Sans rancune ! Le Président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, a reçu en audience, ce jeudi 8 juillet 2021, N’guessan Jérôme, membre du Bureau politique du Pdci-Rda. Celui-ci, faut-il le rappeler, avait intenté une action judiciaire contre le Pdci-Rda, après le Bureau politique du 17 juin 2018. L’heure est venue, selon N’guessan Jérôme, de demander pardon au Sphinx de Daoukro. « Je suis passé voir le Président Henri Konan Bédié pour le saluer et aussi lui demander pardon. Nous sommes dans la période réconciliation », a indiqué N’guessan Jérôme avant de revenir sur les raisons qui l’ont amené à traduire le Pdci-Rda devant les tribunaux.

« Je fais partie de ceux qui pensent que les Présidents Bédié et Ouattara doivent se réconcilier et marcher ensemble. Je voudrais rappeler que je suis celui qui avait intenté le procès au Tribunal pour casser les décisions du Pdci, lesquelles décisions  éloignaient le Président Bédié du Président Ouattara. L’objectif de ces plaintes était de faire en sorte que les deux Présidents continuent de travailler ensemble. Ce n’était pas une manipulation ni une action suscitée par le Président Ouattara. La seule voie qui s’offrait à nous était de saisir le Tribunal pour que les décisions soient cassées. Et rien d’autre », a-t-il révélé.

Selon N’guessan Jérôme, avant cette action judiciaire, il dit avoir écrit au Président Bédié et au Pdci-Rda pour faire part de son intention. « La preuve, c’est qu’avant d’aller au Tribunal, j’ai écrit au Président Henri Konan Bédié. J’ai même fait deux courriers. Un courrier a été déposé chez lui à la maison et un deuxième déposé au siège du Pdci-Rda au bureau de Monsieur Porquet. C’était pour lui dire que je saisis le Tribunal pour casser les décisions du Bureau politique du 17 juin  2018 parce que des personnes étrangères, non membres du Bureau politique étaient présentes dans la salle et ont influencé les décisions du Bureau politique. Cela allait se répéter au Congrès pour écarter le Président Bédié.Ce n’est pas une action suscitée », s’est-il justifié. La page ayant tourné, N’guessan Jérôme émet le vœu de voir les Présidents Bédié et Ouattara laver  le linge sale en famille. « Si Ouattara a travaillé, c’est parce qu’il a eu le soutien du Président Bédié », a-t-il conclu.

Sercom du président Bédié