Après de longs jours de travaux en raison des séminaires éclatés pour les 75 ans du Pdci-Rda, la délégation de Kouakou Juvénal était en ébullition le samedi 24 juillet 2021. Et pour cause, un meeting de remobilisation se tenait à la place Saint Jean-Michel de Kouadio.

Il y avait du monde ce samedi à cette place. Militants de base, secrétaires de section, responsables de structures spécialisées, de hauts responsables du Pdci-Rda, des maires, des députés et de nombreux militants du Front populaire ivoirien (Fpi), venus apporter leur soutien à cette démonstration de force.

A l’entame de cette rencontre, l’honneur est revenu au président du comité d’organisation, Kouakou Konan Jérémie, de dire le mot de bienvenue aux militants. Il en a profité pour revenir un tant soit peu, sur les douloureux moments traversés par le Pdci en 2020, et expliqué comment ce parti a su se retirer “pour réfléchir et trouver des solutions pacifiques pouvant permettre de construire notre beau pays.”

Il a évoqué l’honneur rendu aux nombreux morts, le soutien apporté aux blessés à vie et le réconfort apporté aux détenus de la lutte pacifique.

L’occasion était également belle pour féliciter certains militants pour leur ardeur au travail et leur conviction sans faille. Yopougon, on le sait, est la plus grande commune de Côte d’Ivoire, la plus peuplée aussi. Et pour Jérémie Kouakou, “qui gagne Yopougon aura gagné la Côte d’Ivoire.” C’est pourquoi il a invité l’ensemble des militants à rester mobilisés pour les batailles futures.

Après le mot de bienvenue du président du comité d’organisation et avant les autres allocutions, 109 militants parmi lesquels de nombreux secrétaires de section reconnus comme des militants de valeur, ont reçu des mains du Prof. Jean-Baptiste Kouamé, Secrétaire exécutif chargé des séances du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA et directeur de cabinet du Pr Maurice Kakou Guikahué, des diplômes d’honneur en guise de remerciement de la part du parti. Il les a encouragés à ne jamais baisser les bras.

En retour, Koffi Kouassi Mathurin de Zatta, porte-parole des récipiendaires, a demandé au Prof. Jean-Baptiste Kouamé de transmettre ce message au président Henri Konan Bédié: «Nous prenons l’engagement solennel que nous allons continuer à militer davantage pour la survie de notre parti afin que d’autres militantes et militants soient aussi distingués selon leur mérite et leur travail.» Koffi Kouassi Mathurin n’a pas manqué de rendre un hommage particulier au Dr Kouakou Juvénal grâce à qui la distinction des militants de sa délégation a été possible.

Ils étaient présents, les jeunes loups du parti démocratique de Côte d’Ivoire. Henri Joel Kouadio de la Jpdci estudiantine et Innocent Yao de la Jpdci rurale, ont parlé et tancé le pouvoir en place pour son manque de gestion démocratique de l’espace politique. Ils ont aussi apporté du réconfort et redonné de l’espoir aux militants du Pdci-Rda pour 2025.

A la tête d’une forte délégation du Fpi, le fédéral Fpi de Yopougon, Kouassi Kouadio Bertin dit KKB de Gbagbo, a eu son temps de parole. Il a fait savoir que les présidents “Bédié et Gbagbo ont tracé à Daoukro les sillons de ce que va être la Côte d’Ivoire de demain.” Il a longuement parlé de l’unité retrouvée entre ces deux grandes figures de la politique nationale. Il a aussi rappelé comment l’unité entre le Pdci-Rda et le Fpi a permis de gagner les élections législatives à Yopougon.

Selon lui, cette unité doit demeurer. C’est pourquoi, il a affirmé: «Nous serons toujours ensemble, parce que la mairie de Yopougon doit revenir à l’opposition (…) On ira jusqu’au bout avec les militants du Pdci-Rda pour le bonheur des Ivoiriens», a-t-il promis.

“Le Pdci sera au pouvoir en 2025 quelle que soit la formule”

Il était le véritable instigateur de cette fête politique. Il a réussi à rassembler autour de lui et dans sa délégation, un millier de militants à la place Saint Jean-Michel de Kouadio.  Le délégué Juvénal Kouakou n’a eu que des mots de remerciement à l’endroit des responsables et des militants du Pdci-Rda.  Il a surtout rendu un vibrant hommage “au président Henri Konan Bédié, l’homme de paix et de dialogue. Voyez-vous, quelqu’un comme Henri Konan Bédié qui a tout eu dans sa vie, il est toujours en selle pour s’occuper non seulement du Pdci-Rda, mais aussi de la Côte d’Ivoire toute entière.”

Il a, par ailleurs, invité “tout le monde à l’unisson, à la fraternité et à la solidarité militante”, avant d’affirmer que “le Pdci sera au pouvoir en 2025, quelle que soit la formule.” C’est sur ces notes d’espoir qu’il a clos ses propos.

Ce rassemblement festif, faut-il le noter, était placé sous le parrainage de Jean-Baptiste N’Guessan, maire de Tiémélékro.  Tout comme ceux qui l’ont précédé, le maire Jean-Baptiste N’Guessan a invité les militants à garder espoir et à travailler avec ardeur pour la reconquête du pouvoir d’Etat en 2025.

La dernière allocution, de cette cérémonie, a été celle du Prof. Jean-Baptiste Kouamé qui représentait le Prof. Maurice Kakou Guikahué, chef du Secrétariat exécutif du parti.

Dans son adresse, il a rappelé ceci: « Yopougon a toujours été le bastion du Pdci. Nous avons perdu ce bastion à cause de nos querelles byzantines.” C’est pourquoi, tout en félicitant les militants, il les a invités à l’unité.

Prof. Jean-Baptiste Kouamé a aussi fait savoir qu’être dans l’opposition n’est pas un mérite. Et qu’il faille quitter cette posture pour la reconquête du pouvoir d’Etat. “Nous allons marcher ensemble mais dans la plus grande sincérité”, a-t-il affirmé en ce qui concerne l’unité retrouvée entre le Pdci et le Fpi.

Parlant du Président Bédié, il a révélé que plus de 200 ouvrages ont été écrits sur le Sphinx de Daoukro qui, selon lui, “est une chance pour la Côte d’Ivoire par sa sagesse et sa résilience.”

Convaincu de l’assise nationale de son parti, le Prof. Jean-Baptiste Kouamé a conclu son propos par cette phrase, “j’ai foi qu’un jour le Pdci-Rda rebondira avec vous pour reprendre le pouvoir d’Etat.”

Il est bon de noter que lors de ce meeting, Oura Affoumou a été investi dans ses fonctions de président du ‘’Rassemblement pour la victoire du Pdci.’’

GRO avec Bertin N’Guessan