Blog

18 Mar
0

Les audiences du président du PDCI-Rda du samedi 16 mars 2019-Daoukro : Toute la jeunesse du Rotary offre un tableau du critère des 4 questions au président Bédié

Traoré Mohamed Namory, président du collège des présidents des jeunes du Rotarac, était à Daoukro, à la résidence privée du président Henri Konan Bédié. Il était accompagné de Kouassi André Daniel, 2e vice-président du collège des présidents, Koné Nouba Coulibaly, la présidente du comité d’organisation de l’inter-ville, par ailleurs présidente du club Rotarac Abidjan doyen et la Secrétaire de la Coordination des clubs rotarac de Côte d’Ivoire, Ana Kéita. A sa sortie d’audience avec le président du PDCI-RDA, Traoré Namory a fait le point de sa visite à la presse.
Donnant les raisons de cette visite, le président du collège des présidents des jeunes du Rotary dira : « Nous sommes là ce jour pour dire merci à SEM Henri Konan Bédié, pour l’accueil chaleureux que sa ville de Daoukro nous a offert, lors de la tenue des l’inter-villes qui se sont déroulées du 1er au 3 mars 2019 ici à Daoukro. L’inter-ville, pour information, c’est une rencontre annuelle nationale de tous les Rotaraciens de Côte d’Ivoire. Entendez par rotaraciens, les jeunes du Rotary. Donc tous les rotaraciens de Côte d’Ivoire sont venus se recueillir dans la ville de Daoukro pour penser la cohésion sociale. Avec pour thème : « Quelle est la contribution de la jeunesse ivoirienne pour un fort impact sur la cohésion sociale ». Donc, nous avons eu 3 jours de réflexion sur ce sujet, en plus de la formation des dirigeants entrants, les nouveaux dirigeants des différents clubs de Rotarac de Côte d’Ivoire. Nous avons aussi eu des ateliers en présence du maire de la ville de Daoukro ainsi que du président du Conseil régional de l’Iffou qui ont bien voulu nous soutenir. Nous étions tous logés à l’hôtel de la paix pendant 3 jours. Cette rencontre nationale s’est très bien passée. Le président Bédié nous a ouvert les portes de la ville, nous a aidé à bien organiser notre rencontre. Nous sommes donc venus lui dire merci et lui témoigner toute notre reconnaissance pour ce qu’il a fait pour nous ».
Ces jeunes du Rotarac ont donc encouragé le président Bédié à continuer de s’imprégner du critère des 4 questions qui lui permet de voir juste et agir dans l’intérêt de tous les Ivoiriens. Car son slogan est : « Le progrès pour tous, le bonheur pour chacun. »
« C’est donc à juste titre que nous lui avons remis un tableau. Sur ce tableau, nous avons mentionné le critère des 4 questions. C’est le critère des 4 questions qui dirige les actions de chaque Rotaracien, pas seulement les jeunes, mais tous les rotariens dans le monde entier. Ce critère des 4 questions est libellé comme suit : « Au vu de tout ce que nous pensons, disons et faisons, est-ce vrai, est-ce juste, est-ce source de bonne volonté et d’amitié et est-ce équitable et profitable pour chacun ». Donc tout rotarien doit penser ce critère des 4 questions avant toute action. C’est pourquoi, nous faisons la promotion de ce critère au sein de toutes nos communautés pour que chaque personne, chaque Ivoirien, chaque Africain puisse s’imprégner de ce critère avant de mener toute action. C’est le socle même de la cohésion sociale, de la paix et le développement dans tous les pays », a dit Traoré Mohamed Namory, président du collège des présidents des jeunes du Rotarac.
Dircom

Lire la suite
16 Mar
0

Revue de presse du samedi 16 mars 2019

 POLITIQUE NATIONALE

Les activités du mouvement Pdci-Renaissance, la réaction de l’APDH dans le débat sur la réforme de la CEI et la convocation de Soul To Soul par le ministère des Affaires étrangères sont les trois grands temps forts de l’actualité politique

 LE NOUVEAU RÉVEIL
• Bédié, fâché, dénonce la forfaiture de ‘’Pdci-Renaissance’’ : « C’est une structure illégale et non reconnue par le Pdci-Rda »
Le journal publie la déclaration du président du Pdci-Rda qui désavoue les activités de Pdci-Renaissance et ses tenants dont l’ex-vice-président, Daniel Kablan Duncan, qui se sont exclus eux-mêmes du parti septuagénaire après leur participation au congrès du Rhdp unifié
• ‘’Le Conseil de discipline a engagé une procédure contre Duncan et les initiateurs de ‘’Pdci-Renaissance’’, informe le journal, qui publie la déclaration des délégués du Moronou, qui démentent ‘’l’affaire des 68 Secrétaires généraux de section ralliés au Rhdp’’

• Asphyxie programmée du parti de Bédié : Ouattara va-t-il couper le financement du Pdci-Rda ?
Le Nouveau réveil devance ce qi se prépare au laboratoire avec Amadou Soumahoro au perchoir. Ce dernier aurait déjà reçu ses premiers dossiers sur sa table, ou figurerait en place un sur le financement des partis politiques.
Selon les sources du journal, de grandes manœuvres sont en cours en vue de couper totalement sinon de réduire subséquemment les finances publiques du Pdci-Rda. « A défaut de refuser la subvention au parti du président Bédié, ils pourraient trouver des subterfuges pour répartir cette subvention entre trois parts. Deux parts pour ‘’Sur les traces d’Houphouët-Boigny’’ et ‘’Renaissance’’ qui revendiquent encore et toujours leur part du Pdci, malgré les décisions du Bureau politique, du Congrès et les déclarations du président Henri Konan Bédié. Histoire d’affaiblir le Pdci-Rda qui n’est pas enté au Rhdp, en réduisant le financement qui lui est normalement destiné », cite l’article.
Le journal précise que les mêmes manœuvres seraient valables aussi pour le MFA, le PIT divisés et dont une tendance est au Rhdp.

= Justement, les activités de Pdci-Renaissance font les manchettes de FRATERNITE MATIN et de LE PATRIOTE :
• ‘’600 femmes disent oui à Daniel Kablan Duncan’’, informe ces journaux, qui rendent compte d’une mobilisation de femmes du District d’Abidjan sous la houlette de ministres comme Raymonde Goudou, pour soutenir le mouvement du vice-président de la République.

 SOIR INFO
• Situation politique tendue : Soul to Soul convoqué d’urgence au ministère des Affaires étrangères
Le quotidien indépendant relaie le communiqué de la direction des Ressources humaines du ministère des Affaires étrangères qui invite le chef du service de protocole de Guillaume Soro à le rejoindre dès réception.
L’ex-chef du Parlement ivoirien, en réaction, exhorte son poulain à y aller sans critiquer la procédure à l’avance : « Même Gbagbo ne nous a pas séparés. (…). Soul, tu peux partir, ne regarde pas ma situation », écrit dans un post sur sa page facebook, Guillaume Soro.

 L’INTER
• Convoqué au ministère des Affaires étrangères : Voici où se trouve Soul To Soul
Selon ce journal, qui a pu joindre des proches collaborateurs de Guillaume Soro, Soul To Soul se trouverait dans son village, au Nord. Donc, il n’a pu répondre encore à la convocation dont il est censé n’avoir pas pris connaissance. Mais, le concerné, informé, pourra y répondre en début de semaine.

 SOIR INFO
• Célébration de la Journée de la femme : Il s’est passé quelque chose entre Dominique Ouattara et Henriette Bédié
Le quotidien indépendant revient sur ce qui semblait être un rapprochement entre les épouses des deux chefs d’Etat en bisbille, Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié. Mais, le journal révèle que c’était une rencontre empreinte de suspicion, de méfiance et de prudence. En témoigne la distance observée par Mme Bédié, qui a repris la route dès que la cérémonie s’est achevée, sans prendre part à la partie festive, notamment le repas, aux côtés de Dominique Ouattara.

 LE TEMPS, pro-Gbagbo
• Présidentielle 2020 : Pourquoi la réforme de la CEI fait peur à Ouattara / Quand l’APDH confond Alassane Ouattara
Le quotidien pro-Gbagbo relève la peur de la transparence qui pourrait réduire les chances du Rhdp unifié et de ses tenants aux élections présidentielles de 2020 et reproduit la réaction de l’ONG, Action pour la protection des droits de l’Homme, qui a produit une déclaration suite à la position du gouvernement sur la réforme de la CEI.
L’APDH, dont la plainte a donné lieu à l’Arrêt de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, a publié, dans sa déclaration, les grandes lignes de cette décision pour conclure ceci : « Il apparait donc clairement et sans être expert des questions judiciaires et juridiques qu’une commission fondée sur les partis politiques violerait l’arrêt de la Cour et les engagements internationaux de la Côte de la Côte d’Ivoire. Par ailleurs, l’APDH prie le Chef de l’Etat, garant de l’Etat de droit, de saisir cette opportunité qu’offre cet Arrêt pour enraciner notre démocratie vacillante et permettre aux générations futures de vivre une paix honnête et bénéficier d’une législation claire, juste et opérationnelle tant en ce qui concerne la CEI, que la campagne électorale ainsi que le déroulement des élections et la proclamation des résultats afin d’en mieux garantir la sincérité et la régularité ».

• ‘’Les choses se compliquent, l’APDH interpelle l’Etat’’, écrit L’INTER

 LE PATRIOTE, seul quotidien Rhdp paraissant les samedis
• Les opposants bavardent, Ouattara travaille
Le journal fait le bilan de certaines actions du gouvernement et relève que 2000 localités ont été électrifiées en 6 ans, en plus de grands travaux en cours à l’Est, les infrastructures en réalisation dans le Goh, mais aussi des actions dans le Hambol.

 SOCIETE

 LE TEMPS sur la réforme hospitalière annoncée par le gouvernement
• ‘’Alors qu’il annonce une année sociale : Le régime veut privatiser les Chu et hôpitaux’’, écrit ce quotidien pro-Gbagbo

 LE PATRIOTE
• Depuis Korhogo, le Premier ministre aux enseignants grévistes : « Reprenez les cours lundi pour que les examens se tiennent »
Première voix du chef du gouvernement ivoirien, 8 semaines après la paralysie de l’école ivoirienne

 A L’INTERNATIONAL

• France : Quatre mois après, les Gilets jaunes toujours dans les rues. Ce samedi 16 mars 2019, la manifestation habituellement pacifique, a été émaillée de violences avec des dégâts conséquents.

Lire la suite
16 Mar
0

Les audiences du président du PDCI-RDA, vendredi 15 mars 2019

Le décès de Bernard Dadié annoncé au président Bédié

Décédé le samedi 9 mars dernier, le programme des obsèques de l’écrivain Bernard Binlin Dadié sera disponible la semaine prochaine. Mais avant le programme définitif, la famille de l’illustre disparu à l’âge de 103 est allée porter la triste nouvelle de façon officielle à son ami et frère, le président Henri Konan Bédié à Daoukro, ce vendredi 15 mars. « Nous avons vu votre communiqué de condoléances dans la presse. Mais il fallait que la famille vienne en délégation officielle pour vous annoncer le décès de votre ami Bernard Dadié. C’est sommes venus vous dire Yako ! Et vous dire que le programme des obsèques sera prêt dès la semaine prochaine et il vous sera envoyé », a dit Ezan Akélé, porte-parole de la délégation familiale conduite par Félix Dadié et composée de Benjamin Dadié et Franck Hermann Ekra (le neveu de Bernard Dadié).
En retour le président Henri Konan Bédié a adressé ses condoléances à la famille du défunt. « Le décès du ministre-écrivain Bernard Dadié est une affaire du PDCI-Rda, c’est le deuil du PDCI-Rda. Dites à la famille que le PDCI-Rda et moi-même allons-nous y impliquer pour lui rendre hommage», a informé le président Bédié.

Le décès de Nanan Kouamé Ahilé annoncé au président Bédié

Nanan Kouamé Ahilé, lauréat de la coupe du progrès 1996 et ancien Secrétaire général de section PDCI, est décédé. La nouvelle a été portée au président Henri Konan Bédié par le délégué Ehouman Tano de Agnibilékrou sous préfecture. Il était accompagné par plusieurs chefs traditionnels pour l’occasion. Nanan Kouamé Ahilé était le chef du village de Bangoua, sous-préfecture de Duffrébo dans le département d’Agnibilékrou. Le délégué Ehouman, a plaidé auprès du président pour une décoration à titre posthume du militant Nanan Kouamé Ahilé pour service rendu au parti. Le président a accédé à sa requête et montré la procédure pour l’obtention de la médaille dans l’ordre du Bélier.

Le décès de N’Guessan Kotchi Barthélémy annoncé au président Bédié
Le décès de N’Guessan Kotchi Barthélémy, officiellement annoncé au président Bédié
N’gbesso Firmin, délégué départemental d’Agboville 3, Dr Kacou Ange Privat et Anoma Barthélémy ont été reçus en audience, ce vendredi 15 mars par le président Henri Konan Bédié, président du PDCI-Rda, à Daoukro. « Décédé le 19 janvier 2019, nous sommes venus annoncer officiellement le décès du professeur N’Guessan Kotchi Barthélémy et donner le programme définitif arrêté par la famille », a confié Dr Kacou Ange Privat. La levée du corps aura lieu selon les nouvelles dates le vendredi 26 avril et l’inhumation le samedi 27 avril 2019 à Okouguié (Grand Morié, département d’Agboville).
Dircom PDCI

Lire la suite
16 Mar
0

Daoukro : Germain Kouassi-Lenoir, nouveau délégué PDCI de Treichville, dit merci au président BEDIE et promet une adhésion massive des militants

Germain Kouassi-Lenoir, nouveau délégué PDCI de Treichville, accompagné de son frère aîné César Kouassi-Lenoir, est arrivé à Daoukro, ce vendredi, à la résidence privée du président Henri Konan BEDIE. A sa sortie d’audience avec le président du PDCI-RDA, il explique ici les raisons de cette visite.
« Nous sommes venus, ici à Daoukro avec mon ainé César Kouassi-Lenoir et mon oncle, pour dire merci au président Henri Konan BEDIE pour cette nomination et promotion en faveur de ma modeste personne, pour animer la commune de Treichville. C’est un honneur pour moi, pour les militants du PDCI-RDA de la commune de Treichville et pour ma famille. Je ne peux que dire merci au nom du chef du village de Konan-Kokorékro, au de ma famille biologique et au nom des militants du PDCI-RDA de Treichville, et dire ma reconnaissance au président Henri Konan BEDIE », a dit le nouveau délégué Germain Kouassi-Lenoir.
Il a, par la suite, dénoncé la vie du parti à Treichville en ces termes : « Depuis plus de 5 ans, on a fait le constat que le PDCI était vraiment mort à Treichville. Il n’y avait plus de réunion, il n’y avait plus de concertation avec les militants. Notre maison, la Permanence est restée fermée pendant deux (2) ans. C’est vrai que le délégué sortant qui est en même temps maire de la commune de Treichville a fait sa part. Il est parti aujourd’hui, c’est vrai que c’est un dinosaure, mais aujourd’hui sur le terrain, les militants sont déterminés à oublier cette page et à relancer le PDCI-RDA avec moi pour que nous puissions redynamiser notre parti à Treichville comme avant. Parce que Treichville est le berceau du PDCI-RDA , c’est à Treichville qu’est né le PDCI-RDA ».
Puis il a donné quelques actions déjà menées et à venir sur le terrain. « Aussitôt nommé, nous avons fait la visite des 9 sections au niveau de Treichville, j’ai visité l’UFPDCI et la JPDCI. Nous nous sommes parlé, nous avons une réunion de synthèse le 21 mars prochain pour lancer le mot d’ordre de remobilisation, d’identification et d’adhésion des militants au PDCI-RDA », promet-il.
Dircom PDCI-RDA

Lire la suite
16 Mar
0

PDCI-RDA région de la Mé : Le vice-président Boa Yapo dit merci au président Bédié et promet désintoxiquer le terrain de la Mé pour les batailles futures

Pr Boa Yapo Félix, nommé nouvellement vice-président du PDCI-RDA, accompagné de Pr Amonkou Akpo Antoine, maire d’Adzopé commune et délégué communal du PDCI-Rda ; M. Yapi Yapo Laurent, maire honoraire d’Agou ; Mme Kindia Assamoi Valentine, présidente UFPDCI d’Affery et Achy Amon Basile, secrétaire de section Affery-N’dabodji, était chez le président du PDCI-RDA, le président Henri Konan Bédié, ce vendredi 15 mars 2019 à Daoukro, pour lui dire merci et lui témoigner la gratitude de toute la région de la Mé pour sa nomination au poste de vice-président du PDCI-RDA.
Chef de la délégation, le vice-président Boa Yapo Félix explique les raisons de la visite au président du parti. « Nous sommes venus, ce matin (Ndlr, vendredi 15 mars), à la suite de notre nomination en qualité de vice-président du PDCI-RDA, pour dire merci au président Henri Konan Bédié et lui réaffirmer notre détermination à assumer la mission qu’il nous a confiée sur le terrain et surtout prendre ses instructions pour cette mission dans la région de la Mé ».
En retour, le président Bédié l’a félicité pour sa promotion et l’a encouragé à s’approprier la feuille de route des vice-présidents auprès du coordonnateur des activités des vice-présidents, le général Gaston Ouassénan Koné. Le président lui a ensuite souhaité bonne chance dans sa nouvelle mission.
A sa sortie d’audience avec le président Bédié, Boa Yapo n’a pas manqué de révéler certains points pressants de sa mission à la presse. « Très rapidement ce que nous allons faire, c’est d’aller sur le terrain pour expliquer aux militants la différence qui existe entre le PDCI-RDA et une soi-disant Pdci-Renaissance. Nous allons désintoxiquer le terrain de la Mé. C’est très important parce qu’il y a une grande confusion sur le terrain. On prend le terme PDCI pour appeler les militants pour leur dire des choses qui ne sont pas la réalité. Donc nous devons très rapidement aller sur le terrain pour relever cela, mobiliser les militants et leur donner de la confiance, surtout, parce que notre frère qui était jusque là, le leader régional pour le compte du PDCI-Rda dans la région de la Mé, a changé de camp. Et depuis, je suis appelé par des militants qui ne savaient plus à quel saint se vouer. Donc il est important d’aller sur le terrain pour les rassurer et les remobiliser pour les batailles futures », a-t-il confié.
Dircom PDCI-RDA

Lire la suite
16 Mar
0

Le PDCI-RDA dénonce les initiateurs du mouvement PDCI-Renaissance…

COMMUNIQUE DU PDCI-RDA

Après son double retrait du processus de mise en place du RHDP, Parti unifié et du groupement politique RHDP, conformément à la résolution de son 6ème Congrès extraordinaire du 15 octobre 2018 et la tenue du Congrès constitutif du RHDP Unifié, le 26 janvier 2019, tous les militants du PDCI-RDA ayant participé au Congrès du RHDP Unifié et notamment M. Daniel KABLAN DUNCAN et les initiateurs de PDCI-Renaissance se sont exclus d’eux-mêmes du PDCI-RDA.

À cet égard, le Conseil de discipline et de l’ordre du Bélier a engagé une procédure disciplinaire, actuellement en cours, contre les membres de PDCI- Renaissance qui utilisent le logo du PDCI-RDA pour faire adhérer des militants du PDCI-RDA à cette structure illégale, non reconnue par le PDCI-RDA.

Face à cette forfaiture, le PDCI-RDA :

– dénonce les initiateurs du mouvement PDCI-Renaissance et les invite à mettre fin à l’utilisation frauduleuse du logo du PDCI-RDA qui est protégé par la loi no 93-668 du 09 août 1993 et par les dispositions de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) ;

– exhorte les militantes, militants, sympathisantes et sympathisants du PDCI-RDA et l’ensemble des populations ivoiriennes à se tenir loin et à ne pas participer aux activités de PDCI-Renaissance ;

– invite les militantes, militants, sympathisantes et sympathisants du PDCI-RDA à demeurer sereins, vigilants et à rester à l’écoute des mots d’ordre de la Direction du Parti.

Fait à Daoukro, le 15 Mars 2019

Henri Konan BEDIE
Président du PDCI-RDA

Lire la suite
15 Mar
0

Les délégués du Moronou dénoncent le faux et usage de faux fait par le Pdci-Renaissance de Kablan Duncan

COMMUNIQUE DES DELEGUES PDCI-RDA DE LA REGION DU MORONOU

Depuis le 02 Mars 2019, plusieurs organes de la presse écrite et audio-visuelle ont relayé l’information selon laquelle, soixante-huit (68) Secrétaires Généraux de Section du PDCI-RDA de la région du MORONOU, auraient rallié le RHDP Unifié, via le Mouvement dit PDCI-Renaissance.
A cette occasion, M. ASSANDE YAO BERNARD, s’est prévalu du titre de Secrétaire Général de Section du PDCI-RDA de M’BATTO 2 et a parlé au nom de ce groupe.
Nous, Délégués Départementaux et Communaux du MORONOU, sur le terrain, après investigations, venons par le présent Communiqué donner les Informations ci-après :
1°)- Monsieur ASSANDE YAO BERNARD, qui s’est prévalu du titre de Secrétaire Général de Section de la délégation M’BATTO 2, ne figure nullement sur la liste des Secrétaires Généraux de Section de cette Délégation ;
2°)- Monsieur ASSANDE YAO BERNARD a fait du faux et usage de faux et est passible de poursuite judiciaire ;
3°)- Monsieur KASSI KOUAME, étudiant en anglais, qui s’est lui aussi prévalu du titre de Secrétaire Général de Section de KANGANDI, de la Délégation de BONGOUANOU COMMUNE, ne figure nullement lui aussi sur la liste des Secrétaires Généraux de Section de cette autre Délégation et, a également fait du faux et usage de faux en se prévalant de la qualité de Secrétaire Général de Section ;
4°)- Nous tenons à affirmer qu’aucun des 134 Secrétaires Généraux de Section officiellement connus dans la Région du MORONOU, n’a rallié ni le mouvement dit PDCI-Renaissance, ni le RHDP Unifié ;
5°)- Dans la Région du MORONOU comme dans toutes nos Régions de la Côte d’Ivoire, face à cette pratique de faussaires, les militants du PDCI-RDA opposent toujours des refus catégoriques qui gardent nos bases intactes et fidèles au PDCI-RDA ;
6°)- Au regard de ce qui précède, les Délégués Départementaux et Communaux du MORONOU :
• Félicitent tout le personnel politique du PDCI-RDA du MORONOU, en particulier les Secrétaires Généraux de Section, pour leur engagement, leur fidélité et loyauté aux idéaux du PDCI-RDA et à son Président, Son Excellence HENRI KONAN BEDIE ;
• Encouragent les militants et militantes et les invitent à demeurer vigilants face à la désinformation, à la manipulation et à l’achat de conscience.

Fait à Abidjan, le 14 Mars 2019

Les Délégués Départementaux et Communaux de la Région du MORONOU

1. Madame le Ministre Amah Marie TEHOUA, Délégué Bongouanou Commune, Vice-président du PDCI-RDA
2. Monsieur le Sénateur TIEMOKO Koffi, Délégué Bongouanou 1
3. Monsieur Bernard EHOUMAN, Délégué Bongouanou 2
4. Monsieur N’GUETTA KAMANAN, Délégué M’BATTO 2
5. Monsieur Paul KOUA, Délégué M’BATTO 1
6. Monsieur BONI Kouamé Séraphin, ARRAH 1, représenté

Lire la suite
15 Mar
0

Félicien SEKONGO, depuis Daoukro: «Le président Bédié est prêt à nous soutenir et soutenir l’ensemble des Ivoiriens qui ont des difficultés pour les aider à sortir donc de ces difficultés»

Félicien Sékongo, le président du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire (MVCI), à la tête d’une forte délégation de son parti, était à Daoukro, ce jeudi 14 mars 2019. Cette délégation a eu une audience avec le président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA. Après l’entretien avec le président Bédié, le président Félicien SEKONGO a échangé avec la presse pour donner l’objet de sa visite.
Pour l’essentiel de la visite, M. SEKONGO dira que « les Ivoiriens dans leur ensemble savent la période difficile que l’un de nôtre a subi ces derniers temps. Je veux parler du Vice-président du MVCI, Alain LOBOGNON qui a été injustement arrêté et incarcéré. En cette période difficile, notre parti a pu bénéficier tout comme notre camarade du soutien inconditionnel du président Henri Konan Bédié. Notre camarade a été donc libéré, condamné certes avec sursis, mais il a recouvré la liberté. Il était important pour nous de venir vers le président, le bienfaiteur pour lui transmettre nos remerciements, nos salutations les plus chaleureuses et lui dire combien de fois nous étions heureux de savoir qu’en des périodes difficiles, il est prêt à nous soutenir et soutenir l’ensemble des Ivoiriens qui ont des difficultés pour les aider à sortir donc de ces difficultés ».
Le président du MVCI s’est aussi prononcé sur l’évolution des discussions dans le cadre de la réforme de la CEI. « Nous, nous avons l’impression que nous parlons à des sourds qui refusent donc d’entendre et d’être raisonnables et logiques avec eux-mêmes quand il s’agit de la question de la CEI. On comprend fort aisément les éléments qui leur avaient permis de dire que ‘’tout est bouclé, calé’’. C’était bien évidemment cette volonté de vouloir ruser à travers cette CEI disqualifiée pour conduire le processus électoral en Côte d’Ivoire. Mais cela dit, nous, nous sommes dans notre rôle. Nous allons continuer à mener bataille. Parce que mine de rien, il est hors de question qu’on accepte un processus sous la direction de cette Commission électorale que nous avons là, qui est en réalité un appendice du RHDP. Jamais nous ne l’accepterons. Et je crois que les partis politiques de l’opposition eux-mêmes ont pu comprendre qu’il urgeait d’avoir une unité d’action pour sauver la Côte d’Ivoire. Et dans cette unité d’action, nous prenons l’engagement de mener bataille pour que, bien évidemment, les ennemis de la démocratie en Côte d’Ivoire, ceux qui sont dans le déni total de l’Etat de droit finissent par comprendre que le peuple de Côte d’Ivoire, uni, est résolument engagé dans la voie d’une normalisation de la situation en Côte d’Ivoire, dans la voie de la démocratisation effective de la Côte d’Ivoire notre pays », a-t-il confié à la presse.
Propos retranscrits par la DIRCOM du PDCI-RDA

Lire la suite
15 Mar
0

Audiences du président du PDCI-RDA : Mme N’DABIAN Adèle dit merci au président Bédié et lance un message aux femmes

Le couple N’DABIAN chez le Président BEDIE

Nommée nouvellement Secrétaire exécutive chargée des femmes du PDCI-RDA, Le couple Mme Adèle N’DABIAN accompagnée de son époux est allée dire merci au président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, ce jeudi 14 mars à Daoukro, pour le choix porté sur sa modeste personne.
Anciennement vice-coordonnatrice de l’inspection du parti et membre du Bureau politique, Mme N’DABIAN Adèle a été promue Secrétaire exécutive à la faveur du dernier réaménagement du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA.
« Je suis venue dire merci au président pour son choix porté sur ma modeste personne. Je suis aussi venue lui témoigner ma gratitude et lui demander sa bénédiction pour mener à bien la tâche qu’il m’a confiée », a expliqué Mme N’DABIAN, à sa sortie d’audience avec le président Bédié qui l’a rassurée en lui disant que «la confiance se trouve dans la signature qui l’a nommée ».
Elle n’a pas manqué de dévoiler un coin du voile de ses prochaines actions. « Dans un premier temps, il nous faut rassembler les femmes pour retrouver la cohésion et l’entente en notre sein, pour aller chercher la victoire en 2020. Car c’est l’objectif majeur de nos actions. Et cette victoire, nous ne pouvons pas l’avoir sans travailler de façon concertée et disciplinée. Il est donc de notre devoir de travailler pour qu’ensemble nous allions chercher la victoire en 2020 », a-t-elle révélé avant de lancer un appel aux femmes. « Je voudrais dire aux femmes que je suis toute nouvelle, je souhaiterais qu’elles me fassent confiance, qu’elles soient autour de moi, qu’elles m’aident à réussir ce challenge parce que toute seule, je ne pourrai pas faire grand-chose. Je serai à leur écoute, j’ai donc besoin qu’elles restent aussi à mon écoute pour qu’ensemble, la main dans la main nous allions chercher la victoire en octobre 2020 », a lancé la nouvelle Secrétaire Exécutive chargée des femmes.
Dircom PDCI-RDA

Lire la suite
15 Mar
0

Audiences du président du PDCI-RDA/Jeudi 14 mars 2019: La famille de l’Abbé Pierre N’KROUMAN chez le président Bédié

Décédé le 3 mars dernier, l’Abbé Pierre N’KROUMAN, curé de la paroisse de Koun-Fao, sera inhumé le 29 mars prochaine, après la levée du corps le 28 mars 2019.
C’est la triste nouvelle que la famille du défunt est allée donner au président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, en sa résidence privée de Daoukro, ce jeudi 14 mars 2019. Une délégation forte de 6 membres était conduite par Mme Syransi qui était assisté de Konan Henri, pour donner les nouvelles. Le président Bédié a compati à la douleur de la famille éplorée en trouvant des mots justes pour leur adresser ses condoléances. Il a confié à la famille que, vu son agenda dans cette période, M. Konan Henri le représentera aux obsèques qui se dérouleront du 28 au 29 mars 2019, à Yakassé-Féyassé dans le département d’Abengourou.
Dircom PDCI-RDA

Lire la suite