Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda) va faire sa mue dans le Grand Centre du pays pour la reconquête du pouvoir d’Etat en 2025.

Mission accomplie pour le Pdci-Rda qui est descendu dans ses bases pour donner la parole aux militants. A l’instar des autres zones, le Centre a ressemblé tous ses fils, samedi, dans la capitale de la région du Gbêkê, Bouaké, pour la restitution des résultats des séminaires éclatés dans le cadre de la commémoration du 75ème anniversaire du parti.

Les travaux ont été présidés par le sénateur Séri Bi N’guessan Privat, secrétaire exécutif chargé des Sections, des délégations départementales et communales, accompagné de Mme Adèle N’dabian, secrétaire exécutif chargée des Femmes.

La zone Centre, bastion incontesté et imprenable du parti d’Henri Konan Bédié, regroupe 5 régions que sont le Gbêkê, le Bélier, le N’zi, l’Iffou, le Moronou et le District autonome de Yamoussoukro. C’est au total 19 départements pour 71 délégations départementales qui sont venus présenter leurs travaux.

Dès 8h, la ville de Bouaké s’est enduite des couleurs du Pdci-Rda. Dans toutes les rues, le Pdci était visible. Dans des véhicules personnels comme des véhicules de transport en commun, on apercevait les militants habillés en pagne du parti ou en tee-shirts à l’effigie du plus ancien parti de Côte d’Ivoire. En espace de quelques heures, Bouaké a retrouvé une animation particulière au point où tout le monde savait qu’il se passait quelque chose dans la ville.

Depuis la veille, a-t-on appris, le parc hôtelier s’est révélé insuffisant pour accueillir le monde. La preuve que le Pdci vit et respire la grande forme dans le centre du pays. La réunion avait lieu à l’Est de Bouaké. Les présentations ont été faites suivant une méthodologie indiquée par Séri Bi. Deux minutes pour dire l’essentiel. Pas plus.

Il en est ressorti que les avis recueillis auprès des militants sont les mêmes. La base veut du concret et souhaite ardemment que ses propositions parviennent à la haute Direction du parti. «Ces séminaires éclatés étaient opportuns et les militants à la base y ont participé avec beaucoup d’enthousiasme. Tous les porte-paroles qui se sont succédé l’ont souligné », a relevé l’émissaire du parti, non sans féliciter les délégués au nom du président du parti et du secrétaire exécutif en chef. La rencontre de Bouaké a tenu toutes ses promesses. Et ce n’est pas le président du Comité d’organisation qui dirait le contraire, le député Kouadio Kouakou Marti, lui qui s’est félicité du «travail collectif » abattu en si peu temps.

La zone Centre a pour coordonnateur général, le doyen Kouamé Kra, vice-président du Pdci-Rda. Selon l’émissaire du parti, il reste l’étape importante de la synthèse nationale, du 09 août au 08 septembre, qui sera remis solennellement au secrétaire exécutif en chef qui, à son tour, remettra cette synthèse nationale à son excellence Henri Konan Bédié. Après la synthèse nationale, ce sera la compilation de toutes les propositions, suivie d’un Comité de préparation d’un colloque dont les résultats alimenteront, a-t-il dit, l’organisation du 13ème Congrès du Pdci-Rda, quand le président du parti le voudra.

Mais avant, Lambert N’guessan, Coordonnateur du Grand Conseil régional de Gbêkê1, a souhaité la bienvenue aux délégations des autres régions du grand Centre. Il a placé un espoir certain en l’avenir du parti revigoré par ces résultats des séminaires éclatés du parti.

«J’espère que cette rencontre sera pour nous une précieuse occasion pour faire entendre la voix de la zone centre à la haute Direction du parti  pour un PDCI revigoré et conquérant ; notamment dans son organisation, l’agencement de ses  moyens humains, matériels, financiers, logistiques et de défense de l’Etat de droit.

C’est fort de ces acquis que notre grand parti, le PDCI-RDA, pourra s’assurer de belles victoires aux échéances électorales à venir pour le bonheur du respectable peuple ivoirien», a-t-il dit.

Séri Bi Privat, émissaire du parti: «Depuis une vingtaine d’années, notre pays a pris le chemin de la destruction de ses fondements »

Dans son discours d’orientation, Séri Bi N’guessan Privat, émissaire du parti, a indiqué que «ces séminaires répondent à l’engagement du président Henri Konan Bédié de continuer le renforcement de la modernisation du Pdci-Rda dans une vision qui s’articule autour des points suivants: remobiliser toutes le composantes du parti pour relever les grands défis, capitaliser et valoriser les nombreuses ressources et moyens dont dispose le parti pour assurer et pérenniser son autonomie financière, améliorer et renforcer la démocratie interne, mettre en place des dispositifs stratégiques et novateurs en vue d’anticiper sur les événements et les enjeux du futur. »

Il a ensuite rappelé la situation malheureuse des cadres du Pdci encore en détention, avant d’arriver à la rencontre entre les présidents Bédié et Gbagbo, à Daoukro. « Nous retenons de l’important discours prononcé par le président Bédié, la profession de foi en la fraternité retrouvée pour bâtir ensemble un avenir prospère…le constat que notre pays, depuis plus d’une vingtaine d’années, a pris le chemin de la destruction de ses fondements selon le diagnostic posé par le Comité paritaire Pdci-Rda-Fpi », a analysé Séri Bi.

La crise énergétique, la cherté de la vie sont aussi des questions cruciales brossées à grands traits par cet intellectuel de haut rang. Ces problèmes qu’il met au compte du Gouvernement qui, selon lui, manque de vision et de projection. « (…) Il s’agit là clairement d’un manque de volonté face aux besoins des populations et qui ; en même temps ; laissent prospérer les réseaux d’intérêts parrainés au sommet de l’État et qui fonctionnent sur la corruption et des structures de contrôle rendus délibérément inefficaces», a-t-il dénoncé. La situation sécuritaire marquée par la menace djihadistes n’est pas passée sous silence.

GRO avec JBK (Le Nouveau Réveil)