Dans l’optique de moderniser le PDCI-RDA pour les futures batailles, Henri Konan Bédié, Président dudit parti a créé un Comité Politique le 23 avril 2021, selon les textes. Cette structure selon son chronogramme modifié, a envisagé de rencontrer les militants et délégations de chacune des 06 zones existant sur le territoire ivoirien.

Ainsi, la première zone reçue est celle du Grand Est composée du Boukami, Gontougo et Indénié-Djuablin.

 C’était ce jeudi 22 Juillet 2021 à la Maison du parti à Cocody de 16h à 18h 30mn, après une réunion préparatoire le même jour de 11h à 13h, sous la houlette du ministre Allah Kouadio Rémi, Coordonnateur général du Comité Politique.

Après des échanges avec les militants du Grand Est, le Docteur Allah Kouadio a affirmé que ceux-ci ont bien accueilli les informations qu’il leur a données, à savoir : l’explication des réformes du parti ; les remerciements de la part du Président Bédié pour leur soutien indéfectible depuis 1994 dans les moments de joie et dans les difficultés ; l’information à propos des vœux du Président de revoir une Côte d’Ivoire réconciliée et paisible.

Cependant, ils ont émis des inquiétudes quant à la création de plusieurs structures du parti. Ce qui pourrait selon eux, occasionner un bicéphalisme au niveau de certaines structures.

Selon le Coordonnateur général du Comité Politique, le personnel politique du Grand Est a fini par comprendre le bien fondé des réformes du Président du Parti.

Il a informé la presse qu’après cette rencontre avec le Grand Est, le cap sera mis sur le Grand Nord dans les prochains jours.

Nous vous proposons l’intégralité de son propos liminaire.

«En Octobre 2013 s’est tenu le 12ème congrès ordinaire du PDCI-RDA à l’issue duquel le Président BEDIE a été réélu à la Présidence du PDCI.

Une Résolution du Congrès a recommandé la Candidature d’un Militant actif du PDCI à l’élection Présidentielle de 2015.

En  Septembre 2014, le Président BEDIE a lancé l’appel de Daoukro pour proposer la Candidature du Président du RDR à l’élection Présidentielle d’octobre 2015 afin de lui octroyer un 2ème Mandat, et ce en échange du soutien du RDR à la Candidature d’un Militant du PDCI en Octobre 2020.

Un Congrès Extraordinaire s’est tenu en 2015 pour endosser cet accord de Daoukro.

Après l’élection du Président du RDR, contre toute attente l’allié RDR a plutôt proposé la création d’un Parti Unifié au PDCI induisant la dissolution du PDCI dans ce Parti Unifié.

Bien évidemment, le Bureau Politique du 17 Juin 2018 a refusé cette offre Politique et a amorcé le Retrait du PDCI-RDA du Groupement Politique RHDP, retrait qui va s’achever après 3 Bureau Politique, en Octobre 2018 par le 6ème Congrès Extraordinaire qui consacrera le départ du PDCI-RDA du RHDP.

Malgré les tentatives de dissolution du PDCI par voie judiciaire de la part du Pouvoir en place, le PDCI s’est Remobilisé et s’est engagé résolument à partir de là dans la voie de la reconquête du Pouvoir d’Etat à l’élection Présidentielle d’Octobre 2020.

Le PDCI-RDA s’en est donné les moyens en désignant le Président Henri Konan BEDIE comme candidat du Parti au cours de la convention d’Août 2020 qui l’a plébiscité à plus de 93% des voix des militants.

Entretemps, le Président Henri Konan BEDIE, a réussi à unir toute l’opposition politique ivoirienne sous son leadership avéré.

Mais face à l’environnement électoral inique marqué par une Commission Electorale Indépendante (CEI) non consensuelle, une liste électorale douteuse, la candidature à un 3ème mandat du Président sortant et un Parti au pouvoir qui est resté sourd à toute forme de discussion, l’opposition ivoirienne a lancé l’appel à la désobéissance civile et au boycott des élections.

Les tenants du pouvoir ont réprimé cette désobéissance civile dans la violence et le sang, faisant des morts, des blessés, des emprisonnements de militants du Parti.

Dans ces conditions, le PDCI-RDA n’a pu participer à l’élection présidentielle du 31 Octobre 2020.

D’ailleurs, les violences ont continué après les élections avec la séquestration du Président du Parti, l’arrestation d’un grand nombre de ses collaborateurs et des morts notamment à Toumodi et à Daoukro.

Les militants du PDCI-RDA sont sortis profondément meurtris et déboussolés de cette douloureuse épreuve de même que le Parti qui en a été fortement ébranlé. Malgré cela la PDCI-RDA a participé aux élections législatives et a obtenu 65 députés.

C’est donc pour remettre les militants du Parti en ordre de bataille et procéder à leur réarmement moral pour redynamiser et moderniser le Parti en vue de lui donner un nouvel élan afin de mieux affronter les enjeux du futur que le Président du Parti a engagé la modernisation du Parti.

Ainsi, le 10 Avril 2021, à l’occasion du 75ème anniversaire du PDCI-RDA, le Président BEDIE a prononcé un discours fondateur dans lequel il a rappelé les faits, condamné les violences, mais surtout dans lequel il a invité les militants à ne pas rester prisonniers dans leur quotidien et dans leur esprit de cette situation désastreuse, mais à se projeter dans l’avenir. Il exprime dans ce discours sa vision future du PDCI-RDA en 5 points :

  • Remobiliser toutes les composantes du Parti pour relever les grands défis ;
  • Impliquer et responsabiliser davantage l’important vivier de cadres compétents et de jeunes dynamiques dans toutes les instances de décisions du Parti ;
  • Améliorer et renforcer la Démocratie interne ;
  • Mettre en place les dispositifs stratégiques et novateurs en vue d’anticiper sur les évènements et les enjeux du future ;
  • Capitaliser et valoriser les nombreuses ressources et moyens dont dispose le Parti pour assurer et pérenniser son autonomie financière.

Quinze jours plus tard, fondant son action sur les instruments juridiques pertinents du PDCI-RDA notamment les Statuts ainsi que les Déclarations issues de Congrès, le Président du Parti a engagé le PDCI-RDA dans un vaste mouvement de modernisation et de redynamisation.

En effet, l’article 39 alinéa 3 des Statuts du PDCI-RDA dispose ainsi qu’il suit :

« En cas de besoin, le Président peut créer chaque fois que nécessaire tout Comité ou Commission ad hoc à l’effet de rendre plus efficace sa gestion… ».

La Résolution Spéciale n°03/06/2013 du XIIème Congrès Ordinaire du PDCI-RDA a donné pouvoir au Président du Parti de créer, chaque fois que nécessaire, tout comité ou commission ad hoc, à l’effet de rendre plus efficace la gestion du Parti.

C’est, en fondant la légalité de son action sur ces deux textes qu’il a plu au Président du Parti de mettre en place, trois nouveaux instruments de gouvernance à savoir : le Comité Politique, le Comité de gestion et de suivi des élections, le Comité de mobilisation et développement des ressources.

Pour ce qui concerne, le Comité de gestion et de suivi des élections, selon le Président BEDIE, il doit affiner son expertise en matière électorale pour permettre au PDCI-RDA d’améliorer ses résultats au cours des échéances électorales à venir.

Quant au Comité de mobilisation et développement des ressources, toujours selon le Président BEDIE, il est le maitre d’œuvre en matière financière, en vue de faciliter le financement de toutes les activités du Parti.

Pour en revenir au Comité Politique, il a été créé par décision N°0029- 2021/PP/CAB DU 23 AVRIL 2021.

Cette décision décline en son article 1er  et 2  les missions du Comité Politique. Ainsi :

Article 1er : Il est créé un Comité Politique. Le Comité Politique est chargé de l’analyse, de l’élaboration de la stratégie politique et du suivi des activités politiques du parti sous l’autorité du Président du Parti et en liaison avec le Cabinet du Président, en vue du renforcement du positionnement politique du Parti.

Article 2 : Le comité est en charge :

  • De l’analyse interne de toutes les activités du Parti,
  • De l’analyse de l’environnement politique et du positionnement national, régional et départemental du Parti,
  • De la proposition d’axes stratégiques politiques, d’actions correctives et de plans d’actions, pour l’ensemble des activités, au Président du Parti,
  • De l’élaboration de stratégies d’alliances et de partenariats politiques sur le plan national et international,
  • Du suivi de la programmation, de l’organisation et de la réalisation des activités du Parti en liaison avec le Secrétariat Exécutif,
  • De l’appui politique au comité en charge de la gestion et du suivi des élections,
  • De la coordination en liaison avec le Secrétariat exécutif des activités politiques dans les Régions et des différentes instances sectorielles du Parti,
  • De l’élaboration de stratégies, de programmes et de projets de modernisation du parti,
  • Du suivi de la stratégie de communication politique du Parti ainsi que celle du Président du Parti,
  • Du benchmarking politique et de l’analyse permanente de la concurrence politique,
  • De faire devant les évènements importants internationaux, nationaux et internes du parti, des propositions d’actions et de contribution au Président du Parti.

Deux semaines plus tard, soit le 10 Mai, le Président BEDIE achève le processus de conception d’un PDCI-RDA Modernisé en remettant les feuilles de routes aux responsables des trois (3) Comités qu’il a créés.

Pour ce qui concerne la Feuille de Route du Comité Politique, elle se décline en 15 Points dont :

  • Des missions d’écoutes et de mobilisation par zone et par activité ;
  • Analyse du Positionnement du Parti par Zone et par Activité ;
  • Rencontres d’écoutes avec les Parlementaires et les élus locaux du Parti ;
  • Le point des activités du Secrétariat Exécutif ;
  • Participation à l’analyse stratégique et à l’élaboration du Plan de communication du Parti ;
  • Rencontre d’écoute auprès des instances et coordination d’activités du Parti ;
  • Rencontre d’échanges avec les Partis politiques partenaire et leaders de l’opposition ;
  • Rencontres avec les partenaires stratégiques de la Côte d’Ivoire.

Lors de la remise de la Feuille de Route, le Président BEDIE a fait les précisions suivantes :

Le Comité Politique aura désormais la responsabilité de la conception et la définition des stratégies de développement du Parti, pendant que le Secrétariat Exécutif se chargera de la faire la mise en œuvre du cahier de charges politique soumis par le Comité Politique et validé par moi-même.

10 Avril 2021-10 Mai 2021, soit un mois jour pour jour.

Chacun de nous est témoin de l’effet formidable de ce coup de maître du Président BEDIE qui a permis le réarmement moral de nos militants meurtris et déboussolés. Oui réarmement moral des militants, élément immatériel mais essentiel car c’est le moral qui détermine les capacités de l’être humain à réussir dans tout ce qu’il entreprend. Par cette nouvelle organisation, le Président BEDIE accélère la Modernisation de la gestion quotidienne des affaires du Parti par une répartition des rôles qui permet à tous les talents du Parti d’avoir l’occasion de s’exprimer. Enfin pour le Président BEDIE, ces trois (3) Comités doivent s’insérer harmonieusement dans le dispositif existant au niveau du Parti.

Après la remise de la Feuille de Route et conforment à celle-ci, le Comité Politique a remis au Cabinet du Président du Parti un Plan Stratégique pour la mise en œuvre de la Feuille de Route et un Plan d’Action de missions d’écoute et de remobilisation des militants par zone et par activité le 14 Juin 2021. Les résultats attendus de ce Plan Stratégique sont les suivants :

  • La logistique nécessaire à l’installation et au fonctionnement du Comité Politique est mise en place.
  • Un fichier actualisé du Personnel Politique est établi.
  • Une proposition de renforcement du Personnel Politique est élaborée.
  • Une Cartographie Politique du PDCI-RDA déterminant les limites des six (6) Zones est proposée au Président du Parti pour formalisation par un Acte Administratif.
  • Le Fonctionnement des Délégations est évalué et des mesures correctives proposées.
  • L’écoute des Militants à la base est faite et leurs doléances, questions et suggestions répertoriées.
  • Le Point des Activités du Secrétariat Exécutif est fait.
  • Un Rapport est remis au Président du Parti accompagné d’une proposition de Restructuration du Secrétariat Exécutif.
  • Une stratégie de Dynamisation, de Renforcement ou de Restructuration des Délégations Départementales et Communales est élaborée.
  • Les rencontres avec les différentes entités du Parti sont faites.
  •  Les rencontres avec les Parti Alliés sont faites.
  • Les rencontres avec les Partenaires Stratégiques de la Côte d’Ivoire sont faites.

Le 17 Juin 2021, le Président du PDCI-RDA a reçu le Comité Politique pour une séance de travail à propos de ce Plan Stratégique au cours de laquelle le coordonnateur général a fait l’économie dudit Plan de la mise en œuvre de la Feuille de Route ainsi que celui du Plan d’action des missions d’écoutes et de mobilisation dans les zones.

Le Président du Parti après avoir félicité le Comité Politique pour la qualité des documents produits a indiqué qu’il donnera des instructions par rapport à ses documents quelques jours plus tard. Ainsi, par une lettre en date du 2 Juillet adressé au coordonnateur général du Comité Politique, le Président du Parti valide toutes les actions proposées par le Comité Politique en donnant ses instructions et je cite : « je vous instruis donc de poursuivre avec détermination la réalisation des actions induites par votre plan

Tenant compte de l’actualité politique, le Président du PDCI-RDA demande au Comité Politique et je cite : « de donner dans un premier temps, et ce dans les meilleurs délais,  une forte priorité aux rencontres au Siège du Parti avec tous les Responsables des Délégations, les Coordonnateurs Régionaux du grand Conseil, les Responsables des groupes Sociaux ainsi que les instances du Parti » fin de citation.

Ces Séances de Travail préalables doivent permettre à tous les Responsables du PDCI-RDA de mieux appréhender les réformes engagées par le Président pour la Modernisation du Parti à Travers la création des 3 Comités et le Rôle du Comité Politique.

Voilà donc l’origine de notre rencontre de ce jour.

Permettez-moi chers militants de vous présenter la composition du Comité Politique

DECIDE

La Décision N°0030- 2021/PP/CAB DU 23 AVRIL 2021 est modifiée comme suit :

Article 1 :ALLAH-Kouadio Rémi, Vice-Président est nommé Coordonnateur Général du Comité Politique.

Article 2 : KOBENAN Tah Thomas,Vice-Président est nommé Coordonnateur Général Adjoint du Comité Politique.

Article 3 : Général KONE Ouassenan Gaston, Vice-Président est nommé Conseiller du Coordonnateur Général.

Article 4 : BOMBET Constant Emile, Vice-Président est nommé Conseiller du Coordonnateur Général.

Article 5 : GNANANGBE Kouakou Jean, est nommé Conseiller du Coordonnateur Général

Article 6 : SYLLA Cheickna,  est nommé Conseiller du Coordonnateur Général

Article 7 : BILLON Jean-Louis est nommé Coordonnateur Général Délégué chargé des Régions du GRAND NORD

Article 8 : AMOIKON Banga Patrice est nommé Coordonnateur Général Délégué chargé de la Zone du GRAND EST

Article 9 : GNONKONTE Désiré et VEI BERNARD sontnommés Coordonnateurs Généraux Délégués chargés de la Zone des MONTAGNES

Article 10 : COFFIE Léopoldine est nommée Coordonnateur Général Délégué chargé de la Zone du CENTRE-OUEST et SUD-OUEST

Article 11 : EZALEY Georges Philippe est nommé Coordonnateur Général Délégué chargé des Régions du GRAND SUD

Article 12 : NIAMIEN N’GoranEmmanuel et KOUAME Kra Joseph sont nommés Coordonnateur Généraux Délégués chargés de la Zone du GRAND CENTRE

Article 13 : TANOH Thierry est nommé Coordonnateur Général Délégué chargé des CADRES et des Secteurs de l’Economie

Article 14 : YACE Jean-Marc est nommé Coordonnateur Général Délégué chargé des ELUS

Article 15 : EMMOU Sylvestre est nommé Coordonnateur Général Délégué chargé des JEUNES

Article 16 : AKA Amanan Véronique est nommée Coordonnateur Général Délégué chargé des FEMMES

Article 17 : SERI Bially Victor est nommé Coordonnateur Général Délégué chargé des secteurs du Développement Humain

Article 18 : KOUASSI BredoumySoumaila Traoré est nommé Coordonnateur Général Délégué chargé Du monde Paysan et de la Solidarité Communautaire

Article 19 : KAKOU Guikahué Maurice est nomméConseiller Spécial auprès du Président du Parti, chargé du suivi du Comité Politique

Article 20 :EHOUMAN Bernard, Membre

Article 21 :DOHO Simon, Membre

Article 22 :COULIBALY Doulaye, Membre

Article 23 :DJEDRI N’Goran, Membre

Article 24 :TRAORE Adam-Kolia, Membre

Article 25 : KOFFI Kouadio Pierre, Membre

Article 26 : COULIBALY Sita, membre

Article 27 :COULIBALY Lanzeni, Membre

Article 28 :KOUASSI Valentin, Membre

Article 29 : YAO Innocent, Membre

Article 30:KOUADIO Henri Joël N’Dri, Membre

Article 31 : BLESSY Chrysostome est nommé Secrétaire Général

Article 32 :ATTOUBE Kokoest nommée Secrétaire Général Adjoint

Article 33 : La présente décision prend effet à compter de la date de sa signature et annule toutes décisions antérieures.

Le coordonnateur général délégué en charge de la Zone Est, est notre frère le sénateur maire, AMOIKON BangaPatrice.

Le coordonnateur général délégué en charge des zones conçoit les stratégies et planifie les opérations avec les moyens appropriés dans sa zone et conduit la réalisation des actions validées du Comité Politique dans sa zone.

La décision portant création du Comité Politique repartie la Côte d’Ivoire en six (6) Grandes Zones :

La Zone du Grand Nord ;

La Zone de l’Est ;

La Zone des Montagnes ;

La Zone du Centre-Ouest et Sud-Ouest ;

La Zone du Grand Sud ;

La Zone du Grand Centre.

Une cartographie qui précise le contenu de chaque Zone en termes de Régions et de Départements a été élaborée. Ainsi, nous avons :

ZONE EST

Elle comprend les régions suivantes :

1- Le Boukani (Chef-lieu de région Bouna)

Bouna, Doropo, Nassian, Téhini

2- Le Gontougo (Chef-lieu de région Bondoukou)

Sandégué, Tanda, Koun-Fao, Transua, Bondoukou

3- L’Indénié-Djuablin (Chef-lieu de région Abengourou)

Abengourou, Agnibilékro, Bétié

Toujours dans sa lettre du 2 Juillet, le Président BEDIE instruit le Comité Politique de faire des tournées sur le Terrain en ces termes et je cite : « pour ce qui concerne les tournées sur le terrain que vous conduirez dans un second temps, je vous encourage à une écoute attentive des observations et propositions de la base du Parti afin recueillir des propositions de réorganisations et d’orientations Stratégique nouvelles en parfaite cohérence avec les aspirations profondes de nos Militants et de nos Militantes ».

C’est par rapport à cette activité qu’un plan d’action pour les Missions d’écoutes et de Remobilisation dans les  Zones a été présenté au Président Bédié le 17 Juin à Daoukro.

Ce plan d’action a été validé, c’est seulement la période son exécution qui a été décalée par le Président du PDCI-RDA.

Le Coordonnateur général en charge de la Zone Est, le Sénateur-Maire AMOIKON Banga et les autres Membres des Comité Politique et des Instances du Parti s’accorderont avec vous pour élaborer et préparer ce Programme de tournée qui débutera en Septembre 2021.

Le Président du Parti a chargé le coordonnateur général et l’ensemble du Comité Politique d’une mission de remerciements en ces termes dans sa lettre de 2 Juillet et je cite : « Je vous demande expressément pendant ces importantes rencontres de transmettre à tous les dirigeants de notre Parti mon infinie Gratitude pour leur fidélité ainsi que leur engagement au service de la sauvegarde de notre Parti pendant ces longues et difficiles années ».

En effet nous savons tous que le Président BEDIE est devenu Président du PDCI-RDA en 1994 et qu’il a  été Président de la République de Décembre 1993 à Décembre 1999.

Pendant ces 6 années où la Côte d’Ivoire a connu une bonne croissance, où le Président BEDIE a conçu les Chantiers de l’Eléphant d’Afrique, le Président BEDIE a bénéficié de votre soutien.

Vous lui avez maintenu votre affection et votre soutien malgré le coup d’état stupide de 1999 dont la Côte d’Ivoire souffre toujours, la preuve, c’est un accueil triomphal que vous lui avez réservé en Novembre 2001 à son retour en Côte d’Ivoire.

Vous l’avez reconduit à la Présidence du PDCI-RDA au 11ème  Congrès de 2002 avec une majorité écrasante ainsi qu’au 12ème Congrès de 2013.

Vous lui avez fait confiance dans toutes les initiatives qu’il a prises pour sauvegarder la Paix en Côte d’Ivoire et faciliter le retour au pouvoir. Je veux parler entre autres de :

  • De la création du RHDP en 2005
  • Du report des voix du PDCI au profit du candidat du RDR en 2010 en application des Accords conclus au sein du RHDP
  • L’appel de Daoukro en 2014.

Malgré les résultats mitigés de ces Initiatives, votre soutien ne lui a pas fait défaut lorsqu’il s’est agi de défendre bec et ongles la survie du PDCI-RDA, notamment :

  • En 2018, lors de la tentative de liquidation Judiciaire du PDCI
  • En 2020, lors de la répression sanglante de la Désobéissance Civile initiée par l’Opposition Ivoirienne.

Et la liste est longue, elle est loin d’être exhaustive.

Pour tout cela, pour toutes ces marques de considération et d’affection que vous ne cessez de lui témoigner à longueur d’années, j’en veux pour preuve les annonces que nous faisons de ces évènements heureux ou malheureux importants dans notre vie, pour tous ses gestes qui lui montrent que chacun de nous le considère comme un membre à part entière de notre famille, oui pour tout cela et pour tout ce qui n’a pas été mentionné ici.

 Pour cela dis-je, son Excellence le Président Henri Konan BEDIE charge votre humble serviteur, Allah Kouadio Rémi et tous les membres du Comité politique de vous dire Merci, Merci, Merci.

Le Président Henri Konan BEDIE, par ma modeste voix, me charge de vous exprimer toute sa Reconnaissance infinie, et prie notre DIEU tout puissant de rendre au centuple à chacun de nous les bienfaits dont il a bénéficié. Merci et encore Merci à vous.

La Côte d’Ivoire aujourd’hui se trouve à la croisée des chemins après les graves évènements que nous avons vécu à l’occasion des élections présidentielles de 2020. Les ivoiriens sont plus divisés que jamais et chaque camp et ses démembrements campent sur leur position. Conscient que seul la réconciliation des filles et des fils de la Côte d’Ivoire pourra apporter une solution à cette situation très préjudiciable à la nation ivoirienne, le Président BEDIE nous met en mission pour l’aider à réussir cette réconciliation et je cite :  « j’attache une grande importance au partage avec les participants de ma vision et des enjeux de mon engagement en faveur d’une Réconciliation vraie dans notre pays par la mise en Œuvre d’un Dialogue National Inclusif entre toutes les filles et les fils de la Côte d’Ivoire ».

En effet, le Président Henri Konan BEDIE dans son discours fondateur du 10 Avril 2021 a dit sa confiance et je cite « dans la capacité du PDCI-RDA a puisé dans chaque ivoirien les ressources nécessaires pour panser les plaies, amorcer la réconciliation et bâtir la Côte d’Ivoire nouvelle ». Fin de citation. Plus récemment dans un communiqué du 23 Juin 2021, il a appelé à un dialogue inclusif le Président Alassane OUATTARA, afin de trouver ensemble le chemin du pardon et de la réconciliation vraie. Ces dernières semaines, le Président BEDIE a multiplié les déclarations en faveur d’une Réconciliation vraie, son discours du 11 Juillet 2021 à Bédiékro lors de la visite du Président GBAGBO en est la parfaite illustration. Quelques morceaux choisis dans son adresse au Président GBAGBO :

« – Notre responsabilité commune devant l’Histoire est grande. La plus grande expression d’amour que nous pouvons offrir à notre pays aujourd’hui même et aux générations futures, passe absolument par l’oubli de toutes nos peines et nos souffrances

je veux apporter toutes mes forces, les forces qui me restent, à la réconciliation vraie dans mon pays.

Cette réconciliation se fera par une volonté forte du Chef de l’État, Alassane Dramane OUATTARA, de tous les acteurs politiques dont nous-mêmes, mais aussi et surtout avec l’implication de tous nos compatriotes. »

Nous ne pouvons que suivre et aider le Président Henri Konan BEDIE dans cette voie de sagesse et ce d’autant plus qu’un adage de notre terroir dit et je cite : « quelle que soit la nature du conflit, il a vocation à être réglé. Même quand il y a mort d’homme. »

Le PDCI dans son entièreté doit contribuer fortement à cette grande ambition du Président Henri Konan BEDIE d’apporter sa pierre significative pour laisser aux générations futures un Côte d’Ivoire riche de sa diversité où toutes les populations vivent  harmonieusement et en paix.

Chers Militants de la Zone Est, je ne doute pas un seul instant de votre capacité à être les fidèles interprètes du président Henri Konan BEDIE auprès de nos Militants et des Ivoiriens pour  leurs transmettre ces messages de Modernisation du Parti, de profonde Gratitude, et de réelle volonté d’une Réconciliation vraie en Côte d’Ivoire.»

Propos recueillis par

Nathanael Yao