Après les législatives, les partis politiques sont à l’heure du bilan. Et Pr Maurice Kakou Guikahué était face aux délégués départementaux et communaux, et aux coordonnateurs du Grand Conseil régional du PDCI-RDA, jeudi 25 mars au siège dudit parti à Cocody. Ordre du jour : Bilan des législatives, congrès du PDCI, élections municipales, régionales et présidentielles prochaines.

Le secrétaire exécutif du Pdci-Rda en chef, le professeur Maurice Kakou Guikahué, après son propos liminaire, a fait le bilan des législatives et félicité le Pdci et ses alliés pour le résultat obtenu. Pour lui, face aux moyens financiers et matériels déployés par son adversaire principal qui est le Rhdp, son parti n’a pas démérité. Le Pdci-Rda, pour Guikahué, s’est bien comporté sur le terrain. Il va même plus loin pour dire que le vrai vainqueur de ce scrutin, c’est bien le Pdci-Rda. Et le secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda en fait la démonstration.

«On doit se féliciter. On doit se féliciter. Depuis 2018, tous les fruits de la croissance sont aux mains d’un seul camp. Tous ceux qui ne sont pas Rhdp n’ont pas de poste de responsabilité. Ils sont fonctionnaires. On connait le salaire du fonctionnaire. Il n’y a plus de directeur général (Dg).Il n’y a pas de Président de Conseil d’Administration (Pca). Il n’y a pas de ministre. Donc nous ne sommes qu’une population aux mains nues », a-t-il rappelé.

Face donc à ce déséquilibre des forces au plan financier, Maurice Kakou Guikahué conclut « Nous avons compéti contre des gens qui ont la richesse de l’Etat. Si on regarde l’envoi des moyens par rapport au résultat, le Rhdp a perdu les élections. Le Rhdp a perdu les élections. Il y a des zones où les gens s’en vont distribuer des motos à tous les jeunes d’un département. Là où on donne deux (02) mille, ils donnent dix (10) mille. Dans ces conditions, si tu as un député, il faut le multiplier par dix (10). Donc je dis bravo. Il faut dire bravo aux 110 députés qui ont gagné. Je prends Yopougon. Les candidats du Rhdp sont nantis. Députés depuis (10) ans. Maires depuis (10) ans. Et voilà une équipe qui arrive aux mains nues et qui gagne ».

Le secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda, poursuivant, s’est encore réjoui du résultat obtenu par son parti. Et exhorté les responsables à la base de faire confiance aux militants, mieux de continuer de les soutenir. « Cela veut dire que les militants existent. Donc ne nous décourageons pas. A Gagnoa, avant le vote, le Rhdp distribue des panneaux solaires, fait de l’électrification dans tous les campements Baoulé. Mais malgré tout, Guikahué gagne. Donc ne laissons pas  » tomber » les militants», a-t-il répété.

Le professeur Maurice Kakou Guikahué a même exhorté les militants à déjà préparer les batailles futures. A savoir les municipales et la présidentielle parce que qui veut aller loin ménage sa monture. « Dès aujourd’hui, il faut mettre le cap sur les municipales. Une élection, ça se prépare. Il ne faut pas attendre deux (02) semaines pour faire une campagne. Il faut travailler. Les délégués doivent travailler », a-t-il conseillé.

Le secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda leur a même demandé de se saisir des festivités des 75 ans du Pdci-Rda pour repositionner le parti et le rendre plus fort. « Pendant les six (06) mois des festivités (09 avril-18 octobre), il faut que le Pdci-Rda redevienne plus fort. Il faut prendre ces six (06) mois à bras le corps », a encore conseillé Guikahué. Pour lui et c’est l’avis des militants qui sont intervenus, les festivités des 75 ans du Pdci-Rda sont l’occasion de poser les problèmes et d’en trouver les solutions. « On ne va pas aller de congrès en congrès », a-t-il répondu à ceux qui exigent un congrès extraordinaire au lieu de l’organisation des festivités des 75 ans du Pdci-Rda. « La lutte continue. Rien n’a changé. Que la réflexion se poursuive pendant ces six (06) mois », a-t-il conseillé à nouveau.

Gilles Richard OMAEL avec Le Nouveau Réveil.