contre toutes formes d’exploitation et d’abandon ;
– soumet l’Etat et les collectivités à l’obligation de créer les conditions favorables à l’éducation civique et morale de la jeunesse, et à sa participation au développement de notre pays ;
– prévoit la prise de mesures nécessaires, en vue d’assurer la participation de la jeunesse au développement social, économique, culturel, sportif, physique et créatif.
Il s’agit incontestablement, d’avancées majeures pour le bien-être de nos jeunes et de nos femmes ainsi que de la concrétisation de l’engagement du Président de la République de faire d’eux le fer de lance de l’émergence de la Côte d’Ivoire en 2020.

Cinquièmement, la nouvelle Constitution ouvre davantage les portes du progrès à la Côte d’Ivoire et du bonheur de nos populations.
– Chers frères et sœurs,
La nouvelle Constitution jette les bases d’un nouveau contrat social qui a pour socle, les acquis immuables de notre jeune Nation en matière de démocratie, de promotion des droits de l’homme, mais aussi et surtout, de progrès et de développement économique et social.
Oui, au-delà des réformes institutionnelles importantes dont je viens d’évoquer quelques aspects, le cœur de la nouvelle Constitution réside dans la promotionde l’homme ivoirien ou de « l’ivoirien nouveau », dont les droits fondamentaux sont mieux garantis et les aspirations légitimes mieux prises en charge.
Ainsi, la nouvelle Constitution :
– réaffirme l’attachement de la Côte d’Ivoire aux droits humains et aux libertés ;
– interdit avec une plus grande fermeté,toute forme de discrimination fondée sur la race, le sexe, la religion ou l’ethnie ;
– garantit le droit de chaque citoyen à un libre et égal accès à la Justice, à l’information et aux documents publics ;
– renforce le caractère obligatoire de l’école ;
– interdit le travail des enfants ;
– promeut la liberté de création artistique et littéraire ;
– condamne le déversement des déchets toxiques ;
– garantit la protection des personnes en situation de handicap ;
– favorise davantage la promotion et le respect de la bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques ;
– associe davantage les ivoiriens de l’extérieur au développement économique et social de la Côte d’Ivoire ;
– garantit le droit de l’opposition démocratique ;
– règlemente le cumul des mandats etc…

A l’évidence, la nouvelle Constitution renforce les conditions pour l’émergence d’un citoyen nouveau et d’une société de progrès social et humain, dans la justice et l’équité.

– Militantes et Militants du PDCI-RDA,

L’adhésion des militants du PDCI-RDA que nous sommes à la nouvelle Constitution, tient donc à la fois du cœur et de la raison. Oui, la nouvelle Constitution porte la marque du PDCI-RDA dont la philosophie politiquea contribué à l’écriture des grandes lignes. Oui, la nouvelle Constitution solde les contentieux douloureux de notre passé et nous ouvre des perspectives nouvelles pour l’édification d’une nation de paix et de concorde nationale.

C’est pourquoi, je vous exhorte à vous l’approprieret à l’expliquerpartout autour de vous et surtout,à faire en sorte que nos militants, en particulier ceux de la Région Sud soient très nombreux dans les bureaux de vote et votent massivement « Oui » au referendum le 30 octobre prochain.

Je vous invite pour cela à rester sourds aux oiseaux de mauvais augures et aux amateurs de politique politicienne.

Comme nous le savons tous, l’expression achevée de la démocratie, c’est le recours au suffrage du peuple ; seul donc le peuple ivoirien jugera de l’opportunité ou non de la réforme constitutionnelle proposée, le 30 octobre 2016 ; seul le peuple ivoirien appréciera, mieux que quiconque la légitimité de la nouvelle Constitution.

N’ayez donc aucun complexe ; surtout qu’au surplus, le Président de la République a procédé à une large consultation, afin d’impliquer toutes les sensibilités politiques ou religieuses de notre pays.

Je sais donc pouvoir compter sur vous chers frères et sœurs, pour que le 30 octobre 2016, nous portions sur les fonds baptismaux la troisième République,dans la ferveur et avec responsabilité, en votant massivement « OUI » au referendum.N’est-ce pas ?
Alors :
• Votons oui à la nouvelle Constitution pour la paix et le progrès ;
• Votons oui à la nouvelle Constitution pour la préservation de nos droits en matière de foncier rural;
• Votons oui à la nouvelle Constitution pour la valorisation de nos cultures et de nos traditions;
• Votons « Oui » à la nouvelle Constitution pour l’avenir de nos jeunes et la promotion des femmes ;
• Votons « Oui » à la nouvelle Constitution pour le développement politique, économique, social et culturel de la Côte d’Ivoire ;
• Oui, votons « oui » pour « la Côte d’Ivoire émergente à l’horizon 2020. »
Je vous remercie de votre aimable attention.
Propos recueillis par Guy TRESSIA

Lire la suite
22 Oct
0

Pr Maurice Kakou Guikahué (CSE) à propos de la nouvelle Constitution : «Il est maintenant temps d’aller partout pour expliquer le texte…»

dsc_0981
Ce jeudi 20 octobre, les dirigeants et militants du PDCI-RDA se sont réunis au siège dudit parti pour aborder le sujet de la nouvelle Constitution. Ici, le discours introductif du Chef du Secrétariat Exécutif, Pr Maurice Kakou Guikahué.

Messieurs les Vice-présidents,
Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif,
Monsieur le Coordonnateur et Madame et Messieurs les Vice-Coordonnateurs de l’Inspection du Parti,
Mesdames et Messieurs les Délégués Départementaux et Communaux,
Mesdames et Messieurs les Elus,
Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Économiques et Social,
Mesdames et Messieurs les Secrétaires Généraux de Section,
Mesdames les membres des Bureaux Nationaux des UFPDCI,
Mesdames et Messieurs les membres des Bureaux Nationaux des JPDCI,
C’est un plaisir pour nous de vous recevoir cet après-midi dans notre maison commune et de saluer votre présence massive et distinguée à notre rencontre de ce jour.
Face à l’actualité politique de notre Pays, nous avons jugé nécessaire, avec la bénédiction du Président du Parti, de vous convier à une rencontre d’information et d’échanges sur le référendum constitutionnel qui aura lieu le 30 octobre prochain.
A cet effet, nous avons invité des personnalités au cœur de ce dossier afin de nous donner des arguments qui nous permettront de parler le même langage partout tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Pays.
Je voudrais également vous rappeler l’implication de notre Parti dans ce dossier de la Nouvelle Constitution porté par le Président de la République et le Gouvernement; surtout quand on sait que le Gouvernement est conduit par l’un de nos militants et que le Ministre Chargé des Relations avec les Institutions, donc avec l’Assemblée Nationale est l’un des nôtres.
De plus, notre Chef, le Président Henri KONAN BEDIE a été très actif dans la phase pratique de l’adoption de l’avant projet de loi portant Nouvelle constitution de la Côte d’Ivoire.
D’abord par sa présence à l’Assemblée Nationale aux côtés du Président de la République lors de la présentation du projet aux Députés, le mercredi 5 octobre 2016.
Ensuite par la présidence de la réunion de notre Groupe parlementaire relative à l’étude du texte de l’avant- Projet de la Nouvelle constitution avant les travaux en commission, le jeudi 6 octobre 2016.
Enfin par la coordination des amendements du PDCI-RDA qui a réussi à faire passer six(6) amendements dont ceux du Président du Parti relatifs aux Coups d’Etat.
Ainsi le projet de loi portant Nouvelle constitution de la République de Côte d’Ivoire a été voté le mardi 11 octobre 2016 et promulgué le mercredi 12 octobre 2016.
Il est maintenant temps d’aller partout pour expliquer le texte que nous avons en mains afin de convaincre nos compatriotes dans le sens d’une adhésion massive au Projet en votant OUI, le dimanche 30 octobre 2016.
Afin de solidifier nos arguments, nous avons demandé à Monsieur le Premier Ministre, Daniel KABLAN DUNCAN, à qui nous disons sincèrement merci d’avoir distrait quelques minutes de son agenda extrêmement serré pour être avec cet après-midi et Monsieur le Ministre Jeannot AHOUSSOU KOUADIO, Ministre d’Etat chargé des Relations avec les Institutions, à nous exposer les articulations fortes de ce projet de loi.
Je vous remercie.
Fait à Abidjan, le 20 octobre 2016
Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUÉ
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite
18 Oct
0

Cérémonie de dédicace des discours et messages/Bédié: «Médecin, planteur, maire, député, ministre, Premier ministre… Félix HOUPHOUET-BOIGNY a été de tous les combats»

dsc_0071
Cérémonie de dédicace des discours et messages/Bédié: «Médecin, planteur, maire, député, ministre, Premier ministre… Félix HOUPHOUET-BOIGNY a été de tous les combats»

INTRODUCTION AU MESSAGE DE SEM HENRI KONAN BEDIE, PRESIDENT DU PDCI-RDA, LU PAR PR MAURICE KAKOU GUIKAHUÉ SECRÉTAIRE EXECUTIF DU PDCI-RDA

Excellence, Monsieur le Président de la République,

Monsieur le Premier Ministre, Ministre de l’Economie des Finances et du Budget,
Madame et Messieurs les Présidents d’Institution,
Mesdames et messieurs les membres du Gouvernement,
Monsieur le Secrétaire Général de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix,
Honorables invités,
Mesdames et messieurs,

C’est un immense honneur pour moi de prendre la parole, en ma qualité de Représentant de Son Excellence Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA, à l’occasion de la cérémonie de dédicace des Discours et Messages du Premier Président de la République de Côte d’Ivoire, Félix HOUPHOUET-BOIGNY.

Avant de délivrer le message dont je suis porteur, je voudrais joindre ma voix à celle du Professeur Jean-Noël LOUCOU, Secrétaire Général de la Fondation Félix HOUPHOUËT-BOIGNY pour la Recherche de la Paix, pour exprimer mon infinie gratitude à Son Excellence, Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, pour sa présence effective qui rehausse l’éclat de cette importante cérémonie en l’honneur du Père Fondateur de la Côte d’Ivoire moderne.

Le Président Henri KONAN BEDIE avait voulu être aux côtés de son jeune frère, en cette date historique, comme il le fait le plus souvent quand la situation du Pays l’exige, pour vivre cet événement qui réunit, ce soir, des personnalités distinguées autour de l’héritage idéologique que le Président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY nous a légué, mais son calendrier ne l’a pas permis.

A présent, j’ai le plaisir de vous livrer, in extenso, le message de Son Excellence Henri KONAN BEDIE.
Fait à Abidjan, le 18 octobre 2016
Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUÉ
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

LE MESSAGE DE SEM HENRI KONAN BEDIE
PRESIDENT DU PDCI-RDA

Monsieur le Président de la République et cher jeune frère,
Honorables Invités,
Mesdames et Messieurs,

Le 18 octobre 2016 marque symboliquement la cent onzième année de la naissance du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY.
Cependant, le souvenir de ce personnage unique dans l’histoire de notre pays demeure vivace dans nos mémoires. J’en veux pour preuve, la mobilisation de tant d’hommes et de femmes politiques de tout bord, de scientifiques, de chercheurs et d’intellectuels de renom, pour lui rendre un hommage bien mérité, à travers ses principaux écrits officiels.
Les messages et les discours de Félix HOUPHOUET-BOIGNY ont jalonné la marche inexorable de notre nation vers l’accomplissement de sa destinée historique.
Grâce au travail accompli par les experts de la Fondation Félix HOUPHOUET-BOIGNY pour la Recherche de la Paix, que je voudrais féliciter, la parole de ce grand Sage de l’Afrique passera à la postérité.
A cet égard, je félicite particulièrement le professeur Jean-Noël LOUCOU pour sa constance dans le travail, surtout après l’organisation, du 17 au 19 février 2014, du Colloque international sur la Pensée Politique de Félix HOUPHOUET-BOIGNY.
Le Président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY aimait à rappeler qu’il y a deux grands hommes au monde qui n’ont pas écrit de livres et dont les disciples continuent de perpétuer la mémoire.
Assurément, Félix HOUPHOUËT-BOIGNY est l’un de ces hommes prophétiques qui continuent de fasciner les penseurs et les hommes politiques de notre temps.
Médecin, planteur, maire, député, ministre, Premier ministre, le Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY a été de tous les combats. Sa philippique contre le travail forcé et la dénonciation de la rémunération des matières premières achetées à vil prix sont significatifs de son engagement politique.
Dans ce contexte, la publication de cet ouvrage de 845 pages de documents rassemblés par le professeur Jean-Noël LOUCOU, véritable condensé des messages du Père Fondateur, vient combler un vide.
Cet ouvrage qui se focalise, à juste titre sur la période de l’indépendance, met l’accent sur un leitmotiv : la quête permanente de la paix et la promotion du bien-être social de ses concitoyens.
Aujourd’hui encore, cette parole et cette pensée servent de source d’inspiration aux dignes continuateurs de son œuvre, au premier rang desquels moi-même, ancien Président de la République, Président du PDCI-RDA et l’actuel Président de la République, Son Excellence Alassane OUATTARA.
Enfin, je ne doute pas que cette soirée sera riche en enseignements qui guideront nos pensées et nos actions au service de tous nos compatriotes.

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????


Sur cette note d’espoir, je souhaite, plein succès à la cérémonie de dédicace des Discours et Messages du Président Félix HOUPHOUET-BOIGNY.
Je vous remercie.
Fait à Daoukro, le 18 octobre 2016.
Henri KONAN BEDIE
Président du PDCI-RDA
Les images fortes de la cérémonie
dsc_0005

Lire la suite
18 Oct
0

« Oui » au référendum du 30 octobre prochain: Chaque secrétaire exécutif dans son fief pour battre campagne (Le CSE Guikahué)

5-dsc_0884
La réunion extraordinaire du Secrétariat exécutif du Pdci Rda, lundi 17 octobre, au siège dudit parti à Cocody, a épousé l’air du temps, à savoir le sujet du référendum constitutionnel. Pr Maurice Kakou Guikahué et l’ensemble des membres du Secrétariat exécutif ont fait la genèse de la nouvelle Constitution. Ils ont passé en revue les différentes étapes où le président Henri Konan Bédié, président du parti s’est lui-même impliqué. Notamment, sa présence le 5 octobre dernier aux côtés du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, à l’Assemblée nationale, la réunion des députés du groupe parlementaire Pdci qu’il a présidée, le lendemain 6 octobre 2016. Les amendements qu’il a formulés, qui précisent la condamnation de la prise du pouvoir par les coups d’Etat, la prise en compte des 6 amendements formulés par le Pdci Rda. Au regard de tous ces points, «nous avons décidé qu’il fallait que le Secrétariat exécutif s’organise pour aller sur le terrain. Chaque secrétaire exécutif doit se rendre dans sa zone pour expliquer la Constitution et battre campagne pour le « oui » » a déclaré Pr Maurice Kakou Guikahué. Le Secrétariat exécutif, a-t-il poursuivi, invite ce jeudi à 16 h, les Secrétaires de section et les élus de la zone Sud à une rencontre au siège du Pdci à Cocody. A cette occasion, le Premier ministre Ahoussou Jeannot, commissaire du Gouvernement à l’Assemblée nationale lors de la présentation du texte aux députés, prendra la parole pour outiller tous ces acteurs de la campagne. Le Premier ministre Daniel Kablan, invité en sa qualité de chef du Gouvernement, prendra également la parole pour expliquer les grandes lignes qui militent en faveur du vote de cette nouvelle Constitution, afin que les militants présents aient les arguments nécessaires pour investir le terrain. Le Secrétariat exécutif a, par ailleurs, échangé sur l’organisation pratique de la campagne qui n’est pas une campagne classique, mais une campagne d’explication. Outre le fait que toutes les structures du Pdci Rda sont déjà en branle, le parti compte s’appuyer sur les ministres et les députés qui ont voté le texte. Ainsi que des personnalités d’un certain niveau qui vont superviser cette élection.
Diarrassouba Sory (Le Nouveau Réveil)

Lire la suite
17 Oct
0

Décès de Denise Coffi-Gadeau: Le CSE Guikahué et le PDCI aux côtés de la famille

dsc_0585

Institutrice à la retraite, Première Secrétaire du Président Félix Houphouët-Boigny au Syndicat Agricole Africain, Mme Denise Coffi-Gadeau née Kacou est décédée le 15 septembre 2016.
Avant l’hommage de la grande famille PDCI-RDA à l’illustre disparue, prévu ce mercredi 19 octobre de 9h à 9h45 au siège dudit parti à Cocody, hier dimanche 16 octobre, Pr Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, à la tête d’une forte délégation composée de vice-présidents (Niamien N’goran, Jeannot Ahoussou Kouadio, Boa Edjampan Tiémélé, Patrick Achi, Emile Constant Bombet, Mangoua Jacques, Gaston Ouassénan Koné), des membres du Secrétariat Exécutif (Mme Amy Diop, Abdoulaye M’bengue Racine), du Secrétaire général du Comité des Sages, Me Emile-Christoph Sery Kossougro et des membres du Bureau politique (Kouakou Angoh Casimir, Terha Sinaly etc.) est allé traduire la compassion du Président Henri Konan Bédié à la famille de feu Germain Coffi-Gadeau, membre fondateur du PDCI-RDA décédé en 1999, dont la veuve, Denise Coffi-Gadeau née Kacou est décédée le 15 septembre dernier, à l’âge de 94 ans.
Mme Denise Coffi-Gadeau était commandeur dans l’Ordre national de la République de Côte d’Ivoire et Grand Officier dans l’Ordre du Bélier. C’est à juste titre que le N°2 du parti fondé par Félix Houphouët-Boigny a laissé un message, au nom du Président Henri Konan Bédié, dans le cahier des condoléances, après la prière du repos de l’âme de la veuve du membre fondateur du PDCI-RDA.
Sercom PDCI-RDA

Les images fortes
dsc_0587

dsc_0588

dsc_0591

dsc_0592

dsc_0598

dsc_0600

dsc_0603

dsc_0604

dsc_0605

dsc_0606

dsc_0607

dsc_0611

dsc_0613

dsc_0618

dsc_0620

dsc_0622

dsc_0625

dsc_0635

dsc_0637

dsc_0641

dsc_0644

dsc_0669

Lire la suite
14 Oct
0

PDCI-RDA : Guikahué (CSE) convoque les Délégués, élus et les bureaux nationaux des UFPDCI et JPDCI, jeudi 20 octobre

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, convie Mesdames et Messieurs les Délégués Départementaux et Communaux, les Elus PDCI-RDA (Députés, Maires, Présidents de Conseil Régional, Gouverneur et Vice-gouverneurs de District), les Secrétaires Généraux de Section du District d’Abidjan, des Régions de l’Agneby- Tiassa, des Grands Ponts, de la ME, du Sud-Comoé et les Bureaux Nationaux des UFPDCI et des JPDCI, à une réunion le jeudi 20 octobre 2016, à 15 h00, au siège du Parti, à Cocody.

L’importance des questions à débattre requiert la présence de tous.
Fait à Abidjan, le 14 octobre 2016
Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite