Oumé: Le PDCI-RDA honore Nanan Yao Boniface

Fait grand officier dans l’ordre du mérite du Bélier, Nanan  Yao Boniface, 1ersecrétaire général de section du Pdci Rda d’Oumé, membre du comité des sages, président des Baoulé résidents dans la zone forestière, a été décoré, le mardi 3 mars,  à son domicile par le secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda. En présence du délégué communal, Lagui Kouassi Joachim, des secrétaires généraux de sections, des responsables de l’Ufpdci et de la Jpdci, des militantes et militants du parti, le Pr Maurice Kakou Guikahué a situé le contexte de la décoration de celui qui fut l’un des pionniers du Pdci Rda à Oumé. «La décoration du chef nanan Yao Boniface a été décidée lors des 73 ans du Pdci Rda et le président Bédié m’a instruit de venir ici pour le décorer parce que la mission qu’il  m’a confiée, il m’a dit va chez Boniface pour le décorer», a-t-il expliqué. Ainsi donc devant les militants du Pdci-Rda et surtout devant les membres de l’Union des résidents baoulé de la zone forestière et de certains chefs Baoulé, Maurice Kakou Guikahué  a procédé à la décoration de celui qui fut l’un des plus proches collaborateurs du président Felix Houphouet-Boigny et par la suite de livrer certains secrets.  «… Houphouët-Boigny, malgré mon âge, m’a laissé le Pdci en testament parce que c’est  dans  mes mains que Houphouët Boigny a rendu l’âme. J’ai été son dernier médecin (…) » A-t-il confié. Et de poursuivre «(…) vous les chefs qui êtes là après un certain âge vous n’êtes plus des gens normaux, vous avez une autre spiritualité (..). Et on nous a dit dans la tradition que c’est l’enfant qui accompagne les parents au palmier, c’est à lui qu’on laisse des secrets. Avant de mourir, Houphouët Boigny, ce qu’il disait, c’est lui qui est au courant, c’est moi qui suis au courant et ce n’est pas tout on dit. Il m’a dit je vous laisse Henri Konan Bédié donc que j’aie faim, qu’il pleuve, qu’il neige, si je veux rester fidèle à la mémoire d’Houphouët Boigny,  je suis toujours avec Henri Konan Bédié. Peut-être  que je ne fais pas exprès, mais, c’est une obligation morale », a révélé Guikahué. Et  de confier également ceci aux militants du Pdci Rda : «Houphouet-Boigny nous a dit que si tu veux réussir en politique, il y a quatre choses : le courage, la patience, l’endurance et la persévérance, donc ce sont ces quatre qualités qui représentent l’enseignement d’Houphouët Boigny. La nourriture-là, quand vous mangez, est-ce que demain vous n’allez pas manger encore ? Nourriture va envoyer quelqu’un où ? Donc ne courrons pas derrière le matériel, (..) Le président Bédié, même s’il a deux cent ans, s’il est là qu’il parle, qu’il réfléchit, il est notre chef », a-t-il souligné  et de conclure «(..) Pour parler, on va venir parler, Houphouet-Boigny dit que le mensonge va très tôt à 6H du matin et à 16 heures la vérité arrive, bientôt le Pdci va tourner, nos jeunes et nos femmes ont tourné un peu, vous avez vu que ça a bougé et quand nous même on va tourner ? Donc restez sereins (…)»

A.J.G