L’hommage et l’adieu du PDCI-RDA à Joseph Aka-Anghui, époux de Hortense Aka-Anghui

Décédé le 28 janvier 2020, Joseph Aka-Anghui sera inhumé ce samedi 22 février, après une Messe au Domicile du défunt à Abradinou, suivie de l’inhumation dans le caveau familial. Le PDCI-RDA, son parti, lui a rendu un hommage vibrant à titre posthume. Joseph Aka-Anghui a fait son dernier bureau politique dans la tristesse de sa famille biologique et famille politique à l’Auditorium du siège dudit parti à Cocody. Pr Maurice Kakou Guikahué, au nom et en présence du président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, a prononcé l’oraison funèbre, les larmes aux yeux.

«Tous nos Doyens s’en vont !! 

Le Doyen Joseph AKA ANGHUI, s’en est allé, en cette matinée du 28 janvier 2020.Me voici une fois encore devant vous, lourde charge oblige, pour sacrifier à ce terrible exercice de rendre hommage à cet autre Doyen.

Excellence Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA

Madame Henriette KONAN BEDIE.

Monsieur le Coordonnateur des activités des Vice-Présidents du PDCI-RDA

Mesdames et Messieurs les Vice-présidents

Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif

Distingués membres du Bureau Politique 

Honorables membres du Comité des Sages

Chers Militantes, Chers Militants 

Chers Parents.

La mort implacable a encore frappé dans nos rangs, nous conviant à cette énième réunion d’un Bureau Politique de recueillement dans cette Salle qui porte l’illustre nom de Félix HOUPHOUET-BOIGNY.

Président Henri KONAN BEDIE, vous voilà encore dans la douleur. Yako, séchez vos larmes et restons dignes.

C’est un devoir mais également un privilège pour moi, ce 20 février 2020, de camper la vie d’un autre compagnon de Felix HOUPUOET- BOIGNY, après l’hommage funèbre que j’ai rendu ici-même, le 26 juillet 2017, à une autre grande figue du PDCI-RDA, Hortense AKA ANGHUI, la compagne de celui que nous pleurons aujourd’hui.

Né le 15 novembre 1930, à Abradinou, dans le Département de BETTIE, Joseph AKA ANGHUI, va fréquenter l’école primaire catholique d’Abengourou, le Lycée garçons de Bingerville et l’illustre École Normale William- PONTY. En 1946, à l’âge de 16 ans, Joseph AKA ANGHUI, eut la chance de compter au nombre des 148 enfants dont 13 jeunes filles sélectionnés en septembre 1946, par Felix HOUPHOUËT-BOIGNY, pour poursuivre leurs études en France.

Le jeune AKA ANGHUI se retrouvera au Lycée de Carcassonne, puis à la Ecole Nationale Supérieure Agronomique de Montpelier, où il obtint le Diplôme d’Ingénieur Agronome en 1954.

Il termine ses études en 1957, à l’Ecole Supérieure d’Application d’Agronomie Tropicale de Nogent sur Marne, à Paris, en 1957.

« Compagnon de l’Aventure 46 », notre illustre disparu a été de tous les combats. 

De retour au pays, Joseph AKA ANGHUI, eut une prestigieuse et brillante carrière professionnelle. Il exerça successivement, au Ministère de l’Agriculture, de 1959 à 1974, les fonctions de Chef Secteur Agricole de Divo, Directeur de l’enseignement Agricole, Directeur des Produits et Directeur Général du Développement Agricole.

En 1974, il fut nommé, Directeur Général du Groupe Blohorn, rebaptisé, Groupe UNILEVER-CI, poste qu’il occupa pendant 19 ans jusqu’à son départ à la retraite, le 31 mars 1993.

Au début de la Côte d’Ivoire indépendante, Joseph AKA ANGHUI, ce jeune Ingénieur Agronome, fut avec ses amis, l’un des artisans du développement prodigieux du secteur agricole de la Côte d’Ivoire.

Administrateur de plusieurs sociétés, Président du Patronat Ivoirien, membre du Conseil d’Administration du BIT, Joseph AKA ANGHUI fut Président de la Fédération des Ingénieurs Agronomes(UNIAGRO).

Militant actif du PDCI-RDA qu’il servit toute sa vie, il fut membre du Comité Directeur, du Bureau Politique et du Comité des Sages. Il est Grand Officier dans l’ordre du Bélier. Il fut membre du Conseil Économique et Social.

Sa vie extra professionnelle fut surtout consacré aux œuvres associatives et caritatives. Grand militant du LIONS CLUB INTERNATIONAL dont il fut dès 1975, un Past-Président du Conseil des Gouverneurs du District Multiple 403 pendant longtemps.

Membre Fondateur et Président du Club Abidjan lagune (premier club de Cote d’Ivoire), Président de Zone, Président de région, Lieutenant-Gouverneur, Gouverneur du District 403A, de 1991-1992, Président du Conseil des Gouverneurs du District Multiple 403 de 1996-1997 et Membre de Droit du Conseil des Gouverneurs depuis 1998.

Joseph AKA ANGHUI fut auréolé de plusieurs décorations et distinctions dont entre autres,

Commandeur de l’ordre National de Côte d’Ivoire.

Commandeur de l’ordre du Mérite Agricole.

Commandeur de l’ordre du Mérite Sportif.

Médaille d’Honneur du Travail.

Médaille de Compagnon de Melvin Jones Progressif (3 Diamants)

Récompense de Gouverneur 100% et Membre à vie du Lions Clubs International.

Qu’il me soit permis de répéter l’hommage que j’avais rendu le 26 juillet 2017, au Doyen Joseph AKA ANGHUI, à l’occasion du départ de sa compagne Hortense.

« Permettez-moi de rendre hommage à un homme humble qui mérite notre respect.

En effet, si Gabriel DADIE a donné Hortense à la Cote d’Ivoire, Joseph AKA ANGHUI l’a fortement modelée.

La brillante carrière d’Hortense est la vie de cet Ingénieur agronome des premières années de l’Indépendance de la Côte d’Ivoire, grand artisan du développement de notre Pays dont le nom rime avec BLOHORN.

Militant de premier cru du PDCI-RDA, ce cadre africain, saura faire preuve d’effacement pour l’éclosion totale de la carrière politique de son Epouse.

Merci Tonton Joseph. Si Hortense AKA ANGHUI a été, c’est parce que tu es. »

Michel, Philippe, Olivier, Serge, Stéphane, Evelyne et familles Alliées, le Président Henri KNAN BEDIE et le PDCI-RDA vous réitèrent leurs condoléances les plus sincères et les plus attristées et vous demandent de rester dignes dans la douleur.

Rendez grâce à l’Eternel de vous avoir donné des parents vigoureux.

Tonton, Vas en Paix à la rencontre de ton seigneur, de ton père ; de « ta moitié », Hortense.

Tonton, une commission pour Hortense. Dis-lui qu’après son départ, des forces du mal ont tenté la liquidation du PDCI-RDA mais que son chef Henri KONAN BÉDIÉ, a résisté à la tempête et su maîtriser la bourrasque. Ainsi le PDCI-RDA, renforcé, revigoré, dans un élan de rassemblement et de réconciliation des Ivoiriens est en marche pour la conquête du pouvoir d’Etat en octobre 2020.

Que le tout-puissant et miséricordieux Père ait pitié de ton âme! 

Adieu Gouverneur

Adieu Doyen

Adieu ! Adieu !

Je vous remercie.

Fait à Abidjan, le 20 février 2020

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUÉ

Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA