Blog

09 Avr
0

COMMUNICATION DU PRÉSIDENT DE LA COORDINATION DU COMITE DES SAGES

Le 9 avril est une date gravée dans la mémoire du PDCI-RDA depuis 73 ans. Loin d’être une marque de sénilité et de décrépitude, trois quarts de siècle d’existence constituent au contraire un motif de fierté pour une formation politique. Les vicissitudes de l’histoire avec de nombreux aléas et incertitudes, emportent en effet les partis politiques non préparés par la qualité de leurs hommes, l’efficacité de leur organisation, les valeurs qui sous-tendent leur fonctionnement, et la profondeur des racines plantées dans leur évolution à travers l’espace et le temps.

Les membres du Comité des Sages du PDCI-RDA sont fiers d’assister aux côtés du Président du Parti et de cette foule immense et joyeuse, à la célébration des 73 ans du Parti des pères fondateurs du PDCI-RDA et de la Côte d’Ivoire moderne.

C’est ce moment solennel que le Comité des sages a choisi, de concert avec le Secrétariat Exécutif, et selon les instructions et la feuille de route du Président du Parti à Daoukro le 17 janvier dernier, pour lancer officiellement les « Mercredi du PDCI », en décalant le jour initialement programmé, un mercredi, pour ce mardi.

L’évolution du contexte sociopolitique ivoirien en 2018, avec la précipitation de nombreux événements, a modifié substantiellement le paysage politique ivoirien en ayant un impact très positif pour le PDCI RDA. Impact positif parce que ce nouveau contexte a déclenché un éveil militant au sein du PDCI RDA en général, et des Anciens en particulier, face aux manœuvres d’affaiblissement, de déstabilisation et de liquidation de notre grand Parti.

Les Anciens du PDCI-RDA, co-protecteurs, avec son Président, du patrimoine politique légué à notre pays par nos Pères, ne sauraient accepter la liquidation de ce patrimoine. Nous l’avons manifesté concrètement en exprimant notre appui total, notre loyauté, notre fidélité et notre indéfectible attachement au Parti et à au Président Bédié au mois de janvier dernier. Nous demeurons plus que jamais soudés, mobilisés et déterminés, pour affronter les défis de ceux qui travaillent à la liquidation du PDCI RDA.

Un parti politique sans vision n’a pas d’avenir, et ses réflexions prospectives, sans son histoire, ne peuvent être crédibles. Se connaître soi-même est une ardente obligation pour un parti politique, et former sa jeunesse un devoir qui incombe à ses sachants. L’histoire du PDCI, telle qu’elle sera déclinée dans les « Mercredis du PDCI RDA », n’aura pas pour but de contempler passivement notre passé, si glorieux fût-t-il. Il s’agira plutôt de tirer des leçons du passé pour la construction de nouveaux avenirs communs des Ivoiriens avec les plus jeunes générations.

Notre parti a une identité et une personnalité de base forgées à l’effigie du pacifique peuple ivoirien. Les « Mercredi du PDCI visent l’information et la formation des Jeunes par les Anciens en s’y référant, comme le symbole d’une volonté de passage de témoin. Car un militant bien formé devient un militant convaincu et conquérant.

Le Comité des Sages réaffirme, en cette occasion solennelle, son engagement et sa disponibilité pour apporter, dans la mesure de ses possibilités, ses compétences, son expérience et ses conseils avisés aux jeunes pour le passage du témoin. Car si le PDCI-RDA a survécu à toutes les épreuves l’époque coloniale à ce jour, c’est en raison de la largesse de sa vision, et de la profondeur des racines plantées par ses Pères-fondateurs dans le sol ivoirien.

Les Anciens que nous sommes avons ainsi porté le flambeau du Parti de 1946 à ce jour. Pour le futur, la responsabilité appartient désormais aux jeunes phalanges du PDCI RDA, de porter le flambeau jusqu’à son centenaire, le 9 avril 2046, dans une Côte d’Ivoire totalement réconciliée et apaisée. Nous vous voyons planter, en ce même lieu symbolique, ce centième anniversaire sous le haut patronage d’un président PDCI RDA.

Chers amis jeunes, tels sont la vision et le défi que le Comité des Sages du PDCI RDA vous exhorte à relever pour l’horizon 2046.  Oui ! Vous le pouvez ! si vous voulez !

Pour la Coordination du       Comité des Sages

 Maître Cheikna Sylla

 

Lire la suite
09 Avr
0

CONFÉRENCE DU PROFESSEUR FREDERIC GRAH MEL POUR LES 73 ANS DU PDCI-RDA SUR LE THEME : LE PDCI-RDA, HIER, AUJOURD’HUI ET TOUJOURS

CONFÉRENCE DU PROFESSEUR FREDERIC GRAH MEL POUR LES 73 ANS DU PDCI-RDA SUR LE THEME :

LE PDCI-RDA, HIER, AUJOURD’HUI ET TOUJOURS

MARDI 09 AVRIL 2019 A LA MAISON DU PDCI-RDA A COCODY

Monsieur le Président du PDCI-RDA,

C’est un immense honneur qui m’échoit de devoir prendre la parole devant vous ce matin. Je vous remercie de votre présence effective et m’excuse par avance si mes propos devaient vous causer – ce que je n’espère pas, évidemment ! – le moindre désagrément.

Chères militantes et chers militants du PDCI-RDA,

Mesdames et Messieurs,

Lorsque le Comité des sages de votre parti m’a demandé de participer à cette journée des 73 ans du PDCI-RDA, la consigne qu’il m’a donnée était de délivrer, autour du thème « Le PDCI-RDA hier, aujourd’hui et toujours », un exposé accordé à un triple objectif : instruire les militants, les jeunes en particulier, de l’histoire du PDCI-RDA ; sensibiliser l’auditoire aux contraintes et aux exigences d’un parti de l’opposition que le PDCI-RDA est devenu entièrement aujourd’hui ; et enfin, de l’histoire du parti comme de ses épreuves du moment, dégager les leçons qui conduisent au renouveau et aux victoires nouvelles.

J’espère répondre au premier objectif en vous représentant quelques grands moments de l’épopée du PDCI-RDA. J’espère répondre au deuxième en racontant les rebondissements qui ont marqué la vie du PDCI-RDA depuis les années de la fin du règne du premier président du parti, le président Félix Houphouët-Boigny. J’ai redouté une certaine prétention à devoir évoquer la pérennité du PDCI-RDA. Mais je me suis demandé si ce sujet peut être vraiment éludé par notre génération, alors que, sous nos yeux, le parti de Félix Houphouët-Boigny, le deuxième parti le plus ancien d’Afrique noire après l’ANC, est exposé à l’acharnement de ceux qui veulent, au pire le voir disparaître, au mieux le voir renaître sous une autre forme. Je me suis dit qu’on pouvait au moins considérer leurs arguments et les discuter.

Permettez-moi donc, Monsieur le Président, chères militantes, chers militants, Mesdames, Messieurs, d’en arriver sans tarder à la première partie de mon exposé : le PDCI-RDA hier. Lire la suite ici

Lire la suite
09 Avr
0

CÉRÉMONIE COMMÉMORATIVE DES 73 ANS DU PDCI-RDA: ALLOCUTION INTRODUCTIVE DU SECRÉTAIRE EXÉCUTIF

Excellence Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA

Mesdames et Messieurs les Vice-présidents ;

Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif

Mesdames et Messieurs les membres des Instances du Parti.

Militantes et Militants

Honorables Invités

Mesdames et Messieurs.

En cet instant solennel marquant le 73ème Anniversaire du PDCI-RDA, Parti d’avant-garde, Parti bâtisseur de la Côte d’Ivoire moderne, je voudrais me réjouir de la présence qualitative et quantitative des militants et militantes qui ont effectué massivement le déplacement au siège du Parti à Cocody.

 

Je voudrais vous saluer, vous tous qui êtes venus communier avec le Président du Parti.

Doyens d’âges, adultes, jeunes ; Hommes, Femmes, membres des Organes centraux, membres des organes déconcentrés, des structures spécialisées et des Groupes, Associations, Mouvements de soutien au PDCI-RDA et au Président Henri KONAN BEDIE.

 

Chers Invités, je voudrais vous remercier d’avoir honoré de votre présence distinguée la commémoration de ce soixante-treizième anniversaire du PDCI-RDA.

Je ne saurai continuer mon propos sans remercier les cadres et militants qui ont contribué à la réussite de cette fête. Chers frères et chers sœurs, merci pour votre générosité.

Mesdames et Messieurs

 

Après une année difficile marquée par des méchancetés, des injures, des dénigrements, des reniements, l’ingratitude, la violence verbale gratuite contre les dirigeants du Parti et les procès en justice portés par certains de nos cadres afin de liquider notre formation politique, il était tout à fait logique qu’on marquât une pause autour de notre Chef afin de recevoir ses instructions pour le futur, tout en fêtant la victoire de la résistance, de la conviction et de la solidarité.

Ce soixante-treizième anniversaire coïncide avec les vingt-cinq ans du Président Henri KONAN BEDIE, à la tête du PDCI-RDA, notre mouvement dont il a su adapter les structures opérationnelles aux mutations du monde et de notre société.

Monsieur le Président

 

Je voudrais vous renouveler nos remerciements d’avoir donné l’enseignement de la démocratie interne dans un Parti Politique en vous soumettant régulièrement au verdict des urnes pour le renouvellement de vos mandats successifs.

Vous êtes le choix du Peuple du PDCI-RDA dont vous tirez la légitimité.

Oui, Monsieur le Président, du 30 avril 1994 au 9 avril 2019, cela fait un quart de siècle que vous tenez la barre du navire PDCI-RDA.

Des tempêtes, des ouragans, des récifs, même des tsunamis, le Parti en a connus; mais en bon capitaine, vous avez réussi à sauver le Navire PDCI-RDA du péril certain.

Les événements de l’année 2018 vous ont permis de battre en brèche les critiques de tous vos adversaires et de montrer votre capacité de résilience, votre esprit vif et votre lucidité de tous les instants.

En effet, du 17 juin au 15 octobre 2018, en l’espace de quatre (04) mois, vous avez présidé avec dextérité, trois réunions du Bureau Politique ; un Congrès extraordinaire et supervisé la participation réussie de notre Parti aux élections municipales et régionales du 13 octobre 2018.

Le PDCI-RDA, est une réalité vivante aujourd’hui avec de nombreux militants  mobilisés pour la survie de leur Parti à l’instar de nombreux élus soixante-neuf(69) Députés, dix-huit (18) Sénateurs, cinquante (50)Maires, Six(06) Présidents de Conseil Régional  et ce malgré le braquage éhonté ,orchestré par les spécialistes de violences électorales, et qui sont restés sourds aux chants de sirènes, aux intimidations, menaces, chantages, achats de conscience pour mener la lutte de la survie du Parti .

Le sixième Congres Extraordinaire, tenu le 15 octobre 2018, à Daoukro « dit Congrès de clarification et de consolidation de la marche harmonieuse du Parti vers la reconquête du Pouvoir en 2020 », a tenu toutes ses promesses. De ses résolutions vient de sortir le 03 avril 2019, le redimensionnement scientifique des bases du Parti dont les animateurs bénéficient de votre confiance.

 

Monsieur le Président


Un échantillon de militantes et militants est venu, ce matin, pour vous écouter afin d’aller partout et répandre dans les plus petits hameaux du Pays et à l’extérieur, la bonne nouvelle, d’un PDCI-RDA revigoré, avec ses trois cent trente-huit (338) Délégués encadrant un personnel politique d’environ six cent mille (600.000) personnes, en marche vers son objectif fondamental dont personne ne pourra le détourner : le retour au Pouvoir d’Etat, en 2020.

 

Monsieur le Président,

 

Nous avons entendu ces derniers temps une voix se lever et dire que vous n’avez pas construit, une maison et que le locataire que vous êtes au même titre que les autres, ne peut en chasser personne.

 

Nous répondons à cette voix que vous n’avez chassé personne de la maison. Mais cette personne doit savoir que si vous êtes l’un des locataires d’une maison que vous n’avez pas construite et que vous décidez de la vendre à un autre propriétaire, les autres locataires attachés à leur ancien propriétaire et n’ayant pas envie d’avoir affaire à un nouveau propriétaire, peuvent vous demander d’aller tout simplement habiter dans la maison du nouveau propriétaire avec lequel vous avez contracté votre funeste contrat.

 

Monsieur le Président,

Nous sommes à votre écoute pour la pérennisation et le rayonnement du PDCI-RDA.

 

Joyeux anniversaire.

 

Je vous remercie.

 

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE 

Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA 

Lire la suite
08 Avr
0

Gagnoa-canton Zédi/Le S.E Guikahué, depuis Yopohué, parle aux chefs traditionnels et aux Ivoiriens: «Contribuez à construire sans ostracisme ni tribalisme la paix et la cohésion sociale»

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

????????????????????????????????????

Pr Maurice Kakou Guikahué, député de Gagnoa sous-préfecture et, par ailleurs chef du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA, a parrainé l’investiture de Broux Gnago Barnabé, chef du canton Zédi, sous-préfecture de Yopohué, département de Gagnoa, dans la région du Gôh. C’était le samedi 6 avril 2019 à Yopohué.
Les chefs des sept (7) villages du canton Zédi, c’est-à-dire, Yopohué (chef lieu de sous-préfecture), Boko, Ziplignan, Nagadoukou, Sanégaz, Bahonpa et Didia ont choisi Broux Gnago Barnabé pour assurer la chefferie dudit canton. Pr Maurice Kakou Guikahué a été choisi, avec l’onction des chefs, par le Comité d’organisation présidé par Gouri Stéphane, pour parrainer la cérémonie d’investiture.
Ainsi, le parrain Guikahué a, dans son allocution, exprimé sa joie pour avoir été choisi. «C’est un plaisir pour moi que de répondre à la sollicitation du doyen Broux Gnago Barnabé et de la communauté villageoise de Yopohué, et de me retrouver parmi vous, ce matin, à l’occasion de la cérémonie d’investiture du chef du canton Zédi», a dit le numéro deux du Pdci-Rda avant de rendre hommage au préfet de Région, Sanogo Al-Hassana. S’adressant au préfet de région, à travers son représentant, le Secrétaire général 2 de la préfecture régionale du Gôh, Kamaté Béman, il dira ce qui suit : «Monsieur le gouverneur, nous sommes honorés de votre présence (à travers votre représentant) à cette cérémonie. Aussi voudrions-nous, vous rendre un hommage particulier pour avoir renforcé l’autorité de la chefferie traditionnelle à travers la reconnaissance officielle des chefs de village, de tribu et de canton de notre département.»
Maurice Kakou Guikahué précisera que «je viens donc vers vous, ce matin, en qualité de fils, de frère, de parent, afin de célébrer la fraternité et d’être le témoin privilégié d’un grand événement, notamment l’investiture du chef du canton Zédi.» Puis, il s’est adressé à celui qui est à l’honneur ce jour, Broux Barnabé. «Cher frère et cher doyen, chauffeur à la compagnie Yacouba Sylla, de 1954 à 1966 puis à la Sotra de 1966 à 1989, vous êtes un véritable conducteur d’hommes. (…) De la lignée des chefs, je voudrais vous exhorter à poursuivre votre marche en vous appuyant sur vos pairs notamment des hommes et des femmes appartenant à toutes les tendances politiques et à toutes les communautés. Vous êtes le chef de tous ceux qui habitent le canton et vous devez servir, sans relâche, vos sujets en amplifiant vos qualités qui ont permis de faire l’unanimité sur votre personne. Soyez donc un artisan de paix, de réconciliation et de rassemblement. Aussi, voudriez-vous avoir une vision de l’évolution positive de notre région que vous contribuerez à construire sans ostracisme ni tribalisme et en gardant constamment à l’esprit, les valeurs d’hospitalité qui nous caractérisent et dont nous devons être fiers», a-t-il révélé et conseillé à travers Kyffy Broux, à tous les chefs traditionnels de Côte d’ivoire, ainsi qu’aux Ivoiriens.
Le chef du Secrétariat exécutif du Pdci-Rda de croquer l’actualité principalement basée sur le désir des ivoiriens de se pardonner et de se réconcilier dans la vérité. «Je foule le sol de ce village au moment où notre pays, après des années de crises, veut amorcer un virage important, celui du pardon et de la réconciliation. En effet, il est écrit qu’il y a un temps pour tout et le temps du pardon et de la réconciliation a sonné afin qu’advienne une paix définitive dans notre pays. Aussi voudrais-je vous répéter ce que j’ai déjà énoncé le 18 mars 2018, à l’occasion de l’investiture du président des jeunes de Ouragahio et je cite : «Le passé ne doit pas nous inhiber mais au contraire, nous servir pour mieux appréhender le présent et guider notre futur», fin de citation. C’est pourquoi nous devons avoir une grandeur d’esprit et considérer que le passé est consommé afin de nous permettre de construire l’avenir. A cet effet, je me propose d’être l’un des artisans de cette réconciliation», a encore dit le chef en second dans la gestion du parti doyen, le Pdci-Rda, après le président Henri Konan Bédié. Il ajoutera que «c’est pourquoi, SEM Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, a lancé cette idée d’une plateforme de dialogue et de réconciliation instaurant un dialogue franc, constructif et inclusif de toutes les forces vives de la nation qui le désirent pour l’élaboration et l’adoption d’un nouveau pacte social devant conduire à une paix définitive en Côte d’Ivoire et à une cohésion sociale réussie entre les filles et les fils de notre pays.»
Toujours dans l’actualité de la réconciliation, Guikahué a annoncé une mission de son parti auprès de l’ex-président de la République, Laurent Gbagbo, en Belgique.
«C’est dans ce cadre (Ndlr, de la réconciliation des filles et fils de Côte d’Ivoire) que nous aurons, dans les tout prochains jours, une rencontre avec notre frère, Laurent Gbagbo (Ndlr, tonnerre d’applaudissements), qui attend la fin de son procès après son acquittement prononcé par le tribunal de première instance de la Cour pénale internationale. Vive la réconciliation ! Vive la réconciliation vraie ! Pour que vive une Côte d’Ivoire réconciliée et rassemblée ! Vive la Paix pour le développement de la Côte d’Ivoire !», a conclu Maurice Kakou Guikahué.
Mais avant lui, Stéphane Gouri, président du Comité d’organisation de cette cérémonie d’investiture, dans son discours de bienvenue s’est adressé au parrain Maurice Kakou Guikahué. «Professeur, votre présence ici en qualité de parrain marque le succès total de cette manifestation et guérit les cœurs. Car vous n’êtes pas n’importe qui. Professeur agrégé, Ministre, député, conseiller spécial du président du Conseil économique et social, Secrétaire exécutif du Pdci-Rda depuis le 12 Congrès d’octobre 2013, l’un des partis sinon le plus populaire de notre nation, vous êtes un savant, une éminence grise de dimension mondiale, vous méritez le respect de tous. Tous debout, je réclame de vous, une ovation nourrie pour le parrain Maurice Kakou Guikahué (Ndlr, et Guikahué a bénéficié d’un long et grand standing ovation). Merci très cher parrain, merci professeur et que le Tout-puissant vous bénisse et vous garde !», a dit Stéphane Gouri.
Après le Pco, Charles Bohui, au nom des cadres du canton Zédi regroupés au sein de la Fédération des mutuelles de développement dudit canton s’est aussi adressé au député de Gagnoa sous-préfecture. «Merci Monsieur le ministre parce que vous avez bravé certainement des appréhensions, des contradictions en vous-même et autour de vous pour honorer vos frères de Zédi. Avec tous les risques dus à l’état des pistes, vous êtes arrivés jusqu’à nous. Merci cher parrain. Nous savons que nous ne sommes pas à une tribune de doléances, c’est pourquoi nous vous disons merci au nom de tous les enfants du canton Zédi. Cependant, monsieur le parrain, votre modestie dut en souffrir, nous vous considérons dès aujourd’hui comme un fils, un cadre de Zédi. C’est à ce titre que nous revenons vers vous pour nous aider davantage à la construction du logement de notre sous-préfet que vous avez déjà commencé, il y a un an en nous offrant des tonnes de ciment», a dit le porte-parole des cadres et de la population du canton Zédi.
Pour mettre fin à cette cérémonie, le chef Joseph Gadji, président de la chambre départementale des rois et chefs traditionnels, a donné sa bénédiction au parrain et égrené les conditions pour devenir chef de village, de tribu et de canton.
Et au représentant du préfet de région de lire le contenu de l’arrêté préfectoral portant nomination de Broux Gnago Barnabé en qualité de chef de canton, avant de procéder à l’investiture proprement dit sous les ovations de la population, visiblement heureuse de l’investiture de leur 2e chef canton, depuis la création dudit canton.
Gilles Richard OMAEL, à Yopohué, canton Zédi

Lire la suite
06 Avr
0

Cérémonie de commémoration des 73 ans du Pdci, mardi 9 avril: Pr Kakou Guikahué lance un important appel aux militants…

Pr Maurice Kakou Guikahué, a lancé un appel aux militants, sur « PDCI TV » pour qu’ils viennent nombreux, mardi 9 avril, à la cérémonie de commémoration des 73 ans du Pdci-Rda. Ci-dessous, l’intégralité de son message.

«Dans la vie des hommes, l’importance de l’anniversaire se mesure à la dimension de ce qu’on a vécu dans l’année. Il y a des années, c’est à la même date, mais on ne sent pas l’anniversaire comme d’autres années. Certains ont comme repères, tous les 5 ans, 40 ans, 60 ans, 70 ans. C’est important. Le Pdci a fêté avec faste, le 70 ème anniversaire. Mais l’anniversaire de cette année revêt un caractère particulier parce que l’année dernière a été surtout éprouvante pour le Pdci-Rda. Avec les coups de boutoirs et les tentatives de liquidation. Le Pdci-Rda a été à un moment historique de sa vie avec des débats et des courants internes. Le Pdci-Rda a failli même disparaitre d’autant plus que certains d’entre nous, heureusement, les moins nombreux étaient pour sa liquidation, sa disparition pure et simple au profit d’une autre structure. Les militants de base ont fait corps avec le président Henri Konan Bédié pour dire non avec certains cadres, bien sûr les plus nombreux. Ils ont dit qu’il fallait que le Pdci vive. Donc, l’anniversaire du 9 avril 2019, c’est la célébration de la victoire des militants de conviction du Pdci sur les militants à conditions du Pdci-Rda. Donc, c’est un anniversaire qui va se fêter dans l’ardeur. Ensuite, faire le point et dire que maintenant, on a survécu. Il y a eu les coups de boutoirs, il y a eu la clarification, il y a eu l‘assainissement, il y a certains qui sont partis, mais ceux qui sont restés, qu’est-ce que nous faisons du Pdci-Rda. Donc, cet anniversaire revêt un caractère particulier. C’est un anniversaire de prise de décisions pour le futur. Nous invitons tous les militants à venir participer à cette fête. Ce sera le mardi 9 avril, à partir de 8 heures. Mais, les cérémonies commencent à 11 heures, sous la présidence effective du président du parti, Son Excellence Henri Konan Bédié. Il y aura deux temps forts. Il y aura l’important discours d’orientation du président Henri Konan Bédié qui vaut un peu un discours de congrès. Ce discours répondra à la préoccupation : après avoir survécu, après avoir résisté, que faisons-nous ? Ensuite, il y aura des décorations. 18 personnes seront décorées par le résident Bédié, lui-même et le clou de la cérémonie sera une conférence qui sera dite par le professeur Frédéric Grah Mel sur le Pdci-Rda, hier, aujourd’hui et toujours. Et ce sera une conférence inaugurale qui lance le programme de conférence initié par les membres du Comité des sages qui vont tenir une fois par mois, un mercredi, des enseignements au profit des jeunes générations pour faire un passage de témoins. Des membres du Comité des sages ont remarqué que beaucoup d’entre nous, de la jeune génération, tanguaient un peu parce que leur formation politique n’était pas solide. Donc, ils se sont donné pour mission d’assurer cette formation politique. Donc, à partir du mois de mai, un mercredi dans le mois, il y aura une grande conférence à la Maison du Pdci à Cocody, prononcée par un membre du Comité des sages pour parler du Pdci-Rda, pour éviter les intoxications, la désinformation et la manipulation. Nous avons demandé aux délégués que nous avons reçus de venir surtout avec leurs responsables de la Jpdci. On souhaiterait que le 9 avril, il y ait une bonne proportion de femmes et de jeunes, parce que le discours du président au-delà de la conférence prononcée, sera un discours d’orientation, un discours de mise en mission qui intéressera les jeunes. Ensuite au cours de cet anniversaire, on vous présentera nos structures spécialisés au grand complet. Il y aura les deux présidentes de l’Ufpdci : Ufpdci urbaine et Ufpdci rurale, il y aura les présidents de la Jpdci urbaine et la Jpdci rurale. Et maintenant, la Jpdci estudiantine a été mise en place. Donc, nous aurons à présenter aux militants 5 personnes. Deux dames et trois jeunes pour aller à l’assaut de la Côte d’Ivoire. C’est un grand moment de ferveur à savourer parce que nous avons eu la victoire sur le mal».

Propos recueillis par G.T.

Lire la suite
05 Avr
0

Me Blessy Chrysostome annonce: «Une quarantaine de personnalités sera convoquée pour comparaitre devant le Conseil de discipline le 11 avril»

Le Conseil, après 16 heures, a pu se réunir en délibération pour analyser les cas qui ont été déférés par devant ce Conseil. Il faut rappeler que ce jour, ont été convoqués pour comparaitre devant le Conseil de discipline et de l’ordre du bélier du Pdci-Rda, 6 militants. Le militant Daniel Kablan Duncan, le militant Aka Aouélé, le militant Aoua N’doli, le militant Achi Patrick, la militante Raymonde Coffie Goudou, le militant Claude Isaac Dé. Nous avons été saisis par le Secrétariat exécutif sur instruction du président du parti. Le Conseil de discipline a commis le rapporteur général afin de faire la recherche d’informations pour construire la conviction du Conseil de discipline. Me Chrysostome Blessy, rapporteur général du Conseil de discipline a été commis à cette tâche et s’en est acquitté, en a fait rapport au Conseil de discipline. Aujourd’hui (hier) après 16 heures, le Conseil de discipline s’est réuni et a délibéré. A l’unanimité du Conseil de discipline, il a été prononcé contre les militants Daniel Kablan Duncan, Aka Aouélé, Aoua N’doli, Achi Patrick, Raymonde Coffie Goudou, Claude Isaac Dé, la sanction de l’exclusion temporaire du Pdci-Rda parce qu’ils sont convaincus de fait d’indiscipline, d’insubordination et de comportements qui portent atteinte aux intérêts du parti. Au moment où je vous donne les résultats de cette délibération, je voudrais indiquer que le Conseil de discipline n’a pas compétence pour prononcer une exclusion définitive. Seul le congrès du Pdci-Rda peut prononcer une exclusion définitive. Il appartient donc au prochain congrès du Pdci-Rda de se pencher sur cette question. Bien évidemment, pas dans le sens d’une exclusion définitive ou pas mais en regardant l’évolution des comportements et des attitudes des uns et des autres. Le Pdci est une grande famille mais une famille ou règne la discipline du parti. La semaine prochaine, le 11 avril, comme l’a annoncé le président Aoua Touré, un autre groupe de militants sera convoqué pour comparaitre devant le Conseil de discipline. Une quarantaine de personnalités sont concernées par ces procédures qui ont été déférées devant le Conseil de discipline. Il appartiendra à ces personnes, parce qu’elles sont des militants disciplinés, de se présenter et de dire leur part de vérité, de se défendre avec le représentant du parti qu’ils auront choisi comme avocat. Il leur appartient aussi comme nous l’avons constaté ce matin de ne pas déférer à cette convocation, mais aussi, il appartient au Conseil de discipline de faire son travail, la mission pour laquelle il a été mis en place. L’absence n’empêche pas le Conseil de discipline de pouvoir statuer. Nous avons délibéré valablement et ces sanctions vous sont communiquées et seront notifiées par voie d’huissier à chacune des personnes qui sont concernées. Nous vous les publions afin que nul n’en ignore.
Me Chrysostome Blessy
Rapporteur général du Conseil de discipline

Lire la suite
05 Avr
0

Aoua Touré, président du Conseil de Discipline et de l’Ordre du Bélier explique la procédure contre Duncan et autres…

Ce jeudi 4 avril, le Conseil de discipline et de l’Ordre du Bélier s’est réuni pour entendre et statuer sur les cas Daniel Kablan Duncan et tous ceux qui avaient été convoqués pour justifier leur indiscipline. Malheureusement, les concernés ont tous brillé par leur absence. Aoua Touré, président dudit Conseil explique.

Monsieur le Président, les militants que vous avez convoqués n’ont pas répondu présent !
Effectivement, des militants ont été convoqués à comparaître devant le Conseil de Discipline du PDCI-RDA ce jour.
Il s’agit des militants Daniel Kablan DUNCAN, AKA Aouélé, AHOUA N’DOLI, ACHI Patrick, Raymonde COFFIE Goudou et Claude Isaac DE.
Ce sont des militants qui sont pour chacun au fait de nos textes. Ils n’ont pas daigné se présenter devant l’organe chargé de faire respecter la discipline du Parti. Aucun de ces militants n’a daigné ni justifier son absence ni servir au Conseil de discipline par quelque moyen que ce soit une excuse pour justifier son indisponibilité.
Il faut savoir que ces convocations ont été régulièrement servies par voie d’huissier. Le Conseil a donc fait constater par voie d’huissier ce défaut.
Aussi, le Conseil de discipline a continué son travail en convoquant la délibération des causes déférées par-devant lui.

Quelles sont donc les dispositions que prendra le Conseil de discipline face à cette situation ?
Non, aucune disposition particulière, l’absence de la personne incriminée devant l’instance l’invitant à comparaître n’est pas un cas nouveau dans les procédures de ce genre.
Le Conseil de discipline a donc valablement délibéré et a prononcé à l’encontre desdits militants, la sanction de l’EXCLUSION TEMPORAIRE.
Vous devez savoir que le Conseil de Discipline n’a pas compétence pour prononcer une sanction au-delà de celle-ci. Seul le Congrès a compétence pour prononcer une exclusion définitive.
C’est donc dire que le prochain Congrès pourrait se pencher sur cette sanction suivant l’évolution des attitudes et comportements.

Monsieur le Président, la presse faisait échos de l’information selon laquelle le PDCI-RDA et son Président BEDIE auraient fait un rétropédalage la semaine dernière concernant le sort des dits cadres du PDCI-RDA. Pourquoi donc le Conseil est-il revenu sur cette question en convoquant ces cadres militants ?
C’est curieux ! Mais je pense que cette information ne vient pas de la presse elle-même car elle a l’obligation de vérifier ses informations et s’assurer de leur authenticité.
Jamais le Conseil n’a été instruit d’avoir à arrêter une procédure qui a été déférée devant elle. Cela est vrai pour le passé de cette instance de discipline et cela est également vrai pour les cas poursuivis d’aujourd’hui.
C’est donc dans le temps voulu par le Conseil que les convocations ont été décernées. Le Conseil a pris le temps d’instruire les différents cas, rechercher à croiser les informations et asseoir la régularité de sa procédure.

A quelle suite les militants doivent maintenant s’attendre ?
La suite sera conforme au programme de session élaboré par le Conseil pour entendre les militants dont le comportement est déféré devant le Conseil de Discipline.
D’autres militants seront convoqués pour comparaître devant le Conseil, libre à eux de venir ou de ne pas se présenter. Le Conseil fera son travail !

Un dernier mot Monsieur le Président ?
Les militants du PDCI-RDA sont tous et chacun justifiables devant le Conseil de discipline si leur comportement dans le cadre du parti est surpris des fautes qui sont décrites dans les articles 90 des statuts du PDCI-RDA et 111 des Règlements intérieurs.
Ces articles s’appliquent à tous en nos seules qualités de militants. Ils seront devant ce Conseil jugés de façon équitable et juste.
Propos recueillis par Gilles Richard O. et DS

Lire la suite
04 Avr
0

DÉCISION N°0020-2019/ PP/ CAB DU 03 AVRIL 2019 PORTANT DEFINITION DES RESSORTS TERRITORIAUX DES DELEGATIONS DEPARTEMENTALES ET COMMUNALES DU PDCI-RDA ET NOMINATION DES DÉLÉGUÉS DÉPARTEMENTAUX ET COMMUNAUX

LE PRESIDENT DU PDCI-RDA ;

− Vu la constitution de la République de Côte d’Ivoire
− Vu la loi N° 93-668 du 9 août 1993 relative aux Partis et Groupements Politiques
− Vu les Statuts du PDCI-RDA
− Vu la Résolution N°01/04/10/2013 portant adoption et application immédiate des modifications des Statuts
− Vu la Résolution N°02/04/10/2013 donnant mandat au Président du Parti de nommer dans les deux mois, les membres des Organes crées par le XIIème Congrès Ordinaire
− Vu la Décision N°0010-2019/ PP/ CAB du 03 Mars 2019, portant nomination des membres du Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA ;
− Vu la résolution du 6ème Congrès Extraordinaire, portant prolongation du mandat du Président du Parti ;
−vu la Décision N°0018-2019/ PP/ CAB du 30 mars 2019 portant définition des ressorts territoriaux des Délégations Départementales et Communales du PDCI-RDA
− Vu les nécessités de service ;
DÉCIDE
Article 1er : Sont définis, comme indiqués ci-dessous, les ressorts territoriaux et les noms
des personnalités nommées Délégués Départementaux et Communaux du PDCI-RDA. Ce sont (cliquez sur decision):

DÉCISION N°0020

 

N DELEGATIONS DEPARTEMENTALES  ET COMMUNALES RESSORTS TERRITORIAUX  

DELEGUES DEPARTEMENTAUX ET COMMUNAUX

1. ABOBO 1 ANADOR, ABOBO SUD 2EME  TRANCHE (COCO SERVICE), PLATEAU DOKUI ET EXTENSION, ABOBOTE ET EXTENSION, ABOBO BAOULE, CLOUETCHA, BELLE VILLE, BIABOU, DJIBI, ATTO ATEBI ALEXANDRE
2. ABOBO 2 SANS MANQUER,  CENT DOUZE HA (ABOBO CENTRE MAIRIE), AGBEKOI, ABOBO CENTRE (HABITAT), PLAQUE, HOUPHOUET BOIGNY, SOGEPHIA KONE KOGE
3. ABOBO 3 QUARTIER B (COLATIER), AKEIKOI, AKEIKOI DJIBI, AKEIKOI YACOUBA, SETU, AVOCATIER, AGNISSANKOI, BC, ADOU AGNISSAN HYACINTHE
4. ABOBO 4 ANOKOUA 3,  N’GUESSANKOI, ANONKOUA KOUTE, ANONKOI EXTENSION (ASSOMIN), OCPV (AGRIPAC), AGOUETO PK18, BOIS SEC, N’DOTRE, UNICAFE, BLANKRO M’BRA DANIEL
5. ABOBO 5 ABOBO SUD 3EMETRANCHE(LA CASSE), BANCO 1 ET 2, SAGBE NORD (BOCABO),  SAGBE SUD (ABOBO GARE), SAGBE NORD (CELESTE OU TERMINUS 51-52), MPONON ASSI HERMANN
6.       ADJAME 1 DALLAS, ADJAME VILAGE, MAIRIE 1, MAIRIE 2, INDENIE, ST MICHEL, BROMAKOTE, MIRADOR, MARIE THERESE HB, 220 LOGTS, ADJAME NORD, QUARTIER EBRIE, HABITAT EXTENTION, ADJAME NORD-EST (BRACODI) DIA CHRISTIANE (MME)

 

7.       ADJAME 2 WILLIAMSVILLE 1, WILLIAMSVILLE 2, WILLIAMSVILLE 3, PAILLET, SODECI-FILTISAC DOSSO ABOUBAKARI
8.      ATTECOUBE 1  

AGBAN VILLAGE, CITE FERMONT, GBEBOUTO, SAINT-JOSEPH, ESPOIR, MOSQUEE, LA PAIX, SEBROCO, ECOLES,

 

EHO DJOMA CLAUDE

9.      ATTECOUBE 2 ECOLE FORESTIERE, BANCO, AGBAN ATTIE, ATTECOUBE 3, NEMATOULAYE, SANTE 3, SANTE VILLAGE, LOCODJRO, JERUSALEM 1, JERUSALEM RESIDENTIEL, ABOBODOUME VILLAGE  

ZALO FERNAND

10. COCODY 1 DJIBI, ANGRE, CAFEIER, DJOROBITE BROU AKISSI CHANTAL (MME)
11. COCODY 2 AGHIEN, GENDARMERIE AGBAN, 2PLATEAUX, BONOUMIN, DAGARET DASSAUD ANGE
12. COCODY 3 LYCEE TECHNIQUE, VIEUX COCODY, RTI, M’POUTO AMBASSADE, BLOCKOSSO, RIVIERA 1, KOUTOUAN JEAN CLAUDE

 

13. COCODY 4 RIVIERA 2, PALMERAIE, RIVIERA 3, RIVIERA 4 JEAN MARC YACE

 

14. COCODY 5 M’BADON, RIVIERA 5, RIVIERA 6, AKOUEDO, GENIE 2000, CAMP MILITAIRE BESSET MARC ROBERT
15. COCODY 6 8EME ET 9EME TRANCHE KOFFFI KONAN JEAN SERGE (DR)

 

16.   KOUMASSI COMMUNE KOUMASSI N’DOHI YAPI RAYMOND
17.  MARCORY COMMUNE MARCORY ABY AKROBOU RAOUL MODESTE
18. PLATEAU  COMMUNE PLATEAU YOBOUE ANGOUA
19. PORT-BOUËT 1 TRI-POSTAL, ZONE INDUSTRIELLE, GESTOCI SIR,  VRIDI CANAL, VRIDI CITE, SOGEFIA SIPOREX, ABATTOIR, CITE 48 ADJA ALAIN FRANCOIS

 

20. PORT-BOUËT 2 AEROPORT, ADJOUFOU, GONZAGUEVILLE, ANANI,

 

EMMOU SYLVETRE
21. TREICHVILLE COMMUNE TREICHVILLE KOUASSI LENOIR GERMAIN
22. ANDOKOI-GARE -MAMIE ADJOUA ANDOKOI, CENTRE SOTRA, ABRI 2000, MACACI, GARE NORD, GABRIEL GARE, SIPOREX, LYCEE PROFESSIONNEL, LYCEE TECHNIQUE, CITE ABDOULAYE DIALLO, CHU, MAMIE ADJOUA, CITE BATIM BLEOU ANONKOI
23. ZONE INDUSTRIELLE-GESCO PK 17

 

INDUSTRIELLE, GESCO, MICAO, AYAKRO, PETIT BOUAKE, MANUTENTION AFRICAINE, CITE ZADI KESSY, YOPOUGON ATTIEBOUGOUNISSO, PK17 KOUAKOU JUVENAL

 

24. YOPOUGON CENTRE  SIDECI, WASSAKARA,SELMER,SICOGI, SOGEPHIA, MAMI FAITAI, BANCO 2, PHENIX, SIPOREX, YOASSEI, 167ME ARRON, MILLIONNAIREGFCI, NOUVEAU QUARTIER, CITE ABDOULAYE DIALLO, N’GUESSAN EUPHRASIE ZON (MME)

 

25. YOPOUGON NIANGON PORT BOUET 2, CITE EECI 1, CITE EECI 2, BASE CIE, NIANGON NORD 2EME TRANCHE, FRANCEVILLE, NIANGON NORD, NIANGON SUD A DROITE, NIANGON A DROITE, TERNINUS 27, AZITO, MAROC SORBONNE, MAROC KIMI, NOVALIM, CITE BEDIE, SAINT CLAIR, DEPOT, EXTENTION DOUMBIA DRAMANE

 

 

 

26. YOPOUGON CITE VERTE CITE VERTE, LOKOA VILLAGE, ACADEMIE DE LA MER, LIEVRE ROUGE, CITE BRACODI, CITE SODEFOR, NIANGON ADJAME, MAROC SODECI, QUARTIER DIOP, LIEVRE JAUNE, MARCHE BAGNON, COLLEGE ANADOR

 

KOUASSI KANGA YAK LEO
27. YOPOUGON TOITS ROUGE TOIT ROUGE, OFFOUMO YAPO, ILE BOULE, JOUANESBOURG, TERMINUS 40, JOUTE, BEAOGO SANTE, PETIT TOIT ROUGE, KONAN FERRAND, SIKASSO, BEATE, ASSANVON, AKE ELIE

 

28. ANYAMA COMMUNE ANYAMA COMMUNE ADOHI BIBI JEAN PIERRE

 

29. ANYAMA EST BEBAKOI, KONGOFON, AHOUE, ATTIEKOI, BROFODOUME, IRO-LAME

 

AMOUSSAN BAKARY
30. ANYAMA OUEST AKOUPE ZEUDJI, ALLOKOI ; ADATTIE ADAROME, ADONKOI, ATTINGUIE, M’BRAGO, M’BONOUA, M’BODY N’GBO N’GBICHI JOSEPHINE (MME)

 

31. BINGERVILLE 1 BINGERVILLE COMMUNE BEUGRE DJOMAN
32. BINGERVILLE 2 BINGERVILLE S/P

VILLAGES DE LA COMMUNE

 

DJOMO HYACINTHE

33. SONGON SONGON COMMUNE  ET S/P N’KOUMO MOBIO ÉRIC
34. AGBOVILLE COMMUNE COMMUNE AGBOVILLE YAVO FRANÇOIS 
35. AGBOVILLE 1 AGBOVILLE S/P, LOVIGUIE S/P  OHOU BONI FAUSTIN
36. AGBOVILLE 2 ORESS-KROBOU S/P ; ABOUDE S/P OKIERE KOUTOUA HONORE
37. AGBOVILLE 3 GRAND MORIE S/P, ATTOBROU S/P, N’GBESSO N’GBESSO FIRMIN
38. AGBOVILLE 4 RUBINO S/P, CECHI S/P, ANAGUIE S/P DESSI HUBERT
39. AGBOVILLE 5 AZAGUIE S/P,  GUESSIGUIE S/P EDI AWOUSSO ANDRE
40. SIKENSI COMMUNE COMMUNE SIKENSI N’DRI  CONSTANTIN JOSEPH
41. SIKENSI 1 SIKENSI S/P  N’GUESSAN JORES 
42. TAABO TAABO DEPARTEMENT ET COMMUNE N’GOM ALASSAN 

WILLIAMS

43. TIASSALE COMMUNE COMMUNE TIASSALE KOMENAN MOUGO
44. TIASSALE 1 TIASSALE S/P,  MOROKRO S/P  BILE KOUA
45. TIASSALE 2 N’DOUCI S/P, GBOLOUVILLE S/P ASSAOLE N’DRI DAVID
46. DABOU COMMUNE COMMUNE DABOU-DEBRIMOU, ARMEBE, LAYO; AGNEBY, N’GUATTY, GBOUGBO ;  KPASS BETEY AMARI PIERRE
47. DABOU 1 DABOU S/P, LOPOU S/P

(AKRADIO, VIEIL AKLODJ-ORBAFF- BOUBOURI, MOPOYEM, BODOU, BONN, TIAHA, ABIDJR YOUHLIL, YASSAP A, YASSAP B, OUROU A, OUSROU B, KOTOKODJI, AHUI, EGNIMANGBO, AKAKRO, N’DOUMIKRO, KROUFFIAN, ADANDGA, EBI, YOWMIDJI)

 PR SESS ESSIAGNE DANIEL
48. DABOU 2 TOUPAH S/P (TOUPA KPANDA, AGPAILLE,NIDJI,NANOU ; NIAMNIAMBO, PETIT BADIEN, VIEUX BADIEN,  COSROU, YRA, OKPOYOU)  GNAGNE NICAISE PIERRE
49. GRAND-LAHOU 1  GRAND-LAHOU COMMUNE ET S/P, TOUKOUZOU S/P PAPA NOUVEAU JEAN BENOIT
50. GRAND-LAHOU 2  EBOUNOU S/P SARAKA KOUAO
51. GRAND-LAHOU 3  AHOUANOU S/P, BACANDA S/P N’DEDE BLAISE
52. JACQUEVILLE COMUNE COMMUNE DE  JACQUEVILLE NGUESSAN RAZACOU COLETTE(MME)
53. JACQUEVILLE S/P S/P DE  JACQUEVILLE YACE DEMEL LAURETTE (MME)
54. ADZOPE COMMUNE COMMUNE D’ADZOPE AMONKOU ANTOINE
55. ADZOPE 1 ADZOPE S/P, SEKA ATSE CAMILLE
56. ADZOPE 2 ASSIKOI S/P ; ANNEPE S/P GBOCHO DIDIER
57. ADZOPE 3 AGOU COMMUNE ET S/P, YAPI YAPO LAURENT
58. ADZOPE 4 BECEDI-BRIGAN, YACASSE-ME S/P ODI ACHIEPO
59. AKOUPE COMMUNE COMMUNE D’AKOUPE YAPO VALERIE ADAI (MME)
60. AKOUPE 1 AKOUPE S/P, BENAHOUIN S/P SANLE JEAN CRESOR
61. AKOUPE 2 AFFERY COMMUNE ET S/P BEDA CELAIRE
62. ALEPE 1 ALEPE COMMUNE ET S/P AKEBOUE JEAN MARIE
63. ALEPE 2 DANGUIRA S/P  YAPI KOUADIO ISIDORE
64. ALEPE 3 OGWLAPO S/P  AGRÉ KOUADIO BERNARD
65. ALEPE 4 ALOSSO S/P, ABOISSO-COMOE S/P  KROBA ADOU DAVID
66. YAKASSE-ATTOBROU 1 YAKASSE-ATTOBROU COMMUNE N’CHO BERTIN
67. YAKASSE-ATTOBROU 2 BIEBY S/P; ABONGOUA S/P ; YAKASSE-ATTOBROU S/P  BROU NIANGORAN MICHEL
68. DIDIEVI COMMUNE COMMUNE DE DIDIEVI KOUAKOU ANTOINE GUILLAUME
69. DIDIEVI 1 DIDIEVI S/P N’GUESSAN KOUASSI EDOUARD
70. DIDIEVI 2 MOLONOU BLE S/P KOFFI KOFFI SERAPHIN
71. DIDIEVI 3 TIENDIEKRO ET RAVIART YAO BOHREY CASIMIR
72. DIDIEVI 4 BOLI S/P DJOMO AHOU MADELEINE (MME)
73. DJEKANOU COMMUNE DE DJEKANOU ET S/P DE DJEKANOU BROU KOFFI RENE
74. TIEBISSOU COMMUNE COMMUNE DE TIEBISSOU YEBOUE KOUAME K. PASCAL
75. TIEBISSOU 1 TIEBISSOU S/P, MOLONOU S/P KOUAME VICTOR
76. TIEBISSOU 2 LOMOKANKRO S/P, YAKPABO SAKASSOU S/P ASSA OUFFOUE
77. TOUMODI COMMUNE COMMUNE DE TOUMODI N’DRI KOUADIO PIERRE NARCISSE
78. TOUMODI 1 TOUMODI S/P AGONDA S/P, KPOUEBO S/P KONAN YAO SIMPLICE
79. TOUMODI 2 KOKOUMBO COMMUNE ET  S/P KOFFI KOUADIO HERVE PAUL

 

80. DAOUKRO 1 DAOUKRO COMMUNE ET S/P TRAORE KOLIA ADAM
81. DAOUKRO 3 ETTOKRO-SAMANZA BESSIN KOFFI MAURICE
82. DAOUKRO 4 OUELLE ANANDA-AKPASSANOU KRA KONAN PAUL
83. M’BAHIAKRO COMMUNE M’BAHIAKRO COMMUNE ATCHELAUD FAUSTO LEWIS
84. M’BAHIAKRO 1 M’BAHIAKRO S/P KOUADIO KPLI DELPHIN
85. M’BAHIAKRO 2 BONGUERA S/P, KONDOSSOU S/P THIALLY HONORE
86. PRIKRO CENTRE COMMUNE PRIKRO, PRIKRO SP ADI KOUAME ISAAC
87. PRIKRO SUD KOFFI AMONKRO S/P, NAFFANA S/P ADJE PAUL ROGER
88. PRIKRO NORD FAMIENKRO S/P, ANIANOU S/P BOMBO DABILA (MME)
89. ARRAH COMMUNE COMMUNE D’ARRAH BONI SERAPHIN

 

90. ARRAH 1  ARRAH S/P, KOTOBI S/P KWABENAN KOUASSI  STEPHANE
91. ARRAH 2  KREGBE S/P Pr. ASSA ALLOU
92. BONGOUANOU COM COMMUNE DE BONGOUANOU HOLLAND N’DA SEBASTIEN
93. BONGOUANOU 1 BONGOUANOU S/P, N’GUESSANKRO S/P TIEMOKO KOFFI
94. BONGOUANOU 2 ANDE S/P, ETTIEN KANGAH Marcellin
95. BONGOUANOU 3 ASSIE KOUMASSI S/P EHOUMAN BERNARD
96. M’BATTO 1 COMMUNE DE M’BATTO, ET S/P ASSAHARA S/P KOUA ASSEMIEN PAUL
97. M’BATTO 2 TIEMEKRO S/P, ANOUMABA S/P N’GUETTA KAMAMAN
98. BOCANDA COMMUNE COMMUNE DE BOCANDA KOUAME KOUAKOU LACINA
99. BOCANDA 1 BOCANDA S/P, N’DA AFFOUE ELIANE(MME)
100. BOCANDA 2 N’ZECRESINSOU S/P TANOH BROU JUSTE
101. BOCANDA 3 BINGASSO S/P AMOIN KOUASSI ARSENE
102. BOCANDA 4 KOUADIOBLEKRO S/P KOUADJA N’ZI ALPHONSE
103. DIMBOKRO COMMUNE DIMBOKRO COMMUNE KOFFI GISCARD OLIVIER 
104. DIMBOKRO 2 DIMBOKRO S/P ABIGUI S/P, BESSY MARIUS
105. DIMBOKRO 3  DJANGOKRO S/P, NOFOU COMMUNE, NOFOU S/P KOUASSI KOFFI MAGLOIRE
106. KOUASSI-KOUASSIKRO COMMUNE COMMUNE DE KOUASSI KOUASSIKRO KOUADIO KOUAKOU BERTIN (MAIRE)
107. KOUASSI-KOUASSIKRO DEPARTEMENT DEPARTEMENT DE KOUASSI-KOUASSIKRO KOFFI JEAN PAUL
108. BEOUMI COMMUNE COMMUNE DE BEOUMI KOUASSI KOUADIO JEAN-MARC
109. BEOUMI 1 BEOUMI S/P N’GUESSAN KOUAME JOACHIM
110. BEOUMI 2 ANDOKOKRENO S/P, KONDROBO S/P KOFFI KOUADIO BERTIN
111. BEOUMI 3 BODOKRO COMMUE KOFFI N’DA KOUAKOU
112. BEOUMI 4 BODOKRO S/P- LOLOBO S/P KOUADIO YAO MARCELIN
113. BEOUMI 4 NGUESSANKRO S/P- MARABADIASSA S/P KOUAKOU N’DRI JULES
114. BOTRO 1 BOTRO COMMUNE ET S/P YAO N’ZUE GOUMO CELESTIN
115. BOTRO 2 DIABO COMMUNE ET S/P KOUMOUIN KONAN RENE
116. BOTRO 3 LANGUIBONOU S/P YAO KOUAME ALBERT
117. BOUAKE AHOUGNANSOU  ZONE DE AHOUGNANSOU BROU KOFFI ALEXIS
118. BOUAKE BELLEVILLE ZONE DE BELLEVILLE KOUYATE KOUASSI BRUNO
119. BOUAKE KOKO ZONE DE KOKO KOUADIO NESTOR
120. BOUAKE GBEKEKRO ZONE DE AIR FRANCE N’GUESSAN LAMBERT
121. BOUAKE 1 SOUS-PREFECTURE BOUAKE S/P KOUADIO KOUAKOU MARTIN
122. BOUAKE 2 DJEBONOUA  COMMUNE TAIGUAIN KOFFI EDMOND
123. BOUAKE 3 DJEBONOUA S/P YAO KOUAKOU
124. BOUAKE 4 BROBO  BROBO S/P, MAMINI S/P, BONDO S/P KOUAME YAO SERAPHIN
125.  

SAKASSOU COMMUNE 1

KONANKRO, KOHOUNKRO, ASSAFOU N’ZENGOUANOU, KPATANOU, ZOKOSSOU, ALLOUKRO, AGOWLA, N’GBEDJO-KOFFIKRO, KPETEBONOU, ADJOBLESSOU, KANGRE, ODIAHE, AYA-SAKASSOU, AHOUNDJO, AHOUGNANSSOU, N’GBEDJO-KONDODJA, LONGBON-N’GATTAKRO, GOLIBLENOU, GOLIPOKOUKRO, ASSABOU-TCHEDJEKRO, ASSABOU-KOUASSIKRO, ASSABOU-YAOKRO, GBANOU,

FONVONOU-ATTIENKRO, GBANDOBO, BOWALI, HABITAT, DIOULABOUGOU, MARABA, TEXAS, QUARTIER-EST, BOUGOUNI,

KOFFI KOUAME EUGENE
126. SAKASSOU COMMUNE 2 TAYAMOUKRO, ANDOBO-ALLUIBO, KPAGBASSOU, ANDOFOUE-BONOU, AWE-BROUKRO, AWE-KANSI, AWE-N’ZIESSOU, SANDO, KPANIGOKRO, KAHAKRO, ATTIAKRO, GNAMIEMBO, ADJEKRO, YABLASSOU, YABLASSOU-KOFFIKRO, MANHOUNOU KLOFOISSOU, MANHOUNOU KOUAKOUKRO, MANHOUNOU N’ZUESSI, MANHOUNOU KONGODJA, ADJOUNGOUANSOU, SINGOLI, AKETE, SOUKPEBO, LOMO-POKOUASSIKRO, MANGOFI, KANANGO-DAN, KANANGO-POKOUKRO, AHOBE, KOUBENOU, RESIDENTIEL, WALEBO, KOUADIO KOUAME EUGENE
127. SAKASSOU NORD EST DIBRI-NANGLAIS-GBANI-LOMO N’GUESSAN KOUADIO KPLI
128. SAKASSOU NORD OUEST SOLA-SOKOBO-SOUAFOUE-GOLIBLENOU KONAN YAO
129. SAKASSOU PRESQU’ILE SAKASSOU PRESQU’ILE KOUAKOU N’GUESSAN PATHE
130. SAKASSOU  SUD EST SAKASSOU  SUD EST KONAN YAO FRANCIS
131. ATTIEGOUAKRO 1 COMMUNE D’ATTIEGOUAKROET S/P

 

N’GUESSAN KOUADIO GASPARD JEAN M.
132. ATTIEGOUAKRO 2 LOLOBO S/P KONAN KOFFI MARIUS
133. YAMOUSSOUKRO COMMUNE COMMUNE DE YAMOUSSOUKRO GNRANGBE KOUACOU JEAN
134. YAMOUSSOUKRO 1 YAMOUSSOUKRO S/P KOUAME KONAN EDOUARD
135. YAMOUSSOUKRO 2 KOSSOU S/P YAOURA KONAN
136. BOUNA BOUNA COMMUNE ET DEPARTEMENT BOUNA PALE DIMATE
137. DOROPO COMMUNE COMMUNE DE DOROPO DIABAGATE LOGOSSINA SABE
138. DOROPO SOUS-PREFECTURES DOROPO  S/P, NIAMOIN S/P, DANOA  S/P KAMBIRE OLLO ALPHONSE
139. NASSIAN COMMUNE ET DEPARTEMENT NASSIAN AMADOU OUATTARA
140. TEHINI COMMUNE ET DEPARTEMENT TEHINI DAH KOKO

 

141. BONDOUKOU COMMUNE 1 COMMUNE EST DE BONDOUKOU KAMAGATE SOULEYMANE
142. BONDOUKOU COMMUNE 2 COMMUNE OUEST DE BONDOUKOU KOFFI François
143. BONDOUKOU 1 BONDOUKOU S/P KOBENAN KOSSONOU HONORE
144. BONDOUKOU 2 PINABOROKO S/P, APIMADOUM S/P BINI SEYDOU
145. BONDOUKOU 3 SOROBANGO S/P/ TAMBI /TAKADI S/P/BANDOLE KOUMA KOUASSI ANNICET
146. BONDOUKOU 4 GOUMERE, TABAGNE YAOUA KOUMAN HONORINE (MME)
147. BONDOUKOU 5 YEZIMALA S/P, LAOUDIBA S/P, SAPLI-SEPINGO S/P, FLATCHEDOUGOU, TCHEFRO KOUADJO FRANCOIS
148. BONDOUKOU 6 BONDO S/P, TAOUDI S/P KABRAN Jean Albert
149. KOUN FAO 1 COMMUNE ET S/P DE KOUNFAO, SE1 OULAYES YAO KPOULALE FRANCOIS
150. KOUN FAO 2 KOUASSIDATEKRO S/P, BOUAYA S/P OUATTARA ISSA

 

151. KOUN FAO 3 TANKESSE S/P BRINDOUMY SOUMAILA
152. KOUN FAO 4 TIENKOIKRO S/P, KOKOMIA S/P TCHOUM KOUAKOU WILLIAMS
153. SANDEGUE 1 COMMUNE ET S/P SANDEGUE KOUASSI AMA KIA (MME)
154. SANDEGUE 2 YOROBODI, BANDAKAGNI, DIMANDOUGOU, TOMORA ABDRAMANE OUATTARA
155. TANDA 1 TANDA COMMUNE ET S/P APPO LAURENT
156. TANDA 2 AMANVI, DIAMBA, TIEDO KOUASSI MANZAN
157. TRANSUA TRANSUA COMMUNE ET S/P KOUAME JEAN
158. ASSUEFRY 1 ASSUEFRY COMMUNE  ET SOUS-PREFECTURE AMAN TCHONWA BERNADETTE (Mme)
159. ASSUEFRY 2 SOUS-PREFECTURE KOUASSIA-NIANGUINI KOBENAN KOSSONOU PAUL
160. ABENGOUROU COMMUNE COMMUNE D’ABENGOUROU AMOIKON K. BANGA P.
161. ABENGOUROU 1 ABENGOUROU S/P, YAKASSE FEYASSE S/P, AMELEKIA S/P, SANKADIOKRO S/P, ANIASSUE S/P ADOU N’GOUAN BERNARD
162. ABENGOUROU 2 NIABLE COMMUNE ET S/P BENIE BROU DAKO
163. ABENGOUROU 3 ZARANOU S/P, EBILASSAKRO S/P KONIN KABRAN
164. AGNIBILEKROU COMMUNE COMMUNE D’AGNIBILEKROU MANDODJA M’BIA ROGER
165. AGNIBILEKROU 1 DOUFREBO S/P, TANGUELA S/P, YOBOUAKRO S/P EHOUMAN TANO
166. AGNIBILEKROU 2 DAME S/P, AKOBOUASUE S/P, MANZANOUA AMONKOU JEAN Michel
167. BETTIE 1 COMMUNE ET S/P DE BETTIE ATTA APPIA
168. BETTIE 2 S/P DIAMARAKRO YAO KOBENAN PAUL
169. ABOISSO COMMUNE COMMUNE D’ABOISSO ANOMA KOUAO MAGLOIRE
170. ABOISSO 1 ABOISSO S/P, ADAOU BENIE JEAN PAUL
171. ABOISSO 2 ADJOUAN S/P, KOUAOKRO S/P, MAFERE S/P N’ZALASE OUANDA FRANCIS
172. ABOISSO 3 AYAME, BIANOUAN, YAHOU BATTIONO BEYOGO JULES
173. ADIAKE 1 COMMUNE ET S/P ASSEMIAN KABLAN KAN LORICO
174. ADIAKE 2 ETUEBOUE S/P KABLAN DOMINIQUE

 

175. GRAND-BASSAM 1 COMMUNE ET S/P EZALEY GEORGES PHILIPPE
176. GRAND-BASSAM 2 BONOUA, BONGO AMETHIER JEAN-PAUL
177. TIAPOUM COMMUNE ET DEPARTEMENT TIAPOUM BLA GALVAN
178. FRESCO 1 COMMUNE FRESCO, FRESCO S/P AHEKPA JEAN CLAUDE
179. FRESCO 2 DAHIRI S/P AMANI N’GUESSAN SYLVESTRE 
180. FRESCO 3 GBAGBAM S/P DIDI BOGRO FIDEL
181. SASSANDRA COMMUNE SASSANDRA COMMUNE LODOUGNON ALINE EPSE FOFANA (MME)
182. SASSANDRA 1 GRIHIRI S/P, LOBAKUYA S/P, MEDON S/P GOUHIZOU N’DA KOUAME  J.K
183. SASSANDRA 2 DAKPADOU S/P, SAGO S/P LOBE FRANCIS
184. BUYO 1 BUYO COMMUNE, BUYO S/P 1, DAPEHOUA S/P 1 (GRIBOUHO, BELLEVILLE, DAPEHOUA, LOBOVILLE) YAO YAO LAZARE
185. BUYO 2 BUYO S/P 2, DAPEOUA S/P2, DARNAHIM (VILLAGES V, DARNAHIM) BODO PEZITAU
186. GUEYO GUEYO COMMUNE ET  GUEYO S/P BLE SAILLY FELIX
187. MEAGUI MEAGUI COMMUNE ETMEAGUI S/P NETRO TAGBO RENE
188. SOUBRE COMMUNE SOUBRE COMMUNE KOUDOU VINCENT
189. SOUBRE 1 SOUBRE S/P, ZOBRE KOKOBO ANDRE
190. SOUBRE 2 OKROUYO S/P, LILIYO S/P, GADOU GODO ANDRE
191. SOUBRE 3 GRAND ZATRY S/P GOBO YOKORE BERNARD
192. SAN-PEDRO COMMUNE COMMUNE DE SAN-PEDRO  NGUESSAN SEVERIN
193. SAN-PEDRO 1 SAN-PEDRO S/P, GABIADJI S/P, DOBA S/P AKA HERVE
194. SAN-PEDRO 2 GRAN-BEREBY S/P, DOGBO S/P BEUGRE DONATIEN
195. TABOU 1 TABOU COMMUNE, TABOU S/P, OLODIO S/P, DAPO-IBOKE S/P, DJAMADIOKE S/P KANE SONDE
196. TABOU 2 GRABO COMMUNE, GRABO S/P  

HIE DARRE

197. TABOU 3 DJOUROUTOU S/P SIOBLO ALEXIS
198. GAGNOA COMMUNE GAGNOA COMMUNE DAKO ZAHUI THOMAS
199. GAGNOA 1 GAGNOA S/P, SERIHIO S/P YAZI DASSE BEDEL
200. GAGNOA 2  GNAGBODOUGNOA S/P, GNAKOURI BOHUI MARCELLIN
201. GAGNOA 3 GUIBEROUA COMMUNE,  GUIBEROUA SP, DIGNAGBO S/P, GALEBRE S/P LOGBO ANDRE
202. GAGNOA 4 OURAGAHIO COMMUNE, OURAGAHIO S/P, DAHIEPA-KEHI S/P DAKOURI ANGE PIERRE
203. GAGNOA 5 BAYOTA S/P, YOPOHUE S/P, YOHOU YORO ALEXIS
204. OUME COMMUNE OUME COMMUNE LAGUI JOACHIM
205. OUME 1 OUME S/P, GUEPAHOUO S/P KOFFI BI TONIN
206. OUME 2 DIEGONEFLA COMMUNE, DIEGONEFLA S/P, TONLA S/P BAGROU GOLI SIMON
207. DIVO COMMUNE 1 DIVO COMMUNE URBAIN (VILLE) ALAIN TALLY  
208. DIVO COMMUNE 2 VILLAGES RATTACHES A LA COMMUNE  ADIDO ADIA
209. DIVO 1 DIVO S/P, S/P-CHIEPO TANOH YAO LAURENT
210. DIVO 2 OGOUDOU S/P OBOULLE OTCHE AMBRIERE
211. DIVO 3 DIDOKO S/P DR N’GUATTA COULIBALY
212. DIVO 4 NEBO S/P LOH APPOLIN KOUADIO
213. DIVO 5 HIRE COMMUNE KOUADIO KOMENAN GUSTAVE
214. DIVO 6 HIRE S/P, ZEGO S/P GNAMIEN KONAN LAMBERT
215. GUITRY COMMUNE GUITRY COMMUNE BOGUI ZIRIHIO
216. GUITRY 1 GUITRY S/P, DAIRO, TIEGA DESCLERCS FRANCIS
217. GUITRY 2 DIDIZO S/P LAUZOUA S/P, YOCOBOUE S/P KOUAKOU KOUAKOU OLIVIER
218. LAKOTA COMMUNE LAKOTA COMMUNE OZOUKOU ZEGA FREDERIC
219. LAKOTA 1 LAKOTA S/P, GOUDOUKOU S/P, NIAMBEZARIA KOUADIO KOFFI JEROME
220. LAKOTA 2 ZIKISSO COMMUNE ET S/P, BREUDJI BOLIGAH JEROME

 

221. LAKOTA 3 GAGORE S/P, DJIDJI S/P GOHOUA BOLY

GEORGES

222. BOUAFLE COMMUNE BOUAFLE COMMUNE LÊHIE BI KRIBOU LUCIEN
223. BOUAFLE 1 PAKOUABO S/P, TIBEITA S/P (AYAOU NORD, YASSOUAGO) KOFFI THIEMELE LAURENT
224. BOUAFLE 2 BOUAFLE S/P 1 ET N’DOUFFOUKRO S/P (GOLA, AYAOU SUD) BASSY KOFFI LIONEL BERNARD
225. BOUAFLE 3 BOUAFLE S/P 2, BEGBESSOU S/P (SON, YORE NORD ET SUD)

 

ABI KOFFI RICHMOND
226. BOUAFLE 4 BONON COMMUNE TRAZIE BI N’GUESSAN
227. BOUAFLE 5 BONON S/P, ZAGUIETA S/P KOUADIO KOUASSI DENIS
228. SINFRA COMMUNE SINFRA COMMUNE GOOUREY HUGUES ALAIN
229. SINFRA 1 SINFRA S/P, KOINTINFLA BOTI BI ZOUA
230. SINFRA 2 KONINFLA S/P, BAZRE S/P GAULY SAHOUA ANTOINE
231. ZUENOULA 1 ZUENOULA COMMUNE, ZUENOULA S/P, VOUEBOUFLA S/P DO BI DO JACQUES
232. ZUENOULA 2 GOHITAFLA COMMUNE, GOHITAFLA S/P, IRIEFLA S/P, MAMINIGUI S/P BAHA BI YOUZAN DANIEL
233. ZUENOULA 3 KANZRA S/P, ZANZRA S/P KOUE BI DOUA RAOUL
234. DALOA COMMUNE EST ZAKOUA 22, SAVONNERIE, ZONE, INDUSTRIELLE, ABATOIR, LABIA, LABIA 2, KIRMANN, EVECHE, LOBIA EST, LOBIA EXTENTION, GBOKORA, TAZIBOUO, TRIBU-IDIBOUOET CAMPEMENTS BRA KANON STEPHANE
235. DALOA COMMUNE OUEST ESCADRON, CAMP MILITAIRE, QUARTIER MARRAIS, DALO-LABIA, MOSSIBOUGOU, COMMERCE OUEST, LOBIA OUEST, LOBIA 2, ZAGUIGUIA, TAGORA, SOLEIL, KENNEDY, CAFOP, QUARTIER BAOULE, BELLEVILLE, HUBERSON, GBEULYVILLE, TEXAS, DIOULABOUGOU, WOLOF, SEGOU, ORLY, GAUZE JEROME CHARLES
236. DALOA 1 DALOA S/P BRITTO BONIFACE
237. DALOA 2 BEDIALA S/P, GONATE S/P COFFIE TIEZAN LEOPOLDINE (MME)
238. DALOA 3 GADOUAN S/P  ZOGBO RAPHAEL
239. DALOA 4  GBOGUE S/P ET ZAIBO S/P LIKANE YAGUI JEAN
240. ISSIA COMMUNE ISSIA COMMUNE GINETTE ROSS (MME)
241. ISSIA 1 ISSIA  S/P, BOGUEDIA S/P, TAPEGUA S/P NAHOUNOU BOBOUO SYLVAIN
242. ISSIA 2  IBOGUHE S/P, NAMANE S/P DIBAHI DODO AMEDEE
243. ISSIA 3  SAIOUA COMMUNE ET S/P, NAHIO S/P BOUAZO NAOHI
244. VAVOUA 1 VAVOUA S/P ET KETROBASSAM S/P  GOUALI DODO JUNIOR
245. VAVOUA 2  BAZARA-NATIS S/P, DANANON COMMUNE ET S/P BOUA BI TIECOURA
246. VAVOUA 3  DANIA COMMUNE ET S/P MATTOH JOSEPH
247. VAVOUA 4  SETIFLA COMMUNE ET S/P KOLI BI YOLI ALBERT
248. ZOUKOUGBEU ZOUKOUGBEU COMMUNE ET DEPARTEMENT POKA DEABO MAURICE
249. BLOLEQUIN 1 BLOLEQUIN COMMUNE ET BLOLEQUIN S/P GBEHE GUEI BERNARD
250. BLOLEQUIN 2 CANTON ZARABAHON (ZEAGLO S/P / ZIGLO, ZEAGLO, BEOE, DOUANDROU, POHAN PODE BOTHINHOULOU 

GEORGES

251. BLOLEQUIN 3 DIBOKE S/P, TINHOU S/P, DOKE S/P FLAN TEHE JEAN
252. GUIGLO COMMUNE 1 GUIGLO COMMUNE  

LESSEHI MATHIAS

253. GUIGLO 1 GUIGLO SP / NIZATROU S/P  

BOBLE LAMBERT

254. GUIGLO 2 BEDIGOAZON S/P & KAADE S/P  

GUEI DESSELOUE LEONARD

255. TAI 1 TAI  COMMUNE ET S/P GNONKONTE GNOSSOA DESIRE
256. TAI 2 ZAGNE S/P NINHI GERMAIN
257. TOULEPLEU 1 TOULEPLEU COMMUNE, TOULEPLEU S/P, BACOUBLY S/P, TIOBY S/P, NEZOBLY S/P ZION KAH DENIS
258. TOULEPLEU 2 PEHE S/P, MEO S/P KPAHO KOUEWON 

BERNARD

259. BANGOLO 1 BANGOLO COMMUNE, BANGOLO S/P  GUIRI GUEHI AIME
260. BANGOLO 2 GOHOUO-ZAGNAN, S/P ZARABAHON, ZOU S/P ZAHOU KOULA DENIS
261. BANGOLO 3 BEOUE, ZIBIAO, BLENIMEHOUIN S/P  DAHA CLEMENT
262. BANGOLO 4 DIOUZON  S/P, GUINGLO  S/P TAILLY JEAN- CHARLES FELIX LAMBERT
263. BANGOLO 5 TAHOUAKE  S/P  DEHON THERESE(MME)
264. BANGOLO 6 ZEO S/P DOHO ZONSELOUE SIMON
265. DUEKOUE COMMUNE DUEKOUE COMMUNE GOURIA GLAOU JOSEPH
266. DUEKOUÉ 1 DUEKOUE S/P, GUEHIBLY S/P THE JASMIN ROGER
267. DUEKOUE 2 BAGOHOUO S/P GBAKPLEU S/P, GUEZON S/P TOURE YAH
268. FACOBLY FACOBLY BOUEDE SABINE EPSE AKA (MME)
269. KOUIBLY KOUIBLY SEA JEAN LOUIS
270. BIANKOUMA 1 BIANKOUMA COMMUNE, BIANKOUMA S/P GBATO MANIGAN
271. BIANKOUMA 2 GBONNE COMMUNE ET SP ZOH GUIAN MARCEL
272. DANANE COMMUNE DANANE COMMUNE GUEU ROGER
273. DANANE DEPARTEMENT DANANE DEPARTEMENT BA IBRAHIMA
274. MAN COMMUNE MAN COMMUNE BLEU LAINE GILBERT
275. MAN 1 MAN S/P, SANDOUGOU, ZAGOUE, KLELE GBA DAOUDA
276. MAN 2 LOGOUALE, YAPLEU, BOGUINE DOUA FELIX
277. MAN 3 SANGOUINE, GBANGBEGOUINE, PODIAGOUINE, ZIOGOUNE, GOUANE TIA ELISE (MME)
278. SIPILOU SIPILOU COMMUNE ET DEPARTEMENT DIOMANDE ZEGBE DANIEL
279. ZOUAN HOUNIEN 1 ZOUAN-HOUNIEN COMMUNE,  ZOUAN-HOUNIEN  S/P UHI ZOTAHON PHILBERT

DIT GOMEZ

280. ZOUAN HOUNIEN 2 BENHOUIN COMMUNE, BENHOUIN  S/P GAH DIEOUEU GEORGES BABI
281. KORO 1 KORO COMMUNE, KORO S/P, COMPLEXE SUCRIER BAKAYOKO KALLO MINZETA (MME) 
282. KORO 2 BOKO S/P, BOROTOU S/P DIOMANDE LOSSENI
283. OUANINOU 1 OUANINOU COMMUNE ET S/P, VADOUA DIOMANDE 
284. OUANINOU 2 GBELO, GOUEKAN KELEMASSA BAMBA
285. OUANINOU 3 KOONAN S/P, SABOUDOUGOU, SANTA  OHI DIOMANDE
286. TOUBA COMMUNE TOUBA COMMUNE ABOU FADIGA 
287. TOUBA 1 TOUBA S/P, FOUNGBESSO S/P FATOU FADIGA EPSE DIOMANDE (MME)
288. TOUBA 2 GUINTEGUELA/DIOMAN S/P BAMBA VASSAMOUKA 
289. BOUNDIALI BOUNDIALI COMMUNE ET DEPARTEMENT DOULAYE COULIBALY
290. KOUTO KOUTO COMMUNE ET DEPARTEMENT  ADAMA KONATE
291. TENGRELA 1 TENGRELA COMMUNE TENGRELA S/P COULIBALY SALIA 

 

292. TENGRELA 2 TINGRELA DEPARTEMENT KONATE N’GOLO 
293. DIANRA DIANRA COMMUNE ET DEPARTEMENT COULIBALY KATIENSELY
294. KOUNAHIRI KOUNAHIRI COMMUNE ET DEPARTEMENT ZOGBE JULES
295. MANKONO 1 MANKONO COMMUNE ET MANKONO S/P WASSI KANATE
296. MANKONO 2 SARALAH S/P, MARANDALLAH S/P FOFANA ADAMA 

 

297. MANKONO 3 TENIGOUE S/P, BOUANDOUGOU S/P KAMAGATE BRAHIMA
298. KANIASSO 1  KANIASSO COMMUNE ET KANIASSO S/P DIARRASSOUBA SEYDOU
299. KANIASSO 2 GOULIA COMMUNE ET  GOULIA S/P FOFANA DJAKARIDJA
300. KANIASSO 3  MAHANDIANA-SOKOURANI S/P DOUMBIA TEMAHAN
301. DABAKALA 1 DABAKALA COMMUNE ET DABAKALA S/P JEAN LOUIS BILLON
302. DABAKALA 2 BONIEREDOUGOU  S/P, FOUNBOLO S/P TOURE ISSOUF 
303. DABAKALA 3 BASSAWA COMMUNE, S/P, SATAMASOKORO S/P, SATAMASSOKOURA S/P BAIKRO MOUSSA
304. KATIOLA 1 KATIOLA COMMUNE ET KATIOLA S/P YAO TOURE ALBERT
305. KATIOLA 2 FRONAN S/P, TIMBE S/P CAMARA KINAYA JULIETTE (MME)
306. NIAKARA 1 NIAKARA COMMUNE, NIAKARA S/P, ARIKOKAHA S/P TOURE ISSOUF
307. NIAKARA 2 TORTIYA COMMUNE ET TORTIYA S/P LONAN COULIBALY
308. NIAKARA 3 TAFIRE COMMUNE, TAFIRE S/P, BADIKAHA S/P, NEDEKAHA S/P KONE SOUMAILA
309. GBELEBAN GBELEGBAN COMMUNE ET S/P TRAORE ABDOULAYE
310. MADINANI MADINANI COMMUNE ET S/P KOUMA KARIDIA KONE (MME)
311. ODIENNE 1 ODIENNE COMMUNE SYLLA ISSIAKA
312. ODIENNE 2 ODIENNE S/P, TIEME S/P SYLLA MOHAMED 
313. ODIENNE 3 DIOULATEDOUGOU S/P BAKO S/P, BAMBA MOUSSA
314. SAMATIGUILA SAMATIGUILA COMMUNE ET DEPARTEMENT DIABY MAMADOU DIT DIABY ROUGE
315. SEGUELON SEGUELON COMMUNE ET DEPARTEMENT KONATE KARIMOU
316. DIKODOUKOU DIKODOUGOU COMMUNE ET S/P  SORO KATIENEFOLO
317. KORHOGO COMMUNE KORHOGO COMMUNE COULIBALY SITA YETIDENE (MME)
318. KORHOGO 1  KORHOGO S/P, TIORO S/P, LATAHA S/P, SOHOU0 S/P, KONI S/P COULIBALY SOULEYMANE DIT CK
319. KORHOGO 2 COMMUNE NAPLEDOUGOU S/P, KIEMOU S/P, KARAKORO S/P, KOMBORO S/P SORO DRISSA
320. KORHOGO 3 KANOROBA S/P, SIRASSO S/P, N’GANON S/P MOUSSA SILUE 
321. KORHOGO 4 NAFOUN S/P, NIONFOIN S/P YEO ZIE YAGNON 
322. M’BENGUE 1 M’BENGUE COMMUNE ET M’BENGUE S/P COULIBALY KASSOUM TCHIMAN:
323. M’BENGUE 2 BOUGOU S/P, KATIALI S/P ET  KATOGO S/P COULIBALY ADAMA
324. SINEMATIALI SINEMATIALI COMMUNE ET DEPARTEMENT SORO DOULOUROU
325. KONG 1 KONG COMMUNE SORO LOSSENI
326. KONG 2 BILIMONO S/P, KONG S/P, NAFANA S/P , SIKOLO S/P KONE DOUFANGANA KASSOUM
327. OUANGOLODOUGOU 1 OUANGOLODOUGOU COMMUNE OUATTARA DRISSA
328. OUANGOLODOUGOU 2 OUANGOLODOUGOU DEPARTEMENT DIARRA ADAMA 
329. KANI 1  COMMUNE ET S/P MAKANI FATIM BAKAYOKO (MME) 
330. KANI 2 DJIBROSSO, MORONDO ET FADIADOUGOU S/P FOFANA LANCINE DIT DOSSO
331. SEGUELA 1 SEGUELA COMMUNE ET S/P ET DIARABANA  ALI BAKAYOKO
332. SEGUELA 2 MANSALLA S/P, DUALLA SP, BOBI S/P KOROYOGO YACOUBA 
333. SEGUELA 3 SIFIÉ COMMUNE ET S/P, WOROFLA S/P, KAMANLO S/P, TRAORE MEDIA 

Lire la suite
03 Avr
0

Revue de presse du mercredi 03 avril 2019

L’actualité nationale est animée par différents sujets : l’audience du président du PDCI-Rda, accordée à l’émissaire de l’UA, Charlotte Muyuma Kala, la crise qui secoue le royaume Baoulé. Le voyage du président Alassane Ouattara au Sénégal.

 

  • Politique nationale

 

Le Nouveau Réveil

 

Après la présidentielle 2020

 

L’UA demande la révision et la réforme de la CEI

 

  • Ce que la Représentante de l’Union africaine a confié au président Bédié, hier

 

Ce journal, proche du PDCI, rend compte de l’audience qu’a accordée le président du PDCI, Henri Konan BEDIE, en sa résidence privée à Cocody, à la représentante spéciale du président de la Commission de l’Union africaine, Charlotte Muyuma Kala. Le Nouveau Réveil a recueilli les propos de l’émissaire de l’UA après son tête-à-tête avec le président du PDCI, Henri Konan BEDIE. « La Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples a pris un arrêt à l’endroit de la Côte d’Ivoire demandant qu’on puisse faire la révision et la réforme de la CEI en Côte d’Ivoire. En ce moment, il y a un dialogue qui se fait entre le gouvernement, les partis politiques et la société civile par rapport à cet arrêt », a indiqué Charlotte Muyuma Kala.

Intronisation de Nanan Kassi Anvo

Le Communiqué de la Cour royale des Baoulés

Le Nouveau Réveil a publié en intégralité le communiqué de la Cour royale relatif à l’intronisation de Nanan Kassi Anvo. Dans ce communiqué signé par le Collège des Djèffouè, il est indiqué que le jeudi 28 mars dernier, Nanan Kassi

Anvo, premier prétendant dans l’ordre de succession de la lignée royale, conformément à la dévolution matrilinéaire, a été intronisé Roi du Peuple Baoulé, après plus de 17 ans de vacances de la royauté. Ledit document soutient que cette intronisation s’est faite dans le strict respect des us et coutumes qui impose une retraite du Prince dans le bois sacré où seuls les gardiens de la tradition ont accès. Non sans ajouter que le couronnement du Roi se fera dans les prochains mois.

 

Soir Info

 

Situation socio-politique

 

Royaume Baoulé : tout est mélangé

 

  • Ce qui risque de se passer les prochains jours

 

Ce journal indépendant a également traité le sujet sur la situation de crise dans le Royaume Baoulé. Soir Info s’interroge de savoir qui de la Reine-mère Ngatanou Monique, devenue Nanan Akoua Boni 2 et de son propre fils Nanan Kassi Anvo Michel, intronisé le jeudi 28 mars 2019 ? Pour Soir Info, il est difficile de donner une réponse formelle, car la vérité dans cette affaire est géométrie variable, selon qu’on est dans un camp ou l’autre.

 

Le Mandat

 

Sakassou / Royaume Baoulé

 

Les comploteurs Allah-Kouadio, Banny et Dia Kouamé démasqués

 

  • La déclaration du conseil du royaume Baoulé

 

Ce journal, proche du RHDP, a publié en intégralité un communiqué du Conseil du Royaume Baoulé condamnant les ‘’intrigues de certains fils visant à installer un nouveau Roi en lieu et place de sa Majesté Nanan Akoua Boni II’’. Dans ledit communiqué, le Conseil du Royaume Baoulé entend saisir les ambassadeurs des pays concernés par cette affaire.

Par ailleurs, Le Mandat croit savoir ceux qui tirent les ficelles. Il cite Charles Konan Banny, Allah-Kouadio Rémi et Mme Dia Kouamé.

 

Frat Mat

 

Coopération Côte d’Ivoire- Sénégal

 

Alassane Ouattara a pris part à l’investiture de Macky Sall

 

Frat Mat a indiqué que le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, après l’investiture du président sénégalais, Macky Sall, a regagné Abidjan, hier soir. Par ailleurs, Frat Mat ajoute qu’en marge de ce voyage, M Ouattara a eu des entretiens avec les présidents Dénis Sassou Nguesso du Congo, Sahle-Work Zewde d’Ethiopie et Georges Weah du Libéria.

 

Frat a également rendu compte de la visite de la Représentante de l’UA, Charlotte Mayuma Kala chez le président Bédié. Le journal gouvernemental a indiqué que cette visite s’inscrit dans le cadre de la consolidation de la paix.

 

LG info

 

Scandale dans les négociations sur la réforme de la CEI

 

Le régime se « cache » pour mener des consultations

  • Flou total sur le mode opératoire
  • 37 ONG en colère, répondent à Ouattara

 

LG info, journal proche de l’ancien régime sous Laurent Gbagbo, rend compte de la conférence de presse qu’animée le Forum des organisations de la société civile ivoirienne (Forsci) que conduit Mme Pulchérie Gbalet. Lors de cette rencontre, la conférencière a déploré la manière cavalière et non consensuelle dont se déroulent les consultations pour la réforme de la CEI. « Toutes ces consultations se font à l’insu de tous, car le mode opératoire n’est pas défini et su de tous. Une bonne partie de la classe politique et de la société civile est, par ailleurs, exclue. C’est à croire que le gouvernement a déjà sa société civile qu’il compte instrumentaliser, pour donner l’impression d’un dialogue inclusif », a regretté la conférencière.

Guerre de positionnement entre anciens alliés du RHDP

 Le V Baoulé pris en otage par Ouattara et Bédié

 Ce journal, dans un de ses articles, a relevé que les présidents Bédié et Ouattara se livrent une guerre au centre du pays. Il en veut pour preuve, les différentes rencontres qu’organisent pro RHDP et anti dans le V Baoulé. Pour ce journal, c’est la course au pays Baoulé pour capter le grand nombre d’électeurs.

 

 

 

Lire la suite
03 Avr
0

Nommés vice-présidents, Sotchy Aké M’bo et Achi Ahouzi expriment leur gratitude au président Bédié

Sotchy Aké M’bo, nouveau vice-président et le président Bédié

Nommés lundi 1er avril, vice-présidents PDCI-RDA, Frédéric Sotchy Aké M’bo et Jules Achi Ahouzi, accompagnés des délégués N’gbesso N’gbesso Firmin, d’Agboville 3, et le député-maire Hubert Dessi, d’Agboville 4, se sont rendus ce mardi 2 avril à la résidence abidjanaise de Cocody du Président du PDCI pour exprimer leur satisfaction et leur gratitude au président Henri Konan Bédié qui était assisté de son Directeur de Cabinet. Au sortir de l’audience, ils se sont confiés à la presse.

Aké M’bo dira en substance : « Hier (lundi 1er avril), SEM Henri Konan Bédié a nommé deux nouveaux vice-présidents. Et ces deux nouveaux vice-présidents sont de l’Agnéby-Tiassa et du département d’Agboville. Donc, aujourd’hui, à l’initiative du doyen Jules Achi Ahouzi, nous sommes venus, sans trop tarder pour dire nos sentiments profonds pour cette distinction que le président a bien voulu nous faire, et cette confiance qu’il a placée en nous. C’est ainsi que nous sommes venus avec nos collègues d’hier, les délégués d’Agboville 3 et d’Agboville 4, pour déjà présenter nos sentiments de reconnaissance qui est l’expression de notre profonde gratitude au président pour cette élévation à ses côtés comme proches collaborateurs. Cela n’est pas passé inaperçu dans notre département et même dans la région de l’Agnéby-Tiassa.

Le président vient de sonner la cloche de la mobilisation d’Agboville, il a sonné la reconnaissance de nos militants qui sont restés fidèles au PDCI-RDA, depuis longtemps avec tous les vents de marchands d’illusion qui sont passés dans tout le pays, nos militant sont restés imperturbables. Nous avons dit au président notre foi, notre détermination à faire en sorte la mobilisation puisse se faire autour de lui pour aller à la reconquête du pouvoir d’Etat en 2020. »

Jules Achi Ahouzi, nouveau vice-président et le Président Henri Konan Bédié

Pour Jules Ahouzi, le second nommé d’hier, « depuis un certain temps, des militants disaient que le PDCI-RDA d’Agboville, les responsables étaient oubliés. Et le président Bédié vient de démontrer que les responsables, le militantisme avéré est toujours récompensé. En nous nommant, il vient de récompenser le militantisme. Nous avons été d’abord Sg de section, membres du grand conseil, délégués, membre du BP, membres du comité des sages et aujourd’hui, nous sommes des vice-présidents. Cette nomination est une remobilisation de nos militants de base. Cela crée aussi une confiance en la jeunesse parce que beaucoup disent que « vous êtes nos papas, nos doyens, vous militez depuis et on ne vous donne rien, donc ils vont chercher où ils peuvent arriver vite ». Voilà que le président Bédié vient de démontrer que lorsqu’on est militant et qu’on a foi en son parti, le parti peut vous récompenser, le PDCI peut vous récompenser. Nous disons donc grand merci au président Henri Konan Bédié. Nous allons redoubler d’effort pour galvaniser et remobiliser les militants pour réaliser les objectifs du PDCI et du président Bédié. »
DIRCOM

Lire la suite