Le ministre Gnonkonté Gnessoa Désiré, vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA), par ailleurs ancien maire de la commune de Taï (1995-2018) et actuel député de la circonscription de Taï-Zagné (région du Cavally) depuis 2016, a été reçu en audience ce vendredi 13 août 2021, à Daoukro, par le président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA.

Après cette rencontre entre président et vice-président, explications à la presse des raisons qui ont motivé ce voyage chez le « Sphinx » de l’Iffou.

« Je suis venu saluer le président Henri Konan Bédié avec deux de mes enfants. L’un, l’aîné Gnonkonté Dama Paul Fagel, 47 ans, qui a été incarcéré depuis le 12 novembre (Ndlr, en liaison avec la crise postélectorale de la présidentielle du 31 octobre 2020), libéré le 06 août, et l’autre Gnonkonté Pierre Christian, 35 ans, qui nous a accompagnés. Nous sommes venus exprimer notre reconnaissance au président pour la libération de mon fils », a dit l’ex-ministre ivoirien des Cultes.

« Nous avons compris que c’est l’implication personnelle de M. Le président qui a permis cette libération », a révélé l’ancien maire de la commune de Taï, dans la région du Cavally (Ouest-montagneux).

Et de terminer son propos : « Nous sommes donc venus lui exprimer notre infinie gratitude et notre profonde reconnaissance ».

Le président Bédié s’est dit heureux de cette libération du fils de son vice-président. Il a dit ‘’Yako’’ au jeune Gnonkonté et l’a encouragé à continuer le combat de la réconciliation vraie pour la paix en Côte d’Ivoire qui passe aussi par un dialogue inclusif de toutes les forces vives. Il l’a aussi assuré de son soutien dans cette noble mission de pacification du pays.

Infos : Sercom HKB