La réélection du député sortant, Maurice kakou Guikahué, se précise de jour en jour. Non seulement les populations adhèrent à ses projets, mais des candidats continuent de se désister en sa faveur pour son bilan qualifié de ‘’bilan de président de conseil régional et non d’un député sans budget’’ par Emilienne Bobi Assa, Sénatrice et vice-présidente du PDCI-RDA.

LES POPULATIONS EN PHASE AVEC GUIKAHUE

Depuis l’ouverture de la campagne, le samedi dernier, le candidat du PDCI-RDA, Pr Maurice Kakou Guikahué, sillonne les différentes contrées de sa circonscription électorale (Gnabodougnoa, Dougroupalegnoa, Doukouyo, Serihio et Gagnoa Sous-Préfectures) pour parler avec ses parents. Le constat est le même partout où il est passé avec son impressionnante équipe de campagne. Les populations sont en phase avec leur fils, Guikahué.

Que ce soit à Guéménédou, à Joachimkro, le premier jour, à Kobouo, Mabouo, Tiéméléro et Zokrobouo, le lendemain, les populations, dans toutes leurs composantes, à savoir les autochtones et allogènes; chefs, hommes, femmes et Jeunes, se sont mobilisés comme un seul homme pour communier avec le candidat du PDCI, par ailleurs Secrétaire exécutif en chef dudit parti.

Elles ont exprimé, à travers les intervenants respectifs, leur attachement et réaffirmé leur soutien au candidat. Elles ont, à chaque intervention, demandé au directeur de campagne, Me Kouoto Atabi, de rassurer le candidat en ce qui concerne sa réélection. « Nous promettons une victoire éclatante au soir du 6 mars prochain à notre candidat, Guikahué » a promis Gbomélé Yves, président du mouvement “Tout Gagnoa pour MG“, lors du grand meeting de lancement à Guéménédou. A l’image des différentes localités visitées, Zokrobouo, où un comité de soutien a été installé à cet effet, a donné des assurances sans faille au candidat Guikahué.

« Nous avons déjà fini la campagne. Nous n’avons pas le droit de passer à côté et nous avons pris les dispositions pour gagner. Soyez rassuré, tous les villages sont prêts à vous faire gagner » a déclaré l’un des porte-voix, Alain Zady. Qui a été appuyé par un autre fils de la région, Dr Gnébéhi. « La campagne est déjà pliée. Nous ne cherchons pas la victoire, parce qu’elle est déjà acquise. Nous cherchons à améliorer le score. Et nous avons la certitude de faire un score honorable » a-t-il dit.

Devant de tels décors, l’équipe de campagne repartait à chaque fois, réconfortée et rassurée. « Nous étions venus battre campagne mais nous constatons que vous avez déjà fait la campagne à notre place. Nous repartons rassurés. Cependant, nous vous demandons de rester vigilants. Parce qu’une élection, c’est jusqu’au résultat final. Restez donc mobilisés et formez les électeurs pour une opération “zéro bulletin nul“ », a recommandé le candidat, Maurice Kakou Guikahué, en vue d’une victoire certaine le 6 mars prochain.

DES CANDIDATS SE DESISTENT AU PROFIT DE GUIKAHUE

L’élection législative du 6 mars prochain a suscité pas mal de candidatures au niveau de la circonscription électorale 069 (Gnabodougnoa, Dougroupalegnoa, Doukouyo, Serihio et Gagnoa Sous-Préfectures). Environ 17 candidatures ont été retenues par la Cei et le Conseil constitutionnel. En définitive, certains candidats se sont désistés pour accompagner le candidat du PDCI-RDA, Maurice Kakou Guikahué, et son suppléant Yoboué Kouakou.

 Au nombre de ces candidats, figure le directeur de campagne de Guikahué, Me Atabi Honoré, qui mène efficacement pour la 2ème fois consécutive  la campagne du député sortant. Il y a également Alla Kouadio du GPS qui a décidé de mener désormais le combat au côté de Guikahué, en ce qui concerne les élections du 6 mars à venir. Il a publiquement fait une déclaration dans ce sens le samedi dernier lors du meeting d’ouverture de la campagne à Guéménédou.

« J’ai décidé de renoncer à ma candidature et d’accompagner le professeur Maurice Kakou Guikahué pour sa réélection le 6 mars 2021 » a-t-il clamé haut et fort.

Tout comme Alla Kouadio, Logbo Patrice, également retenu comme candidat, a décidé d’accompagner le secrétaire exécutif du Pdci. Makré Didoko Louis, l’un des challengers, a déclaré tout net qu’il a également décidé de ne plus faire acte de candidature, dès lors que le leader charismatique de la région, Maurice Kakou Guikahué, est dans la course. « J’avais décidé de faire acte de candidature mais comme le professeur Guikahué est revenu, j’ai retiré ma candidature et je demande à tout Gagnoa de le voter. Parce que c’est l’homme de la situation » a déclaré lors de la même cérémonie de lancement de la campagne Makré qu’on a présent comme étant de Toutoubré, mieux le cousin d’une des candidates en course, en l’occurrence Odette Lorougnon.

Contrairement à l’engouement au niveau de la candidature, il n’y a visiblement pas assez de candidats qui tournent sur le terrain.

FRANÇOIS BECANTHY, in Le Nouveau Réveil