Blog

28 Fév
0

Urgent-PDCI-RDA/Conseil de Discipline: Une séance de travail, ce mercredi 1er Mars 2017

Mesdames et Messieurs les membres du bureau du Conseil de Discipline et de l’Ordre du Bélier du PDCI-RDA, sont conviés à une séance de travail qui aura lieu, le mercredi 1er Mars 2017, à 16h00, au Siège du Parti à Cocody.
La présence de tous est vivement souhaitée.
Fait à Abidjan, le 27 Février 2017
Le Premier Vice-président
TOURE AHOUA

Lire la suite
08 Fév
0

Kobénan Adjoumani (porte-parole RHDP) face à la presse : « Si le Gouvernement consacre toutes les ressources du pays au paiement des salaires et des stocks d’arriérés, dans les années à venir, ça va être difficile »

Le ministre Adjoumani Kobénan , le porte-parole du Rassemblement des Houphouetistes pour la paix en Côte d’Ivoire (RHDP) a rencontré, mardi autour d’un déjeuner, les patrons de presse proches de son groupement politique. A menu des échanges, la situation sociopolitique et militaire du pays. Ci-dessous, l’intégralité de son discours liminaire.

• -Mesdsames et messieurs les patrons de presse des journaux proches de notre grande famille politique du Rhdp
• -Mesdsames et messieurs les journalistes, chers amis des médias,

C’est avec un plaisir toujours renouvelé que je vous retrouve ce jour, avec, à mes côtés, les porte-paroles des partis membres du Rhdp pour vous saluer, vous remercier, pour votre précieuse collaboration mais surtout échanger avec vous sur les grands défis futurs que nous devrions affronter et relever ensemble pour le bonheur de nos populations et l’émergence de notre pays, la Côte d’Ivoire.

Pour commencer, chers amis, je voudrais, au nom du Rhdp, vous présenter nos vœux de bonne santé. Que 2017 soit pour vous et pour vos familles respectives une année de bonheur, de paix et de réussite dans toutes vos entreprises.

Mesdames et messieurs les patrons de presse, la rencontre de ce jour m’offre à nouveau l’occasion de vous exprimer les remerciements les plus sincères du Rhdp pour l’immense et l’inestimable travail d’information, d’explication et de sensibilisation que vous abattez au quotidien afin de rendre compte mais surtout faire comprendre les décisions, les orientations du Rhdp ainsi que celles du gouvernement dirigé aujourd’hui avec bonheur par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Depuis notre dernière victoire à la présidentielle en 2015, que de chemin parcouru ! Que d’épreuves surmontées ! Que de succès glanés ! Tout cela a été possible grâce à vous, chers amis de la presse proche du Rhdp.

En effet, après la présidentielle, votre concours a été déterminant pour faire comprendre, accepter et voter par nos populations, avec un score écrasant et un taux de participation satisfaisant, la première grande réforme du second quinquenat du président de la République, Alassane Ouattara.

Il est bon ici de souligner de deux traits le rôle capital que la presse proche du Rhdp a joué parce que l’exercice n’était pas du tout aisé face à une opposition qui aura mis tout en œuvre pour empêcher la tenue du référendum du 30 octobre 2016. Une campagne active pour le boycott du scrutin, intox et manipulation à outrance de l’opinion, violence verbale, menaces, intimidation, tout y est passé pour que la naissance de la 3ème République n’ait pas lieu. Grâce à vous, le projet n’a pas avorté. Grâce à vos écrits, les Ivoiriens ont compris cette réforme qui a été plébiscitée par les électeurs.

Après le référendum, il y a eu les législatives du 18 décembre. Des élections ouvertes, très disputées, avec un nombre de candidatures record dans l’histoire de notre pays. Le Rhdp a fait le choix d’y aller en rangs serrés ; là aussi, ce ne fut pas facile. Mais grâce à vous, les choix parfois difficiles qui ont été faits ont été acceptés. Et au finish, le Rhdp s’en tire avec une majorité très confortable au parlement de 215 députés. Cette élection législative a donc ramené sur terre des rêveurs qui se croyaient capables de contester la suprématie du Rhdp. Ils ont été terrassés, laminés, proprement.

Dès lors, nous avions pensé avoir fait le plus difficile en 2016 et que le travail allait reprendre rapidement en 2017. Que non ! Mutinerie de certains soldats, grève des fonctionnaires. Le gouvernement est sur plusieurs fronts en même temps. Un compromis est trouvé avec les militaires. D’autres corps de l’armée entrent ainsi dans la danse. Tout le pays retient son souffle, chaque jour a son actualité. Le pays est à l’arrêt. Mais le gouvernement est à l’abordage, le Rhdp joue sa partition, la presse proche du Rhdp est aussi en première ligne. Après quelques semaines, la fièvre est tombée.

Mesdames et messieurs les journalistes, si aujourd’hui, la Côte d’Ivoire est en paix et que le travail a repris sereinement dans toutes les administrations c’est aussi grâce à vous. Aux côtés du gouvernement et du président de la République, vous avez mené le bon combat.
Au nom du Président Henri Konan BEDIE, Président de la Conférence des Présidents du Rhdp et au nom Directoire du Rhdp et de son président, le ministre Amadou Soumahoro, je voudrais profiter de cette rencontre pour saluer votre travail, votre constance et votre détermination sans faille.

Je voudrais vous dire que nous avons certes réussi à restaurer un climat de sérénité dans notre pays mais le combat continue. Chers amis de la presse proche du Rhdp, nous avons besoin encore de vous. Continuez de nous aider.

Nous avons besoin de vous pour expliquer que le président de la République et son gouvernement ont fait beaucoup d’efforts. En débloquant les salaires des fonctionnaires, ces derniers voient leur solde évoluer tous les deux ans de façon automatique.

Des salaires ont été augmentés, l’application stricte du Smig revu à la hausse est aujourd’hui une réalité. Dans le cadre des récentes discussions avec les syndicats des Fonctionnaires et Agents de l’Etat, le gouvernement a fait de nombreuses concessions. Mais je l’ai dit et je le redis, l’Etat est notre bien à tous, ne tirons pas trop sur la corde. Parce que si le Gouvernement consacre toutes les ressources du pays au paiement des salaires et des stocks d’arriérés, dans les années à venir, ça va être difficile. L’on risque même de ne plus ouvrir les concours administratifs pendant un bon moment pour recruter des policiers, des gendarmes, et d’autres fonctionnaires. Ce serait ainsi fermer à notre jeunesse les portes de l’administration.

Alors, il faut que les Ivoiriens se réveillent parce que c’est le danger qui nous guette, qui guette notre jeunesse. Ceux qui tirent sur la corde des revendications malgré les concessions du gouvernement en réalité veulent distraire les ivoiriens pour atteindre leur objectifs inavoués. L’Etat peut faire des sacrifices mais l’Etat a des limites qu’il ne peut dépasser sans mettre en péril la vie des générations futures.
Mesdames et Messieurs les journalistes, c’est ce message que je vous demande de nous aider à faire comprendre à l’opinion en général et aux Ivoiriens en particulier. Je vous remercie pour votre aimable attention.

Lire la suite
03 Fév
0

Situation-socio-politique, Pdci-Rda, Rhdp, Udpci, Upci, groupes parlementaires séparés…Bédié brise le silence : «On a beaucoup glosé après les législatives»


Le président Henri Konan Bédié, président de la Conférence du présidium du Rhdp va, dans quelques jours, effectuer une démarche en direction du chef de l’Etat, le président Alassane Ouattara pour lui exprimer tout son soutien et lui dire qu’il n’est pas seul dans les efforts qu’il déploie depuis quelques semaines pour faire baisser la tension socio-politique consécutive à la grève des fonctionnaires et à la mutinerie dans l’armée. C’est en substance l’une des confidences que le patron du Rhdp a faite à l’équipe dirigeante du « Nouveau Réveil » conduite par son président-fondateur Denis Kah Zion hier, à Daoukro. Bien entendu, au cours de cette rencontre qui s’inscrivait dans le cadre des échanges de vœux traditionnels de début d’année, le président du Pdci a passé en revue l’actualité politique, le Pdci, le Rhdp, les législatives, l’Udpci, l’Upci, Bédié brise le silence.
Evoquant l’actualité socio-politique récente perturbée par la grève des fonctionnaires et la mutinerie dans l’armée qui a secoué tout le pays, le président Bédié s’est félicité de ce que les choses, finalement, soient rentrées dans l’ordre avant d’indiquer ceci : « Dans quelques jours, je serai à Abidjan et j’irai rendre visite au palais présidentiel au président Alassane Ouattara pour lui exprimer un soutien ferme relativement à tout ce qui s’est passé, ces derniers temps ». Une démarche solennelle pour exprimer une solidarité sans faille à son jeune frère car d’ordinaire c’est le chef de l’Etat qui s’est toujours déplacé au domicile de son aîné pour échanger avec lui sur des questions d’intérêt commun ou national. Cette fois-ci, le président Bédié tient à se rendre personnellement au palais présidentiel pour lui témoigner tout son soutien et certainement lui dire ses encouragements dans ses efforts pour juguler cette crise. Revenant sur la situation politique proprement dite et particulièrement sur celle du Pdci-Rda et du Rhdp, le président Bédié s’est résolument éloigné des tons alarmistes de certains discours qui parlent de malaise au Pdci ou d’effondrement du Rhdp après les législatives du 18 décembre dernier. Pour le président Bédié, le Pdci-Rda va bien. Mieux « le Pdci est encore plus fort qu’hier. On a beaucoup glosé après les législatives. Je voudrais demander aux uns et aux autres de rester sereins et de continuer à travailler. Le Pdci existe, il fonctionne. De 90 députés on est passé à 92 députés, c’est un progrès », se réjouit-il avant de lever un coin du voile sur l’agenda du parti ainsi que le sien propre. « Le Pdci va tenir, sous peu, un Bureau politique. A l’occasion, je m’adresserai aux militants », a-t-il rassuré. Pour ce qui est du renouvellement des instances notamment le prochain Congrès, Bédié a clairement fait savoir « qu’il n’y aura pas de Congrès ordinaire avant 2018 ». Le président du Présidium du Rhdp a également commenté la performance du Rhdp à l’issue des législatives. « Le Rhdp a obtenu 167 sièges. Avec le ralliement des indépendants issus des rangs du Pdci et du Rdr, nous avons environ 215 députés sur 255 sièges au parlement. C’est une majorité écrasante pour gouverner en toute sérénité. Rechercher 255 députés sur 255 sièges pourvus, c’est rechercher une chambre introuvable au parlement dans une démocratie. Donc le Rhdp se porte très bien et constitue aujourd’hui une force politique incontestable à l’Assemblée nationale. C’est une performance à saluer », estime le président Bédié. Comment expliquer alors que le processus vers le parti unifié marque le pas et qu’il y ait des groupes parlementaires différents ? A ce niveau également, le président Bédié ne manifeste aucun signe d’inquiétude. Bien au contraire, il estime qu’à l’heure actuelle, le Rhdp peut se définir comme une fédération de partis. Dans un tel schéma, tant que le parti unifié n’est pas installé, chaque formation politique conserve son autonomie et par voie de conséquence, son groupe parlementaire. C’est une logique implacable. On ne peut pas supprimer les groupes parlementaires. Ce n’est pas parce qu’il y a des groupes parlementaires différents qu’on va dire que le Rhdp n’existe pas. D’ailleurs les deux grands groupes parlementaires sont présidés par Amadou Soumahoro et Guikahué et les deux siègent au directoire du Rhdp où tout se coordonne » fait remarquer le président du présidium. Quid alors de la situation de l’Udpci et de l’Upci ? Pour le président Bédié, l’Udpci fait partie du Rhdp, « Mabri ne m’a pas encore dit le contraire. Par contre, M. Gnamien Konan m’a dit que le Rhdp ne l’intéresse plus et que ça n’a jamais existé. C’est son avis. Je crois que c’est parce qu’il veut être candidat en 2020 ».
Le Nouveau Réveil du vendredi 3 février 2017

Lire la suite
03 Fév
0

Présidence du groupe parlementaire Pdci-Rda, Ouassénan passant la main à Guikahué: «Les députés du Pdci ont la chance d’avoir Guikahué comme président»


Cérémonie sobre, mais chargée de sens, jeudi 2 février, au siège du Pdci-Rda à Cocody. Le général Ouassénan Koné, ancien président du groupe parlementaire Pdci-Rda, a passé le témoin au nouveau président, Maurice Kakou Guikahué. C’était en présence des députés du groupe parlementaire dudit parti. Avant de lui transmettre les dossiers afférents et la clé du bureau du président du groupe parlementaire Pdci-Rda, le président Ouassénan Koné a félicité Guikahué pour la confiance que le président du Pdci-Rda, le président Henri Konan Bédié, lui a témoignée en le désignant comme nouveau président du groupe parlementaire Pdci. Pour sa part, le nouveau président du groupe parlementaire Pdci a exprimé sa gratitude et ses félicitations à son prédécesseur pour le travail abattu à la tête de ce groupe parlementaire avant de décliner les défis de cette nouvelle fonction. « Le président Ouassénan a imprimé une façon de vivre au sein du groupe parlementaire Pdci-Rda. Etant secrétaire exécutif, j’ai eu à observer la convivialité qui a régné dans ce groupe. C’est la première fois que je suis élu, j’entre à l’Assemblée Nationale et je suis le président de groupe parlementaire. Donc il faudra faire un apprentissage. C’est pourquoi j’ai demandé au président Ouassénan Koné de rester à nos côtés car il sera le réservoir de conseils à tout moment. La chance que nous avons, c’est qu’il est vice-président du Pdci-Rda et nous travaillerons très souvent avec lui. Notre rôle sera de faire en sorte que les lois que nous votons soient dans l’intérêt des populations. La Côte d’Ivoire est un pays très bien organisée qui a une bonne législation. Le seul problème dans notre pays, c’est que les lois ne sont pas appliquées comme elles devaient l’être. Sinon l’Assemblée nationale a toujours bien travaillé. Nous pensons que c’est dans la continuité de ce que le président Ouassénan a fait que nous allons agir », dira le député Maurice Kakou Guikahué. Par ailleurs, le député de Gagnoa sous-préfecture a souligné que sa position de numéro 2 du Pdci-Rda constituera un véritable atout dans ses nouvelles charges de président du groupe parlementaire Pdci-Rda. « Le fait d’être secrétaire exécutif sera un atout pour moi dans l’exercice de cette fonction de président de groupe parlementaire. Car le président du parti sera en communion directe avec les députés d’autant plus que son secrétaire exécutif que je suis lui fait le compte rendu de toutes les activités du parti. Les activités du groupe parlementaire entrent dans ces activités du parti. Donc c’est une nouvelle expérience que nous allons tenter et nous pensons que cela va nous porter bonheur », dira-t-il.
Ouassenan Koné, ex-président: « Les députés du Pdci ont la chance d’avoir Guikahué comme président »
« (…) Quand vous êtes à ce niveau de responsabilité, vous avez à vous occuper pratiquement de tous les problèmes de chaque député car vous devenez le point de convergence de tous ceux qui se présentent à vous. Vous avez des problèmes d’ordre professionnel mais également personnel que les députés viennent vous soumettre. Si vous voulez la cohésion au sein du groupe parlementaire, vous êtes obligé de faire face à tous ces problèmes. Donc on a beaucoup de souvenirs quand on part d’un tel groupe. Les députés Pdci-Rda de cette nouvelle mandature ont une chance énorme, c’est d’avoir comme président du groupe parlementaire Pdci, le second personnage du parti, c’est-à-dire le secrétaire exécutif du Pdci. Il a donc la confiance totale du président du parti. Il est toujours en contact avec le président du Pdci, ce qui voudrait dire que le travail sera beaucoup facilité pour les députés car chaque fois qu’ils s’adresseront au président de leur groupe parlementaire, c’est au secrétaire exécutif du Pdci-Rda qu’ils s’adresseront directement et je pense que les choses se passeront pour le mieux.»
Gilles Richard OMAEL avec Le Nouveau Réveil
Les images de la cérémonie

Lire la suite
11 Jan
0

DECLARATION DU PDCI-RDA RELATIVE A LA NOMINATION DU PREMIER MINISTRE DANIEL KABLAN DUNCAN EN QUALITE DE VICE-PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE

Guikahué_DSC0098
Le mardi 10 janvier 2017 le Président de la République, SEM Alassane Ouattara a procédé, par Décret n°2017-11 du 10 janvier 2017, à la nomination de Son Excellence Daniel KABLAN DUNCAN, en qualité de Vice-président de la République de Côte d’Ivoire.
Devant cet acte historique endossé par l’Assemblée Nationale:
-Le PDCI-RDA, se réjouit et s’honore de ce que ce cadre émérite du PDCI-RDA soit le premier ivoirien à être distingué à cette haute fonction de l’Etat, instituée par la Constitution de la IIIème République
– Le PDCI-RDA, adresse ses vives et chaleureuses félicitations à son Excellence Daniel KABLAN DUNCAN, pour cette brillante nomination.
– Le PDCI-RDA, tient à exprimer toute sa gratitude au Président Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire et à son aîné le Président Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA, Président de la Conférence des Présidents des Partis Politiques membres du RHDP qui, dans leur grande clairvoyance, ont rendu possible cette promotion.
-Le PDCI-RDA, exhorte ses militantes et militants, à rester mobilisés et à soutenir fermement toutes les actions en faveur de la modernisation de l’Etat de Côte d’Ivoire pour le bien-être des populations.
Fait à Abidjan, le 11 janvier 2016
Pr Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite
10 Jan
0

Côte d’Ivoire: l’ex-Premier ministre Kablan Duncan nommé vice-président (officiel)

Abidjan – Le président Alassane Ouattara a nommé mardi son ex Premier ministre Daniel Kablan Duncan vice-président de Côte d’Ivoire, un poste nouvellement créé par la Constitution promulguée en novembre.

« J’ai tenu à venir devant vous pour vous faire part de ma décision de nommer le vice-président de la République (…) Mon choix s’est porté sur Daniel Kablan Duncan,un grand serviteur de l’Etat » a déclaré M. Ouattara devant les députés ivoiriens réunis en session extraordinaire.

Lire la suite
06 Jan
0

Le Chef de l’Etat a eu un entretien avec le Président Henri Konan BEDIE, à Daoukro

Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, s’est entretenu, ce jeudi 05 janvier 2017, à Daoukro, avec le Président Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA et Président de la Conférence des Présidents du RHDP.
Au terme de l’entretien, le Chef de l’Etat a indiqué être venu rendre une visite de courtoisie à son aîné, le Président BEDIE, au cours de laquelle il lui a réitéré ses voeux de bonne et heureuse année 2017 ainsi qu’à Madame Henriette BEDIE et aux habitants de Daoukro.
Il a souligné avoir profité de l’occasion pour échanger avec lui sur la situation socio-politique du pays, notamment la mise en place des nouvelles Institutions dans les jours à venir.
Le Président de la République a révélé avoir donné la primeur des prochaines nominations au Président BEDIE. Il s’agit, selon lui, des nominations du Vice-Président, du Premier Ministre et du nouveau Gouvernement.
Ces échanges portaient donc, selon lui, sur des questions politiques très importantes qui, pour le moment, demeurent confidentielles.
Pour terminer, le Président Alassane OUATTARA a exprimé sa gratitude au Président Henri Konan BEDIE pour sa fraternité et son soutien constant.
Notons que le Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la République, M. Amadou GON-COULIBALY, a pris part à cet entretien.

Lire la suite
05 Jan
0

Politique nationale: Alassane Ouattara chez Bédié, ce jeudi

Les deux hommes d’État aborderont sans nul doute ces questions, tout comme la mise en place du nouveau gouvernement. Les Ivoiriens auront donc les oreilles tendues vers Daoukro.

Politique nationale: Alassane Ouattara chez Bédié, ce jeudi

Sauf changement de dernière minute, le Chef de l’État Alassane Ouattara rend une visite de courtoisie ce jeudi 4 janvier 2017, à Daoukro, à son aîné Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) et président du présidium du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp).

Les deux personnalités, faut-il le rappeler, ont l’habitude de se rencontrer pour évoquer les questions cruciales touchant à la politique nationale. Dans son adresse à la nation à la fin de l’année 2016, Alassane Ouattara a indiqué poursuivre les réformes institutionnelles en début d’année 2017. Il s’agit, entre autres, de la nomination du vice-président et de la mise en place du Sénat.

Les deux hommes d’État aborderont sans nul doute ces questions, tout comme la mise en place du nouveau gouvernement. Les Ivoiriens auront donc les oreilles tendues vers Daoukro.

L’Alliance des houphouetistes qui a obtenu 167 députés sur 255 sièges lors des législatives du 18 décembre 2016, dispose d’une majorité absolue. Et ce, malgré la percée des députés indépendants qui sont au nombre de 75 contre trois (3) pour le Front populaire ivoirien (Fpi), cinq (5) pour l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (Udpci), trois (3) l’Union pour la Côte d’Ivoire (Upci).

Lire la suite
03 Jan
0

Audience du président du Pdci-Rda : Zié Coulibaly confie sa victoire au président Bédié

Fraichement élu à Yopougon, le député Zié Daouda Coulibaly, a été reçu hier en audience par le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié à sa résidence de Daoukro. Zié qui était accompagné de son épouse et de ses enfants, y est allé présenter les vœux de nouvel an au président Bédié mais surtout lui témoigner sa gratitude pour la décision spéciale qu’il a prise pour faire de lui le candidat Pdci sur la liste Rhdp de Yopougon. Il est à cet effet, aller faire le point des conditions dans lesquelles la campagne s’est déroulée à Yopougon et remettre sa victoire au président Bédié. En retour le président Bédié a félicité Zié Coulibaly avant de lui prodiguer des conseils afin de réussir son mandat à Yopougon. Le député Zié Coulibaly a, par ailleurs présenté au président Henri Konan Bédié son projet d’organiser le 8 janvier prochain une journée d’hommage à son endroit, en tant que président de la conférence des présidents du Rhdp et rendre également hommage à l’ensemble des membres du directoire de la même coalition politique, dirigé par Amadou Soumahoro. Un projet qui a été évidemment validé par le président de la conférence des présidents du Rhdp. Cette journée qui se tiendra à partir de 11h à la salle Houphouët-Boigny de l’hôtel du district au Plateau, au tour du thème « Le Rhdp dans la 3ème République » est placé sous le patronage du président Henri Konan Bédié, sous le parrainage du ministre d’Etat, Amadou Gon Coulibaly, sous la présidence du ministre Amadou Soumahoro et sous l’égide du groupe des communicateurs du Rhdp.

Lire la suite
24 Déc
0

Législatives 2016 à Gagnoa: Guikahué (SE du PDCI-RDA) élu après un scrutin clair et sans incident, 2 candidats fairplays le félicitent

_dsc0424
C’est fait. Pr Maurice Kakou Guikahué a remporté les législatives à Gagnoa sous-préfecture avec un score sans appel de 51,62%. Son poursuivant direct, Moussa Konaté a obtenu 21%, sur les 9 candidats aux suffrages des populations de la sous-préfecture de Gagnoa.
Réputée zone difficile acquise à la cause du Front populaire ivoirien (FPI), la circonscription électorale de Dougroupalegnoa, Doukouyo, Gnagbodougnoa, Sérihio communes et sous-préfectures, et Gagnoa sous-préfecture a élu Pr Maurice Kakou Guikahué avec un score de 55% au scrutin du dimanche 18 décembre 2016. Des sources proches de la Commission électorale indépendante locale (CEI), «le scrutin s’est déroulé de façon pacifique, clair et transparente». Les résultats ont été acceptés par tous les candidats. Certains perdants, comme Krasso Boga Camille, ont appelé Guikahué, ce lundi 19 décembre, pour le féliciter pour sa brillante victoire. «Celui qui conteste la victoire du ministre Guikahué est de mauvaise foi. Nous avons fait campagne, nous avons vu le comportement des populations, la victoire du ministre était donc prévisible. Nous avons beaucoup appris de lui dans cette campagne. C’est pourquoi, je l’ai félicité», nous a confié le candidat Krasso Camille.
Le second, MakréDidiko L, écrit ceci : « Bonjours Mr le député et cher ainé. Je t’adresse ce sms pour te dire mes félicitations, suite à ton élection pour laquelle j’étais d’ailleurs candidat. Pour moi, seuls les intérêts de Gagnoa priment, peu importe les personnes qui gèrent ceux-ci, pourvu que nos parents en bénéficient. Les élections sontà la disposition de de toute personne qui a pour vision Gagnoa. Encore mes félicitations et que Dieu t’assiste dans tes nouvelles fonctions pour le bonheur de Gagnoa. Fraternellement, MakréDidiko L. Candidat aux législatives du 18/12/2016 ».
Le nouveau député de Gagnoa sous-préfecture, Pr Maurice Kakou Guikahué, s’est dit heureux de cette élection dans la paix, la discipline et le fairplay. Il félicite ses parents et toutes les populations de la circonscription électorale pour avoir porté leur choix sur sa personne pour les représenter au prochain Parlement ivoirien.
Gilles Richard OMAEL, à Gagnoa

Lire la suite