Les Amazones du Fassow de Côte d’Ivoire (Mafci) au Président Bédié : «Nous nous engageons à rétablir la vérité auprès de nos parents du Worodougou»

Il ne se passe pas un jour sans que le président Henri Konan Bédié et le PDCI n’enregistrent des soutiens dans le combat pour la reconquête du pouvoir d’Etat. Ce mercredi 5 février 2020, le Mouvement des Amazones du Fassow (Mafci) a été reçu en audience par le président Bédié. Il avait, à ses côtés, le Vice-Président du PDCI, Gaston Ouassénan Koné, par ailleurs coordonnateur des Vice-Présidents, et le député de Daoukro, Olivier Akoto.

Le Mafci a présenté son association au président Bédié, d’une part, et l’a informé de la sortie officielle dudit mouvement, le samedi 29 février 2020, au siège du PDCI-RDA, à Cocody, d’autre part. «Le président Henri Konan Bédié est notre espoir. Nous sommes venues lui représenter notre mouvement et lui dire que nous nous engageons à rétablir la vérité auprès de nos parents du Worodougou. C’est un homme exceptionnel. Nous allons nous engager à le soutenir dans le combat pour la libération de la Côte d’Ivoire », a expliqué la présidente du Mafci, Koné Nédjon, avant d’annoncer : « Nous allons lancer nos activités le 29 février 2020 au siège du PDCI. Puis, nous sillonnerons le territoire national pour sensibiliser les Ivoiriens à la cause du président Bédié. Nous projetons une journée d’hommage au président du PDCI, Henri Konan Bédié ».

En retour, le président du parti septuagénaire a dit sa joie de recevoir le Mafci et surtout a salué l’initiative dudit mouvement qui a décidé de militer au PDCI, le parti créé par le premier président de la République de Côte d’Ivoire, Félix Houphouët-Boigny.

Aussi, il les encouragées à poursuivre les actions pour le rayonnement du PDCI dans le Worodougou. Non sans manquer d’exhorter ses hôtes à se mobiliser pour l’établissement des pièces exigées pour le vote à la présidentielle d’octobre 2020. « Il faut que nos militants fassent tout pour se faire enrôler. Cette année est celle du sacrifice. Il faut que les Amazones puissent aider les populations à avoir leurs papiers pour les élections ».

Peu avant, le président Bédié a accordé une audience à une délégation conduite par le fils aîné de Mme Hortense Aka Anghui, Michel Aka Anghui. « Nous avons rencontré le président Bédié pour lui faire part de deux nouvelles : la première, lui présenter les vœux de 2020 ; la seconde, lui annoncer le décès de Joseph Aka Anghui. Nous lui avons indiqué que, dès que le programme des obsèques connu, nous le lui transmettrons », a-t-il indiqué.

Gaston Ouassénan Koné, au nom du président Bédié, a présenté les condoléances et dit toute sa compassion pour la famille éplorée. Il a promis d’être aux côtés de la famille à toutes les étapes des obsèques.

DIRCOM PDCI-RDA