Le PDCI veut gagner la présidentielle de 2025 et pouvoir célébrer ses noces d’Eau en 2046. C’est dans cette optique que le président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA a initié des séminaires éclatés sur toute l’étendue du territoire national et dans la diaspora à l’extérieur du pays. Toutes les délégations ont rendu leurs travaux de réflexion de la base. On est passé à une autre phase de restitution, par zone politique.

La restitution des séminaires éclatés du Pdci a eu lieu, ce week-end dans les grandes zones du parti d’Henri Konan Bédié. La Permanence du Pdci-Rda sise au Plateau a accueilli, pour la circonstance, la délégation conduite par le secrétaire exécutif chargé des Relations avec les structures du Pdci, Théodore Kouassi Bodi. Il était accompagné de Lacina Kouakou.

Il s’agissait, à cette cérémonie de restitution des séminaires éclatés, selon l’émissaire du parti, de recueillir les résultats des travaux pour les verser au dossier de la synthèse générale au niveau du secrétariat exécutif.  

Prenant la parole, le chef de la délégation, Kouassi Bodi Théodore a donné, dans son discours introductif, une vue panoramique de l’actualité sociopolitique du moment, notamment le maintien en prison de certains cadres de l’opposition, tel que le directeur de cabinet du président Henri Konan Bédié, N’Dri Pierre Narcisse.

Il a abordé également le problème de la cherté de la vie : « Il faut signaler que la seule préoccupation du Rhdp, c’est la préservation des intérêts de ses partisans. Devant la flambée des prix, le gouvernement a voulu au départ nier mais s’est résolu à vouloir chercher des solutions. En définitive, il étale son incapacité à trouver une solution», a-t-il dit d’entrée.

Il s’est enfin réjoui de la visite de Laurent Gbagbo à son aîné Henri Konan Bédié à Daoukro. Dans la phase pratique de cette restitution, les porte-paroles des délégations de chaque commune ont été invités par la table de séance à faire un bref résumé des résultats de leurs travaux.

Il est ressorti que, dans la vision du président Henri Konan Bédié, l’organisation de ces séminaires éclatés répondait à son «engagement pour la modernisation du parti». Dans l’ensemble, les délégations ont été toutes d’accord pour dire que l’accent doit être mis sur le retour au pouvoir en 2025 du Pdci-Rda.

D’ailleurs, le délégué de Bingerville 1,  Beugré Djoman, estime qu’il importe que le parti puisse  «choisir son candidat à la présidentielle de 2025 avant décembre 2022». Il a aussi demandé que le parti puisse réhabiliter son patrimoine laissé à l’abandon, notamment la Maison de Congrès du Pdci-Rda de Treichville, le siège du parti à Yamoussoukro, et bien d’autres.

Dans l’ensemble, les participants ont dit leur satisfaction pour l’initiative de mener des réflexions en profondeur pour donner un nouveau souffle au Pdci et souhaité que «le parti puisse exploiter les synthèses des séminaires éclatés» pour donner toutes les chances à leur parti de reprendre les rênes du pouvoir en 2025.

GRO avec François Konan (Le Nouveau Réveil)