Le secrétaire exécutif en chef, Pr Maurice Kakou Guikahué, a livré deux importants messages du président Henri Konan Bédié aux délégués, ce jeudi 30 septembre. D’abord, en ce qui concerne les dernières activités du parti : « Je voudrais reprendre la parole pour dire que le président Bédié, (il le dira lui-même le moment venu) ; mais, il est très fier. Il a essayé quelque chose. D’habitude, il aide à organiser, mais il a voulu voir si nous étions capables, nous les cadres de financer des activités. Et moi, j’ai fait un peu le point.

Depuis que vous avez commencé. Comme chaque délégué a organisé son séminaire éclaté, vous n’avez pas senti les dépenses effectuées. Sinon quand je fais la budgétisation, c’est dans l’ensemble près de 200 millions que vous avez dépensés. Depuis le 10 avril jusqu’aujourd’hui, vous avez financé. C’est dire que les cadres du parti ont répondu présents. C’est ce que j’ai dit au président.

Personne ne vous a donné quelque chose. Vous avez organisé les séminaires éclatés, même lors de la restitution, vous avez reçu les émissaires. Vous les avez logés, vous les avez nourris en plus. Et quand on devait partir pour les hommages à Daoukro, il y a des zones qui étaient déjà prêtes. Elles avaient levé des cotisations. Si on ajoute ces dépenses, on ira au-delà des 200 millions.

Le président a insisté lourdement là-dessus, il vous félicite, il vous encourage et ça lui donne du baume au cœur qu’on peut se prendre en charge. Je voudrais donc que vous vous applaudissiez ».

A l’entame de la réunion, Guikahué a demandé une minute de silence. « La grande faucheuse a encore frappé dans nos rangs. Au coordonnateur de l’inspection du parti, le ministre Albert Kakou Tiapani et au vice-président, le Premier ministre Charles Konan Banny, vient de s’ajouter notre « frère » Logossina Sabé, délégué de Doropo et Dassé Yazi Bédel, délégué de Gagnoa 1 qui nous ont quittés en début de semaine. En leur mémoire, je vous demande de nous mettre debout pour observer une minute de silence », a-t-il affirmé.

En fin de rencontre, le secrétaire exécutif en chef a lancé un autre important message, en sa qualité également de professeur en médecine. « Dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, nous avons écrit au ministre de la Santé et il nous ont dépêché une équipe de l’Inhp. Elle est disponible au siège du Pdci au bâtiment B pour les vaccinations, pour ceux qui veulent se faire vacciner. Les militants sont invités à se faire vacciner. C’est important. Les équipes sont là tous les mercredis et tous les jeudis de 9h à 16h pour les vaccins contre la Covid qui a commencé à faire beaucoup de ravages actuellement. En tant que médecin, je vous conseille de vous faire vacciner. C’est important. Faites-vous vacciner et continuez à observer les mesures barrières. Parce qu’il y a des vaccinés qui contractent la maladie. Il y a beaucoup de variantes. Mais si vous êtes déjà vaccinés contre les variantes, ça diminue le risque de contamination et vous gardez toujours les mesures barrières », a-t-il conseillé.

GRO avec DS