Blog

22 Jan
0

Le porte parole du Président BEDIE, le ministre ADJOUMANI répond à Joël N’guessan

Dans une interview publiée dans le journal « Le Patriote » du mercredi 17 janvier 2018, M. Joël N’guessan, vice-président du Rdr a fait un certain nombre de déclarations dont le caractère inapproprié, inopportun et à la limite insultant contre le Pdci et son président appelle de notre parti à la réaction suivante :

Sur la forme

Je rappelle que, conformément aux usages et aux principes et bonnes pratiques qui gouvernent les rapports au sein du Rhdp, il n’appartient pas à M. Joël N’guessan, vice-président du Rdr, de répondre au président Henri Konan Bédié, président du Pdci-Rda, président de la conférence des présidents du Rhdp.

Je note également que M. Joël N’guessan jadis porte-parole du Rdr, s’exprimant désormais en sa qualité de vice-président, est coutumier de ce genre de déclarations tendant à répondre directement au président Henri Konan Bédié.

Nous ne saurions tolérer que M. Joël N’guessan s’attaque indéfiniment à notre chef, le président Henri Konan Bédié dont tout le monde connaît le rôle, l’engagement et les sacrifices par lui consentis pour le rassemblement des partis de la famille politique du président Houphouët-Boigny.

Sur le Fond

Contrairement aux déclarations de M. Joël N’guessan, le président Henri Konan Bédié n’a jamais renoncé au parti unifié pour « des calculs politiciens ».

Je voudrais donc rappeler à M. Joël N’guessan, que sur l’échiquier politique ivoirien, en matière de respect de la parole donnée, le président Henri Konan Bédié reste un exemple, un modèle, une référence.

Pour rappel, à l’occasion de son récent message de vœux aux ivoiriens, le président Bédié a indiqué aux militants du Pdci et du Rhdp que « 2018 serait une année charnière pour la consolidation de notre union qui nous aura valu des victoires » avant d’inviter les cadres des partis du RHDP à « travailler au renforcement de la confiance ». Convaincu qu’il est que c’est « cette confiance qui viendra renforcer la cohésion que nous appelons de tous nos vœux. Le président Alassane Ouattara et moi-même y travaillons ».

Je considère que si les présidents Bédié et Alassane Ouattara ont décidé de mettre en place le Comité de haut niveau, c’est justement dans la perspective de création du parti unifié.

Suspecter le Président BEDIE de ruser avec ce processus pour des calculs politiciens relève d’un procès d’intention outrancièrement malveillant.

En outre, nous notons que tant que le parti unifié n’est pas créé, les partis politiques conservent leur identité et continuent d’exister et de mener leurs activités. Et c’est parce que les partis politiques seront mieux organisés et forts que le futur parti unifié sera aussi fort. Donc souhaiter « longue vie au Pdci-RDA » ne fait pas du président du Pdci-RDA un ennemi du Rhdp à vilipender. Bien au contraire.

Par ailleurs, M. Joël N’guessan reproche au Pdci-RDA d’oublier qu’il est déjà au pouvoir et qu’il cogère le pays.

Je voudrais faire observer qu’il n’appartient pas à M. Joël N’guessan de le lui rappeler. Il s’agit là encore d’une allusion tendancieuse et offensante pour le président Henri Konan BEDIE et pour les hauts cadres du Pdci-Rda qui sont conscients de leurs rôles et de leurs responsabilités au sein de la coalition politique au pouvoir.

En ma qualité de porte-parole du président Henri Konan BEDIE, j’invite M. Joël N’guessan à mesurer ses propos chaque fois qu’il doit s’adresser au président Henri Konan Bédié dont l’amour pour la Côte d’Ivoire, pour la paix et pour le bien-être des ivoiriens n’est plus à démontrer.

Le Porte-parole du président Henri Konan Bédié

Kobenan Kouassi Adjoumani

 

Lire la suite
30 Déc
0

Message de vœux 2018 de S.E.M. Henri Konan BEDIE, Président du Pdci-Rda

Message de vœux 2018 de S.E.M. Henri Konan BEDIE, Président du Pdci-Rda
Ivoiriennes et ivoiriens
L’année 2017 qui s’achève dans quelques heures nous a donné bien des frayeurs à ses débuts, avec ses grèves, ses mutineries, ses morts et la chute des cours du cacao qui a si fortement perturbé notre économie et les revenus de nos paysans. Mais fort heureusement, elle se termine dans des conditions bien meilleures.

En effet, grâce aux initiatives éclairées du Président Alassane Ouattara, moi-même et le gouvernement, la paix est revenue définitivement dans notre pays. Cette situation de paix retrouvée a permis à la Côte d’Ivoire d’abriter deux évènements internationaux majeurs, les Jeux de la francophonie et le 5ème Sommet Union Africaine – Union Européenne. Notre pays a retrouvé sa place dans le concert des nations.

Nos populations bénéficient des retombées économiques des activités internationales menées par le Chef de l’Etat, car elles constituent des sources avérées de portes d’entrée pour les investisseurs et pour les financements, conduisant ainsi à un meilleur développement du secteur privé.

L’achèvement de nombreux projets dans les secteurs de l’éducation, des infrastructures énergétiques et de transport, dans le domaine de la santé et de la prise en charge sociale est un excellent indicateur de la bonne santé économique de notre pays.

L’année 2018 se présente donc sous de bons auspices.

Concernant notre parti, le PDCI RDA, je veux féliciter les délégués départementaux et communaux pour le travail d’inventaire du personnel politique qu’ils ont réalisé.

Je réitère ma ferme volonté de les rencontrer très prochainement. En attendant, je leur demande de rassembler autour d’eux, les cadres et les élus de leurs circonscriptions respectives pour conduire et gérer ensemble et efficacement les activités du Parti.

Les acquis récents montrent à souhait la nécessité de la paix. C’est pourquoi je voudrais renouveler mon appel pressant à l’union et à la cohésion qui seules permettent le développement auquel nous aspirons tous. Apprenons tous à penser plus aux autres qu’à nous-mêmes, en un mot, apprenons à être plus humbles et moins égoïstes.

Militants et Militantes du PDCI et du RHDP, 2018 sera l’année charnière pour la consolidation de notre union qui nous aura valu tant de victoire. Voyez-vous, nous sommes condamnés à vivre ensemble. J’observe que les échéances électorales à venir de 2020 continuent d’occuper toutes les pensées au point de cristalliser les positions des uns et des autres. Ces élections devenues le refrain de toutes les chansons en Côte d’Ivoire. Je voudrais encore une fois inviter les cadres des partis membres du RHDP à travailler au renforcement de la confiance entre nous. C’est cette confiance qui viendra renforcer la cohésion que nous appelons de tous nos vœux. Le Président Alassane Ouattara et moi-même travaillons à cela.

Je voudrais enfin souhaiter Bonne et Heureuse année 2018 à toutes et à tous. Et que la paix, s’installe définitivement dans vos foyers et dans nos cœurs.

 

Henri Konan BEDIE
Président du PDCI RDA

Lire la suite
08 Déc
0

DISCOURS DE MME DJENEBOU ZONGO -DIOMANDE AU SÉMINAIRE DE LA DIRECTION DE LA COMMUNICATION DU PDCI-RDA

Excellence Monsieur le Président  HENRI KONAN BÉDIÉ ;

✓ Monsieur le secrétaire exécutif du PDCI-RDA, Professeur MAURICE KACOU GUIKAHUÉ ;

✓ Mesdames et Messieurs les Vice-présidents du Parti ; 

✓ Monsieur le secrétaire exécutif chargé de la communication du PDCI-RDA, Monsieur KOBENAN KOUASSI ADJOUMANI, 

✓ Monsieur le Président du comité Scientifique du Séminaire, monsieur YAO NOEL.

✓ Mesdames et Messieurs, respectés membres des Instances du PDCI-RDA,

✓ Chers Séminaristes, très chers amis et partenaires de la presse nationale et internationale.

Je suis particulièrement honorée de prendre la parole, ici , devant vous à l’occasion de cette cérémonie d’ouverture du séminaire de réflexion  et d’orientation stratégique en matière de communication de notre cher parti,  le PDCI-RDA.

Excellence ;

Mesdames et Messieurs ;

Vous me permettrez de réserver mes premiers mots à Son Excellence Monsieur Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA.

Excellence Monsieur le Président,

Je voudrais saisir l’opportunité que cette cérémonie d’ouverture du séminaire de la Direction de la Communication du PDCI-RDA m’offre pour vous renouveler mon infinie gratitude, mon indéfectible attachement et mes sincères remerciements pour votre confiance qu’il vous a plu de renouveler à mon humble personne en me donnant l’opportunité de contribuer à donner vie à votre vision de la communication du parti / si cher à votre cœur, le PDCI-RDA.

Excellence Monsieur le Président,

Je voudrais, au moment où je débute la mission  que vous avez bien voulu me confier à la Direction de la Communication du PDCI-RDA, vous assurer que j’en prends toute la mesure et que je perçois déjà les nombreuses attentes que la mise en place de cette Direction éveille au sein de toutes les instances de notre organisation politique.

En militante convaincue et dévouée,  je m’attacherai jour et nuit à mériter cette confiance que vous m’accordez mais qui en réalité constitue une grande opportunité que vous offrez à la jeunesse de votre parti, le PDCI-RDA.

Je sais pouvoir compter sur votre inestimable et riche expérience mais plus encore sur vos instructions et orientations issues de votre vision /sereine et responsable qui plus d’une fois aura élevé le PDCI-RDA au statut de parti de paix et de tolérance.

Vous me permettrez, Excellence Monsieur le Président du Parti,  Mesdames et Messieurs d’adresser également ma gratitude au Professeur Maurice Kacou Guikahué, Secrétaire Exécutif en Chef et coach chevronné déjà depuis 2007mais encore plus pour avoir accepté de nous prendre en main  dès notre nomination par le Président du Parti.

Merci pour votre encadrement et pour vos orientations instructives.

Je voudrais à présent dire ma reconnaissance  à Son Excellence Monsieur le Vice-président de la République, Coordonnateur de l’action des Vice-présidents du Parti ; aux Vice-présidents du parti,  aux Ministres et aux personnalités du parti,

membres des instances du Parti et des structures du PDCI-RDA/  pour leur contribution significative à la tenue de ce séminaire ainsi qu’à tous ceux et à toutes celles qui nous honorent de leur présence réconfortante ce matin.

Excellence ;

Mesdames et Messieurs ; 

Le séminaire de Bingerville a été l’occasion pour notre parti de jeter un regard introspectif critique sur son fonctionnement et d’adopter les orientations susceptibles de dynamiser son fonctionnement.

La création d’une Direction de Communication figure au titre des décisions majeures validées par la haute direction de notre parti,  affirmant ainsi définitivement la ferme volonté du Président Henri Konan BEDIE de mettre à niveau la communication de notre parti afin de l’ouvrir aux innombrables jeunes de la génération Y mais surtout de les conquérir par des initiatives et  stratégies innovantes.

✓ Comment réussir à relever le défi de la mobilisation de la jeunesse, qui représente plus de 75% de la population ?

✓ Comment séduire et attirer les jeunes alors vers un parti ancien certes, mais qui porte en son sein l’histoire de notre pays?

✓ Comment amener les dirigeants et les décideurs de notre parti à se laisser séduire par le formidable monde d’opportunité politique que la communication et ses nouveaux instruments offrent à leurs adeptes ?

✓ Comment nous doter d’instruments et de moyens susceptibles de capter, d’analyser les attentes de nos concitoyens et de leur faire connaitre nos propositions et orientations ?

Là sont quelques-uns des défis qui nous attendent  et la liste n’est pas exhaustive j’en suis convaincue.

La première réponse de notre parti a été de faire confiance à sa jeunesse, capital humain exceptionnel pour relever ce défi  qui en réalité, est de son temps.

Il s’agira donc pour nous, pendant ce séminaire,  de penser les stratégies,  de définir les supports et les moyens  pour donner sens à la confiance et à la foi du Président BEDIE  dans les potentialités de sa jeunesse.

Nous n’avons pas la prétention de vouloir tout déterminer ici. Oh que non !!! Nous nous évertuerons à fixer les bons jalons et à travailler de concert avec toutes les personnes ressources nécessaires pour la mise en œuvre de la stratégie de communication.

Excellence Monsieur le Président du Parti,

Mesdames et Messieurs ;

Telle est notre vision et nous restons nous même très attentif  aux contributions constructives qui nous permettrons j’en suis convaincue de ne pas vous décevoir.

Pour cela,  le nouveau mot d’ordre pour cette fonction ce sera : « Ensemble, relevons le défi d’une communication efficace au service des ambitions de notre parti ».

Pour clore mon propos je voudrais adresser un remerciement à l’ensemble de la presse et en particulier au Nouveau Réveil et le mandat pour leur accompagnement au quotidien.

Je vous remercie

 

Lire la suite
08 Déc
0

Discours de S.E Henri Konan Bédié au Séminaire de la Direction de la Communication du PDCI-RDA

Monsieur le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA
Mesdames et Messieurs les Vice-présidents
Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif
Honorables membres du Comité des Sages
Distingués membres du Bureau Politique
Responsables des différentes structures spécialisées
Chers Séminaristes
Mesdames et Messieurs

Je voudrais, au moment où nous tenons, cette rencontre de la Direction de la Communication de notre Parti, renouveler mes encouragements à tous ceux et toutes celles qui œuvrent à la redynamisation de notre Parti amorcé par le séminaire de cadrage de Bingerville.

Au-delà de la restructuration de la base du Parti, l’accent a été mis sur les grandes actions de modernisation du Parti afin de le rendre plus dynamique, tout en consolidant la cohésion et la fraternité des militants, le fonctionnement du PDCI-RDA nouveau tel que voulu par le Congrès d’octobre 2013.

Au cours de toutes nos rencontres, l’accent a toujours été mis sur la faiblesse de notre système de communication dans un environnement qui se complexifie de plus en plus.

En effet, les technologies de l’information et de la communication se sont diversifiées ces dernières décennies par de nouveaux outils. A la presse écrite « presse papier » et audiovisuelle se sont ajoutés la communication en ligne et le développement des réseaux sociaux qui véhiculent une information en temps réel, manipulent l’opinion ; transformant ainsi notre monde en un véritable village planétaire.

C’est dans cet environnement du numérique que vous avez décidé de mener une réflexion pour permettre à notre Parti d’épouser l’air du temps.

Aussi, voudrais-je féliciter chaleureusement les organisateurs de ce séminaire et en particulier Madame Djenebou ZONGO- DIOMANDE, notre jeune Directrice de la communication et du suivi de l’opinion nationale et internationale et collaboratrice pour son dynamisme, son professionnalisme et son engagement à rendre chaque jour plus visibles, les activités du PDCI-RDA.

De même je félicite KZION et le Nouveau réveil, le Mandat et tous les organes de presse qui assurent la diffusion de nos idées.

Le thème de votre rencontre: » La Communication du PDCI-RDA, face aux défis et enjeux  » et les différents sous-thèmes proposés cadrent parfaitement avec la mutation de la société, des idées et des partis politiques caractérisée par des alliances pour gouverner.

C’est pourquoi, nous devons consolider chaque jour et ce, dans le seul intérêt des militants qui sont notre raison d’être, l’alliance du RHDP, actuel Groupement Politique qui nous a valu de nombreux lauriers.

Les défis sont nombreux en commençant par ceux de la sauvegarde des idéaux de dialogue, de tolérance et de Paix, fondements du PDCI-RDA afin de faire face aux enjeux du futur qui se résument en l’épanouissement de tous ceux qui ont cru et qui croient en l’héritage légué par Félix HOUPHOUET- BOIGNY.

Tous en souhaitant un franc succès à vos travaux,
Je déclare ouvert le séminaire de la Direction de la communication et du suivi de l’opinion nationale et internationale du Parti.

Je vous remercie.
Fait à Abidjan, le 4 décembre 2017

Henri KONAN BEDIE
Président du PDCI-RDA

Lire la suite
07 Déc
0

Touba: Lynda Dadié Sangaret fait enrôler 60 nouvelles commerçantes au Pdci qu’elle met en mission de recrutement de 7000 nouvelles adhérentes

Touba: Lynda Dadié Sangaret fait enrôler 60 nouvelles commerçantes au Pdci qu’elle met en mission de recrutement de 7000 nouvelles adhérentes

Le Samedi 2 Décembre 2017 restera gravé dans la mémoire des Braves Femmes Commerçantes de la Region de Touba enrôlées aux idéaux du PDCI RDA. Et c’est le Foyer des Jeunes de Touba qui abritait cette ceremonie parrainée par Me Lynda Dadié Sangaret, Membre du Bureau Politique; Secrétaire générale du Conseil de Discipline et de l’Ordre du Bélier, en présence d’un parterre de personnes dont Monsieur Abou FADIGA, délégué départemental du PDCI de TOUBA Sous-Préfecture, représentant Monsieur Kanvaly FADIGA, Monsieur Malick FADIGA, délégué PDCI de BOUAKE 2 Belleville; Messieurs les secrétaires de section; Mesdames les Présidentes de l’UFPDCI Urbaine et Rurale; Messieurs les Présidentes de la JPDCI Urbaine et Rurale. Il y avait aussi les grandes familles FADIGA, BAMBA, DIOMANDE, KONE et alliées; Les Communautés KLA et KONIVE; les chefs de quartier; le Chef de Canton; les chefs de village et les militants et sympathisants du PDCI.
D’entrée de jeu elle a planqué le décor en saluant chacun et chacune d’avoir effectué le déplacement et les a remerciés pour l’extraordinaire mobilisation dont ils ont fait preuve pour êtes si nombreux ce matin-là.
« Je suis particulièrement heureuse et fière d’être à TOUBA, chez moi, auprès de mes mères, sœurs et filles. Oui chez moi, puisque je suis fille de Malik SANGARET, lui-même fils de Ma BAMBA de Selfina. Et je me plais à revenir chez moi, autant que je le peux. Déjà, j’étais avec vous en février 2016 à l’occasion de la venue du Secrétaire exécutif Maurice GUIKAHUE, ici à TOUBA.
Aujourd’hui, il s’agit de répondre à l’honneur que 60 femmes me font, en me choisissant comme marraine pour marquer leur venue au PDCI RDA.
Vous êtes, en effet, 60 commerçantes qui ont librement décidé d’adhérer au PDCI RDA, parti de paix et de progrès.
Par ce choix, vous montrez à la vue de tous, la vitalité de notre grand parti dans le BAFING, a-t-elle dit.
Puis, elle ajoutera que «certains pensent, à tort, que seuls nos amis du RDR sont actifs dans la région, mais ils ne sont pas les seuls. La cérémonie de ce matin traduit le dynamisme du PDCI dans le Bafing et je vous en félicite».
La marraine définira les relations entre le Pdci et le Rdr. «Le PDCI et le RDR sont des partis frères, ayant chacun leurs spécificités, mais partageant des objectifs communs, puisque nous nous réclamons tous du Père Fondateur Félix Houphouët Boigny, dont nous cultivons les idéaux de paix, de dialogue et de tolérance que nous vivons au sein du RHDP», a-t-elle affirmé avant d’ajouter que «cette union est à favoriser et à développer car unis nous sommes plus forts et nous servons mieux les intérêts de la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi, au PDCI, nous invitons toutes les bonnes volontés à promouvoir, à nos côtés, les valeurs de paix, de tolérance, de stabilité, unique gage de la stabilité et de la paix de notre cher pays».
Elle a félicité les nouvelles adhérentes au Pdci en ces termes : «Chères sœurs, c’est parce que vous acceptez les principes du PDCI RDA que vous choisissez, aujourd’hui de vous impliquer dans la vie politique de notre région en adhérent au PDCI et je vous en félicite chaleureusement. La Côte d’Ivoire a besoin de vous, le Bafing a besoin de vous, le PDCI RDA a besoin de vous». Et d’ajouter ceci: « Le Président. Monsieur Henri KONAN BEDIE, nous demande de nous préparer pour les batailles de demain. C’est ensemble, que nous consoliderons les acquis de notre pays pour laisser à nos enfants, une région plus riche et plus prospère, en apportant des améliorations concrètes dans la vie des femmes et de nos filles. C’est avec le PDCI que nous, les femmes, avons obtenu le droit de posséder nos propres terres et d‘avoir des biens, accès au crédit et à des services essentiels comme l’eau potable. Or, au-delà des campagnes politiques qui ont lieu tous les cinq ans, il faut que nous les femmes nous nous organisions, le reste du temps, pour développer nos régions. Il faut que nous donnions les chances à nos filles d’aller à l’école et d’échapper à la pauvreté. Notre force c’est l’union des femmes, le partage de nos expériences. C’est pourquoi, la cérémonie de ce matin est si importante et nous montre l’union réelle de 60 femmes qui posent un acte concret ». Et pour clore son discours, Lynda Sangaret, marraine de cette cérémonie, a lancé cet appel: « Mes sœurs sachez que votre travail de militante commence aujourd’hui, Vous êtes 60 ce matin. Chacune d’entre vous doit recruter 60 autres femmes en 2018, ce qui fera entrer 3600 femmes au PDCI et vous adopterez la même démarche en 2019. Ainsi pour 2020 nous aurons, grâce à vous, plus de sept mille nouvelles adhérentes ayant la volonté de construire et développer la Côte d’Ivoire, en général et le Bafing en particulier. Pour ce projet de développement de notre Région, nous avons besoin de l’appui de tous, de la société civile, des organisations communautaires et du secteur privé pour faire avancer nos idées. Nous avons tout particulièrement besoin du politique pour mener notre action. Le PDCI est un instrument puissant pour faire évoluer les pratiques et hâter le développement.
En ce qui me concerne, je m’engage à apporter mon appui actif en encadrant mes 60 filleules, pour leur apporter mon expérience de militante et pour les organiser au sein de coopérative, pour améliorer leur vie au quotidien.
Mais maintenant, c’est le lieu, au nom de Monsieur Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA et au nom du Secrétaire exécutif Pr Maurice Kakou GUIKAHUE d’adresser nos sincères félicitations à nos chères nouvelles adhérentes et de les envoyer en mission pour le parti ».
Nicaelle LYRANE, à Touba

Lire la suite
07 Déc
0

24ème anniversaire du décès de Félix Houphouët-Boigny (7 décembre 1993-7 décembre 2017)

Félix Houphouët-Boigny, né Dia Houphouët le 18 octobre 1905 à N’Gokro (Yamoussoukro) et décédé le 7 décembre 1993, fut le premier Président de la République de Côte d’Ivoire (07 août 1960 – 07 décembre 1993, soit 33 ans de pouvoir). Surnommé « le sage » ou même « Nanan Boigny » ou « Nanan Houphouët », il fut successivement chef traditionnel, médecin, planteur, dirigeant syndical, député en France, ministre de gouvernements français, président de l’Assemblée nationale ivoirienne, maire d’Abidjan, Premier ministre ivoirien et premier Président de la Côte d’Ivoire. Félix Houphouët-Boigny tient un rôle de premier ordre dans le processus de décolonisation de l’Afrique et domine jusqu’à la fin de sa vie, la scène politique africaine, notamment en Afrique francophone et dans le Golfe de Guinée, où son influence fut grande.

Avec Aip

Lire la suite
05 Déc
0

Maurice Kakou Guikahué, à la fin du séminaire de la direction de communication: «Une Task-Force sera mise rapidement en place pour finaliser cet important dossier…»

Pdci-Rda/Maurice Kakou Guikahué, à la fin du séminaire de la direction de communication: «Une Task-Force sera mise rapidement en place pour finaliser cet important dossier…»

La direction de la Communication du Pdci-Rda a organisé un séminaire à L’Espace Latrille Events aux 2 Plateaux, ce lundi 4 décembre, sous le patronage et la présence effective du Président Henri Konan Bédié, avec la supervision du Chef du Secrétariat exécutif dudit parti, Pr Maurice Kakou Guikahué. Ci-dessous le discours de clôture du Secrétaire exécutif en chef.

 

Mesdames et Messieurs les Vice-présidents,
Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif,
Honorables membres du Comité des Sages,
Distingués membres du Bureau Politique,
Chers Séminaristes,
Mesdames et Messieurs,

 

Je voudrais, à la fin de cette intense et fructueuse journée de réflexion, vous réitérer les félicitions de SEM Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA, pour votre assiduité aux travaux de ce séminaire de la Direction de la communication et du Suivi de l’Opinion Nationale et Internationale,

Dans son discours d’ouverture, le Président du Parti vous a démontré l’importance de la communication et exprimé ses attentes quant au rayonnement du PDCI-RDA, dans notre Groupement Politique, le RHDP.

Les ateliers vous ont permis d’approfondir la réflexion et de proposer des actions concrètes qui devront être mises en œuvre.

Aussi, voudrais- saluer la contribution effective des Vice-Présidents qui ont participé aux travaux des ateliers, féliciter les organisateurs, les conférenciers, les Présidents des ateliers, les modérateurs ainsi que tous les Séminaristes.

Enfin, je voudrais faire une mention spéciale à notre militante, Madame Lynda DIPLO, pour avoir mis à notre disposition ce cadre agréable pour la tenue de ce séminaire.

Mesdames et Messieurs

Sachant qu’une seule journée ne pouvant suffire à épuiser ce sujet délicat de la communication, nous voudrions demander à tous ceux et toutes celles qui ont participé aux différents ateliers de rester disponibles afin de participer, au besoin, aux travaux de la Task-Force que le Secrétariat Exécutif en relation avec la Direction de la communication mettra rapidement en place pour finaliser cet important dossier.

Tout en vous souhaitant bon retour dans vos familles respectives,

Je déclare clos, le séminaire de la Direction de la communication et du suivi de l’opinion nationale et internationale du PDCI-RDA.

Je vous remercie.
Abidjan, le 4 décembre 2017

Pr Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

 

Lire la suite
05 Déc
0

Pdci-Rda/Le Président Bédié aux séminaristes : «Les défis sont nombreux en commençant par la sauvegarde des idéaux de dialogue, de tolérance et de Paix…»

Pdci-Rda/Le Président Bédié aux séminaristes : «Les défis sont nombreux en commençant par la sauvegarde des idéaux de dialogue, de tolérance et de Paix…»

La direction de la Communication du Pdci-Rda a, sous le patronage et la présence effective du président dudit parti, Henri Konan Bédié, avec la supervision des travaux par le chef du Secrétariat Exécutif, Pr Maurice Kakou Guikahué, un séminaire sous le thème : « La Communication du PDCI-RDA, face aux défis et enjeux ». Ci-dessous le discours intégral du Président du Pdci-Rda.

Monsieur le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA
Mesdames et Messieurs les Vice-présidents
Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif
Honorables membres du Comité des Sages
Distingués membres du Bureau Politique
Responsables des différentes structures spécialisées
Chers Séminaristes
Mesdames et Messieurs
Je voudrais, au moment où nous tenons, cette rencontre de la Direction de la Communication de notre Parti, renouveler mes encouragements à tous ceux et toutes celles qui œuvrent à la redynamisation de notre Parti amorcé par le séminaire de cadrage de Bingerville.
Au-delà de la restructuration de la base du Parti, l’accent a été mis sur les grandes actions de modernisation du Parti afin de le rendre plus dynamique, tout en consolidant la cohésion et la fraternité des militants, le fonctionnement du PDCI-RDA nouveau tel que voulu par le Congrès d’octobre 2013.
Au cours de toutes nos rencontres, l’accent a toujours été mis sur la faiblesse de notre système de communication dans un environnement qui se complexifie de plus en plus.
En effet, les technologies de l’information et de la communication se sont diversifiées ces dernières décennies par de nouveaux outils. A la presse écrite « presse papier » et audiovisuelle se sont ajoutés la communication en ligne et le développement des réseaux sociaux qui véhiculent une information en temps réel, manipulent l’opinion ; transformant ainsi notre monde en un véritable village planétaire.
C’est dans cet environnement du numérique que vous avez décidé de mener une réflexion pour permettre à notre Parti d’épouser l’air du temps.
Aussi, voudrais-je féliciter chaleureusement les organisateurs de ce séminaire et en particulier Madame Djenebou ZONGO- DIOMANDE, notre jeune Directrice de la communication et du suivi de l’opinion nationale et internationale et collaboratrice pour son dynamisme, son professionnalisme et son engagement à rendre chaque jour plus visibles, les activités du PDCI-RDA.
De même je félicite KZION et le Nouveau réveil, le Mandat et tous les organes de presse qui assurent la diffusion de nos idées.
Le thème de votre rencontre: « La Communication du PDCI-RDA, face aux défis et enjeux » et les différents sous-thèmes proposés cadrent parfaitement avec la mutation de la société, des idées et des partis politiques caractérisée par des alliances pour gouverner.
C’est pourquoi, nous devons consolider chaque jour et ce, dans le seul intérêt des militants qui sont notre raison d’être, l’alliance du RHDP, actuel Groupement Politique qui nous a valu de nombreux lauriers.
Les défis sont nombreux en commençant par ceux de la sauvegarde des idéaux de dialogue, de tolérance et de Paix, fondements du PDCI-RDA afin de faire face aux enjeux du futur qui se résument en l’épanouissement de tous ceux qui ont cru et qui croient en l’héritage légué par Félix HOUPHOUET- BOIGNY.
Tous en souhaitant un franc succès à vos travaux,
Je déclare ouvert le séminaire de la Direction de la communication et du suivi de l’opinion nationale et internationale du Parti.
Je vous remercie.
Fait à Abidjan, le 4 décembre 2017
Henri KONAN BEDIE
Président du PDCI-RDA

Lire la suite
22 Nov
0

Le groupe parlementaire Pdci se dote d’un règlement intérieur et planche sur celui de l’Assemblée nationale

Côte d’Ivoire: Le groupe parlementaire Pdci se dote d’un règlement intérieur et planche sur celui de l’Assemblée nationale

Le groupe parlementaire Pdci-Rda s’est retrouvé, ce mardi 21 novembre au siège dudit parti à Cocody, salle du Bureau politique. Raison, 2eme journée de réflexion des membres dudit groupe pour plancher sur le Règlement intérieur de leur groupe parlementaire et celui de l’Assemblée nationale, eu égard au changement de la Constitution ivoirienne en 2016. Ci-dessous le discours d’orientation du Président du groupe parlementaire, Pr Maurice Kakou Guikahué.

Mesdames et Messieurs les Honorables Députés, membres du Groupe Parlementaire PDCI-RDA,
Chers collègues.
Je voudrais avant tout propos, saluer votre présence massive de ce matin qui témoigne une fois de plus votre attachement à notre Groupe Parlementaire.
Vous vous souvenez qu’à la suite du séminaire d’orientation de l’Assemblée nationale à l’attention de l’ensemble des Députés de la première législature de la troisième République, qui s’est tenu du 6 au 10 février 2017 à Yamoussoukro, nous nous étions retrouvés ici même à Cocody, à l’occasion d’un séminaire de renforcement des capacités, les 20 et 21 avril 2017.
Cette session de formation avait pour objectif de renforcer nos capacités sur l’organisation du travail parlementaire afin de nous donner les rudiments nécessaires à l’exercice de notre mandat.
Aujourd’hui, plus de six mois après l’ouverture de la session parlementaire, il nous faut plancher sur les textes devant régir le Groupe Parlementaire PDCI-RDA et sur le Règlement de l’Assemblée Nationale.
Avant d’aborder l’ordre du jour de cette deuxième journée de travail du Groupe Parlementaire PDCI-RDA, permettez-moi de vous exprimer, la satisfaction du Président Henri KONAN BEDIE et de la Direction du Parti, pour vos excellentes contributions au débat parlementaire, aussi bien en commissions qu’en séances plénières.
En effet, au cours des six premiers mois de notre mandat, par la qualité des déclarations du Groupe Parlementaire PDCI-RDA et par la pertinence des interventions individuelles des Députés à l’Hémicycle, vous avez renforcé la notoriété du PDCI-RDA au sein du Parlement et dans l’opinion des Ivoiriens. Je voudrais à cet égard adresser mes vives félicitations à tous les comités techniques qui nous ont permis d’enrichir significativement les projets de loi proposés par le Gouvernement quand cela était nécessaire.
A ce propos, ayons toujours à l’esprit que les projets de lois dont le Parlement est saisi émanent d’un Gouvernement RHDP, dont le PDCI-RDA, notre Parti, est membre.
Aussi, devons-nous toujours rester responsables au cours des échanges que nous avons avec les émissaires du Président de la République, en privilégiant la contribution à la négation et la confiance à la défiance. Il y va de l’intérêt supérieur de la Nation, car pour la Paix et le développement, la Côte d’Ivoire a plus que jamais besoin de cohésion au sein du RHDP.
Je tiens également à vous féliciter pour les missions d’explication des lois votées aux populations que vous avez effectuées dans vos circonscriptions respectives au mois d’août dernier. Ces missions traduisent votre volonté de souscrire au concept de la redevabilité qui nous impose, même si nous n’avons pas un mandat impératif, de rendre compte de nos activités parlementaires au peuple, dont nous ne sommes que les représentants. En tant que responsables politiques, je vous exhorte à maintenir ce contact permanent avec les populations afin de mieux sentir leurs aspirations légitimes.

Notre rencontre de ce jour comporte essentiellement deux points :
L’adoption du Règlement intérieur du Groupe Parlementaire PDCI-RDA et l’examen de l’avant-proposition de résolution portant Règlement de l’Assemblée nationale.
Pour ce qui concerne le règlement intérieur du Groupe Parlementaire PDCI-RDA, vous conviendrez avec moi que compte tenu de l’importance de son rôle institutionnel et politique, l’organisation et le fonctionnement internes de cette structure ne pouvaient continuer à être régis par des règles non écrites, fondées uniquement sur des pratiques que les uns et les autres acceptent de respecter.
C’est pourquoi il nous est apparu nécessaire de nous doter d’un règlement intérieur, c’est-à-dire d’un ensemble de règles écrites, précises, connues et acceptées de tous ses membres ayant pour objet d’encadrer l’organisation et le fonctionnement du Groupe.
A cette fin, sur proposition d’un comité ad’ hoc présidé par l’Honorable Laurette De Mel YACE, le Bureau de notre Groupe a adopté un projet de Règlement intérieur qui pour l’essentiel, codifie nos pratiques actuelles.
S’agissant du Règlement de l’Assemblée nationale, il faut indiquer que sa révision est rendue nécessaire pour l’adapter à la Constitution du 08 novembre 2016.
Pour ce faire, le Président de l’Assemblée nationale a mis en place un comité technique composé de fonctionnaires parlementaires et un comité politique réunissant les députés issus de tous les groupes parlementaires, dont neuf (09) du PDCI-RDA.
Le comité technique a élaboré un projet de Règlement qui a été renvoyé au comité politique pour validation.
Sous la conduite de l’Honorable Bernard GOZE Séplé, les représentants du Groupe PDCI-RDA dans ce comité politique ont fait des observations qu’ils vont nous soumettre pour nos propositions éventuelles.
Il s’agit pour nous d’examiner ce projet à l’aune des exigences de la nouvelle Constitution et à la lumière de l’expérience que nous avons acquise de la pratique du Règlement actuellement en vigueur.

Mesdames et Messieurs,
Avant de clore mon propos, je voudrais vous donner quelques informations relatives à notre partenariat avec la Fondation allemande Konrad Adenauer.
En effet, depuis l’annonce de la décision de présenter un candidat issu du PDCI-RDA à l’élection présidentielle de 2020, la Fondation s’est engagée à renforcer son partenariat avec le Parti. C’est ainsi qu’après avoir personnellement pris part à la conférence de haut niveau dénommée ‘’New Windhoek dialogue’’ qu’elle a organisée du 06 au 09 septembre 2017 à Grand Bassam, en prélude au 5ème sommet UA-UE qui aura lieu les 29 et 30 novembre prochains à Abidjan, j’ai eu des entretiens fructueux avec la responsable Afrique de la Fondation. Aussi, puis-je vous annoncer que pour son programme de 2018, la Fondation réalisera plusieurs sessions de renforcement de capacités au bénéfice du Parti au travers du Secrétariat Exécutif, du Groupe Parlementaire, des Structures spécialisées des Femmes et des Jeunes, de la Direction des élections et des Délégués Départementaux ou Communaux.

S’agissant particulièrement des Députés, nous aurons :
1. Une Journée d’échanges avec la Fondation, le 11 janvier 2018, à Grand Bassam autour d’un ouvrage collectif sur le développement économique de l’Afrique intitulé ‘’L’Afrique en Marche’’ proposé par les experts Greg Mills, Jeffrey Herbst, Dickie Davis et l’ancien président nigérian Olusegun Obasanjo ;
2. Un voyage d’études en Allemagne cofinancé par la Fondation et le Groupe parlementaire PDCI-RDA sur le thème : ‘’Contrôle parlementaire et évaluation des politiques publiques : cas du Bundestag’’ ;
3. Des sessions de formation sur la Communication et Marketing politiques à l’attention de tous les Députés.
Nous sommes en contact permanent avec la Fondation et nous vous informerons des modalités pratiques d’organisation de ces différentes activités en temps utiles.
Avant de clore mon propos, je voudrais remercier les uns et les autres et particulièrement ceux des nôtres, qui sont Délégués du PDCI-RDA, pour la diligence avec laquelle, ils ont appréhendé le travail d’inventaire du Personnel politique de notre Parti sur le terrain.
Les quatre(4) premières rencontres de restitution des données du terrain réalisées avec les Zones Sud2, Nord, Est et Centre ont connu un succès encourageant et nous espérons que les Zones Ouest-Montagneux, Ouest et Sud 1 sauront être sur le même élan dans le cadre de la préparation de nos bases aux défis du futur.

Je déclare ouverte la 2ème Journée de réflexion du Groupe Parlementaire PDCI-RDA pour la législature 2016-2020.
Je vous remercie pour votre aimable attention
Fait à Abidjan, le 21 novembre 2017
Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE
Président du Groupe Parlementaire PDCI-RDA

Lire la suite
20 Nov
0

Depuis Daoukro, Guikahué crache ses vérités aux cadres du Pdci-Rda, Bédié se réjouit du travail méthodique accompli…

Après la zone Sud 2, le samedi 4 novembre 2017 au siège du Pdci-Rda à Cocody, le Grand-nord, le dimanche 12 novembre 2017 à Boundiali, c’était autour des zones Est et Centre de recevoir, successivement, les vendredi 17 et samedi 18 novembre, les émissaires du président Henri Konan Bédié, aux sièges régionaux du Pdci d’Abengourou et de Daoukro, dans le cadre du séminaire de restitution des données du terrain demandées aux délégués. Dans la ville natale du président Henri Konan Bédié, le Secrétaire exécutif en chef n’y est pas allé de main morte. Il a craché ses vérités à certains cadres nommés à de hautes fonctions grâce au parti mais qui n’aident pas le Pdci-Rda.

Dès l’entame des travaux du séminaire, le Secrétaire exécutif en chef, a tenu à rendre hommage au Grand-Centre, qui demeure le bastion imprenable du Pdci-Rda. Cette citadelle qui offre la victoire. « La région du Bélier a 3 vice-présidents, le district autonome de Yamoussoukro a 1 vice-président, la région du Gbêkê a 2 vice-présidents, le Iffou a 1 vice-président, le N’zi a 1 vice-président, le Moronou a 1 vice-président. Qui dit mieux ? Ensuite au Gouvernement, vous êtes bien représentés. Donc je voulais dire merci aux membres du Gouvernement, 3 membres, ils sont tous là. Il y a Jean Claude Kouassi, Goudou Raymonde et Thierry Tano et en matière de secrétariat exécutif, c’est 50% des membres du secrétariat exécutif qui sont ressortissants du Centre… C’était pour vous dire que vous êtes le bastion du Pdci-Rda. Je le disais à Abengourou, la chance que nous avons au Centre, c’est que quand le Pdci vous donne, vous savez donner en retour au Pdci. Ça c’est une qualité. Parce qu’il y a des gens qui pensent que c’est parce qu’ils sont les plus forts, les plus intelligents qu’ils sont au gouvernement ou assurent de hautes fonctions dans l’Administration. Non, c’est parce que le Pdci vit et compte qu’ils ont été nommés… je voulais vous dire merci, vous tenez au parti ». Après cet hommage et cette précision, Pr Maurice Kakou Guikahué a situé le cadre de la rencontre. Il a ensuite donné la parole à chaque délégué afin d’évaluer le travail abattu par les uns et les autres.

Le message de Guikahué aux militants du grand Centre
Avant les travaux proprement dits du séminaire, Pr Maurice Kakou Guikahué et sa délégation ont été reçus dans une ferveur et une liesse populaires et militantes, dans la salle du Palais des Congrès de l’hôtel de la Paix de Daoukro.
Le secrétaire exécutif en chef, a ouvert les assises du séminaire de Daoukro, à travers un discours très apprécié des militants. « (…) nous ne sommes pas venus chercher des palabres, nous sommes venus vous porter la bonne nouvelle que vous avez dû entendre, mais que nous sommes venus vous confirmer. Celle qu’à l’élection présidentielle de 2020, le Pdci-Rda aura son candidat. Nous sommes venus vous apporter cette bonne nouvelle du président Bédié, le spécialiste des appels». Et Guikahué d’expliquer qu’en « 2014, le mandat du président de la République finissait en 2015. Bédié a lancé son appel. Lui, il lance l’Appel avant, le temps que ça parcourt toute la Côte d’Ivoire ». Pr Guikahué a ainsi rappelé l’autre volet dudit appel, à savoir que « 2020, c’est pour nous ». Rafraichissant la mémoire à tous, le secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda dira qu’« il y a deux mois soit 61 jours, Bédié a dit : j’ai lancé l’Appel de Paris, donc 2020, le candidat unique du Rhdp va venir du Pdci-Rda. Et je bloque mes écrits. N’a-t-il pas bloqué ses écrits devant vous ici ? » a-t-il lancé. Kakou Guikahué a ensuite expliqué le long cheminement qui a prévalu depuis la mort du président Félix Houphouët Boigny, le processus qui a donné naissance au Rhdp en 2005, avec même le ministre Anaky Kobenan, comme membre. Lui qui n’était pas en phase avec Houphouët mais qui s’est inscrit dans l’houphouétisme. Aux chefs, le proche collaborateur du président Bédié a indiqué qu’après le premier tour, le Pdci-Rda a soutenu le Rdr au second tour en 2010. « L’héritage que nous a laissé Houphouët Boigny au Pdci, c’est la parole donnée. Quand tu dis quelque chose, tu répètes la même chose, le matin et le soir » a-t-il précisé. Aussi, après le second tour en 2010, a-t-il poursuivi, « le président Ouattara que nous avons aidé à arriver nous a dit merci. Il nous a donné des ministres, nous lui avons dit merci aussi. Alors qu’on s’attendait à aller aux élections en 2015, Bédié a bloqué tous les militants » pour éviter les divisions, les injures, et parce que le président Ouattara avait bien travaillé. Donc, a fait savoir Guikahué, « Ouattara a été élu par tous les partis du Rhdp, donc c’est notre président à tous. Bédié a demandé qu’on le soutienne, donc nous, on soutient Ouattara. Tous ceux qui sont Pdci, on doit soutenir Ouattara, il va finir son mandat. Mais après, c’est le Pdci qui va venir. Parce que si vous avez deux quartiers et vous choisissez toujours dans un seul quartier, est-ce que l’autre quartier sera content ? En 2015 on a choisi dans le quartier du Rdr, en 2020, c’est dans le quartier du Pdci. On aura un candidat unique. Nous, on les a votés en 2015, eux aussi, ils vont nous voter en 2020. Nous, on n’est pas fait pour voter seulement les autres, eux aussi, ils doivent nous voter aussi ». Cela dit, le professeur de cardiologie a pris une image. « Si tu veux que des gens viennent t’aider dans ta plantation et que tu es couché chez toi, qui va aller dans ta plantation ? C’est à toi de prendre d’abord la machette et les autres te suivront. C’est ce que je suis venu faire, prendre la machette pour que nous commencions afin que les autres nous suivent ». En résumé, il dira que « Ouattara est notre président élu, on le soutient jusqu’à ce qu’il finisse, mais quand il va finir, le candidat unique, c’est pour le Pdci. Un militant actif. On va le voter, on va gouverner et puis après un jour on va mettre encore un militant du Rdr et on va gouverner pendant 50 ans, 80 ans. Mais si c’est seulement le Pdci, qui va nous suivre encore ? Si on met le Rdr seulement qui va suivre encore ? Si deux enfants font palabres sur une pièce de 100 FCFA, c’est qu’il y a un qui veut garder 75 fcfa. Le Rdr a eu deux mandats, ils l’ont fait, nous aussi, on aura deux mandats qu’on va faire et puis pour les jeunes en 2030, on choisira un Rdr et on continue». Enfin, « voici les trois messages que le président Bédié nous confie de maintenant jusqu’ à l’an 2020 : un le président Alassane Ouattara est notre président, soutenons le pour qu’il fasse un bon mandat pour que nous, dans le cadre du Rhdp, on récupère les bons résultats pour battre campagne. Deux, en 2020, la candidature unique Rhdp, cette fois-ci, on prend un militant Pdci. Trois, on doit faire nos pièces et être sur la liste électorale ».
Le Président Henri Konan Bédié est arrivé et a pris part au séminaire, en tant que membre du Bureau politique de la région du Iffou.

Le président Henri Konan Bédié aux séminaristes : «Je me réjouis de ce travail très important pour le Pdci, surtout dans la perspective de 2020…»

Arrivé exactement à 19h06 à l’hôtel de la paix de Daoukro où les travaux du séminaire battaient le plein, le président Henri Konan Bédié a eu cette adresse à l’endroit de tous: « Mes chers frères et sœurs, militantes et militants,
A l’occasion de votre 4ème rencontre, je suis venu vous saluer et en même temps vous encourager à poursuivre jusqu’ à la finition de vos travaux. Ces rencontres ont été minutieusement préparées. Vous avez établi des procédures que vous suivez. C’est un travail très important pour le Pdci, surtout dans la perspective de 2020, puisqu’il s’agit surtout de maitriser le fichier électoral du parti. Pour ces procédures, ce travail est méthodiquement préparé, je m’en réjouis. Je suis tout simplement venu comme je l’ai dit pour vous saluer et vous encourager à poursuivre. Merci. »
Gilles Richard OMAEL et D. SORY, à Daoukro

Lire la suite