Blog

26 Avr
0

DÉCLARATION RELATIVE AU RÉAMÉNAGEMENT DU SECRÉTARIAT EXÉCUTIF DU PDCI-RDA.

Dans le cadre de la redynamisation du Parti, suite au séminaire de la Direction du PDCI-RDA, tenu à Bingerville, du 06 au 08 avril 2017, le Président du Parti, SEM Henri KONAN BEDIE, a entrepris la réforme des Structures du Parti.

Ainsi, après la nomination de vice-présidents du Parti, du Porte-parolat qui passe de un à trois, de la Direction de la Communication  et avant le réaménagement des Délégations Départementales, communales et Générales, le Président du Parti  a pris la DÉCISION N° 0010/ 2014/ PP/ CAB DU 25 AVRIL 2017 portant nomination des membres du Secrétariat  Exécutif dont je vous donne lecture.

DÉCISION N° 0010/ 2014/ PP/ CAB DU 25 AVRIL 2017/ MODIFIANT LA DÉCISION N° 008/ 2014/ PP/ CAB DU 21 FEVRIER 2014, PORTANT NOMINATION DES MEMBRES

DU SECRETARIAT EXECUTIF DU PDCI-RDA

 

LE PRESIDENT DU PDCI-RDA ;

  • Vu la constitution de la République de Côte d’Ivoire ;
  • Vu la loi n° 93-668 du 9 août 1993 relative aux Partis et Groupements Politiques ;
  • Vu les Statuts du PDCI-RDA;
  • Vu la Résolution n°01/04/10/2013 portant adoption et application immédiate des modifications des Statuts ;
  • Vu la Résolution n°02/04/10/2013 donnant mandat au Président du Parti de nommer dans les deux mois, les membres des Organes créés par le XIIème Congrès Ordinaire ;
  • Vu la décision n°13-10/MC/001 du 14 Octobre 2013, portant nomination des membres du Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA ;
  • Vu les nécessités de service ;

DÉCIDE

Article 1: Sont nommées membres du Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA, les personnalités dont les noms suivent:

FONCTION NOM ET PRENOMS
Secrétaire Exécutif du Parti, Chef du Secrétariat Exécutif Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif Chargé de l’Organisation et de la Mobilisation Noel AKOSSI BENDJO
Secrétaire Exécutif Chargé des Relations avec les Partis Politiques Nationaux Wenceslas LENISSONGUI COULIBALY
Secrétaire Exécutif Chargé des Sections, des Délégations  Départementales et Communales SERI Bi N’guessan Privat
Secrétaire Exécutif Chargé de la Formation  et de l’Institut Politique du Parti Robert NIAMKEY KOFFI
Secrétaire Exécutif Chargé des Etudes, de la Prospective et de la propagande Jean Louis BILLON
Secrétaire Exécutif Chargé des Elections ADIKO François Roland
Secrétaire Exécutif Chargé du suivi de l’Action Gouvernementale Théophile AHOUA N’DOLI
Secrétaire Exécutif Chargé de l’Information et de la Communication, KOBENAN KOUASSI ADJOUMANI
Secrétaire Exécutif Chargé des Relations Extérieures et des Délégations Générales Joseph KOUAME-KRA
Secrétaire Exécutif Chargé du développement, de l’Innovation et Vie du Parti. FOFANA Siandou
Secrétaire Exécutif Chargé des Finances et du Patrimoine Désiré ASSAMOUA N’ZI
Secrétaire Exécutif Chargé des Affaires Juridiques. SUY BI Gohore Emile (Me)
Secrétaire Exécutif Chargé des Relations avec les Elus locaux et les Conseillers Economiques et Sociaux du Parti Colette KONE EPSE KONE (Mme)
Secrétaire Exécutif Chargé de la Sécurité et du Service d’Ordre Emmanuel KOUASSI LENOIR
Secrétaire Exécutif Chargé des Relations avec les Communautés Marie Amah TEHOUA (Mme)
Secrétaire Exécutif Chargé des Commissions Techniques Nationales N’DRI KOUADIO Pierre Narcisse
Secrétaire Exécutif Chargé des Relations avec le Groupe Parlementaire du PDCI-RDA BODI KOUASSI Théodore
Secrétaire Exécutif Chargé des Affaires Sociales Aminata Louise Jeanne  DIOP (Mme)
Secrétaire Exécutif Chargé des Relations avec les ONG et les Syndicats Aminata N’DIAYE  (Mme)
Secrétaire Exécutif Chargé des Femmes Karidia KONE Epse KOUMA (Mme)
Secrétaire Exécutif Chargé des Jeunes Brahima KAMAGATE
Secrétaire Exécutif chargé des relations avec le Monde Rural Augustin SILUE KAGNON
Secrétaire Exécutif Chargé des Relations avec les Enseignants militants du PDCI-RDA Aya Adèle N’DIORE (Mme)
Secrétaire Exécutif chargé des Nouvelles Adhésions ABDOULAYE M’BENGUE dit Racine
Secrétaire Exécutif Chargé du Bulletin de Liaison du Parti Denis KAH ZION
Secrétaire Exécutif chargé des Groupes Socio Professionnels et des Mouvements Associatifs KOUAKOU-HABONOUAN Louis
Secrétaire Exécutif Chargé de l’Insertion Professionnelle des Jeunes Valérie YAPO Epse ADAÏ (Mme)

 

Article 2 : La présente décision qui abroge les dispositions antérieures, prend effet, à compter de la date de sa signature.

 

Article 3 : La présente décision sera publiée et communiquée partout où besoin sera.

Fait à Abidjan, le 25 Avril 2017

Henri KONAN BEDIE

Président du PDCI-RDA

La  réforme du Secrétariat Exécutif, objet de la DÉCISION N° 0010/ 2014/ PP/ CAB DU 25 AVRIL 2017 du mardi 25 avril 2017, est caractérisée par une restructuration du Secrétariat Exécutif par:

  • la création d’un poste de Secrétaire Exécutif chargé des relations avec le monde rural;
    2- la scission du Secrétariat Exécutif chargé des Groupes socioprofessionnels, des Mouvements Associatifs et des Nouvelles adhésions en deux point.

* Secrétariat Exécutif chargé des Groupes socioprofessionnels et des Mouvements Associatifs

* Secrétariat Exécutif chargé des Nouvelles Adhésions;

  • le renforcement du Secrétariat Exécutif chargé des Études et Prospective par la mission de Propagande.

Ainsi, le Secrétariat  Exécutif passe de 26 à 28 membres.
Nous notons dans ce réaménagement du Secrétariat Exécutif, l’entrée de quatre (4) personnalités:

– Jean Louis BILLON

– NDRI Kouadio Pierre Narcisse

– KOUASSI BODI Théodore

– Denis KAH ZION
Six(6) personnalités changent de portefeuilles

– LENISSONGUI COULIBALY

– SERI BI NGUESSAN Privat

– Marie AMA TEHOUA(Mme)

– NDIORE AYA Adèle(Mme)

– SILUE KAGNON Augustin

– KOUAKOU AMBONOUA Louis.

Je vous remercie.
Fait à Abidjan, le 26 avril 2017

Mme DIOMANDÉ née Djenebou ZONGO

Directrice de la Communication

et du suivi de l’opinion nationale et internationale

Lire la suite
25 Avr
0

Côte d’Ivoire-1ères journées de renforcement des capacités du Groupe parlementaire PDCI-RDA: Voici le communiqué final

Sur invitation du Professeur Maurice KAKOU Guikahué, Président du Groupe parlementaire PDCI-RDA, se sont tenues  les 20 et 21 avril 2017 au Siège du PDCI-RDA à Cocody, les premières journées de renforcement des capacités du Groupe parlementaire PDCI-RDA de la Première Législature(2016-2020)  de la Troisième République sous le thème : ‘‘ORGANISATION DU TRAVAIL PARLEMENTAIRE’’.

Ouvrant ces journées, le Professeur Maurice KAKOU Guikahué, Président du Groupe parlementaire PDCI-RDA a motivé ses assises qui découlent des orientations faites par le Président Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA, suite à l’Atelier d’orientation des Députés organisé au mois de février 2017 à Yamoussoukro.

Le Président du Groupe parlementaire PDCI-RDA,
par ailleurs Secrétaire Exécutif en Chef du PDCI-RDA,  a  exprimé la volonté d’impliquer fortement les Députés dans l’animation du Parti.

Notons que ces journées ont été meublées par les cinq (05) communications suivantes :

La Communication 1 : « Réunion de la Commission et Adoption du Rapport » a été animée par le Monsieur le Député FREGBO Guété Basile, Président de la Commission des Affaires Sociales et Culturelles de l’Assemblée nationale.

Le Thème de la Commission 2 : «Séance publique d’adoption des lois»  a été exposé par Monsieur le Député AKA Aouélé, Vice-président de l’Assemblée nationale et Vice-président du PDCI-RDA.

La Communication 3 : « Procédure d’élaboration et d’adoption des déclarations du Groupe parlementaire relatives aux projets ou propositions de lois » a été présentée par Monsieur le Député N’GUETTA Kamanan.

Le Ministre d’Etat AHOUSSOU Kouadio Jeannot, Ministre auprès du Président de la République en charge des Relations avec les Institutions et du Dialogue politique  a entretenu les Députés lors de la Communication 4 sur  « le Domaine de la loi et les différentes catégories de lois ».

Enfin, la cinquième communication dont le thème est « Grille de lecture d’un projet ou d’une proposition de loi » a été animée par M. N’DRI Koffi Marius, Secrétaire Général Adjoint de l’Assemblée nationale.

Les différentes communications ont fait l’objet de débats et d’échanges instructifs et constructifs.

Les travaux ont été fortement appréciés par l’ensemble des Députés du Groupe parlementaire PDCI-RDA  qui ont souhaité que ce genre d’initiatives soit amplifié.

A l’issue des travaux, une motion de remerciements et de soutien été adressée au Président Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA.

Fait à Abidjan, le 21 avril 2017

Le Groupe parlementaire PDCI-RDA

Lire la suite
10 Avr
0

Politique/ 71 ans du PDCI : Konan Banny et Essy Amara faits grand officier dans l’ordre national du Bélier

Le PDCI RDA, premier né des partis politiques de Côte d’Ivoire célèbre son soixante et onzième anniversaire. Ces festivités ont été marquées cette semaine par un séminaire du Secrétariat Exécutif à Bingerville, autour du thème : « Secrétariat Exécutif et cap 2020, bilan et perspectives’’, des prières dans des mosquées et églises.

Ce dimanche 9 avril, l’apothéose a été une cérémonie de décoration de militantes et militants, précédée d’une conférence dont le thème : « PDCI RDA face à de nouveaux défis, rôles et responsabilités dans l’espace politique national ».

C’est dans un contexte de mutation et redynamisation que le PDCI à cet âge de la sagesse voudrait maintenir son positionnement dans le paysage politique et se donner les moyens de la conquête du pouvoir dans les prochaines échéances électorales.

C’est dans cette optique que cette conférence animée par Franck Ekra a retracé le parcours du PDCI autour de trois axes : l’émancipation du PDCI, bâtir la Côte d’Ivoire et engager le PDCI dans un processus de renaissance.

« Nous devons résister à l’usure du temps et inventer de nouveaux Houphouët Boigny pour de nouvelles espérances. Nous devons faire le choix d’un leadership pour la renaissance » a-t-il expliqué.

Au terme de cette cérémonie qui s’est tenue dans une ambiance bon enfant, plusieurs personnalités ont été élevées aux grades d’officier, de commandeur et de grand officier. Mrs Charles K. Banny et Essy Amara ont été élevés à la haute dignité au grade de grand officier dans l’ordre national du Bélier. Ainsi que le ministre Adjoumani Koabenan, Akossi Bendjo, Kouamé Kra et bien d’autres…

Lire la suite
07 Avr
0

Séminaire : le PDCI se définit des perspectives pour « affronter les enjeux politiques de 2020 »

Le Secrétariat Exécutif du PDCI RDA a organisé ce jeudi 06 avril, au Jardin d’Eden de Bingerville, un séminaire ayant pour thème principal : « le Secrétariat Exécutif et cap 2020, bilan et perspectives », dont la cérémonie d’ouverture s’est déroulée sous la présidence du Secrétaire Exécutif en chef, M. Maurice Kacou Guikahué, représentant le Président du parti, M. Henri Konan Bédié.

Plus d’une centaine de membres des différentes instances du PDCI ont pris part à ce séminaire ayant pour objectif de faire l’état de santé du PDCI, dégager les perspectives pour pouvoir affronter les enjeux politiques et électoraux à l’horizon 2020.

En effet, depuis sa création en la date d’octobre 2012 et son premier séminaire qui s’est tenu en janvier 2014, le Secrétariat Exécutif du PDCI voudrait à travers ce séminaire marquer une pause et faire un bilan à mi-parcours pour voir en perspective quelles dispositions adoptées face à son avenir politique.

Le Secrétaire Exécutif, M. Maurice Kacou Guikahué a pour cela, au nom du leader de son parti souhaité que ces trois journées que va durer ce séminaire puissent mener à des réflexions fructueuses pour la marche du premier parti politique de Côte d’Ivoire.

Il s’est imprégné du déroulement des législatives de 2016 dont les résultats ont créé assez de frustrations internes contre lesquelles, il y a lieu de prendre de nouvelles dispositions. Selon Maurice Kacou Guikahué, le Président Henri K. Bédié souhaite des réflexions franches et fécondes pour des recommandations qui permettront au PDCI de relever les défis politiques d’un futur assez proche.

En outre, le Maire de la Commune de Bingerville, Délégué Communal, M. Beugré Djoman, a été le premier au perron pour souhaiter la cordiale bienvenue à tous ses camarades, vice-présidents, membres du secrétariat exécutif, délégués départementaux, communaux et régionaux.

Il a par ailleurs indiqué que l’organisation de ce séminaire de la direction du parti qui va durer soixante douze heures, vient confirmer la volonté de SEM. Henri K. Bédié de maintenir le PDCI au rang de premier parti de la Côte d’Ivoire.

Lire la suite
05 Avr
0

DEUXIÈME SÉMINAIRE DE LA DIRECTION DU PARTI DATES : 06, 07, 08 AVRIL 2017

DEUXIEME SEMINAIRE DE LA DIRECTION DU PARTI

DATES : 06, 07, 08 AVRIL 2017

————

LIEU: JARDIN D’EDEN II BINGERVILLE

—————

THEME : LE SECRETARIAT EXECUTIF DU PDCI-RDA

 ET CAP 2020 BILAN ET PERSPECTIVES.

—————–

 

PRESIDENCE : SEM Henri KONAN BEDIE

 

COORDINATION: Pr Maurice KAKOU GUIKAHUE, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

 

ORGANISATION: M. Noël AKOSSI BENDJO, Secrétaire  Exécutif chargé de l’Organisation et de la Mobilisation.

 

COMITÉ SCIENTIFIQUE: PR NIAMKEY KOFFI Robert, Secrétaire Exécutif chargé de la Formation

de l’Institut Politique du Parti

 

PROGRAMME

 

❖ JOUR 1 : JEUDI  06 AVRIL 2017

 

CÉRÉMONIE D’OUVERTURE

PLENIERE 1

Thème: Bilan-diagnostic du Secrétariat Exécutif : Fonctionnement, gestion financière et perspectives.

Président: Me AHOUSSOU KOUADIO Jeannot

 

PLENIERE 2

Thème: Le PDCI-RDA : Nouveaux défis et ligne politique face à la marche de la Nation. Politique de Communication, Moyens d’action et Financement.

Président: DANIEL KABLAN DUNCAN

 

❖ JOUR 2 : VENDREDI  07 AVRIL 2017

 

PLENIERE 3

Thème: Le PDCI-RDA et les Elections

Président: M. Emile Constant BOMBET

 

PLENIERE 4

Thème: Le PDCI-RDA. Plan d’actions 2017-2020 et Programme d’activités 2017 Président: M. Charles KOFFI DIBY

 

 

❖ JOUR 3 : SAMEDI 08 AVRIL 2017 

 

CÉRÉMONIE DE CLÔTURE 

 

FIN DU SEMINAIRE

 

Lire la suite
05 Avr
0

Séminaire de la direction, avenir du PDCI-RDA 2017-2020: Pr Maurice Kakou Guikahué (CSE) fait des précisions…

Pr Maurice Kakou Guikahué, Chef du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA.

Séminaire de la direction, avenir du PDCI-RDA 2017-2020: Pr Maurice Kakou Guikahué (CSE) fait des précisions…
Le séminaire de la direction du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) se déroulera dès ce jeudi 6 jusqu’au samedi 8 avril 2017. Pr Maurice Kakou Guikahué, Chef du Secrétariat Exécutif (CSE), lève ici un coin du voile sur les 4 ateliers et fait de grandes précisions.

Monsieur le ministre, vous venez de présider une réunion du Secrétariat exécutif. De quoi avez-vous parlé ?
Nous avons finalisé les préparatifs du séminaire du Secrétariat exécutif. C’était auparavant un séminaire de réflexion du Secrétariat exécutif, mais après les différentes consultations que nous avons eues et les missions de terrain, nous avons décidé d’élargir la participation de ce séminaire aux vice-présidents, aux membres du gouvernement, à une délégation du Conseil de discipline, aux coordonnateurs de l’inspection, aux représentants des élus, aux présidents des jeunes et des femmes, aux conseillers économiques et sociaux et à des délégations des délégués. Donc ce sont toutes les structures du parti qui sont partie prenante dans ce séminaire dont le thème général est: «Le secrétariat exécutif du Pdci-Rda et le cap 2020, bilan et perspectives». Quand nous avons été mis en place, nous avons fait en janvier 2014, un séminaire pour orienter nos activités. Nous ferons donc le bilan desdites activités qui ont été concentrées sur l’Appel de Daoukro, lancé tout juste un an après notre mise en place. Nous avons donc mis en place les structures du parti, nous les avons redynamisées, nous avons mis en place les structures spécialisées. Il reste qu’à mettre en place la Jpdci estudiantine. Nous avons aussi participé à l’exécution de l’Appel de Daoukro, préparé le Congrès extraordinaire et nous sommes allés à la Convention que nous avons réussie. Nous avons également réussi l’élection présidentielle et le référendum constitutionnel. Après toutes ces activités, quel bilan pourrons-nous tirer de ces actions et qu’est-ce que nous allons faire en terme de perspective.

Quel sera le contenu de ce séminaire du secrétariat exécutif ?
Nous aurons quatre ateliers qui sont en même temps des plénières. Nous avons 80 participants à ce séminaire, donc au lieu de subdiviser les personnes et perdre des informations, tout le monde participe aux ateliers en même temps en plénière. Le premier atelier va parler du «bilan diagnostic du secrétariat exécutif : fonctionnement, gestion financière et perspectives». Cet atelier sera présidé par le vice-président du Pdci-Rda, Jeannot Ahoussou Koudio. Le deuxième atelier qui est très important est intitulé «le Pdci-Rda, nouveau défi et ligne politique face à la marche de la nation, organisation, politique de communication, moyens d’action et financement». Il est présidé par le vice-président Daniel Kablan Duncan. Le troisième atelier a pour thème «Le Pdci-Rda et les élections», il est présidé par le vice-président Emile Constant Bombé et enfin le quatrième atelier qui est intitulé «Le Pdci-Rda, plan d’action 2017-2020, programme d’activité 2017». Il est présidé par le vice-président, Charles Koffi Diby. Ce sont les grands agencements de ce séminaire. Ce séminaire qui se tient donc ouvrira ses portes le jeudi 6 avril et sera clôturé le samedi 8 avril dans la matinée.

Monsieur le ministre, au regard du thème principal de ce séminaire, est-ce qu’avec les dernières orientations du président Henri Konan sur l’alternance; votre thème est-il encore d’actualité ?
Nous ne parlerons pas d’alternance à ce séminaire, car c’est un débat qui est clos. Nous disons comment le secrétariat exécutif doit travailler pour que le Pdci soit fort. Dans les trois premières années, nous avons mis en place les structures. Dans les trois années qui arrivent, nous devons animer ces structures. Nous voulons avoir un Pdci-Rda fort dans une alliance de Rhdp forte. Pour que nous ayons un Rhdp fort, il nous faut des partis forts. Le Pdci-Rda se prépare donc à être fort, avoir des militants mobilisés pour répondre à toutes les sollicitations du président du parti.

Quelle justification donnez-vous à l’élargissement des participants à ce séminaire ?
Nous l’avons élargi parce que quand nous avons fait les consultations, les différents groupes ont fait des observations, ont soulevé des préoccupations et des inquiétudes. Nous avons recueilli tout cela et nous avons considéré ces consultations comme des pré-séminaires. Nous aurons pu aller en secrétariat de 25 personnes pour prendre des décisions, mais nous aurions voulu que tous ceux que nous avons consultés soient représentés pour que nous cherchions ensemble les solutions. Ce séminaire sera donc une occasion pour nous de mettre devant chaque préoccupation, la solution idoine et comment appliquer cette solution pour que cela mobilise le parti. Leitmotiv de ce séminaire, c’est de faire la redynamisation du parti. Donc si les différents participants sont partie prenante comme ce sont les responsables de terrain, nous pensons que nous faisons là une partie du travail.

Le séminaire a lieu à Bingerville, certainement des militants voudraient y participer même s’ils ne sont pas admis à la salle. Y a-t-il des dispositions pratiques pour accueillir ceux-ci ?
Le séminaire n’est pas ouvert aux militants mais à toutes les personnes qui sont invitées. Mais si des militants se mobilisent pour un accueil, ce sera leur participation à ce séminaire. Ceux qui participent à ces travaux sont ciblés. Je peux citer pêle-mêle, le secrétariat, les vice-présidents, l’inspection, les membres du gouvernement, le groupe parlementaire, le conseil de discipline, les délégués départementaux, délégués généraux, conseillers régionaux, les présidents des Jpdci, présidentes des Ufpdci ; les conseillers économiques et sociaux, le cabinet du président… Il y a les délégués de France, de Suisse et d’Italie qui sont également là pour participer au séminaire. Nous avons pris des pans très représentatifs pour que les recommandations qui vont sortir de ce séminaire reflètent l’impression de tous les responsables.

Il y a un atelier qui va parler des élections, est-ce que vous ferez le bilan des élections législatives passées ?
Nous partirons de 1990 jusqu’à ce jour et voir comment le Pdci-Rda a évolué. Comment les candidats sont choisis. Nous avons eu beaucoup d’indépendants aux élections passées donc il faut tirer les leçons. Et ce thème «Le Pdci-Rda et les élections» va nous prendre quatre heures de débats. «La ligne politique du Pdci-Rda face à la marche de la nation», va nous prendre aussi quatre heures de débats. Comment organiser le Pdci et quelle est la perception que les militants doivent avoir de la ligne de direction du parti et la lisibilité de l’action du parti dans la nation.

Monsieur le secrétaire exécutif, vous avez reçu, récemment, les instances de votre parti, avez-vous le sentiment d’avoir recueilli effectivement les préoccupations de la base ?
La base est même allée au-delà de ce qu’on lui demandait, on a fait un éventail de préoccupations, nous avons tout noté, sans synthétiser, sans occulter. Et tout ce travail va être reversé au séminaire puisque les gens pensent que nous ne sommes pas informés, pourtant nous sommes bien informés. Donc, il faudrait que ça reflète la réalité, nous n’avons rien à cacher. Donc, c’est un séminaire des hauts responsables. Peut-être que nous n’allons pas dire des choses qu’eux-mêmes, ils savent. Nous allons répertorier toutes les observations qui ont été faites et puis discuter autour de ces observations.

Est-ce qu’on peut parler d’un Pdci nouveau au terme de ce séminaire ?
Ce séminaire est une évaluation d’étape. Sinon, le Pdci nouveau, c’est depuis le 12ème Congrès. Si vous remarquez très bien, le 12ème congrès qui était renouveau, rajeunissement, renaissance a pris des résolutions en faisant des réformes majeures. D’abord, on est parti d’un secrétariat général à un secrétariat exécutif, pour éviter le bicéphalisme, parce que le problème avant le 12ème congrès, c’est que le président du parti est élu, il choisit un secrétaire qui est autonome. Donc quelqu’un qui est choisi autonome par rapport à quelqu’un qui est élu. C’est tout ça qu’on a harmonisé en disant que la seule personne élue, c’est le président du parti et le secrétariat est une structure d’exécution des décisions du président du parti afin d’éviter une dichotomie, un bicéphalisme. Et ça, si vous le remarquez très bien, c’est exécuté et aujourd’hui, notre secrétariat fonctionne comme un gouvernement. Nous faisons des analyses et nous les soumettons au président qui prend des décisions que nous exécutons. Depuis, nous avons tenu 85 réunions du secrétariat exécutif, ce qui était difficile auparavant. Aujourd’hui, il y a une régularité des réunions, nous avons des réunions bimensuelles, tous les 15 jours, nous avons des réunions qui se tiennent régulièrement. Si vous prenez le nombre de jours que nous avons passés au secrétariat exécutif jusqu’à ce jour et que vous le divisez par 85, vous verrez que nos réunions se tiennent tous les 15 jours. Donc, c’est important et la collégialité règne. Le secrétaire exécutif en chef du parti que je suis, ne peut pas se lever pour prendre, tout seule, une décision. C’est toujours au cours d’une réunion du secrétariat exécutif qu’on discute avant de prendre la décision que nous allons ensuite soumettre au président du parti qui prend la dernière décision. Par ailleurs, l’immatriculation des militants a eu lieu. C’est un travail qu’on ne sent pas. Aujourd’hui, tous les militants du Pdci sont affectés à un comité de base, à une section, à une délégation. Avant, il y a des gens qui étaient à Cocody, qui n’appartenaient à aucune structure et ils étaient au bureau politique. Aujourd’hui, tout membre du Bureau politique est rattaché à une délégation parce que sur votre carte, il y a le nom de votre comité de base, de votre section et de votre délégation. Et votre numéro que vous avez est unique. Vous avez un matricule que vous gardez jusqu’à ce que Dieu vous rappelle. Si vous restez au Pdci, mais si vous quittez le Pdci, vous le perdez. Toutefois, on ne le réattribue pas à quelqu’un d’autre. Cela nous permettra, dans le temps, de voir combien de personnes ont adhéré au Pdci-Rda. Nous avons mis en place les structures. D’abord, on avait dit de faire 3 Jpdci et 2 Ufpdci. Nous avons les 2 Jpdci, la 3ème sera faite à la fin de l’année 2017 pendant les grandes vacances. Donc, le Pdci est vivant, mais nous ne sommes pas satisfaits. On veut maintenant faire une vitesse de croisière. Si vous vous rappelez, en 3 ans, nous avons tenu 6 réunions du bureau politique, alors qu’auparavant, les réunions du bureau politique étaient rares. C’est comme si nous avons une réunion du bureau politique tous les 6 mois, en moyenne. Et lors de la dernière réunion du bureau politique que nous avons faite, le président a dit que les structures ayant été mises en place, maintenant, il faut aller à la formation. Donc, aujourd’hui, notre lacune, c’est que nous n’avons pas eu un programme de formation performant. Donc, nous allons mettre l’accent sur la formation car un militant mal formé est un danger pour le parti. Effectivement, tout ce qui a été dit au 12ème congrès est en train d’être mis en œuvre, mais nous nous arrêtons pour redynamiser, pour aller plus vite.

Et le volet cohésion au sein du parti, quelle place accordez-vous à cela?
Mais, ça s’inscrit dans la ligne politique et l’organisation, des indisciplines. Tout cela, nous allons en parler.

Qu’est-ce qui sera fait pour que des militants qui avaient adopté une ligne contraire au parti soient à nouveau admis dans les rangs?
A part les élections législatives, au Bureau politique de novembre 2015, le président avait dit qu’aucun militant n’était exclu. Mais aux dernières élections législatives, il y a eu des sanctions, des suspensions, ce ne sont pas des exclusions parce qu’on ne peut pas exclure quelqu’un à part le congrès. Ces suspensions seront analysées au cours du séminaire. Ça fait partie de la ligne politique, c’est tout cela qu’on met dans le dossier ligne politique.

Monsieur le ministre, pourquoi le choix des personnalités que vous avez citées pour présider les commissions de ce séminaire ?
Ils sont tous vice-présidents du Pdci-Rda. Et celui qui s’occupe de la commission N°2 est vice-président de la Côte d’Ivoire. Il est vice-président du Pdci, donc il est mieux outillé pour coordonner la commission sur «les nouveaux défis, la ligne politique du parti face à la marche de la nation». Il va mieux nous orienter. Et le ministre Emile Constant Bombet, ancien ministre de l’Intérieur, organisateur d’élection, vice-président du parti et nous avons Charles Diby, ancien ministre des Finances qui est président du Conseil économique et social, mais qui est habitué aux plans d’action. Donc, c’est leur qualification. Tous les autres vice-présidents auraient pu être présidents de commissions. Mais on n’a que 4 ateliers. Même des membres du secrétariat auraient pu présider les ateliers, mais nous avons préféré mettre les vice-présidents.

Donc au sortir de ce séminaire, on pourrait voir Charles Konan Banny, KKB au Pdci ?
Mais Banny et KKB sont au Pdci. Banny, on se voit souvent, il n’y a pas de problème. Ils sont au Pdci, il n’y a pas de problème. C’est la situation des militants que nous avons suspendus récemment qu’on va analyser. Sinon, vous avez vu également Essy Amara chez le président Bédié, il y a quelques jours de cela. Ils sont revenus, il n’y a aucun problème.

Votre parti prépare aussi activement, son 71e anniversaire. Sous quel signe placez-vous cet anniversaire ?
Les 71 ans, c’est sous le signe du rajeunissement et du renouveau. Cette année, l’anniversaire sera célébré de façon sobre. Il y aura des décorations des militantes et des militants, des messes. Et à côté de cela, nous aurons une grande conférence dont le thème est « Le Pdci-Rda face à de nouveaux défis : rôle et responsabilité dans le nouvel espace politique national ». Cette conférence sera prononcée par Franck Ekra, qui est très jeune, un jeune militant, petit fils de Mathieu Ekra, qui est analyste politique et consultant en stratégie image. D’habitude, nous avons toujours fait lors des anniversaires du parti, des conférences historiques. Jean Noel Loukou et Grah Mel étaient nos conférenciers. Cette année, nous changeons de gamme, on va vers l’avenir. Les conférences historiques font place maintenant aux conférences avant-gardistes dont le thème que nous avons choisi cette année ainsi que le conférencier pour que les jeunes permettent de voir qu’il y a un message fort que l’on leur envoie. On met ce 71e anniversaire sous le signe de la jeunesse.

Combien de militants auront-ils droit aux décorations au cours de cet anniversaire ?
C’est du ressort du président du Conseil de discipline. Mais je pense que c’est à peu près 600 décorations. La dernière fois, on en a donné 1500, mais nous tenons à montrer l’importance des décorations. Si on les distribue comme ça, les gens vont penser que ce n’est pas important. Or, c’est des mérites. Il faut que chaque année, ceux qui bénéficient puissent inspirer les autres à redoubler d’effort pour en bénéficier les années suivantes. Nous avons donc décidé de distribuer des décorations chaque année. Il n’y aura plus de pause. C’est annuel. Nous pensons que si une délégation reçoit chaque année 5 décorations, en 5 ans, ça lui fera 25 décorations. Alors qu’avant, on a fait des dizaines d’années avec zéro décoration. Et puis, maintenant, c’est réparti sur tout le territoire national alors qu’avant, il y avait des zones qui étaient plus décorées que d’autres.

C’est une dynamique certaine que vous imprimez ainsi à votre parti. Quelle place le Pdci-Rda entend occuper désormais au sein du Rhdp ?
La place qui est la sienne. Ce que nous avons remarqué, c’est que le dynamisme de la direction du parti n’a pas déteint sur les structures du parti. Aujourd’hui, l’un des reproches majeurs qui est fait, c’est que les délégués, les secrétaires de section et les comités de base ne font pas beaucoup de réunions. Or, si vous ne vous réunissez pas, les messages ne peuvent pas passer. Parfois, nous avons regretté d’avoir fait des réunions avec les délégués et les messages n’ont pas été relayés sur le terrain. Depuis que nous sommes là, nous avons fait à peu près une quarantaine de réunions avec les délégués. Il n’y a pas une grande décision que nous avons prise au niveau du parti sans avoir consulté les délégués. Mais souvent, dans la tournée que j’ai effectuée, les gens ont été surpris qu’on ait pris certaines décisions. Alors que les délégués eux-mêmes étaient présents, ils ont confirmé qu’on les a réunis. Mais, l’information n’est pas passée. L’un des objectifs de ce séminaire, c’est de mettre en place des mécanismes pour impacter les structures décentralisées pour qu’elles soient plus dynamiques. Le dynamisme de la direction du parti doit être transposé à la base par des réunions. Si les gens ne se réunissent souvent, c’est déjà important, ça permet de savoir si chacun est en bonne santé. Vous avez votre femme, vous partez toujours aux réunions. Vous êtes malade et elle ne voit personne. Le jour où vous recouvrez la santé et que vous voulez aller à une réunion, elle va vous dire, « tu vas perdre ton temps là-bas. Quand tu es malade, on ne voit personne ici ». Voici des actes simples qui vont faire perdre un militant. Alors que si vous vous réunissez régulièrement, les gens se sentent concernés, ils participent à la vie du parti. Quand on leur demande de payer les cotisations, ils payent parce qu’ils voient l’importance des cotisations. Mais, quand il n’y a pas de réunions, quand on leur demande de payer leurs cotisations, ils ne le font pas.

Un regard sera-t-il jeté dans les délégations où quelques frictions se font entendre ?
Oui, le regard a déjà été jeté avant que vous ne vous rendiez compte.

Il y a le cas récent d’Aboisso.
Aboisso, nous avons temporisé. Ils viennent de m’écrire une lettre. Nous n’avons pas du tout apprécié deux choses. La première, que les secrétaires de section écrivent une lettre au président et qu’ils la publient dans la presse. Moi, j’ai refusé de les rencontrer. A partir du moment où ils ont fait publier dans la presse, c’est devenu un truc de rue. Moi, je ne gère pas le Pdci dans les journaux. On a donc temporisé et on attend. Mais, j’ai reçu leurs responsables politiques pour leur dire que cette façon de faire n’était pas bonne. Deuxièmement, je me suis élevé aussi contre le fait que les gens d’Aboisso écrivent contre un vice-président du Pdci-Rda dans les journaux. Leur méthode était tellement mauvaise que nous les avons mis en veilleuse. Je viens de recevoir une correspondance, on va reconsidérer la situation après le séminaire.
Interview réalisée par Guy TRESSIA

Lire la suite
10 Mar
0

PDCI-RDA: CONCERTATIONS AVEC LES ELUS ET LES CESEC

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, porte à la connaissance de Mesdames et Messieurs les Présidents de Conseil Régional, Gouverneur et vice-gouverneurs et Membres du que Conseil Economiques, Social, Environnemental et Culturel, militants du PDCI-RDA que les rencontres initialement prévues le mardi 21 mars 2017, dans le cadre des préparatifs du Séminaire du Secrétariat Exécutif, auront lieu le mercredi 22 mars 2017, l’ordre de passage restant sans changement.
Mercredi 22 mars 2017
10h30: CES
17h00: Présidents de Conseil Régional, Gouverneur et Vice-gouverneurs PDCI-RDA
Fait à Abidjan, le 9 mars 2017
Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite
10 Mar
0

PDCI-RDA : PROGRAMME DES VISITES DU SECRÉTAIRE EXECUTIF DANS 3 VILLES (corrigé)

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA, porte à la connaissance des militantes et militants du PDCI-RDA, qu’il effectuera des visites de travail dans les Délégations du PDCI-RDA de Kouassikouassikro, Diabo, Mbahiakro, dans la période du samedi 18 au mardi 21 mars 2017, selon le programme ci-après:

1- KOUASSIKOUASSIKRO
– Samedi 18 mars 2017:
17h30: Réunion du Bureau de la Délégation, des Elus, des membres du Bureau Politique et des Secrétaires Généraux de Section
– Dimanche 19 mars 2017
10h00: Réunion de synthèse

2- DIABO
– Dimanche 19 mars 2017
17h30 Réunion du Bureau de la Délégation, des Elus, des membres du Bureau Politique et des Secrétaires Généraux de Section
– Lundi 20 mars 2017:
10h00: Réunion de synthèse

3- M’BAHIAKRO
– Lundi 20 mars 2013
17h30 Réunion du Bureau de la Délégation, des Elus, des membres du Bureau Politique et des Secrétaires Généraux de Section
– Mardi 21 mars 2017
10h00: Réunion de synthèse

Fait à Abidjan, le 9 mars 2017

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite
10 Mar
0

PDCI-RDA : 83ème Session du S.E, mardi 14 mars 2017

Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif, sont conviés à la Quatre-vingt Troisième Session du Secrétariat Exécutif qui aura lieu, le mardi 14 mars 2017, à 16H00, au Siège du Parti à Cocody.
Fait à Abidjan, le 9 mars 2017
Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite
07 Mar
0

Christopher Fomunyoh, directeur Afrique de NDI, et Guikahué (Pdt groupe parlement) ont échangé sur des projets…


Le directeur Afrique du National Democratic Institute (NDI), Christopher Fomunyoh, était au siège du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), ce mardi 7 mars 2017, à 11h (GMT, locale). Il donne ici, les raisons et les objectifs de cette visite rendue au président du groupe parlementaire et Chef du Secrétariat Exécutif du PDCI, Pr Maurice Kakou Guikahué.
«Vous savez, le NDI est partenaire de la Côte d’Ivoire depuis plusieurs années, avec une antenne permanente sur place. Donc lors de mon passage, j’ai tenu à rendre une visite de courtoisie au président du groupe parlementaire PDCI-RDA, Guikahué. D’abord pour le féliciter pour son élection à l’Assemblée nationale, ensuite l’encourager, parce qu’en plus de ses responsabilités au sein du parti, il est maintenant le responsable du groupe parlementaire.
Nous avons donc échangé avec le directeur pays du NDI et le président du groupe parlementaire sur les possibilités d’accompagnement des différents élus et des différents groupes parlementaires par le NDI.
Je crois que, maintenant que nous avons une nouvelle Assemblée donc qui va commencer une nouvelle législature, et du fait que nous sommes conscients qu’il y ait eu un renouvellement significative lors des dernières élections législatives, il serait d’abord opportun que le NDI puisse recueillir les avis et les conseils des élus eux-mêmes pour voir effectivement quel type de programme pourra leur être utile. Au lieu de venir avec des idées préconçues. Donc ce genre de visite nous permet de recueillir des conseils, des recommandations, des suggestions sur les différents domaines dans lesquels on pourra accompagner les députés dans leur travail.»
Sercom PDCI

Lire la suite