Blog

16 Mar
0

PDCI-RDA région de la Mé : Le vice-président Boa Yapo dit merci au président Bédié et promet désintoxiquer le terrain de la Mé pour les batailles futures

Pr Boa Yapo Félix, nommé nouvellement vice-président du PDCI-RDA, accompagné de Pr Amonkou Akpo Antoine, maire d’Adzopé commune et délégué communal du PDCI-Rda ; M. Yapi Yapo Laurent, maire honoraire d’Agou ; Mme Kindia Assamoi Valentine, présidente UFPDCI d’Affery et Achy Amon Basile, secrétaire de section Affery-N’dabodji, était chez le président du PDCI-RDA, le président Henri Konan Bédié, ce vendredi 15 mars 2019 à Daoukro, pour lui dire merci et lui témoigner la gratitude de toute la région de la Mé pour sa nomination au poste de vice-président du PDCI-RDA.
Chef de la délégation, le vice-président Boa Yapo Félix explique les raisons de la visite au président du parti. « Nous sommes venus, ce matin (Ndlr, vendredi 15 mars), à la suite de notre nomination en qualité de vice-président du PDCI-RDA, pour dire merci au président Henri Konan Bédié et lui réaffirmer notre détermination à assumer la mission qu’il nous a confiée sur le terrain et surtout prendre ses instructions pour cette mission dans la région de la Mé ».
En retour, le président Bédié l’a félicité pour sa promotion et l’a encouragé à s’approprier la feuille de route des vice-présidents auprès du coordonnateur des activités des vice-présidents, le général Gaston Ouassénan Koné. Le président lui a ensuite souhaité bonne chance dans sa nouvelle mission.
A sa sortie d’audience avec le président Bédié, Boa Yapo n’a pas manqué de révéler certains points pressants de sa mission à la presse. « Très rapidement ce que nous allons faire, c’est d’aller sur le terrain pour expliquer aux militants la différence qui existe entre le PDCI-RDA et une soi-disant Pdci-Renaissance. Nous allons désintoxiquer le terrain de la Mé. C’est très important parce qu’il y a une grande confusion sur le terrain. On prend le terme PDCI pour appeler les militants pour leur dire des choses qui ne sont pas la réalité. Donc nous devons très rapidement aller sur le terrain pour relever cela, mobiliser les militants et leur donner de la confiance, surtout, parce que notre frère qui était jusque là, le leader régional pour le compte du PDCI-Rda dans la région de la Mé, a changé de camp. Et depuis, je suis appelé par des militants qui ne savaient plus à quel saint se vouer. Donc il est important d’aller sur le terrain pour les rassurer et les remobiliser pour les batailles futures », a-t-il confié.
Dircom PDCI-RDA

Lire la suite
16 Mar
0

Le PDCI-RDA dénonce les initiateurs du mouvement PDCI-Renaissance…

COMMUNIQUE DU PDCI-RDA

Après son double retrait du processus de mise en place du RHDP, Parti unifié et du groupement politique RHDP, conformément à la résolution de son 6ème Congrès extraordinaire du 15 octobre 2018 et la tenue du Congrès constitutif du RHDP Unifié, le 26 janvier 2019, tous les militants du PDCI-RDA ayant participé au Congrès du RHDP Unifié et notamment M. Daniel KABLAN DUNCAN et les initiateurs de PDCI-Renaissance se sont exclus d’eux-mêmes du PDCI-RDA.

À cet égard, le Conseil de discipline et de l’ordre du Bélier a engagé une procédure disciplinaire, actuellement en cours, contre les membres de PDCI- Renaissance qui utilisent le logo du PDCI-RDA pour faire adhérer des militants du PDCI-RDA à cette structure illégale, non reconnue par le PDCI-RDA.

Face à cette forfaiture, le PDCI-RDA :

– dénonce les initiateurs du mouvement PDCI-Renaissance et les invite à mettre fin à l’utilisation frauduleuse du logo du PDCI-RDA qui est protégé par la loi no 93-668 du 09 août 1993 et par les dispositions de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) ;

– exhorte les militantes, militants, sympathisantes et sympathisants du PDCI-RDA et l’ensemble des populations ivoiriennes à se tenir loin et à ne pas participer aux activités de PDCI-Renaissance ;

– invite les militantes, militants, sympathisantes et sympathisants du PDCI-RDA à demeurer sereins, vigilants et à rester à l’écoute des mots d’ordre de la Direction du Parti.

Fait à Daoukro, le 15 Mars 2019

Henri Konan BEDIE
Président du PDCI-RDA

Lire la suite
15 Mar
0

Les délégués du Moronou dénoncent le faux et usage de faux fait par le Pdci-Renaissance de Kablan Duncan

COMMUNIQUE DES DELEGUES PDCI-RDA DE LA REGION DU MORONOU

Depuis le 02 Mars 2019, plusieurs organes de la presse écrite et audio-visuelle ont relayé l’information selon laquelle, soixante-huit (68) Secrétaires Généraux de Section du PDCI-RDA de la région du MORONOU, auraient rallié le RHDP Unifié, via le Mouvement dit PDCI-Renaissance.
A cette occasion, M. ASSANDE YAO BERNARD, s’est prévalu du titre de Secrétaire Général de Section du PDCI-RDA de M’BATTO 2 et a parlé au nom de ce groupe.
Nous, Délégués Départementaux et Communaux du MORONOU, sur le terrain, après investigations, venons par le présent Communiqué donner les Informations ci-après :
1°)- Monsieur ASSANDE YAO BERNARD, qui s’est prévalu du titre de Secrétaire Général de Section de la délégation M’BATTO 2, ne figure nullement sur la liste des Secrétaires Généraux de Section de cette Délégation ;
2°)- Monsieur ASSANDE YAO BERNARD a fait du faux et usage de faux et est passible de poursuite judiciaire ;
3°)- Monsieur KASSI KOUAME, étudiant en anglais, qui s’est lui aussi prévalu du titre de Secrétaire Général de Section de KANGANDI, de la Délégation de BONGOUANOU COMMUNE, ne figure nullement lui aussi sur la liste des Secrétaires Généraux de Section de cette autre Délégation et, a également fait du faux et usage de faux en se prévalant de la qualité de Secrétaire Général de Section ;
4°)- Nous tenons à affirmer qu’aucun des 134 Secrétaires Généraux de Section officiellement connus dans la Région du MORONOU, n’a rallié ni le mouvement dit PDCI-Renaissance, ni le RHDP Unifié ;
5°)- Dans la Région du MORONOU comme dans toutes nos Régions de la Côte d’Ivoire, face à cette pratique de faussaires, les militants du PDCI-RDA opposent toujours des refus catégoriques qui gardent nos bases intactes et fidèles au PDCI-RDA ;
6°)- Au regard de ce qui précède, les Délégués Départementaux et Communaux du MORONOU :
• Félicitent tout le personnel politique du PDCI-RDA du MORONOU, en particulier les Secrétaires Généraux de Section, pour leur engagement, leur fidélité et loyauté aux idéaux du PDCI-RDA et à son Président, Son Excellence HENRI KONAN BEDIE ;
• Encouragent les militants et militantes et les invitent à demeurer vigilants face à la désinformation, à la manipulation et à l’achat de conscience.

Fait à Abidjan, le 14 Mars 2019

Les Délégués Départementaux et Communaux de la Région du MORONOU

1. Madame le Ministre Amah Marie TEHOUA, Délégué Bongouanou Commune, Vice-président du PDCI-RDA
2. Monsieur le Sénateur TIEMOKO Koffi, Délégué Bongouanou 1
3. Monsieur Bernard EHOUMAN, Délégué Bongouanou 2
4. Monsieur N’GUETTA KAMANAN, Délégué M’BATTO 2
5. Monsieur Paul KOUA, Délégué M’BATTO 1
6. Monsieur BONI Kouamé Séraphin, ARRAH 1, représenté

Lire la suite
15 Mar
0

Félicien SEKONGO, depuis Daoukro: «Le président Bédié est prêt à nous soutenir et soutenir l’ensemble des Ivoiriens qui ont des difficultés pour les aider à sortir donc de ces difficultés»

Félicien Sékongo, le président du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire (MVCI), à la tête d’une forte délégation de son parti, était à Daoukro, ce jeudi 14 mars 2019. Cette délégation a eu une audience avec le président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA. Après l’entretien avec le président Bédié, le président Félicien SEKONGO a échangé avec la presse pour donner l’objet de sa visite.
Pour l’essentiel de la visite, M. SEKONGO dira que « les Ivoiriens dans leur ensemble savent la période difficile que l’un de nôtre a subi ces derniers temps. Je veux parler du Vice-président du MVCI, Alain LOBOGNON qui a été injustement arrêté et incarcéré. En cette période difficile, notre parti a pu bénéficier tout comme notre camarade du soutien inconditionnel du président Henri Konan Bédié. Notre camarade a été donc libéré, condamné certes avec sursis, mais il a recouvré la liberté. Il était important pour nous de venir vers le président, le bienfaiteur pour lui transmettre nos remerciements, nos salutations les plus chaleureuses et lui dire combien de fois nous étions heureux de savoir qu’en des périodes difficiles, il est prêt à nous soutenir et soutenir l’ensemble des Ivoiriens qui ont des difficultés pour les aider à sortir donc de ces difficultés ».
Le président du MVCI s’est aussi prononcé sur l’évolution des discussions dans le cadre de la réforme de la CEI. « Nous, nous avons l’impression que nous parlons à des sourds qui refusent donc d’entendre et d’être raisonnables et logiques avec eux-mêmes quand il s’agit de la question de la CEI. On comprend fort aisément les éléments qui leur avaient permis de dire que ‘’tout est bouclé, calé’’. C’était bien évidemment cette volonté de vouloir ruser à travers cette CEI disqualifiée pour conduire le processus électoral en Côte d’Ivoire. Mais cela dit, nous, nous sommes dans notre rôle. Nous allons continuer à mener bataille. Parce que mine de rien, il est hors de question qu’on accepte un processus sous la direction de cette Commission électorale que nous avons là, qui est en réalité un appendice du RHDP. Jamais nous ne l’accepterons. Et je crois que les partis politiques de l’opposition eux-mêmes ont pu comprendre qu’il urgeait d’avoir une unité d’action pour sauver la Côte d’Ivoire. Et dans cette unité d’action, nous prenons l’engagement de mener bataille pour que, bien évidemment, les ennemis de la démocratie en Côte d’Ivoire, ceux qui sont dans le déni total de l’Etat de droit finissent par comprendre que le peuple de Côte d’Ivoire, uni, est résolument engagé dans la voie d’une normalisation de la situation en Côte d’Ivoire, dans la voie de la démocratisation effective de la Côte d’Ivoire notre pays », a-t-il confié à la presse.
Propos retranscrits par la DIRCOM du PDCI-RDA

Lire la suite
15 Mar
0

Audiences du président du PDCI-RDA : Mme N’DABIAN Adèle dit merci au président Bédié et lance un message aux femmes

Le couple N’DABIAN chez le Président BEDIE

Nommée nouvellement Secrétaire exécutive chargée des femmes du PDCI-RDA, Le couple Mme Adèle N’DABIAN accompagnée de son époux est allée dire merci au président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, ce jeudi 14 mars à Daoukro, pour le choix porté sur sa modeste personne.
Anciennement vice-coordonnatrice de l’inspection du parti et membre du Bureau politique, Mme N’DABIAN Adèle a été promue Secrétaire exécutive à la faveur du dernier réaménagement du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA.
« Je suis venue dire merci au président pour son choix porté sur ma modeste personne. Je suis aussi venue lui témoigner ma gratitude et lui demander sa bénédiction pour mener à bien la tâche qu’il m’a confiée », a expliqué Mme N’DABIAN, à sa sortie d’audience avec le président Bédié qui l’a rassurée en lui disant que «la confiance se trouve dans la signature qui l’a nommée ».
Elle n’a pas manqué de dévoiler un coin du voile de ses prochaines actions. « Dans un premier temps, il nous faut rassembler les femmes pour retrouver la cohésion et l’entente en notre sein, pour aller chercher la victoire en 2020. Car c’est l’objectif majeur de nos actions. Et cette victoire, nous ne pouvons pas l’avoir sans travailler de façon concertée et disciplinée. Il est donc de notre devoir de travailler pour qu’ensemble nous allions chercher la victoire en 2020 », a-t-elle révélé avant de lancer un appel aux femmes. « Je voudrais dire aux femmes que je suis toute nouvelle, je souhaiterais qu’elles me fassent confiance, qu’elles soient autour de moi, qu’elles m’aident à réussir ce challenge parce que toute seule, je ne pourrai pas faire grand-chose. Je serai à leur écoute, j’ai donc besoin qu’elles restent aussi à mon écoute pour qu’ensemble, la main dans la main nous allions chercher la victoire en octobre 2020 », a lancé la nouvelle Secrétaire Exécutive chargée des femmes.
Dircom PDCI-RDA

Lire la suite
15 Mar
0

Audiences du président du PDCI-RDA/Jeudi 14 mars 2019: La famille de l’Abbé Pierre N’KROUMAN chez le président Bédié

Décédé le 3 mars dernier, l’Abbé Pierre N’KROUMAN, curé de la paroisse de Koun-Fao, sera inhumé le 29 mars prochaine, après la levée du corps le 28 mars 2019.
C’est la triste nouvelle que la famille du défunt est allée donner au président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, en sa résidence privée de Daoukro, ce jeudi 14 mars 2019. Une délégation forte de 6 membres était conduite par Mme Syransi qui était assisté de Konan Henri, pour donner les nouvelles. Le président Bédié a compati à la douleur de la famille éplorée en trouvant des mots justes pour leur adresser ses condoléances. Il a confié à la famille que, vu son agenda dans cette période, M. Konan Henri le représentera aux obsèques qui se dérouleront du 28 au 29 mars 2019, à Yakassé-Féyassé dans le département d’Abengourou.
Dircom PDCI-RDA

Lire la suite
14 Mar
0

Revue de presse du jeudi 14 mars 2019

  • POLITIQUE NATIONALE

 

L’affaire Ohouo, les sorties de Guillaume Soro, les décisions du Conseil des ministres de ce mercredi 13 mars 2019, sont les sujets majeurs des Unes du jour.

.LE NOUVEAU REVEIL

  • Présidentielles 2020 : Grave menace sur le scrutin / Réforme de la CEI : Le gouvernement déchire les propositions de l’opposition

Le quotidien proche du PDCI s’intéresse à la réaction du gouvernement suite aux propositions faites par la plateforme des 24 partis de l’opposition. Cette réaction se résume en ces mots prononcés pare ministre Sidi Touré, porte-parole du gouvernement : « Nous travaillons exclusivement à la recomposition de la CEI. Nous ne ferons pas plus que çà ».

  • Le NOUVEAU REVEIL revient aujourd’hui encore sur l’affaire Ohouo à la mairie du Plateau et estime que rien n’empêche, à ce jour, l’installation du maire élu, parce que sa liste a été élue à la régulière depuis 6 mois, et cela n’a rien à avoir avec l’affaire dans laquelle son nom est associé et qui viserait à « écorner son image et entacher son honorabilité »
  • Rebondissement à Yamoussoukro, après le passage du président Bédié Le NOUVEAU REVEIL
    • Accusé d’être opposé aux propos du président Bédié à Yamoussoukro, Nanan Konan Kan, chef de Kami : « Je n’ai accordé aucune interview pour m’opposer à Bédié »
    • Agnéby-Tiassa : Des cadres PDCI désavoue Patrick Achi, dénonce les tentatives de débauchage des militants et préviennent : « Plus jamais des gens ne viendront dans notre région pour insulter le président Henri Konan Bédié », ont déclaré le doyen Ahouzi Jules et des cadres de sa région.

 

 SOIR INFO parle de ‘’Bras de fer autour la CEI’’ et indique ce qui reste de marge de manœuvre à la plateforme des 24 partis de l’opposition.

=èIl s’agit, soit de rétablir l’équilibre de la force en mobilisant leurs militants contre la posture du gouvernement, soit ils abdiquent et la CEI reste en l’Etat.

  • Dans SOIR INFO, un proche de Guillaume Soro a décidé de répliquer aux accusations contre l’ex-chef de la rébellion en ce qui concerne l’assassinat, le 27 avril 2011, de feu Ibrahim Coulibaly, dit Major. Il dédouane le Premier ministre d’alors et ministre de la Défense et pointe du doigt le président de la République, Alassane Ouattara, qui a donné instruction en ce temps-là de mater une sorte de tentative de coup d’Etat que serait en train d’ourdir IB. « Pour mater cette tentative de coup d’Etat que s’apprêtait à faire IB, le chef de l’Etat, en sa qualité de nouveau président de la République, chef suprême des Armées, a donné l’ordre à ses officiers militaires d’utiliser la force pour déloger IB et ses hommes au cas où il décidait de ne pas se rendre, puisque la discussion avec lui était rompue », témoigne Traoré Mamadou, un ancien de l’ex-rébellion.
  • SOIR INFO : ‘’Rhdp : Watchard Kédjébo met en garde tous ceux qu’s’attaquent au président Ouattara ‘’
    • SOCIÉTÉ
    • SOIR INFO
    • ‘’Après l’école : Une autre grève à craindre se prépare, une rencontre décisive annoncée’’

    Le quotidien indépendant annonce une menace des cadres supérieurs de Santé d’entrer en grève. Une décision qui va être prise ce vendredi 15 mars 2019, au cours d’une rencontre que le Synacass-CI tenu par Dr Guillaume Apkesse, va avoir.

 

 

LE TEMPS

  • Mairie du Plateau, installation du maire élu : Ce qui se trame contre Jacques Ehouo

Le quotidien pro-Gbagbo croit savoir ce qui se trame contre le maire élu du Plateau et ceux qui tirent les ficelles.

Selon ce journal, qui souligne avoir mené ses investigations, des personnes travaillent à faire installer le Conseil municipal du Plateau. Mais, ces personnes ne veulent pas de la tête de liste du PDCI-Rda élue par les populations. Elles auraient commis des juristes pour trouver la parade et convoquer une réunion du Conseil municipal sans Jacques Ohouo. Mission difficile pour ces juristes, dont les mandants, proche de Fabrice Sawegnon, ont animé une conférence de presse au cours de laquelle ils ont lu des dispositions du code électoral estimant qu’elles peuvent exclure le maire élu.

Le journal prend l’avis d’un juriste, Dr Gildas Aka, qui démonte toute forme d’arguments sur la base des articles 140, 141 et 142 du code électoral. « J’ignore sur quel fondement le ministre de l’Intérieur a mis le Plateau sous délégation spéciale. Je suis surpris que les Conseils de M. Ohouo n’aient pas déféré cette décision à la censure du juge administratif. C’est une décision illégale à tout point de vue », a dit l’homme de droit, dont la thèse a porté sur ‘’l’organisation des territoires décentralisés en Côte d’Ivoire’’

 

‘’SORTIES DE GUILLAUME SORO’’

 

NOTRE VOIE : ‘’Après sa démission forcée, les sorties de Soro agacent le camp Ouattara’’

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE MANDAT

  • ‘’Rhdp, dérives langagières, reniement éhontés, … : Pourquoi Soro se fait peur, il gagnerait à se taire’’, écrit le mandat sous forme de menace contre l’ancien chef de la rébellion ivoirienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

GENERATIONS NOUVELLES (quotidien Pro-Soro) :

  • ‘’Projet d’arrestation de l’ex-Pan : Les mouvements pro-Soro mettent en garde : « C’est un pas à ne pas franchir »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’INTER :

  • ‘’3ème Mandant présidentiel, une baronne du Rhdp : « Ouattara n’en veut plus »

Le journal relaie une sortie de la sénatrice du Bélier, Mme Tamini Adjoua Louise, face à des chefs traditionnels de Toumodi qu’elle a rencontré à Toumodi, sa localité natale. « Si la division continue, et si le président Alassane Ouattara ne veut pas que tout ce qu’il a construit soit détruit, alors il va falloir qu’il soit encore là pour mettre de l’ordre avant de partir comme il le souhaite. C’est vrai, il n’en veut plus. Mais qui va lui succéder ? », a lâché Mme Tamini Adjoua, cadre RDR.

  • Sur L’INTER : Watchard K (Rhdp) : « C’est Ouattara qui garantit la paix »

 

 

 

 

LE PATRIOTE annonce la mise en place des organes du Rhdp avec un Bureau politique de 1000 personnes en vue et l’installation bientôt des structures de ce parti unifié.

  • ‘’RHDP, la machine est prête’’, écrit ce journal proche du pouvoir

 

Ancien militant PDCI, puis membre de la Galaxie patriotique pro-Gbagbo, ex-exilé au Ghana, Secrétaire général de ‘’Concorde, le parti du diplomate Alcide Djédjé, un ex-farouche pro-Gbagbo, Watchard Kédjébo fait la Une de plusieurs journaux sur lesquels il s’attaque au président du PDCI-Rda et met en garde les adversaires du pouvoir Ouattara. Des morceaux choisis :

 

 

 

RASSEMBLEMENT (Rhdp) :

  • Ingratitude, tribalisme, haine, … : Watchard Kadjébo dans tous ses états : « Qu’est-ce que Bédié a fait pour les Baoulés ? »
  • « Le relis identitaires est dangereux »
  • « Tout le monde ne peut devenir président », …

 

 

 

 

 

 

 

LG INFOS

  • SOCIÉTÉ

Les menaces sur l’école ivoirienne continuent.

  • Grève des enseignants : Comment le régime sabote les négociations, les intérêts en jeu

Ce quotidien pro-Gbagbo consacre un grand dossier sur la paralysie de l’école ivoirienne depuis la grève entamée par les enseignants en janvier et les tentatives de négociations qu’il y a eu.

Le journal dénonce l’attitude des tenants du pouvoir visant à discuter avec les syndicalistes avec des seconds couteaux en plus de tenter de les diviser et de les opposer. « Les négociations menées avec les enseignants n’aboutiront pas tant que celles-ci serviront de fonds de commerce. La résolution de cette crise constitue un business pour certains. Tout le monde veut manger sur le dos des enseignants. Ainsi, les négociations sont torpillées, contestées par certains pontes du pouvoir… », écrit le journal, qui indique que tout le monde veut tirer des retombées financières ou plaire au prince.

 

CONSEIL DES MINISTRES : FRATERNITÉ MATIN et les journaux proches du pouvoir livrent les grandes décisions prises :

 

  • Santé : Adoption d’un projet de loi sur la réforme hospitalière.
  • Les Chu deviendront des établissements publics hospitaliers
  • Un nouveau mode de gestion basé sur les résultats bientôt en vigueur

 

  • Guichet unique du permis de conduire : Un organe spécial créé pour l’instruction des dossiers et l’inspection obligatoire des terrains
  • Foncier : Un identifiant unique pour les parcelles
  • Diplomatie : L’ex-CEMA, le Général Touré Sékou nommé ambassadeur au Sénégal, en remplacement de feu Edouard Kassaraté.

  ÉCONOMIE

  • Filets sociaux productif : 50 milliards pour sortir 35.000 ménages de la précarité. Une somme annoncée par la ministre Mariatou Koné, en charge de ce dossier

 

 

  • A L’INTERNATIONAL

 

  • Algérie : La mobilisation continue contre le prolongement du quatrième mandat de Bouteflika relativement à la transition qui se profile, à partir du 18 avril 2019, date prévue pour les élections reportées. Son nouveau Premier ministre, Nourredine Bedoui, lui, annonce la mise en place de son gouvernement la semaine prochaine.

 

  • Brexit: Theresa May de plus en plus menacée dans son fauteuil de premier ministre après le revers essuyé dans la tentative de ramener les Britanniques à confirmer le retrait de l’Union européenne. Un retrait de moins en moins évident après l’accord avec l’UE qui prend en compte la préoccupation des travaillistes sur les mouvements des travailleurs.
  • Tournée en Afrique de l’Est du président français : Emmanuel Macron annonce des contrats pour les hommes d’affaires français au Kenya

 

 

 

Lire la suite
14 Mar
0

Décès de l’écrivain et Ministre Bernard Binlin DADIE: Message de Condoléances de Son Excellence Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA

C’est avec une grande consternation, doublée de tristesse, que j’ai appris la disparition, intervenue le 09 Mars 2019 de l’homme politique et du célèbre écrivain Bernard Binlin DADIE.

Ses œuvres littéraires, inspirées de nos réalités socio-culturelles, ont enrichi la langue française et facilité son apprentissage.

Ses actions publiques, en sa qualité d’homme d’Etat, Ministre de la République et combattant de la liberté et de l’émancipation des peuples noirs, font contribuer à l’éveil des consciences de ses concitoyens, selon les événements et les époques.

En ce moment de grande douleur et de recueillement, j’adresse mes vives et sincères condoléances à sa famille et à toute la Côte d’Ivoire.

Fait à Daoukro, le 13 Mars 2019

Henri Konan BEDIE

Président du PDCI-RDA

Lire la suite
13 Mar
0

Revue de presse du mercredi 13 mars 2019

  • POLITIQUE NATIONALE

Ce mercredi 13 mars 2019, les titres des journaux vont, chacun, dans sa direction.

 

LE NOUVEAU RÉVEIL

  • Annoncé depuis plusieurs mois, remaniement ministériel : Ce qui embarrasse Ouattara

Le journal indique clairement que Le PDCI n’enverra plus de membres dans le gouvernement ainsi que les 23 partis de la plateforme. Certes des cadres se targuent d’être toujours PDCI, mais le parti ne les reconnaît pas. Il y a aussi des partis membres du RHDP mais qui ne cachent plus leur candidature en 2020 en leur propre nom. L’un dans l’autre, cela fait que Ouattara ne sait plus à qui faire confiance ou qui est vraiment avec lui. Il est coincé.  Or faire un gouvernement uniquement RHDP mettra Ouattara en étroit mais aussi peut montrer que le RHDP n’est pas pour la réconciliation.

Le quotidien proche du PDCI-RDA rend compte de la rencontre du président Bédié avec les maires de son parti :

  • Le président Bédié recevant les élus PDCI-Rda du Gbêkê, mardi à Daoukro : « La grande souffrance, c’est celle qui est éternelle ou permanente. Tenez bon »

Les élus PDCI-Rda de la région du Gbêkê se sont entretenus, hier mardi 12 mars 2019, avec le président Henri Konan Bédié, à Daoukro. Kouadio Kouamé Eugène, maire de Sakassou, Tainguin Koffi Edmond, maire de Djébonoua, Kouamé Yao Séraphin, maire de Brobo, Koumoin Konan René, Sénateur, maire de Diabo, Koffi N’da Kouakou, maire de Bodokro, Alain Cocauthrey, sénateur ont répondu à l’invitation du président de leur formation politique. Les vice-présidents du PDCI-Rda, Mangoua Jacques et Yobouet Lazare ainsi que le directeur de cabinet du président du PDCI-Rda, N’dri Kouadio Pierre Narcisse, assistaient le président Bédié pour la circonstance.

A l’issue de la rencontre, le porte-parole des maires dynamiques PDCI-Rda du Gbêkê, Kouamé Yao Séraphin, maire de Brobo, a situé son objet en ces termes : « Nous sommes venus à l’invitation paternelle du président de notre parti, Sem Henri Konan Bédié, qui, a bien voulu nous recevoir pour nous entretenir sur l’avenir et les perspectives du parti. Nous avons parlé essentiellement des communes que nous gérons, des perspectives de développement local par rapport à ces communes. Mais, nous avons fait une intrusion très importante sur les questions partisanes. L’idée aujourd’hui pour nous, et c’est ce que nous avons communiqué au président, c’est que nous restons fermes et déterminés à ses côtés, afin qu’en 2020, le PDCI revienne au pouvoir. Le président nous a donné des gages de son engagement, de sa détermination. Et nous lui avons fait savoir que nous le regardons, nous ne fléchirons jamais tant qu’il est tout aussi déterminé. Nous l’avons rassuré sur le fait que le Gbêkê reste très fidèle, très mobilisé, très déterminé pour la victoire du parti en 2020 », a-t-il indiqué. Le président Henri Konan Bédié a, par ailleurs, salué leur engagement et leur fidélité sans faille au PDCI-Rda et leur a donné cette autre assurance : « L’opposition, c’est aussi une dure réalité. C’est pour cela que beaucoup ont dit que le PDCI-Rda n’est pas un parti pour l’opposition. Nous devons démontrer à tous ceux-là qu’ils ont tort. On peut supporter toutes les souffrances parce que ces souffrances ont forcément une fin. Je compte sur vous les maires du Gbêkê afin que votre collectif qui se forme prenne les choses en main. 2020 n’est pas loin. La grande souffrance, c’est celle qui est éternelle ou permanente. Tenez bon. Les populations sont des gens qui ont le jugement sain. Ils tiendront compte au moment des élections. Ce qui compte pour nous, c’est la résistance dans la mobilisation et dans la persévérance ».

  • Le quotient proche du parti s’intéresse aussi, ce jour, aux activités de Guillaume Soro, qui continue de recevoir du public chez lui à Abidjan et de multiplier les sorties.
  • Soro sans gants : « Ceux qui disent qu’ils font Rhdp avec Ouattara ne sont en réalité pas avec lui, ils applaudissent, mais ils ne sont pas avec Alassane », a dit Guillaume Soro face à une délégation de Daloa (ville natale de son épouse), venue lui porter son soutien.
  • LE NOUVEAU REVEIL réplique et titre : ‘’Provocation : Duncan nomme aussi des coordonnateur PDCI-Renaissance par région’’==è L’affaire Jacques Ohouo revient de plus en plus dans l’actualité. Plusieurs journaux en ont consacré de l’espace à leurs Unes, ce jour.

 

GENERATIONS NOUVELLES (Pro-Soro)

  • Élection 2010, démission de la présidence du Parlement, Rhdp, … : Soro livre de nouveaux secrets

Le journal livre en intégralité le discours tenu par l’ex-chef du Parlement contraint à la démission qui révèle le double-jeu autour du président de la République, Alassane Ouattara.

Ce quotidien en profite pour rendre compte d’activité d’autres acteurs de la vie politique dont Coulibaly Lanzeni, président du Mouvement Pour L’Alternance Démocratique en Côte d’Ivoire pour qui ‘’Ouattara ne convainc plus’’

SOCIÉTÉ

L’information est exploitée par ‘’GENERATIONS NOUVELLES’’, le quotidien pro-Soro, qui met l’accent sur les élèves gazés par la police lors de leur marche à Cocody.

 

L’INTER : Soro se confie à ses beaux-parents : « Le tabouret est trop petits, je veux le fauteuil »

 

 

 

 

 

 

 

 

LE RASSEMBLEMENT (Pro-Rhdp,)

  • ‘’Attaques répétées contre Ouattara et le Rhdp : Soro parle, parle, …. Sans émouvoir, est-il vraiment un Sénoufo ? Un vuvuzela sans que ni tête’’, réplique ce quotidien financé par le ministre Amédé Kouakou

 

 

 

 

 

 

LE PATRIOTE

  • CEI / Après les propositions de l’opposition : Le Rhdp dit non à la plaisanterie

Le journal rend compte d’une sortie de jeune cadres et élus du Rhdp qui traite l’opposition de plaisantin qui ne « grandit pas »

 

 

 

 

 

 

LE MANDAT : ‘’Nouvelle CEI : Le chantage honteux de l’opposition’’, estime le quotidien PDCI qui a viré au Rhdp.

 

 

 

 

 

 

 

 

 L’EXPRESSION

  • Appel à la Société civile pour diriger la CEI : L’opposition embrouille les Ivoiriens avec les faux débats

Ce quotidien donne la parole à un panel de personnes acquises au Rhdp qui répliquent à la sortie du Pr Guikahué et des autres leaders de la plate-forme de l’opposition.

Le journal consacre sa manchette aux activités du vice-président de la République qui vient de nommer les délégués de son mouvement ‘’PDCI-Renaissance’’ dans des régions.

  • PDCI-Renaissance : Voici le commando de Duncan pour déboulonner Bédié

 

SOIR INFO: ‘’Commune du Plateau : De gros obstacles à l’installation de Jacques Ohouo révélés’’

Selon l’article, qui cite des sources proches du dossier, les plus hautes autorités l’Etat ne semblent pas opposées à l’installation du Conseil municipal aux couleurs du PDCI, ce qui introduit une grosse nuance avec la tête de liste PDCI.

Car, à en croire les autorités judiciaires, installer Ehouo Jacques dans le contexte actuel équivaudrait à « blanchir » Akossi Bendjo. Puisque les deux sont poursuivis pour les mêmes délits. « En tout état de cause, la balle se trouve désormais dans leur camp, eux qui peuvent encore sauver leur victoire en pensant à un plan B. Ce plan B pourrait prendre en compte les profils tout aussi valables de Conseillers tels Michel Koblavi Diby, Parfait Kouassi ou même celui du doyen Yéboué Angoua Yéboué, tous bien connus du sérail… », livre le quotidien indépendant.

SOCIÉTÉ

  • SOIR INFO
  • Poursuivant son offensive contre le Rhdp, Soro prévient : « On va finir avec ce genre de politiciens-là, je veux ce fauteuil-là, je veux m’asseoir dedans »

Ce quotidien indépendant, comme à ses habitudes, fait un large écho de la rencontre de Guillaume Soro avec ses beaux-parents et choisit des phrases fortes qu’il met en exergue. Par exemple, quand Soro met en garde que ses ex-alliés au pouvoir ne peuvent pas l’effrayer.

Sur LE JOUR PLUS, les candidats de la liste adverse, ‘’Renouveau’’, interpelle l’Etat, soutenant que Jacques Ohouo veut opposer au droit des contorsions politiques »

 

 

 

 

 

 

 

 

LE TEMPS

  • ‘’3ème mandat présidentiel’’ : 81% des Ivoiriens ne veulent pas de Ouattara, le document qui ruine les espoirs du Rhdp’’

Ce quotidien pro-Gbagbo s’appuie sur le contenu d’un sondage réalisé par Afr-baromètre et dont il a eu copie pour faire ces affirmations.

SOCIÉTÉ

On n’en a pas fini avec les bruits à l’école avec la grève des enseignants.

  • LE TEMPSannonce que Cocody a été paralysé hier avec plusieurs élèves interpellés

 

 

 NOTRE VOIE : ‘’Nouvelle CEI : 48 articles pour un nouveau départ’’

Le quotidien proche du FPI explore le projet de loi des 24 partis de la plateforme de l’opposition pour la réforme de la Commission

 

 

 

 

 

 

 

  • A L’INTERNATIONAL
  • Brexit: Ça chauffe encore sur le Premier ministre britannique, Theresa May avec le rejet massif de l’accord avec l’Union européenne qu’elle a proposé. Une autre gifle qui ne fait pas reculer pour autant cette autre dame de fer
  • Tournée en Afrique de l’Est du président français : Emmanuel Macron est arrivé en Ethiopie après Djibouti
  • Algérie : Emmanuel Macron pour une durée de transition raisonnable, rejoint la crainte des Algériens face au système Bouteflika.

 

 

Lire la suite
13 Mar
0

Le président Bédié recevant les élus Pdci-Rda du Gbêkê, mardi à Daoukro: «L’opposition, c’est aussi une dure réalité. C’est pour cela beaucoup disent que le Pdci-Rda n’est pas un parti pour l’opposition. Nous devons démontrer à tous ceux-là qu’ils ont tort»

Les élus Pdci-Rda de la région du Gbêkê se sont entretenus, hier mardi 12 mars 2019, avec le président Henri Konan Bédié, à Daoukro. Kouadio Kouamé Eugène, maire de Sakassou, Tainguin Koffi Edmond, maire de Djébonoua, Kouamé Yao Séraphin, maire de Brobo, Koumoin Konan Réné, Sénateur, maire de Diabo, Koffi N’da Kouakou, maire de Bodokro, Alain Cocauthrey, sénateur ont répondu à l’invitation du président de leur formation politique. Les vice-présidents du Pdci-Rda, Mangoua Jacques et Yobouet Lazare ainsi que le directeur de cabinet du président du Pdci-Rda, N’dri Kouadio Pierre Narcisse, assistaient le président Bédié pour la circonstance.
A l’issue de la rencontre, le porte-parole des maires dynamiques Pdci-Rda du Gbêkê, Kouamé Yao Séraphin, maire de Brobo, a situé son objet en ces termes : «Nous sommes venus à l’invitation paternelle du président de notre parti, Sem Henri Konan Bédié, qui, a bien voulu nous recevoir pour nous entretenir sur l’avenir et les perspectives du parti. Nous avons parlé essentiellement des communes que nous gérons, des perspectives de développement local par rapport à ces communes. Mais, nous avons fait une intrusion très importante sur les questions partisanes. L’idée aujourd’hui pour nous, et c’est ce que nous avons communiqué au président, c’est que nous restons fermes et déterminés à ses côtés, afin qu’en 2020, le Pdci revienne au pouvoir. Le président nous a donné des gages de son engagement, de sa détermination. Et nous lui avons fait savoir que nous le regardons, nous ne fléchirons jamais tant qu’il est tout aussi déterminé. Nous l’avons rassuré sur le fait que le Gbêkê reste très fidèle, très mobilisé, très déterminé pour la victoire du parti en 2020 », a-t-il indiqué. Le président Henri Konan Bédié a, par ailleurs, salué leur engagement et leur fidélité sans faille au Pdci-Rda et leur a donné cette autre assurance : « L’opposition, c’est aussi une dure réalité. C’est pour cela que beaucoup ont dit que le Pdci-Rda n’est pas un parti pour l’opposition. Nous devons démontrer à tous ceux-là qu’ils ont tort. On peut supporter toutes les souffrances parce que ces souffrances ont forcement une fin. Je compte sur vous les maires du Gbêkê afin que votre collectif qui se forme prenne les choses en main. 2020 n’est pas loin. La grande souffrance, c’est celle qui est éternelle ou permanente. Tenez bon. Les populations sont des gens qui ont le jugement sain. Ils tiendront compte au moment des élections. Ce qui compte pour nous, c’est la résistance dans la mobilisation et dans la persévérance».
PAUL KOFFI, Le Nouveau Réveil

Lire la suite