Les obsèques de Kakou Gnahoua Christophe dit El Hadj Youssouf, frère cadet de Maurice Kakou Guikahué, par ailleurs membre du Bureau politique et Secrétaire général de la section PDCI-RDA Paccolo 1, ont pris leur dernier virage avec l’ouverture des condoléances au domicile du défunt à Bietry, du mardi 3 au mercredi 4 août 2021. Il sera inhumé ce vendredi 6 août après la grande prière musulmane de 13H à Dikouéhipalégnoa, son village natal, dans la sous-préfecture de Gagnoa.

Au premier jour des condoléances officielles, l’annonce de la délégation conduite par le ministre ivoirien de l’Entretien routier et de l’Equipement, Dr Amedé Koffi Kouakou, a surpris plus d’un. Ceux qui pensaient ainsi ignoraient les relations familiales entre les ministres Guikahué et Amedé Kouakou. Il a été reçu avec chaleur en tant que membre de la famille Kakou. Son porte-parole, Botti Bi Zoua Privat Fatalice, ancien délégué PDCI de Sinfra, n’en dira pas le contraire. «Le ministre Amedé Kouakou est aussi en deuil. Il dit à qui veut l’entendre que Guikahué est son père et son parrain politique. Si Guikahué perd son frère cadet, Amedé Kouakou perd donc un oncle en la personne du défunt Kakou Christophe. Il est donc venu prendre sa part de deuil en famille. Il n’y a pas d’autres explications», il-t-il confié et précisé à sa sortie.

Après la délégation du ministre Amedé Kouakou, la zone PDCI Ouest-Zadi, avec une forte délégation des cadres, élus et militants conduite par le président Alphonse Djédjé Mady, président de ladite zone, ancien Secrétaire général du PDCI et président du Conseil régional du Haut-Sassandra a traduit sa compassion à la famille Kakou et à leur frère Maurice Guikahué. Pour le député Gozé Séplé, porte-parole de la zone Zadi, «Kakou Christophe est notre frère, il est de notre zone politique et notre frère du grand Centre ouest. Cette délégation conduite par le professeur Alphonse Djédjé Mady n’est autre qu’une délégation des frères de Maurice Kakou Guikahué et le défunt Kakou Christophe. Nous sommes donc venus prendre notre part de deuil».

Les membres du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA n’ont pas manqué à leur devoir de solidarité et de soutien à un chef, un frère en situation de deuil. Mme Aminata Diop, Secrétaire exécutif chargé du Social, a donné les raisons de leur prise de part de deuil à double titre. «Deux raisons fondamentales sous-tendent notre présence ce soir. Nous sommes d’abord venus soutenir notre chef et frère du Secrétariat exécutif du parti, Maurice Kakou Guikahué qui a perdu son cadet. Et puis, le défunt Kakou Christophe est membre du Bureau politique du PDCI-RDA et Secrétaire Général de section de notre parti. Le PDCI perd en Kakou Christophe, un soldat du parti qui est tombé les armes à la main. On ne pouvait donc pas ne pas venir soutenir nos deux soldats en tant que chargée des affaires sociales du parti.» A confié, Aminata Diop, Secrétaire exécutif en charge du Social au secrétariat exécutif du PDCI-RDA.

Le département de Gagnoa n’est pas resté en marge de cette douloureuse situation que vit Pr Maurice Kakou Guikahué. Les délégués départementaux et communal, les élus, les cadres, les membres des Instances du PDCI-RDA conduits par le vénérable Sénateur du Gôh, André Logbo, sont allés pleurer avec leur frère et leader de la région du Gôh. «Guikahué ne peut pas pleurer son frère cadet et nous allons nous soustraire de notre devoir de solidarité fraternelle en cette période douloureuse pour nous tous. Nous sommes venus lui dire qu’il a perdu un frère, mais il a encore plusieurs frères à ses côtés», a dit André Logbo avant d’ajouter que «dès jeudi 5 août, nous allons aller attendre le corps de Christophe à Dikouéhipalégnoa et l’accueillir comme cela est de coutume au pays Bhété en pareille circonstance».

Le canton Paccolo, canton natal de Kakou Gnahoua Christophe et de Kakou Guikahué Maurice a été représenté par son chef. Noël Gnagno Sakalou, chef du canton Paccolo, a conduit aussi une délégation dans la famille éplorée.

Gilles Richard OMAEL