Le Vice-président Jacques Mangoua en liberté provisoire, ce mardi 31 mars 2020, après 6 mois d’incarcération injuste

Jacques Mangoua, président du conseil régional de Gbèkè et vice-président du PDCI-RDA, a été libéré ce matin. L’information de la libération du vice-président du parti d’Henri Konan Bédié a été confirmée par Me Blessy Chrysostome, avocat et militant du PDCI RDA, joint au téléphone.

Selon afriksoir.net, Jacques Mangoua a écopé de cinq ans de prison ferme, jeudi 3 septembre 2019. La décision a été rendue par le tribunal de Bouaké. L’homme été reconnu coupable de détention illégale de munitions de guerre sans autorisation administrative. Une demande de liberté provisoire introduite par ses avocats  va être rejetée par la cour d’appel de Bouaké.

 «On évoque l’argument de la fuite du pays pour maintenir notre client en détention comme si M. Jacques Mangoua, qui est un homme épris de sa liberté et de son honneur, pouvait se soustraire de la vérité judiciaire qu’il revendique depuis toujours », a déclaré Me Adjé Luc, l’un des avocats du président du Conseil régional du Gbêkê.

Notons que plusieurs acteurs de la société civile et des partis politiques ont appelé à libérer certains prisonniers eu égard à la propagation de la pandémie du coronavirus dans le pays. Est-ce dans ce sens que Jacques Mangoua a été libéré ?

Pour le moment aucune information n’a encore futé sur cette libérationprovisoire saluée d’ailleurs par le président de la JPDCI Rurale Innocent Yao : « Merci seigneur pour ton fils Mangoua Jacques qui vient de sortir de prison. Merci à tous pour vos prières. Dieu veille sur vous Monsieur le Président. Beaucoup de santé surtout », a écrit sur son profil Facebook.

Dircom Avec Afriksoir