Blog

07 Avr
0

Le couple Bédié à Ansuta, sur les traces de la reine des Baoulé Abla Pokou, hier

Le président Bédié : « Ma présence à Ansuta nous permet de renouer avec nos origines parce que notre cœur y est déjà depuis la reine Abla Pokou »

C’est dans la liesse populaire auréolée de réjouissances diverses que le couple Bédié et la délégation qui l’accompagne ont été accueillis, hier à Ansuta, ville natale de la reine Abla Pokou, dans le royaume des Ashanti, d’où la légende du peuple Baoulé de Côte d’Ivoire prend sa source. La ville de Ansuta était pour ainsi dire en fête, Aussi, ne s’est-elle pas aménagés outre mesure pour manifester sa joie de voir un digne fils descendant de la reine des Baoulé revenir sur les traces de celle dont les souvenirs, depuis des siècles, n’ont cessé de trotter dans les esprits d’un côté comme de l’autre de la frontière qui sépare la Côte d’Ivoire et le Ghana.

Les moments forts de cette rencontre ont été agencés selon un protocole royal bien respecté. A la prière d’ouverture suivie de la libation traditionnelle sur la place du Palais du vice-roi, Nana Adjei Ansuta-Hene, des allocutions ont été prononcées. Dans son adresse de bienvenue, le député Kwadwobaba-Hene Bediako, parlant au nom du vice-roi, a salué le retour sur leur terre d’origine du président Henri Konan Bédié et du peuple Baoulé. Retour témoignant de la preuve que ce vaillant peuple « ne s’est perdu, malgré les siècles passés ». En guise de présent pour s’honorer de ce retour à Ansuta, un terrain a été offert au couple Bédié pour construire sa résidence privée en ce lieu.

A cette annonce, s’est ajouté un fait historique, l’attribution du nom du président Félix Houphouët-Boigny, premier président de la République de Côte d’Ivoire, à la rue principale de Ansuta. Une voie traversant le quartier où avait résidé la reine Abla Pokou, il y a de cela 400 ans, a reçu le nom de la reine sous la forme de son patrimoine Ashanti de Nana Ama Gyama Pokuwa.

Ces deux avenues principales ont été baptisées, séance tenante, par le président Bédié. Suite à l’allocution d’accueil, Pr Jean Noel Loucou, parlant au nom du président Henri Konan Bédié, a d’abord remercié leurs hôtes pour l’accueil chaleureux et fraternel dont ils sont l’objet. « Akolah Blô » qui signifie que la poule a beau picorer en brousse, elle revient toujours au village » est le proverbe Baoulé qu’il a prononcé pour illustrer ses propos. Et qui se traduit en ces termes : « Certes les Baoulé sont partis mais ils ne se sont jamais perdus. Ils ont reconstitué à l’Ouest du continent un royaume qui continue de perpétuer les valeurs et traditions ancestrales sans jamais renier celles de leurs origines ».

La présence du président Bédié à Ansuta témoigne ainsi donc de la conservation de la mémoire des Ashanti et des Baoulé que les siècles passés n’ont pu estomper. Sur insistance des dignitaires notamment du vice-roi, maître des lieux, le président Bédié s’est adressé brièvement à la foule en ces termes : « Mon épouse et la délégation qui m’accompagnent, vous remercions du chaleureux accueil que vous nous avez réservé. Nous saluons toute la population présente et les écoliers, je voudrais vous dire que les pieds ne vont pas où le cœur n’y est pas. Pour vous dire que ma présence à Ansuta nous permet de renouer avec nos origines parce que notre cœur y est déjà depuis la reine Abla Pokou partie de Ansuta pour fonder à l’Ouest du continent le royaume des Baoulé. Ansuta est la terre de nos ancêtres et nous reviendrons, car la nostalgie nous ordonne de ne pas rompre avec nos origines mais de renouer avec tout ce qui nous unit. Merci au roi des Ashanti, Otumfuo Osei Tutu II. Merci à toutes les notabilités pour leur invitation et si chaleureux accueil ».

A la suite de cette adresse, le président du Pdci-Rda a été élevé à la dignité de chef de Ansuta et a reçu comme nom de baptême Nana Poku Ediabe 1er. Et à ce titre, il a reçu un siège traditionnel baptisé du nom de Akyempem-Hene (chef de l’Akyempem). Ce siège, faut-il le souligner, est le symbole de la permanence du pouvoir du chef dans la région qui lui est attribuée.

Cette cérémonie chargée d’émotions et de symboles doit sa pleine réussite à l’implication personnelle du député Marie Ange N’dia, vice-présidente du Pdci, membre de la famille royale de Sakassou.

Etaient présents à la cérémonie, Nana Aka Brou II, chef de Brobo et Kouakou Kouamé Mathieu représentant de la reine des Baoulé, le vice-président Niamien N’goran, le vice-président Mangoua Jacques, le ministre Jean Marie Kakou Gervais, Pr Loucou Jean Noel, secrétaire général de la Fondation Félix Houphouët-Boigny.

Dans la soirée d’hier vendredi, juste après la visite historique à Ansuta, Mme Bédié a rendu une visite de courtoisie à l’épouse du roi Otumfuo Osei Tutu II, l’Asantehene, la reine Julia Osei Tutu II. Les échanges entre ces deux illustres dames ont duré environ trois quarts d’heure.

Source : Sercom

Lire la suite
05 Avr
0

A l’invitation du Roi des Ashanti au Ghana Le couple Bédié, depuis hier, à Kumasi

Le couple Bédié a quitté Abidjan, l’après-midi d’hier mercredi 04 avril pour le Ghana, plus précisément à Kumasi sur invitation de sa Majesté Otumfuo Osei Tutu II, l’Asantehene pour une visite privée de quelques jours. A leur descente d’avion à l’aéroport, le président Henri Konan Bédié et son illustre épouse ont été accueillis pour une foule très chaleureuse, notamment par la danse royale appelée Adowa, danse qui ne se s’exécute que devant des illustres invités du ROI. Danse qu’a appréciée à sa juste valeur Mme N’dia Marie Ange Delphine, vice-présidente du Pdci-Rda, membre de la Cour royale de Sakassou, qui a contribué à la réussite du présent séjour du président Bédié au pays voisin de l’Est.

La danse Adowa a précédé la forte délégation conduite par le représentant du roi, sa majesté Otumfuo Osei Tutu II, le vice-président du Conseil traditionnel de Kumasi, Nana Baffour Owusu Aman Kwatis pour accueillir le couple Bédié.

Il est à noter la présence à l’accueil d’une forte délégation des Baoulé de Sakassou et de Yamoussoukro avec à leur tête le représentant de la reine des Baoulé. Les autorités militaires de Kumasi étaient également largement représentées. Tout comme des membres du Bureau politique du PDCI-RDA dont Loukou Jean Noel et le ministre Kacou Gervais. Le premier secrétaire de l’ambassade de Côte d’Ivoire au Ghana, Jean Baptiste Amangoua, se comptait aussi au nombre des personnalités qui ont accueilli le couple Bédié tout comme des étudiants ivoiriens vivant à Kumasi.

Après l’aéroport, le long cortège de voitures a pris la direction du lieu de résidence du couple Bédié situé dans le Palais du Roi où se sont exécutés les échanges de nouvelles. Il faut rappeler que sa Majesté Otumfuo Osei Tutu II, l’Asantehene, traduction de « Le roi des Ashanti » est le plus représentatif des rois et chefs traditionnels qui du Ghana. Il jouit d’une large autonomie. Il reçoit, ce jour, le couple Bédié.
Source : Sercom

Lire la suite
15 Mar
0

Propos de SEM Aimé Henri Konan Bedié, Président du PDCI-RDA.

 » Beaucoup de bruits pour rien, on rend hommage à des personnalités sans que cela pose un problème et c’est lorsqu’il s’agit de ma modeste personne qu’on constate toute cette frilosité. Par rapport à la présidentielle de 2020, les orientations que j’ai données concernant la promotion de la candidature d’un cadre du PDCI-RDA demeure d’actualité. Le président Ouattara et moi échangeons tous les deux jours, il n’y a donc pas le feu en la demeure. Avant de me retirer à Daoukro dans quelques jours, je vais rencontrer le président Alassane Ouattara. »

Propos de SEM Aimé Henri Konan Bedié, Président du PDCI-RDA.

Lire la suite
15 Mar
0

COMMUNIQUE DU GROUPE BEDIE POUR TOUS-TOUS POUR BEDIE

Sous le Patronage et la Présidence effective
du Président Henri Konan BEDIE
Président du PDCI-RDA
—————————–
Conférence Publique
—————————————-
Thème : le PDCI-RDA et la Côte d’Ivoire de demain : Plaidoyer pour un nouveau futur.
—————————————
Date : Jeudi 15 mars 2018 de 15H30 à 18 H 00
Lieu : Maison du PDCI-RDA de Cocody
————————————-
Conférencier : Dr. GNAMIEN Yao, Ancien Ministre, Ambassadeur, Président du Groupe
BEDIE pour tous-Tous pour BEDIE, Grand Conférencier du PDCI-RDA, Inspecteur du PDCI-RDA, Membre du Bureau Politique du PDCI-RDA,

Tous les militants y sont invités

Fait à Abidjan, le 12 mars 2018
Ahou Madeleine DJOMO
Vice-Présidente du Groupe BEDIE pour tous-Tous pour BEDIE
chargée de la Coopération Internationale, Secrétaire Générale du
Groupe BEDIE pour Tous-Tous pour BEDIE.

Lire la suite
14 Mar
0

COMMUNIQUÉ DU PDCI-RDA

Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif, sont conviés à la Cent- troisième Session du Secrétariat Exécutif qui aura lieu, le mercredi 14 mars 2018, à 17H00, à la Maison du Parti à Cocody.

Fait à Abidjan, le 12 mars 2018

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite
11 Mar
0

La motion de soutien au président Henri Konan Bédié, président du PDCI- RDA

Considérant que la quasi-totalité des réformes économiques qui ont enrichi la Cote d’ivoire portent le sceau de la gestion de S.E Henri Konan BEDIE auprès du père fondateur le Président Félix HOUPHOUET- BOIGNY ;

– Entendu que, S.E Henri Konan BEDIE a été l’un des acteurs majeurs du miracle ivoirien qui a fait de la Côte d’Ivoire un pays leader de la sous-région Ouest Africaine ;

– Vu que, S.E Henri Konan BEDIE s’est particulièrement engagé pour l’épanouissement des intellectuels ivoiriens ;

– Considérant que depuis le 30 avril 1994 S.E Henri Konan BEDIE a succédé à Félix HOUPHOUET BOIGNY à la tête du PDCI- RDA ;

– Considérant l’article 39 des statuts du PDCI RDA qui dispose que le président du parti inspire et conduit la politique du parti ;

– Considérant le destin exceptionnel, et la riche expérience politique et professionnelle de S.E Henri Konan BEDIE ;

– Considérant la constance qui a toujours guidée les actions et les prises de décisions de S.E Henri KONAN BEDIE, faisant de lui un homme d’état soucieux de la préservation de la paix, de la stabilité politique, de l’unité nationale et partant, du développement de son pays ;

– Considérant le prestige dont jouit S.E Henri Konan BEDIE au plan national et international ;

– Vu que les sollicitations dont S.E Henri Konan BEDIE fait l’objet aujourd’hui montrent très éloquemment qu’il n’appartient plus au seul PDCI, mais à toute la nation Ivoirienne ;

– Considérant le respect de la parole donnée, notamment le respect des principes qui ont présidé à la création du RHDP ;

– Considérant l’appel de Daoukro qui a permis la réélection, dans le calme, la sérénité et la paix, du Président Alassane Ouattara en octobre 2015 ;

– Considérant la vision et la clairvoyance de S.E Henri Konan BEDIE et son souci impérieux de léguer aux jeunes générations un PDCI plus fort, et capable de faire face aux défis et enjeux du futur ;

– Considérant les qualités intrinsèques d’homme de paix, de tolérance, de dialogue, de patience, et de rassembleur de S.E Henri Konan BEDIE ;

– Considérant enfin que le président du parti est le premier militant actif du PDCI-RDA, Le réseau des cadres PDCI notre héritage exprime son indéfectible attachement et sa fidélité à Henri Konan BEDIE et lui réaffirme son entière confiance dans la conduite de notre grand parti le PDCI-RDA ;

Demande instamment à Henri Konan BEDIE d’être disponible aux sollicitations des Ivoiriens pour gouverner dans la paix, la cohésion, la stabilité et la prospérité de notre Nation.

Fait à Yamoussoukro le 10 mars 2018

Lire la suite
11 Mar
0

Jean-Louis Billon  » Le Pdci aura un candidat en 2020″

Les cadres du Pdci notre héritage ont réuni plus de 40 000 militants du parti sexagénaire (Pdci-Rda) pour rendre hommage au président Henri Konan Bédié à la place Jean-Paul II de Yamoussoukro ce samedi 10 mars dans le district de Yamoussoukro.

Les militants du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire ( PDCI) ont dans leur motion appelé Henri Konan Bédié à être candidat pour le compte du parti vert et blanc. « Nous demandons au président Bédié d’être disponible aux sollicitations des ivoiriens pour gouverner le pays dans la paix, la cohésion, la prospérité » a déclaré Ouattara Vamoussa, dans une motion qu’il a lu au nom du parti.

Le parrain de ce grand rassemblement, Jean-Louis Billon, secrétaire exécutif chargé des études prospectives et de la propagande est resté dans la droite ligne de cette motion pour asséner sa vérité aux partis alliés du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). « Rien, ni personne ne nous détournera de cette trajectoire. Que les militants ne se laissent pas distraire. S’il y a parti unifié, c’est après l’alternance en 2020. Pour l’instant il est hors de question que le PDCI-RDA s’associe à cet accord » a martelé Jean-Louis Billon. Selon lui, le pdci a trop fait de sacrifice. En 2010 puis en 2015. « Nous attendons de nos partenaires qu’ils nous soutiennent en 2020 comme nous les avons soutenus en 2010 et 2015. C’est cela le sens de la solidarité et de l’houphouëtisme vrai. Le Rhdp n’est rien sans le Pdci » a-t-il déclaré.

Quant à Maurice Kacou Guikahué, secrétaire exécutif du Pdci, il a livré le secret selon lequel, il y ai eu une promesse effective entre Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara.  » RDR en 2015 et le PDCI en 2020. Au moment venu, Bédié vous dira quand et où a été conclu cet accord et qui en sont les témoins  » a déclaré le secrétaire exécutif.

Bien avant, Djedri n’goran, président des cadres du Pdci notre héritage a salué les militants pour leur grande mobilisation. Selon lui cette mobilisation témoigne du grand amour qu’ont les militants pour le président Henri Konan Bédié. Il a par la suite rappelé le rôle et le sens du sacrifice qu’a eu le président Bédié dans l’histoire de la Côte d’Ivoire.

CK

Lire la suite
11 Mar
0

Allocution d’hommage au Président Henri KONAN BEDIE lu par M.DJEDRI N’GORAN, Président du Réseau des cadres ‘’PDCI Notre Héritage’’

Mesdames, Messieurs,

Merci d’avoir choisi Yamoussoukro, capitale politique de la Côte d’Ivoire.

Aussi, permettez-moi, pour commencer, d’avoir ici une pensée pour Félix Houphouët BOIGNY, qui savait le prix de la paix, née de l’ineffaçable expérience de la décolonisation.

Ce jour, nous sommes ici rassemblés, pour honorer le Président Henri Konan BEDIE, et plus que sa personne, sa place dans notre société moderne. C’est dire que, le « Sphinx de Daoukro » est déjà une part de l’histoire de la Côte d’Ivoire.

En effet, « l’histoire est faite par tous les hommes et non par quelques-uns ». Cependant, certaines personnalités marquent leur époque, le Président Henri Konan BEDIE en est une. C’est la raison pour laquelle, nous avons choisi ce samedi 10 mars pour lui rendre hommage, car trop d’hommes de nos jours s’attirent les lauriers de la réussite et défigurent les réalités contemporaines.

Nous devons, pour ce faire, dire la vérité, la vérité non édulcorée par le temps, et non reconstruite par la mémoire des hommes. Il faut donc, rendre à BEDIE ce qui est à BEDIE.

Ceci, pour paraphraser cette locution du nouveau Testament qui dit, « rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu ».
Oui, nous le demandons pour nous même, et pour les générations à venir.

A cet effet, il convient de révéler que très tôt, le Président BEDIE s’engage avec détermination et une conviction profonde, au service de la Côte d’Ivoire.
Il entreprend et réussi en quelques années seulement, sous la présidence de Félix Houphouët BOIGNY, grâce à son expertise, son sens de l’honneur et sa foi en l’avenir, à transformer durablement la Côte d’Ivoire.

Les résultats spectaculaires de ce travail hardi ont été qualifiés de prodigieux dans cette expression de « Miracle Ivoirien » que lui-même et le président Félix Houphouët BOIGNY ont réfuté à juste titre, pour plutôt expliquer que ces résultats obtenus en si peu de temps, n’étaient autre chose que la volonté et la détermination, d’hommes et de femmes décidés à donner au pays, leur force et leur volonté afin de lui assurer de meilleures conditions de vie, pour plus de dignité, de bonheur et de paix.

En effet, le Président Henri Konan BEDIE a toujours privilégié les intérêts de la Côte d’Ivoire en insistant sur la nécessité d’union des ivoiriens, de dialogue, socle de paix sociale et de développement harmonieux. Il prône, ainsi, l’humilité et le sacrifice de soi face aux enjeux majeurs pour notre pays.

A ce sujet, le renoncement par l’appel de Daoukro en est un exemple majeur de son engagement pour la Côte d’Ivoire. Aussi, il est doté d’une croyance inébranlable en des valeurs certaines qui lui inculquent une apparente indifférence pour continuer à garder le dynamisme du PDCI RDA.
Il est un homme de réflexion et de dialogue, dont l’instinct est de convaincre par le verbe.

Le président Henri Konan BEDIE n’est pas seulement un politique, il est également un stratège au service exclusif des ivoiriens. Il est, en un mot, un homme d’Etat. Mais quel est le message de son action ?

C’est le sens du devoir et l’amour de son pays. C’est l’engagement d’un homme qui a décidé de s’élever au-delà de ce qui est écrit, qui a le courage de s’élever contre les haines et les peurs pour bâtir l’avenir avec ses contemporains d’où qu’ils viennent, sur cette terre ivoirienne.

C’est pourquoi, nous avons toujours besoin de lui, car les piliers de « l’Eléphant d’Afrique » sont toujours d’actualité et continuent d’inspirer la gouvernance en Côte d’ivoire.
Longtemps encore, nous puiserons dans son exemple, ce qu’il nous faut pour avancer ensemble :

 Le courage, et ;

 L’espérance.

Autrement dit, Président Henri Konan BEDIE, les ivoiriens ont encore besoin de vous ; tous les ivoiriens, sans exclusion, ont toujours besoin de vous.

Alors, longue vie au Président Henri Konan BEDIE, et longue vie au PDCI RDA.

Je vous remercie de votre attention.

Lire la suite
09 Mar
0

PDCI-RDA : le Président Bédié n’a jamais autorisé, encore moins mandaté l’un de ses collaborateurs à rencontrer M. Laurent Gbagbo à la Haye ( Communiqué)

Dans sa livraison n°772, datée du 7 mars 2018, sous la rubrique « Au palais » le bi mensuel d’informations confidentielles La lettre du Continent publie une information selon laquelle le Président du PDCI-RDA SEM Henri Konan Bédié aurait missionné M. Jean-Louis Billon, membre du secrétariat exécutif du PDCI-RDA auprès de M. Laurent Gbagbo en détention à la Haye et poursuivi pour crimes contre l’Humanité à la CPI.

Sans procéder aux vérifications élémentaires préalables, certains journaux de la place ont relayé dans leurs colonnes ladite information, donnant ainsi le sentiment, dans leurs commentaires, qu’en crise avec le Président Alassane Ouattara, le Président Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA aurait décidé de se tourner vers M. Laurent Gbagbo.

Devant de telles allégations mensongères dont la gravité n’échappe à personne, le porte-parole du Président Henri Konan Bédié, après avoir consulté et utilement été instruit par le Président du PDCI-RDA tient à préciser ce qui suit :

– Faux et archi-faux ! Le Président Bédié n’a jamais autorisé, encore moins mandaté l’un de ses collaborateurs à rencontrer M. Laurent Gbagbo à la Haye pour tenter un quelconque rapprochement avec ce dernier. A l’évidence, une telle information ne vise rien d’autre qu’à amplifier une crise surfaite et à mettre à mal la cohésion au sein de la famille du RHDP.

– Nous tenons à relever donc que le Président Bédié n’est pas en délicatesse avec le Président Alassane Ouattara comme tente de le faire croire « La Lettre du Continent ».

– En homme de justice et de paix, le Président Bédié a toujours su utiliser les clés du dialogue et de la concertation pour lever les incompréhensions qui pourraient éventuellement subvenir dans ses rapports avec ses alliés politiques du RHDP.

En tout état de cause, le porte-parole du Président Bédié tient à élever une vive protestation contre ces informations tendancieuses, à apporter un démenti formel à cette information de La lettre du Continent et en appelle à la vigilance des médias nationaux, des militants du PDCI-RDA, du RHDP et des ivoiriens face à ces agissements rétrogrades.

Fait à Abidjan le 08 mars 2018

Le Ministre Kobenan Kouassi Adjoumani

Porte-parole du Président Henri Konan Bédié

Et Porte-parole en chef du PDCI-RDA

Lire la suite
30 Jan
0

Dimbokro /Pose de la première pierre du mausolée des martyrs

Honneurs et gloire rendus aux hussards de la dignité des peuples opprimés.

Le Président Henri Konan Bédié, Président du P.D.C.I-R.D.A a procédé hier mardi 30 janvier à la pose de la première pierre du mausolée des martyrs de son parti, tombés sous les balles assassines des colons, le 30 janvier 1930, alors qu’ils manifestaient pour la libérations des militants arrêtés.

Le Président Henri Konan Bédié, Président du plus vieux parti, le P.D.C.I –R .D.A, arrivé à Dimbokro lundi, a procédé à la pose de la première pierre hier mardi 30 janvier, d’un mausolée qui sera édifié en mémoire aux nombreux militants assassinés par les colons le 30 janvier 1950 .C’était au cours d’une cérémonie organisée par le groupe « Tous pour Bédié, Bédié pour tous »dirigé par docteur Gnamien Yao, grand conférencier du parti.68 ans après ce massacre des militants aux mains nues, selon les organisateurs de cette journée dite « Journée d’hommage aux martyrs »il était important pour le P.D.CI de se souvenir du sacrifice des vaillants militants tombés pour la dignité des peuples opprimés. « C’est donc un devoir de mémoire et de reconnaissance des militants du parti de Félix Houphouet-Boigny,le père de la nation à ces hommes lâchement assassinés par les colons »a dit le président du groupe « Bédié pour tous, tous pour Bédié »,le ministre Gnamien Yao dans son allocution. En effet, le 30 janvier 1950, alors que les peuples Sakiaré, N’djé, Landjra pour ne citer que ceux-là, manifestaient après l’arrestation et l’incarcération de Koné Samba Ambroise, « les ennemis de la liberté n’ont pas hésité à ouvrir le feu, tuant ainsi des dizaines de personnes et blessant grièvement plusieurs d’entre eux » a dit Akossi Bendjo, représentant le secrétaire exécutif en mission à l’étranger.

C’est donc à juste titre pour ces morts que le Président Félix Houphouet-Boigny,au soir de sa vie, reconnaissant a dit « que la Côte d’Ivoire a eu son Soweto, faisant allusion aux massacres de Séguela,Bouaflé et Dimbokro tués injustement par les colons alors qu’ils ne demandaient que le rétablissement de la dignité des peuples opprimés »Faisant sienne ces propos du père de la nation, le maire de Dimbokro,président du comité d’organisation de cette journée commémorative, a dit dans son adresse aux milliers de militants rassemblés au cimetière des martyrs de la ville qu’une « ère nouvelle s’ouvre dans la vie du P.D.CI. »Dimbokro a-t-il poursuivi, « est la capitale des martyrs et le lieu de convergence de toutes les mémoires, car les martyrs de Dimbokro, sont les martyrs de la République » .

La commémoration de la mémoire des martyrs de l’année 1950 ,est également la commémoration des pionniers du syndicat agricole, à savoir Amadou Lamine Touré, Jibril Diaby,etc,les fondateurs du syndicat, avec à leur tête Félix Houphouët-Boigny. Afin donc de « réparer une injustice de l’histoire, cette journée du souvenir vient en prélude à l’institutionnalisation du 30 janvier, pour rendre gloire et honneurs à ceux qui ont payé de leur vie la liberté des concitoyens de ce pays et rendre immortels les idéaux de paix du Président Henri Konan Bédié »a dit Madeleine Djomo, vice-présidente du groupe Bédié pour tous, tous pour Bédié dans une motion lue après les allocutions.

Au cours de cette cérémonie, le groupe Bédié pour tous, tous pour Bédié a également demandé la tenue d’un colloque et proposé pour le prix Nobel de la paix, le Président Bédié dont les actions en faveur de la paix n’est plus à démontrer. Il est à noter que cette journée des martyrs a enregistré la présence de nombreux vice-présidents et présidentes du parti ainsi que les cadres venus de partout, sans compter les milliers de militants qui n’ont pas voulu se faire conter l’evènement.Les doyens Constant Bombet,Palé Dimaté,Charles Konan Banny,Ouassenan Koné étaient présents à cette importante cérémonie.

Lire la suite