Blog

29 Août
0

Encore un autre deuil au PDCI-RDA: Le doyen Léon Konan Koffi est décédé, ce mardi 29 août 2017

C’était le 16 décembre 2015, lors de la décoration du doyen Léon Konan Koffi par le SE Guikahué.

Le PDCI-RDA pleure encore son vice-président, Dagobert Banzio, dont la famille n’a pas encore officiellement informé le Président Bédié que le Parti démocratique de Côte d’Ivoire apprend le décès d’un autre ancien ministre, le doyen Léon Konan Koffi, militant de première heure, ce mardi 29 août 2017 aux environs de 16 heures.

Monsieur Léon Konan Koffi, ex-ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, sous les régimes des Présidents Félix Houphouët-Boigny et Henri Konan Bédié, militant de première heure du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), a été élevé à la dignité de Grand Officier dans l’Ordre du Bélier au nom du Président Bédié par le Secrétaire Exécutif, Pr Maurice Kakou Guikahué, Chef du Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA, le mercredi 16 décembre 2015, au cours d’une sobre cérémonie de célébration du doyen, à son domicile, sis à la Riviera Golf, près de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique.

«Il était sous-préfet de Gagnoa quand Gagnoa a été transformé en Préfecture et c’est lui qui est devenu le premier préfet de la ville de Gagnoa, en 1970. Donc il n’a pas eu de première passation des charges avec un préfet», se souvient le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, Pr Maurice Kakou Guikahué.

Né à Grand-Lahou en 1928, le doyen Léon Konan Koffi a occupé différentes fonctions dans l’Administration à partir de 1948. Il débute sa carrière d’administrateur civil en tant que Sous-préfet de Bingerville, Gagnoa puis Préfet de Gagnoa de 1970 à 1974 et Préfet de Bouaké (1974-1981) avant d’accéder au poste de ministre de l’Intérieur pendant une décennie. De 1990 à 1993, il occupe le poste de ministre de la Défense du dernier gouvernement de Félix Houphouët-Boigny. Puis le Président Bédié lui renouvelle sa confiance en le maintenant au Ministère de la Défense, ensuite Ministre d’Etat chargé des partis politiques et des Cultes. Enfin, il est nommé Conseiller spécial auprès du Président Bédié chargé des Affaires religieuses, les Associations et les ONG.

Toutes nos condoléances à la famille de l’illustre disparu et à la grande famille du PDCI-RDA (qui pleure actuellement deux de ses anciens ministres).

Guy TRESSIA

Lire la suite
27 Août
0

Décès du ministre Dagobert Banzio: Le message de Guikahué aux Secrétaires Exécutifs…

Consternation et profonde douleur au PDCI-RDA avec le rappel à Dieu du Ministre DAGOBERT BANZIO, Président du Conseil Régional du Cavally, Vice-président du PDCI-RDA. Décès survenu à MALAGA, en Espagne, dans la nuit du samedi 26 août 2017. Après les condoléances du parti exprimées par le Porte-parole, le ministre Adjoumani, le Chef du Secrétariat exécutif, Pr Maurice Kakou Guikahué a tenu à exprimer sa compassion à ses collègues dudit « gouvernement » du Parti démocratique de Côte d’Ivoire. Ci-dessous son message dont pdcirda.ci a eu copie.

«Chères Toutes et Chers Tous,

La nouvelle implacable s’est vérifiée. Dagobert BANZIO, notre ancien collègue du Secrétariat Exécutif qui venait d’être promu Vice-Président du Parti vient de nous quitter. Quelle perte énorme. Que Dieu le Tout-Puissant ait son âme.

Le Ministre KOBENAN KOUASSI Adjoumani vient d’exprimer les condoléances du Parti.

Courage! Courage! Et encore Courage !!!

Pr Maurice KAKOU GUIKAHUE

Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA»

Lire la suite
27 Août
0

Le PDCI-RDA en deuil: Le vice-président, Dagobert Banzio est décédé en Espagne, cette nuit du samedi à dimanche

Dagobert Banzio, ancien ministre, vice-président du PDCI-RDA, depuis avril 2017, Secrétaire Exécutif chargé des Commissions Techniques Nationales (CNT) depuis 2013, membre du bureau politique du PDCI RDA est décédé dans la nuit de samedi à dimanche 27 août 2017 en Espagne, selon des sources concordantes proches de la famille du défunt. « Il était parti pour des soins à Paris (France). Il s’est ensuite retrouvé en Espagne pour rendre visite à sa famille (ses enfants) où il a piqué une crise qui l’a emporté, aux environs de 2h du matin, cette nuit», apprend-on.

Marié et père de sept enfants, Dagobert Banzio a été ministre de la Jeunesse, de l’Éducation civique et des Sports dans le gouvernement Charles Konan Banny (décembre 2005 – 7 avril 2007), ministre de la Jeunesse, du Sport et des Loisirs dans le gouvernement Soro I (avril 2007 – 4 mars 2010), ministre des Infrastructures économiques dans le gouvernement Soro II (4 mars 2010 – 5 décembre 2010), puis ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Salubrité urbaine dans le gouvernement Soro III. Il a été ministre du Commerce dans le gouvernement Soro IV.

Le 13 mars 2012, il a été reconduit comme ministre du Commerce le nouveau gouvernement de Jeannot Kouadio-Ahoussou.

Président du Conseil régional du Cavally, Député à l’Assemblée nationale, issu des rangs du PDCI et vice-président de cette institution, il a été également conseiller général de Guiglo depuis 2002. Ancien directeur-général adjoint de la Nouvelle CAISTAB et directeur de cabinet du directeur-général de la CAISTAB (1996-1999). Conseiller technique du ministre de l’Économie et des Finances (1994-1996). Directeur de la division des Moyens et chargé des cours de choix économiques des projets, microéconomie et marchés publics (1987-1989) à l’ENSTP de Yamoussoukro.

Dagobert Banzio est né le 21 juin 1957 à Tinhou dans le département de Bloléquin en Côte d’Ivoire. Ingénieur des travaux publics (ENSTP Yamoussoukro 1983) et économiste (Centre d’études des programmes économiques, 1985-1986 Paris, DEA (École des hautes études en sciences sociales et ENSAE), diplôme supérieur de recherches appliquées université Paris IX Dauphine).

Guy TRESSIA, Avec PDCI-RDA et wikipedia.org

Lire la suite
26 Août
0

Bonon: Le délégué PDCI, Kouadio Kouassi Denis, en tournée de remobilisation des militants…pour la victoire du parti en 2020

Le délégué départemental du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) de Bonon, localité à 30 km de Bouaflé (Centre-ouest, région de la Marahoué), Kouadio Kouassi Denis entreprend de vendredi à mardi, une vaste tournée dans plusieurs localités de sa circonscription pour remercier et remobiliser les militants de son parti en vue de la conquête du pouvoir en 2020.

Dans les villages de KpangbanKouamékro et N’Gorankro, Kouadio Denis a exprimé sa gratitude aux populations pour avoir participé à sa victoire aux élections législatives et leur a demandé de se tenir prêts et mobilisés pour la victoire de son parti à l’élection présidentielle prévue en 2020.

« 2020 c’est maintenant et je sais que je peux compter sur vous pour la victoire finale, encore merci pour votre soutien et votre attachement au PDCI », a-t-il déclaré, en présence de nombreux militants, lors d’un meeting.

En juin, le député avait présenté les secrétaires généraux de section qui sont passés de 18 à 25, l’objectif étant de se rapprocher des militants de base afin d’obtenir un taux de participation élevé lors des prochaines élections, rappelle-t-on.

AIP

NB : Le titre est de la rédaction

Lire la suite
25 Août
0

Inauguration de son siège/Fadiga Malick (délégué de Bouaké II) aux Ivoiriens: «Frères et sœurs des autres partis politiques, venez nous accompagner…»

Inauguration de son siège/Fadiga Malick (délégué de Bouaké II) aux Ivoiriens: «Frères et sœurs des autres partis politiques, venez nous accompagner…»

Une cérémonie d’inauguration du siège de la délégation de Bouaké 2 Belleville s’est déroulée, le samedi 19 août, au quartier Belleville 2. Cette rencontre militante a enregistré la présence de la 3eme adjointe au maire de la commune de Bouaké, Jacqueline N’guessan, le 4eme vice-président du Conseil régional du Gbêkê représentant le Secrétaire Exécutif Kouamé Kra, un représentant du doyen Allou Konan, des Secrétaires de section, des présidents de comité de base et de nombreux militantes et militants. Le délégué Malick Fadiga a tenu le discours ci-dessous.

«Mesdames et Messieurs, chers militants et militantes, je tiens avant tout propos à vous remercier d’être là aujourd’hui. Je remercie le Président Henri Konan Bédié de m’avoir nommé à ce poste afin de remplir une mission, oh combien importante. Je remercie les Délégués Communaux présents ou représentés (Messieurs Nestor Kouadio, Brou Alexis, Lambert N’guessan). Je remercie particulièrement le Doyen Allou Konan, car c’est lui qui m’a permis de faire mes premiers pas dans la politique à Bouaké, et c’était dans la Commune de Belleville.

Mesdames, Messieurs, les autorités, en vos rangs et grades, je vous salue.

Messieurs les Représentants des différents partis politiques, je vous remercie vivement de votre présence à nos côtés cet après-midi, preuve que la politique est un débat d’idée et non une bataille physique.

Mes chers compagnons du PDCI-RDA, je vous demande de reprendre contact avec la base, avec l’électorat afin de les rassurer, les réconcilier, pour qu’ensemble, dans la fraternité vraie, la paix, nous puissions retrouver ce pays, cette ville où il faisait si bon vivre.

Je vous le dis et vous le dirai toujours, je suis pour une politique de développement, afin de faire profiter à nos parents des acquis du développement. Feu Houphouët-Boigny disait « la politique c’est le fait de résoudre les problèmes du plus grand nombre par le développement. » Tout autre n’est que politique politicienne, où l’intérêt personnel passe avant l’intérêt général.

Sans paix ni union, nous ne pourrons prospérer. Alors chers compagnons, allez dans les rues, les villages, propager la bonne nouvelle, le parti fondé pour servir le vaillant peuple ivoirien est prêt à assumer son rôle. Dites-leur que sous la protection des cieux, le PDCI-RDA toujours vivra, pour gagner tous nos combats.

Nous ramènerons la paix comme nous l’avons fait aux indépendances, dans la solidarité, le respect de l’autre.

Nous avons construit la Côte d’Ivoire moderne qui est notre enfant, c’est pour cela que chaque fois qu’elle est en danger, nous avons préféré nous sacrifier pour elle. Nous avons accompagné nos frères du RDR, du MFA, de l’UPCI, de l’UDCI, afin de reprendre la marche du progrès. Sans prétention Nous sommes le socle de ce pays, et notre porte reste grande ouverte

Venez vivre avec nous ce moment très important pour notre nation la Côte d’Ivoire, ce moment ou nous devons nous retrouver, nous unir, ou nous devons regarder dans la même direction de la justice sociale, accompagnée de plans économiques.

Chers frères et sœurs des autres partis politiques, venez nous accompagner sur le chemin du bonheur pour tous, car c’est tous unis pour sa gloire que nous bâtirons la patrie de la vraie fraternité !

Ma chère sœur Jacqueline et mon frère Germain, si je ne vous ai pas cité dans les remerciements, c’est parce que je sais votre dévouement au PDCI-RDA et votre amour pour la ville de Bouaké incommensurable. Mais je ne peux passer sous silence, votre présence toujours à mes côtés. Merci à toi aussi mon frère Molière d’être venu dès que je t’ai appelé. Ton attachement pour le Parti et pour ta ville ne saurait souffrir ! Merci à toutes et à tous !

Vive le PDCI-RDA ! Que Dieu bénisse la Côte d’Ivoire !»

Infos: M. Sangaré

Lire la suite
25 Août
0

Des Inspecteurs du parti confient l’avenir du Pdci-Rda et celui de son président Henri Konan Bédié aux martyrs de Dimbokro

Les inspecteurs du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), Gnamien Yao (Fondateur du Groupe ‘‘Bédié pour Tous-Tous pour Bédié’’) et Kouadio Koffi Pierre dit Pepoint ont déposé mardi une gerbe de fleurs au cimetière des martyrs de Dimbokro, selon un communiqué du Secrétariat général dudit groupe.

Les deux nouveaux inspecteurs accompagnés d’une forte délégation ont, de part cet acte, confié l’avenir du parti et celui de son président Henri Konan Bédié aux martyrs de Dimbokro, « ces braves et valeureux fils de la Côte d’Ivoire tombés sous les balles de l’oppression, pour libérer la Côte d’Ivoire du joug colonial. »

Dans sa libation, le Doyen Nando a demandé aux mânes et aux martyrs de Dimbokro, tombés le 30 janvier 1950, dans leur lutte pour l’indépendance de Côte d’Ivoire et la dignité des ivoiriens, de veiller sur l’ancien ministre Gnamien Yao, natif de Dimbokro, leurs fils, ainsi que sur les militants et militantes qui l’accompagnaient, sans oublier tous ceux et toutes celles qui ont œuvré de jour comme de nuit pour que le président Henri Konan Bédié accorde son pardon à son fils.

Profitant de ce pèlerinage à Dimbokro, le Haut lieu du Pdci-Rda et de la lutte émancipatrice de la nation ivoirienne, le doyen Nando (85 ans) a demandé aux ancêtres de protéger et de bénir le président Bédié et de faire en sorte que son projet de reconquête du pouvoir d’Etat en 2020 aboutisse dans la paix, dans la concorde de tous les fils et filles de Côte d’Ivoire.

AIP

Lire la suite
24 Août
0

Boni Séraphin Kouamé, depuis Krégbé: «Le Pdci-Rda est en route pour le pouvoir en 2020. Nous n’avons pas le droit de rater ce virage»

En Côte d’Ivoire, Kouamé Boni Séraphin (Délégué départemental Pdci-Rda d’Arrah) a eu une rencontre avec les militants de la Sous-préfecture de Krégbé, le dimanche 20 août 2017. Une rencontre dont il a profité pour installer des sections et comités de bases de la délégation. Aux différents responsables de  Comités de base et Sections, il a lancé un message de rassemblement et de mobilisation pour un retour effectif du parti au pouvoir d’État, en 2020.

« L’heure est au rassemblement au sein de notre parti. Parce que, comme vous le savez, le Pdci-Rda est en route pour le pouvoir en 2020. Nous ne devons pas le droit de rater ce virage. Mais pour cela, il faut qu’on soit uni. Nous devons aussi ratisser large en invitant nos parents et militants qui ne sont pas inscrits sur la liste électorale à le faire, lorsque le recensement électoral sera lancé. Nous devons faire un travail de fourmi. Oublions nos divergences et travaillons au retour de notre famille politique aux affaires », a exhorté le Délégué Pdci-Rda de Arrah1.

Nommé à ce poste lors du séminaire de la Direction du parti, tenu du jeudi 06 au samedi 08 avril 2017 à Bingerville, Boni Kouamé Séraphin multiplie les rencontres d’échanges avec les militants. Pour lui,  « le retour au pouvoir du Pdci passe obligatoirement par un travail organisé ». À cet effet, il a revu à la hausse le nombre de sections et de comités de base de sa circonscription. Ainsi de 6 sections, la Sous-Préfecture de Krégbé en aura désormais 13 (4 sections à Krégbé, une à Gouabo, 4 à Kouassikro, 2 à Erobo et 2 sections à Assouakro). Le Délégué d’Arrah copté a nommé M. Assiélou Jean-Fiacre (membre du Bureau Politique du Pdci-Rda et Vice-président du Conseil Régional du Moronou), pour l’aider dans sa tâche. Ce dernier occupera la fonction de coordonnateur chargé de la Sous-Préfecture de Krégbé.

LIRE LA SUITE SUR AFRIKIPRESS.FR

Lire la suite
23 Août
0

Dimbokro/Mme Bobi Assa appelle tous les militants à se rassembler autour de Bédié pour assurer la victoire en 2020-Bessy Marius les invite à épouser l’hymne du parti

Après la sous-préfecture de Djangokro, ce sont celles de Nofou et d’Abidji qui ont été visitées, respectivement le week-end dernier, par le nouveau délégué Bessy Marius, accompagné par la vice-présidente Bobi Assa Emilienne.

 

Les cadres du Pdci-Rda réunis autour du nouveau délégué départemental Dimbokro 2, Bessy Marius, ont entamé une tournée les 19 et 20 août dernier dans les Sous-préfectures de Nofou et d’Abidji. Au nombre des cadres la vice-présidente du Pdci-Rda, Bobi Assa Emilienne et le doyen N’guessan Koffi Bernard, président du Conseil régional du N’Zi. Cette tournée qui avait pour objectif de remobiliser la base a été des moments forts d’échanges avec les militants et militantes desdites sous préfectures. Sans tabou et à bâton rompu, la base a échangé avec courtoisie et franchise avec les envoyés d’Henri Konan Bédié. Comme message forts laissé aux militants par la Vice présidente du Pdci-Rda, la cohésion et l’unité autour du Président du parti doyen afin de ramener le fauteuil présidentiel à la maison: «Mes frères et sœurs militants et militantes du PDCI-Rda, notre parti, le Pdci-Rda doit être au pouvoir en 2020. Et cela passe par le travail que vous aller abattre sur le terrain. Nous comptons sur vous. Arrêtons de tendre toujours la main. Tout doit partir de nous. Travaillons pour que le pouvoir revienne au Pdci-Rda. Nous avions des cadres compétents fabriqués par le Parti.  Soyons tous rassembler autour du Président Bédié pour assurer la victoire du candidat du Pdci-Rda en 2020.» Poursuivant, l’ex-député de Dimbokro a relevé que «le Pdci-Rda est organisé comme l’armée l’est. Le respect de la hiérarchie doit être important pour nous. C’est pourquoi, j’appelle les uns et les autres à la cohésion qui aujourd’hui est devenue une denrée rare dans nos départements.»

 

Pour le combat en RHDP, la vice-présidente du PDCI sera claire dans ses propos. «Hier c’était le PDCI et les autres parti de notre alliance, le RHDP, qui soutenaient le candidat du RDR. En 2020, conformément à ce qu’a dit le président BEDIE, ce sera le tour des partis de notre alliance politique d’apporter leur soutien à un cadre du PDCI afin de briguer la présidence de la République. Mais, avant d’espérer du soutien de qui que ce soit, il nous faut investir le terrain et nous tenir prêt pour une lutte individuelle. Travaillons comme si nous étions seuls, faisons en sorte que l’appui des autres ne soit qu’un bonus dans la quête du pouvoir», a-t-elle soutenu.

Mme Bobi Assa Emilienne avait avec elle, le nouveau délégué Bessy Marius qui a invité les « soldats » du parti à faire siens l’hymne dudit parti qui renferme, selon lui, tout le sens de son existence. « En 2020, nous voulons le candidat du Pdci-Rda au pouvoir. L’hymne de notre parti est fondé sur l’Amour. Je vous invite donc à épouser  le sens de l’hymne du Pdci-Rda. Soyons unis, le Pdci-Rda est un parti de l’amour et non de la haine. Soyons patients comme le pêcheur. Aujourd’hui c’est un Pdci-Rda nouveau qui vient de voir le jour avec le Président Bédié ». Toujours dans son adresse de mobilisation de ses lieutenants, le patron politique de la délégation d’indiquer « Militants et militantes des sous-préfectures de Dimbokro, laissez-vous habiter par le pardon et travaillons sans relâche.  Il est claire que c’est le Pdci-Rda qui viendra réconcilier les ivoiriens et non un autre parti politique. Mettez-vous en ordre de bataille.  Laissez-tomber les problèmes de clans pour porter haut le flambeau de notre parti. Ça fait 6 ans que les ivoiriens tentent de se réconcilier mais en vain. C’est le Pdci-Rda qui peut réconcilier ceux qui se battent. Les élections de 2020 nous tiennent à cœur». Revenant sur les décisions du secrétariat exécutif à savoir recenser tous les militants, le n°1 de la délégation de Dimbokro 2, a demandé aux secrétaires de section et présidents de comité de base de faire connaitre le nombre de militants n’ayant pas de carte d’identité ou de carte d’électeur afin que l’on se penche sur leur situation. Car dira-t-il «ce sont eux qui pourront assurer la victoire de notre candidat en 2020. Le Pdci-Rda dans la bouche, c’est fini,  l’heure est à l’identification. Allons tous dans les hameaux porter la nouvelles à nos militants.»

G.G. TERASSI

Infos : Le Nouveau Réveil et koaci.com

Lire la suite
20 Août
0

Les Inspecteurs conviés à une importante séance de travail, mercredi 23 aout (COMMUNIQUE)

Le Ministre Albert Kakou TIAPANI, Coordonnateur de l’Inspection du PDCI-RDA convie Mesdames et Messieurs les Inspecteurs du PDCI-RDA  à la séance de travail du mercredi 23 Août 2017.

LIEU : Permanence du PDCI-RDA Plateau.

Heure : 16 heures

Compte tenu de l’importance de l’ordre du jour, la présence de tous les Inspecteurs est nécessaire.

Le Coordonnateur

Lire la suite
20 Août
0

Dimbokro: Dynamisation du PDCI pour la reconquête du pouvoir en 2020: La Vice-présidente Bobi Assa annonce « un siège digne du parti »

Après plus de 70 ans d’existence, le Parti démocratique de Côte d’ivoire (PDCI) va bientôt se doter d’un siège « digne de son nom » à Dimbokro.

« Le PDCI sera bientôt doté d’un siège digne de son nom. J’ai confié l’étude à un cabinet qui est en train d’y travailler », a révélé Bobi Assa Emilienne, vice-présidente du parti doyen du pays, lors d’un entretien avec l’AIP, à la faveur de la présentation du nouveau délégué départemental du PDCI de Dimbokro 2, Bessy Marius, samedi à Nofou.

Elle a fait savoir que l’acquisition de cette infrastructure répond à un souci de dynamisation du parti pour la reconquête du pouvoir en 2020. « Les choses avancent bien, surtout après une séance de travail dans ce cadre avec le secrétaire exécutif chargé du patrimoine du parti », a-t-elle ajouté.

A Dimbokro, souligne-t-on, aucun parti politique ne disposait de siège jusqu’en juin 2017, où le Rassemblement des républicains (RDR) en a ouvert un au quartier Soukouradjan.

Le nouveau délégué départemental de Dimbokro 2 du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Bessi Marius, a été présenté aux populations de la sous-préfecture de Nofou, dans le département de Dimbokro, lors d’une cérémonie présidée par la vice-présidente du parti, Bobi Assa Emilienne, samedi dans la localité.

  1. Bessy a été désigné délégué départemental et communal du PDCI de Dimbokro 2, comprenant les sous-préfectures de Nofou, Abigui et Djangokro en compagnie de N’zi Assamoua Désiré nommé à la tête de Dimbokro 1 dans un acte signé le 6 juin dernier par le président du plus vieux parti de Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié, rappelle-t-on.

En présence de N’guessan Koffi Bernard, membre du Conseil de discipline du parti, le promus a exprimé sa volonté d’insuffler une nouvelle dynamique au parti dans la localité pour la reconquête du pouvoir en 2020. Il a souligné la nécessité de l’indentification des militants réels dans les structures de base reposant sur des preuves, invitant à l’abandon de comportements peu orthodoxes notamment « le militantisme alimentaire» en déphasage avec l’esprit du PDCI.

«Le PDCI est notre fétiche, (…) faites vos papiers pour permettre à notre parti d’aller de l’avant. Faites en sorte que le PDCI revienne au pouvoir », a renchéri N’guessan Koffi Bernard, relevant la primauté du rôle joué par le PDCI dans le retour de la paix en Côte d’Ivoire et l’avènement du président Ouattara au pouvoir suite à l’appel de Daoukro.

Plus de 200 militants issus des comités de base, des structures de jeunesse et féminine venus des villages de la sous-préfecture de Nofou notamment de Langba, Assikro, Ebinikro ont pris part à cette rencontre.

Avec AIP

Lire la suite