Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire-Rassemblement démocratique africain (Pdci-Rda) a eu, vendredi 9 avril 2021, 75 ans. Pour célébrer ces noces d’Albâtre, dont le thème est « Le Pdci-Rda : Cap sur le centenaire (2046) », la formation politique présidée par Henri Konan Bédié a organisé une cérémonie de lancement des commémorations, samedi 10 avril 2021, à son siège à Cocody.

Devant son leader, des invités, des cadres et militants, le Secrétaire exécutif du Pdci-Rda, le professeur Maurice Kakou Guikahué, a affirmé qu’au-delà de cette organisation administrative, son parti a gagné en dynamisme et présence sur l’étendue du territoire national, relevant toutefois quelques faiblesses quant à la disponibilité réelle des délégations dans les activités majeures sur le terrain.

« Cependant, force est de reconnaître que les actions engagées ces derniers temps ont révélé quelques faiblesses quant à la disponibilité réelle de nos délégations dans les activités majeures du Pdci-Rda sur le terrain », a reconnu Guikahué, prenant l’engagement de remédier à ces points faibles.

« Nous nous donnerons ensemble les moyens de remédier à ces faiblesses à tous les niveaux de nos structures et organes, car comme le dit le sage, on n’échoue pas, on apprend », s’est engagé l’ex-ministre de la Santé.

Selon lui, après le séminaire d’avril 2017, le Pdci-Rda s’est dynamisé avec aujourd’hui, un Bureau politique (Bp) fort de plus de 2000 membres dont 60% ont moins de 60 ans ; un Comité des sages de 500 membres ; une Inspection du parti et un Conseil de discipline dynamisés. Il a ajouté qu’il existe « une toile d’araignée composée de 353 Délégations départementales, communales et générales restructurées ; 5 225 Secrétaires généraux de section, 35 000 Comités de base ; 518 présidentes des Ufpdci -Union des femmes du Pdci, Ndlr; 746 Coordonnateurs des Jpdci– Jeunesses du Pdci, Ndlr-».

Maurice Kakou Guikahué a souhaité que les réflexions des commémorations des 75 ans renforcent la fraternité entre eux et suscitent dans les rangs du « vieux » parti, « beaucoup de militants et militantes de conviction, courageux et patients ».

Bien avant, il a rendu un vibrant hommage à son leader, Bédié, « le premier d’entre nous, le digne héritier et successeur du père fondateur, le président Félix Houphouët-Boigny ». « Monsieur le président, vous êtes l’inspirateur, le guide, l’homme de paix, de dialogue, le généreux, celui-là même qui, par une résilience à nulle autre pareille, a protégé le Pdci-Rda, en s’opposant à sa liquidation, à son sabordage. Vous êtes, Monsieur le président, le ciment fédérateur de notre parti, le rempart et protecteur de tous et du Pdci-Rda. Aussi avons-nous décidé de vous rendre un hommage mérité tout au long des célébrations des 75 ans du Pdci-Rda », a affirmé Guikahué, relevant le caractère sobre imprimé à cette commémoration.

Il a informé l’auditoire que la commémoration se déroulera sur une période de 6 mois et impliquera toutes les structures du Pdci-Rda. Du sommet à la base. Et que suite aux instructions de Bédié, ça sera « l’occasion d’un recueillement, de prières, d’une introspection et d’une réflexion profonde pour rendre notre parti plus fort et le conduire à la fois à la reconquête du pouvoir d’Etat et sur le chemin glorieux de son centenaire ».

Le Pdci-Rda est né, le samedi 9 avril 1946, à l’Etoile du Sud, à Treichville. Il a été au pouvoir d’Etat de 1960 au coup d’Etat du 24 décembre 1999 avec deux présidents, feu Félix Houphouët-Boigny et Henri Konan Bédié.

SYLLA Arouna

(Soir Info)

NB/Titre : la rédaction de pdcirda.ci