Contrairement à ce qui se dit et se raconte sur les réseaux sociaux et dans certains journaux physiques, le Secrétariat exécutif du Pdci-Rda fonctionne bel et bien. Il a tenu sa traditionnelle session, ce mardi 27 avril 2021, qui était à sa 172e rencontre. Pr Maurice Kakou Guikahué, a fait le point aux journalistes présents.

Monsieur le secrétaire exécutif, vous sortez de la 172è session du Secrétariat. Peut-on savoir les grands sujets au menu de cette rencontre?

Le Secrétariat exécutif est à sa 172è session comme vous le dites, il a débattu exclusivement de la journée de solidarité et de recueillement dans tous les aspects. Dans le cadre de la commémoration des 75 ans du Pdci-Rda, outre, les cultes que nous avons clôturés dimanche dernier par l’église des Assemblées de Dieu, nous avons prévu, avant le lancement des séminaires locaux, une journée de recueillement et de solidarité.

Cette journée a été fixée au 29 avril 2021. Nous avons mis en place un comité de pilotage, un comité d’organisation, et après les échanges les responsables politiques ont trouvé que c’était une idée très importante. Ils ont donc voulu qu’elle s’étale sur une semaine, c’est-à-dire du 29 avril au 06 mai 2021.

Le 29 avril sera donc le lancement de ces journées-là. C’est désormais “journées de solidarité” et “journée de recueillement”. Le lancement de ces journées sera assuré par le président du parti qui sera accompagné de son épouse et des personnalités. La cérémonie a lieu à 16 heures le jeudi 29 avril.

Nous allons, dans le cadre des mesures anti-covid19, limiter le nombre de personnes au maximum à 400. La cérémonie va se passer dans la grande salle du Bureau politique. Nous allons également dresser une chapelle ardente pour que, dans le rituel, nous puissions déposer des bougies et des fleurs en mémoire de tous ceux qui sont tombés au cours de cette période.

Nous allons aussi rendre hommage à tous les blessés et à tous les prisonniers; qu’ils soient encore incarcérés ou dehors. Il faut savoir qu’il y a des prisonniers qui sont sortis dont la vie est déséquilibrée. Ils ne réussissent pas à se réorganiser; il faut donc les aider.

Le président du parti, depuis ce temps-là, a fait beaucoup. Nous avons donc pensé que le relais devrait être pris maintenant par les militants. Nous leur demandons donc de faire parler leurs cœurs.

Je rappelle que le jeudi 29 avril, c’est un lancement qui ne doit pas dépasser 1h. A cette occasion, il y aura le président du parti, les membres du Secrétariat, les vice-présidents, les groupes constitués des élus: Groupe parlementaire Pdci à l’Assemblée nationale, Groupe parlementaire Pdci au Sénat, la Coordination des maires et l’Association des présidents des régions. Tous ceux-là vont faire leurs dons ce jour-là dans le recueillement.

Ensuite le lendemain, nous avons regroupé les militants par délégation et les dons vont se faire par délégation. Un calendrier va être publié incessamment pour voir le jour de passage de chaque délégation. Et cela jusqu’au jeudi 06 mai 2021.

Ensuite, nous ferons le point. Comme il peut y avoir des denrées périssables, tout ce qui est en nature, au fur et à mesure que les dons seront faits, nous allons les dispatcher pour aider ceux à qui c’est destiné.

A la fin, vers le 06 ou 07 mai au plus tard, nous faisons le point global devant la presse pour voir les fruits de ces journées de solidarité.

Nous demandons donc aux uns et aux autres de laisser parler leur cœur. Je voudrais préciser qu’au cours de ces journées de solidarité, nous allons réserver une place spéciale pour les membres du Bureau politique et les membres du Grand conseil. Si vous voyez le principe, c’est que le jeudi la haute direction passe, les autres jours on fait passer les différentes délégations et on va réserver une place aux membres du Bureau politique et du Grand conseil. Même si vous avez cotisé dans vos délégations, mais en tant que membre du bureau politique, vous venez vous aussi faire votre don. Les dons sont par délégation, mais on peut également les faire individuellement. C’est le message que je voulais vous faire passer. C’est très important. 

Je demande donc aux uns et aux autres de se mobiliser pour qu’à partir du vendredi les dons puissent affluer. Pendant qu’on reçoit les délégations, tout le monde peut faire des dons. On vous donnera aussi dans la presse demain (aujourd’hui: Ndlr) les numéros de mobile money pour permettre à ceux qui sont loin de faire leurs dons.

Monsieur le ministre, ces dons sont destinés à combien de militants? Quelle est sa cible ?

 La cible est large, d’abord ceux des nôtres qui sont tombés, leurs parents. Mais également pour ceux qui sont en prison. En prison, nous en avons à peu près 200 maintenant. Mais aussi ceux qui étaient en prison et qui sont sortis, donc nous allons faire l’inventaire et c’est tous ceux-là que nous allons aider. Actuellement on le fait. Toute à l’heure madame Diop qui est la secrétaire exécutif chargé des affaires sociales qui gère ce dossier au quotidien m’a dit qu’il y avait un prisonnier dont la femme devait subir une césarienne. C’est nous qui avions payé. Il y a quelqu’un qui est sorti de prison.  Il faisait son petit boulot avant d’aller en prison, et aujourd’hui il est sorti de prison, il n’a plus de travail. Il avait des arriérés de loyer que nous payons. Donc il y a beaucoup de choses que nous payons, que nous ne pouvons pas citer. Je vous donne seulement un aperçu.  Le président Bédié assiste tous ceux-là. Donc on demande aux militants de venir renforcer l’action que le président fait déjà

Est-ce que beaucoup de secrétaires sont venus à cette réunion d’aujourd’hui?

Ils viennent toujours. Nous sommes dans un parti qui est une association privée. Au-delà d’être membre du Secrétariat, chacun a des occupations. Aujourd’hui il y a des gens qui ont été pris par leur travail et qui, pour cette raison, n’ont pas pu venir. Mais ce que nous faisons, c’est que nous travaillons beaucoup par les Ntic. Tous les ordres du jour sont expédiés à chaque secrétaire exécutif une semaine avant la réunion. Et l’ordre du jour final est expédié le lundi après les réactions des uns et des autres.

Le lundi parce qu’en général ce sont les mardis que nous faisons les sessions du Secrétariat. Et les documents qui vont faire objet de discussion, nous les expédions par mail et les secrétaires réagissent. Ce qui fait que, même s’ils sont absents, ils me font passer un message que je transmets au Secrétariat. Aujourd’hui on a eu une de nos camarades qui a eu une tension un peu élevée, et qui n’a pas pu venir. Sinon tout le monde vient régulièrement. Sauf ceux qui sont à l’extérieur.

Cela veut dire que le Secrétariat fonctionne?

Ah oui, mais je suis en train de vous parler…D’ailleurs le Nouveau Réveil a dit que le Secrétariat existe et qu’il fonctionne. Le Secrétariat vient de faire sa 172è session dont je suis en train de vous rendre compte comme d’habitude. Le Secrétariat fonctionne.

Propos recueillis par Gilles Richard OMAEL et D.S