Mme Yéya Marguerite Sampah, grande militante du PDCI-RDA et fondatrice de l’école préscolaire et scolaire « Les Sept Nains » de Marcory Zone 4C, s’en est allée, non sans laisser des conseils en confidence aux militants du Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (PDCI-RDA) en général et ceux de la commune de Marcory en particulier. Ces conseils, le délégué communal et vice-président du PDCI-RDA, le député-maire de Marcory, Aby Raoul les a révélés.

Rebondissant sur les propos de confidence de Feue Yéya Marguerite Sampah au maire Aby Raoul de Marcory qui les a révélés, à savoir : «Le passé de la Côte d’Ivoire, c’est le PDCI-RDA. Son présent n’est peut-être pas le PDCI-RDA, mais son avenir sera le PDCI-RDA», le Secrétaire exécutif du PDCI-RDA, chef du Secrétariat exécutif du parti, Pr Maurice Kakou Guikahué a affirmé que «le PDCI-RDA est l’âme de la Côte d’Ivoire».

Pr Guikahué, représentant le président Bédié, ne devrait pas prendre la parole, car un porte-parole avait déjà été désigné en la personne de Seri Bi N’guessan Privat, Secrétaire exécutif chargé des sections, des délégations départementales et communales.

«Dans l’agencement de notre cérémonie, notre porte-parole, c’est Monsieur Seri Bi. Je veux tout juste dire un mot, vu le niveau de militantisme de la défunte. Je vais prendre au vol le discours du délégué Aby Raoul», a-t-il expliqué, surtout en rapport avec confidence faite par Feue Mme Sampah à Aby Raoul.

Pour dire, poursuit-il, à «tous ceux qui sont ici et qui peuvent le transmettre à l’extérieur, que le PDCI-RDA n’est pas seulement qu’un parti politique. Le PDCI-RDA est l’âme de la Côte d’Ivoire. Si le PDCI meurt, il n’y a plus de Côte d’Ivoire.» Sans autre forme de commentaire.

Gilles Richard OMAEL