Depuis Alépé, Guikahué (PDCI) persiste et signe: «Nous demandons que l’aide de la Banque mondiale de 30 milliards soit utilisée pour donner des cartes à tout le monde»

RENTRÉE POLITIQUE DES DÉLÉGATIONS DÉPARTEMENTALES DE ALEPE 1, ALEPE 2 ET ALEPE 4

SAMEDI 29 FÉVRIER 2020- ALEPE

MESSAGE DU SECRÉTAIRE EXÉCUTIF DU PDCI-RDA

PR MAURICE KAKOU GUIKAHUÉ

Messieurs les vice-présidents

Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif

Messieurs les Délégués Départementaux de ALEPE 1, ALEPE 2 et ALEPE 3

Monsieur le Représentant du vice-président MONNET Leon

Honorables membres du Bureau Politique et du Comité des Sages

Monsieur le Fédéral du FPI de ALEPE

Vénérés chefs traditionnels

Honorables Invités

Mesdames et Messieurs

C’est un plaisir pour moi de me retrouver avec des frères et des sœurs, en cette journée du samedi 29 février 2020, pour la rentrée politique des Délégations Départementales de ALEPE 1, ALEPE 2 et ALEPE 4.

La délégation qui m’accompagne et moi-même avons été très sensibles à l’accueil chaleureux, militant et fraternel dont nous avons été l’objet.

Aussi voudrais- je exprimer ma profonde gratitude aux militantes et militants qui ont effectué le déplacement.

Avant tout autre propos, qu’il me soit permis de vous transmettre les salutations militantes et fraternelles de Son Excellence Henri KONAN BEDIE, Président de notre grand Parti.

Le Président Henri KONAN BÉDIÉ vous salue, vous encourage et apprécie énormément la résilience dont vous avez fait preuve dans ces moments d’intimidations, de menaces et de débauchage tout azimut de nos cadres.

Certains sont partis mais la multitude est restée et le PDCI-RDA produira encore plus de cadres.

Enfin, le Président Henri KONAN BÉDIÉ m’a chargé de vous dire de rester forts et que cette période que nous traversons nous a révélé une base solide avec des militantes et des militants de conviction, forts, aguerris et prêts pour toutes les batailles pour le rayonnement du PDCI-RDA.

Messieurs les Vice-Présidents SOMBO YAPI et Felix BOA YAPO, cher frère et ami, soyez remerciés pour votre encadrement des militants de la ME.

Nos chaleureuses félicitations vont aux Délégués Jean Marie AKEBOUE, YAPI ISIDORE et KOBA ADOU David qui ont battu le rappel des troupes pour que cette rencontre soit belle.

Bravo à tous les organisateurs de cette belle cérémonie qui démontre que ALEPE est en mouvement pour la reconquête du pouvoir d’Etat en octobre 2020.

Chers amis du FPI, soyez remerciés pour votre présence, votre soutien et votre message qui nous fait chaud au cœur. Nous sommes d’accord avec vous que PDCI 1+ FPI 1= 1 et non plus 2.

Emboîtant le pas au Président Felix HOUPHOUET- BOIGNY qui a rassemblé tous les Partis politiques pour aller â l’indépendance de notre pays, la Côte d’Ivoire, son digne héritier, Henri KONAN BÉDIÉ, a lancé un appel au rassemblement de tous les fils et toutes les filles de Côte d’Ivoire au delà de toute idéologie pour la réconciliation et la paix véritable. Toute foi sans œuvres étant vaine, le Président Henri KONAN BÉDIÉ s’est rendu à Bruxelles en Belgique pour rendre visite à son frère Laurent GBAGBO, qui est sur le chemin de retour.

Donc responsables politiques du PDCI-RDA du terrain, Présidents de Comités de base, Secrétaires de Section, Délégués, travaillez avec vos frères et sœurs du FPI et des autres partis politiques membres de la plateforme CDRP.

Honorables Chefs traditionnels, merci d’être les témoins de notre rencontre de ce jour.

Mesdames et Messieurs les membres des Instances du Parti, militantes et militants, qui avez accouru de partout pour cette rentrée politique, début de votre remobilisation pour la victoire finale du PDCI- RDA à l’élection présidentielle de 2020, recevez tous nos encouragements.

Mesdames et Messieurs

Chers Invités

Nous sommes réunis ce jour pour le lancement de l’opération « ALEPE DEBOUT POUR LA VICTOIRE FINALE DU PDCI RDA. ».

Pour ma part, je suis heureux d’être ici, à ALEPE, zone cosmopolite où plusieurs communautés vivent en parfaite harmonie. ALEPE de compagnons  fidèles, intrépides de Félix HOUPHOUET-BOIGNY, dont le plus illustre est le Doyen ALLOH BATAFOUE Jerome dont nous voulons saluer la mémoire.

J’associe à ces salutations, tous ces pionniers et ces pionnières qui ont travaillé au développement du PDCI-RDA dans cette région.

Honneur à tous ceux et à toutes celles qui ont mené ce combat de la liberté au détriment, bien parfois, de leurs familles.

Il est donc heureux de constater qu’il y ait dans cette Zone des hommes et femmes qui se battent pour perpétuer la mémoire de tous ces combattants de la Liberté et prolonger leur action pour une Côte d’Ivoire réconciliée, rassemblée, pacifique et prospère.

Le combat n’est pas terminé. Comme nos devanciers, nous devrons lutter contre la confiscation des libertés individuelles et collectives.

C’est pourquoi, le thème de votre rentrée politique nous réjouit. Il participe d’une prise de conscience de notre combat pour réaliser  notre destin commun. Il faut être débout et ne plus baisser les bras. Faisons face à l’adversité!

Soyons debout! N’ayons pas peur! Le Président Henri KONAN BÉDIÉ nous montre à chaque prise de parole, la voie à suivre en dénonçant les tares de notre société.

Ce rassemblement intervient au moment où le Gouvernement de notre pays a lancé l’opération d’établissement des cartes nationales d’identité. Une opération noble mais mal conduite.

La phase pilote de cette opération qui s’est déroulée entre décembre 2019 et février 2020, n’a permis de satisfaire que 37% de ceux qui ont payé pour avoir leurs cartes nationales d’identité. Ce fut un échec cuisant car le Gouvernement n’a pas atteint la moyenne qui est de 50%.

Sans analyser les causes de cet échec et de réorienter l’opération elle- même, le Gouvernement pressé et l’on ne sait pourquoi, a lancé le déploiement des équipes. Que de plaintes! Que de failles dont les principales sont:

  • L’exclusion du monde rural qui représente plus de 50% de la population de l’opération avec le mode de payement du timbre par internet;
  • Les pannes fréquentes des machines;
  • L’incapacité du matériel utilisé à faire beaucoup de cartes par jour;
  • Le coût très élevé du timbre fixé à 5000cfa;
  • L’insuffisance  du nombre de sites d’enroulement;
  • L’insuffisance du personnel.

Disons-le tout net. Leur affaire là ne marche pas!

Il faut rechercher et trouver des solutions pour une opération équitable pour tous.

Le PDCI RDA note que le système mis en place est incapable de permettre à tous les ayants droit  de disposer de leur CNI afin d’accomplir les actes de la vie civile et administrative, notamment la participation aux élections, conformément aux mesures arrêtées par le gouvernement.

C’est pourquoi, sur les 11.300.000 personnes concernées, le Président Henri KONAN BÉDIÉ a demandé que le délai de validité des 6.300.000 CNI actuellement utilisées soit prorogé de deux(02) ans afin de ne s’occuper que des 5.000.000 qui n’ont jamais eu de pièces.

Le Président Henri KONAN BÉDIÉ a par ailleurs demandé que les cartes soient gratuites à cause du taux de pauvreté de notre pays, actuellement très élevé.

Le Président Henri KONAN BÉDIÉ, homme sage et expérimenté a eu raison parce que tous les Ministres, les DG, les PCA, les Présidents d’Institution, les Directeurs centraux qui sont tous RDR-RHDP; politique de rattrapage ethnique et de tabouret aidant, parcourent le pays pour payer les cartes des militants du RDR-RHDP, avec l’argent de nos impôts. Qui paye pour les autres Ivoiriens? il y a de l’inégalité.

C’est pourquoi nous demandons que l’aide de la Banque mondiale de 30 milliards de fcfa dédiée aux cartes nationales d’identité soit utilisée pour donner des cartes à tout le monde.

Militantes, Militants

Nous devons nous identifier pour participer aux élections et les gagner. Il faut être nombreux sur la liste électorale. Il faut avoir ses pièces. Pour établir la carte nationale d’identité, il faut le jugement et le certificat de nationalité.

Tous à l’assaut de nos jugements et de vos certificats de nationalité pour établir nos cartes!

La lutte de la prorogation des anciennes cartes et de la gratuité de l’opération continue. En attendant mobilisez vous et participer aux opérations d’identification.

Soyez vigilants sur le terrain. Que les mamans fassent attention aux gens qui viennent leur proposer de l’argent pour être leurs enfants; c’est de la fraude sur la nationalité.

D’ailleurs pour cette fraude sur la nationalité, le PDCI-RDA réclame la mise en place d’un organe de supervision et de contrôle de tout le processus d’identification.

Avant de terminer mon propos, je voudrais :

1- Inviter tous les cadres du Parti à encadrer les militantes et militants pour les aider à avoir leur papiers pour que cette forfaiture qui s’installe sous nos yeux ne prospère pas;

2- Demander à chacun et à chacune d’ouvrier les yeux afin de faire barrage à l’enrôlement des étrangers et de refuser de donner vos jugements à tous ceux qui parcourent les quartiers, les villages et les campements pour vous demander de donner votre jugement et 1.000 f pour établir votre carte d’identité;

3- Appeler à la cohésion, à la solidarité des cadres, des militantes et militants car et c’est biblique, un peuple divisé n’a jamais rien gagné.

Je vous remercie.

Fait à Alépé, le 29 février 2020

Pr Maurice KAKOU GUIKAHUÉ

Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA