Contrairement à ce qui a été donné d’entendre et de voir dans les journaux et sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, le Pdci-Rda de Toumodi se porte bien et même très bien. Et pour cause, c’est dans une salle de mariage de la marie de Toumodi comble, que les membres statutaires du plus ancien des partis politiques en Côte d’Ivoire, des délégations des départements et communes de Toumodi, Djékanou et Kokumbo, sont venus marquer leur pleine adhésion au choix fait par la haute direction du parti.

Pour ces militants venus nombreux, le départ constaté d’un des leurs en la personne de Dr Brou Koffi René au Rhdp n’a ébranlé personne. Dibi N’guessan, membre du Bureau politique et membre de la délégation de Djékanou, au cours de cette rencontre de présentation des candidats, a pris la parole au nom des cadres et militants pour indiquer que « Djékanou demeure Pdci et que les militants, les secrétaires de section, dans leur grande majorité, les présidents des comités de base, les femmes, les jeunes, restent mobilisés pour la victoire du candidat N’dri Antoine ».

« Les cadres et nos militants, sommes à votre disposition. Nous devons relever ce défi de la victoire du candidat du Pdci-Rda car Djékanou ne saurait tourner le dos au Pdci-Rda. Nos parents sont prêts, nous vous attendons dans nos villages pour matérialiser cela à travers notre mobilisation ». Comme lui, Déhi Olympio de Kokumbo, venu représenter le délégué Hervé Paul Kouadio, maire, fera  savoir au nom de celui-ci que les populations et les militants de cette cité sont prêts à faire reconduire par les urnes le candidat du parti septuagénaire, N’dri Antoine.

« Il y a eu une parodie de pétition initiée par le permanent pour dire que Kokumbo soutenait Dr Brou René. Je viens, au nom du délégué, porter un démenti formel pour dire qu’il n’est ni de près ni de loin concerné par cette affaire. Le permanent a fait du faux. Le délégué me charge, monsieur le vice-président du Pdci, de vous dire que Kokumbo fera en sorte que N’dri Antoine soit reconduit au poste de député au soir du 6 mars prochain. Cela, encore que son suppléant, vient de Kokumbo », ont-ils, à travers ces déclarations, cloué le bec à tous ceux qui se vantaient d’avoir récupéré ces deux bastions du Pdci-Rda pour faire gagner le Rhdp.

« LE PDCI-RDA A FAIT BEAUCOUP POUR SES CADRES »

Après la présentation des candidats par Konan Raymond, délégué Toumodi 1 ; qui a engagé ceux-ci, une fois élus, à remplir vaillamment leur devoir de député, la parole a été donnée au Vice-Président du Pdci-Rda, Allah Kouadio Rémi. Celui-ci, rassurant les militants quant à la détermination des candidats choisis, n’a pas occulté l’actualité politique qui fait état du départ de son frère et ami Brou René au Rhdp. En réponse aux dires de ceux qui traitent le Pdci-Rda de parti d’ingrat, il a indiqué : «Certaines personnes disent que le Pdci-Rda n’a rien fait pour elles et qu’elles ont tout donné au Pdci et qu’en retour, elles n’ont rien eu. Je voudrais dire que le Pdci-Rda a tout donné à ses cadres. Si aujourd’hui, certaines personnes parlent, c’est bien parce qu’elles ont tout eu du Pdci-Rda. Le Pdci-Rda nous a tout donné, nous devons lui être reconnaissants que de dire de telles méchancetés. On peut dire qu’aujourd’hui, j’ai d’autres ambitions et donc je vais voir ailleurs, mais dire que le Pdci-Rda ne nous a rien donné est faux et méchant… » a-t-il d’emblée fait savoir avant de se tourner vers les candidats, à qui il a fait prêter serment de demeurer Pdci-Rda jusqu’au terme de leur mandat s’ils sont élus. « Cet engagement, on vous le fait prendre parce qu’avant, ça allait de soi, mais aujourd’hui, avec tout ce que nous voyons, ça ne va plus de soi. Mais sachez une chose et je vais insister là-dessus, pour dire que ce n’est pas tant pour nous qui avons atteint une certaine classe d’âge, mais c’est pour vous-mêmes. Vous voyez, sur cette terre des hommes, chacun peut réussir à son niveau et dans beaucoup de secteurs. Nous sommes à tous les stades de la société, mais nous devons reconnaître une chose, personne ne restera sur cette terre indéfiniment. Ainsi vont le destin de l’homme et la volonté de Dieu. Mais le jour que vous vous en irez, il y a une chose qui va rester importante, c’est votre nom et votre souvenir. Et ça, c’est très important pour ceux que vous laissez ici. Ce n’est pas une affaire d’argent, ce n’est pas une affaire de succession, c’est une affaire de comportement et de dignité. Donc pour que demain, vos proches puissent marcher dignement et ne pas entendre des injures sur leur passage, vous avez intérêt à rester au Pdci jusqu’à la fin de votre mandat. Car c’est le Pdci-Rda qui vous donnera ce mandat-là… »

COMBAT DES ARGUMENTS

Se tournant vers les militants, le ministre Allah Rémi leur a traduit sa gratitude pour la mobilisation exemplaire avant de leur demander ceci : « Nous ne sommes pas les seuls sur la piste. D’autres aussi ont leur candidat. Aujourd’hui, c’est la compétition politique qui est en train de s’ouvrir. Et c’est tout simplement le combat des arguments. Ça ne sera pas et, nous l’espérons, des problèmes de forces physiques, mais le combat des arguments. Chacun de nous ici en a suffisamment vu ces derniers temps ; chacun de nous ici en a suffisamment entendu ces derniers temps ; chacun de nous ici doit pouvoir se transformer en directeur de campagne de chacun de nos candidats. Vous savez ce que vous devez dire pour que les populations votent pour le Pdci-Rda, parti de paix, parti de dialogue, parti de cohésion… », a-t-il souligné avant d’appeler les uns et les autres à parcourir tous les hameaux, villages et quartiers pour porter la bonne nouvelle.

LES ENGAGEMENTS FORTS D’HERVE ALLIALI ET N’DRI ANTOINE FACE AUX MILITANTS PDCI-RDA

Candidat Pdci-Rda Toumodi commune, Hervé Alliali et N’dri Konan Antoine, candidat Pdci-Rda des sous-préfectures de Toumodi, Angonda, Kpouèbo, Kokumbo commune et sous-préfecture et du département de Djékanou, ont été présentés aux militants, hier mercredi 3 février 2021. Ce, quelques jours après la publication de la liste provisoire par la Commission électorale indépendante (Cei). Au cours de cette rencontre, ceux-ci se sont engagés, après lecture du rôle du député par le délégué Konan Raymond, à remplir conformément à leur mission, les tâches qui seront les leurs en tant que députés, s’ils sont élus. Autre temps fort, c’est l’engagement fort pris, une fois élus à demeurer Pdci-Rda jusqu’au terme de leur mandat. Hervé Alliali, a pris cet engagement devant le vice-Président du Pdci-Rda, Allah Rémi : « Je voudrais juste dire que je suis Hervé Alliali. Je suis le fils de Camille Alliali qui a consacré sa vie au Pdci-Rda et je compte suivre ses traces et consacrer ma vie au Pdci-Rda. A travers donc mon mandat que vous me donnerez pour être à l’hémicycle, je compte protéger et servir les populations de Toumodi et les populations de Côte d’Ivoire… » Quant à N’dri Antoine qui se devait, une fois de plus, de rassurer les militants, il a indiqué « J’ai été candidat indépendant en 2016 et beaucoup d’entre vous ne me connaissaient pas. Vous m’aviez voté et ce que vous attendiez de moi, ce n’est pas ce que vous avez vu. Je le reconnais et c’est pour cela que vous avez senti une petite distance entre vous et moi. Voyez-vous, des illustres personnalités de Toumodi ont géré ce grand parti qu’est le Pdci-Rda. Quand j’ai réfléchi, après avoir fait le choix non conforme, j’ai suivi les procédures en rencontrant la chefferie, les cadres du parti, toutes les procédures ont été suivies et aujourd’hui, je suis en joie et c’est avec fierté que je suis devant vous en tant que candidat officiel du Pdci-Rda pour ces législatives du 6 mars prochain. Merci de m’avoir accueilli afin que nous lavions le linge sale en famille. Car vous avez compris qu’il est temps que nous sauvions ensemble notre grand parti, le Pdci-Rda. C’est pourquoi, nous vous prions de prendre à bras-le-corps ces candidatures d’Hervé Alliali pour la commune et moi-même pour la sous-préfecture. Je prends l’engagement ferme avec vous d’aller à ce combat politique et de le gagner pour faire honneur à tous nos disparus et à tous nos frères et sœurs emprisonnés… » s’est-il engagé avant de clore par ceci « Trahir encore le Pdci-Rda, ce serait aller, peut-être avec moi, ma famille, au suicide. Pour ce mandat, nous ne vacillerons point… »

JEAN PAUL LOUKOU

In le nouveau réveil / Jeudi 04 février 2021 – N°5679 // www.lereveil.net