Revue de presse du mercredi 13 novembre 2019

Aucune convergence dans les manchettes des journaux de ce jour. Toutefois, l’on observe des « attaques » contre le Président Bédié et l’opposition.

  

  • Le Nouveau Réveil

 Grande interview-vérité

Guikahué fait le grand déballage avant le bureau du PDCI

  • « Tous les jours, des syndicats et organisations se rapprochent de nous »
  • « CEI, nous n’allons pas lâcher le morceau »
  • « CDRP et EDS, on fera un partenariat entre les plateformes »
  • « Au soir d’octobre, on verra qui escroque qui politiquement »

Le quotidien fidèle au PDCI fait sa Une avec une grande interview du secrétaire exécutif du PDCI, Maurice Kakou Guikahué. Dans cet entretien, Maurice Kakou Guikahué est intervenu sur plusieurs points. Notamment le Bureau politique du PDCI, la CEI, la plateforme de Bédié. Concernant le Bureau politique, le secrétaire exécutif a indiqué que l’ordre du jour principal est consacré à la Convention du PDCI. Ce rendez-vous sera, explique Guikahué, l’occasion du président Bédié de donner des orientations à ses militants. Aussi, Guikahué indique que tous ceux qui sont à jour de leurs cotisations auront accès au bureau politique. Non sans manquer de préciser que tous ceux qui ne se sont pas acquittés totalement de leurs cotisations, peuvent présenter leur reçu pour avoir accès au bureau politique. Relativement au débat sur l’absence de Eds à Daoukro pour la signature de la plateforme de Bédié, Maurice Kakou Guikahué répond : « Nous collaborons à travers des actions. On choisit des thèmes. Par exemple, le thème qui a été choisi, c’est la CEI. Donc on collabore avec Eds. Quand il y aura un autre thème, on va collaborer et on fera un partenariat entre les plateformes ». A propos de la requête de l’opposition sur la CEI, M Guikahué a dit : « Nous ne lâcherons pas le morceau comme le dit le président Bédié. Nous avons introduit une requête et heureusement elle a été acceptée par la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples. Elle est inscrite à ce mois de novembre. Leur session dure du 04 novembre au 30 novembre ».

 

  • L’Expression

 Campagne de dénigrement

 L’ONU désavoue Bédié et l’opposition

L’Expression, quotidien proche du RHDP, tente de narguer le président Bédié et l’opposition sur la question de la CEI. Selon ce quotidien, la rencontre de travail, hier, entre l’émissaire des Nations unies, Simon Pierre, directeur adjoint de la Division de l’Assistance électorale et la CEI est « un désaveu pour l’opposition politique en général et pour le président Bédié en particulier, qui continuent de contester la nouvelle CEI. Ce quotidien va plus loin en invitant le président Bédié « à tout lâcher et cesser de lancer des torpilles contre la Commission ». L’Expression rappelle qu’avant cette visite, le président de la Commission de l’Union africaine avait indiqué qu’ils allaient accompagner la CEI.

 

  • Le Jour Plus

 Plateforme de l’opposition

 Pourquoi les « Gor » et Eds n’ont pas signé

 leur piège à Bédié

Le Jour Plus, quotidien proche du RHDP ouvre sa manchette le sujet sur l’absence de Eds et des pro-Gbagbo à Daoukro pour la signature de la plateforme de Bédié. Donnant les raisons pour lesquelles les « Gor » et Eds n’étaient pas à Daoukro, ledit écrit : « Des sources dignes de foi indiquent que l’exégète premier de la Refondation qui continue depuis la Belgique d’avoir la main mise sur la frange dissidente du FPI, aurait été clair non seulement avec ses lieutenants, mais aussi avec Bédié lors de leur rencontre. Pour Laurent Gbagbo, il ne serait pas question pour l’instant pour ses partisans et lui de parler de la question d’élection, quelle que soit la nature de cette élection. L’objectif serait et reste selon eux la réconciliation des Ivoiriens ».

Poursuivant ledit quotidien écrit qu’après une correspondance adressée aux responsables du RHDP par leur leader Assoa Adou, des échanges sont en cours qui permettront aux deux de s’accorder sur un minimum consensuel à même de booster le processus de renforcement de la paix ». Et le journal d’ajouter : « Et aussi, ils se gardent de lâcher la proie pour l’ombre ». Ledit quotidien conclut que le « N’zuéba est un leader encombrant pour l’opposition », car explique ledit quotidien que « tout ce que le président Bédié initie donne l’impression d’un leader déboussolé prêt à se contredire et même à convoiter l’aide ou l’apport du diable en vue réussir sa vengeance ».

 

  • Le Rassemblement

 Devoir de mémoire / Il y a 20 ans…

 Pour son « Éléphant d’Afrique » Bédié voulait faire 30 ans au pouvoir

Ce quotidien a dégagé une page pour lancer des piques au président Bédié. Pour ce journal, le président Bédié est aujourd’hui rattrapé par son passé. Ce journal explique que sous le régime du président Bédié, l’ancien secrétaire général du Gouvernement, Adolphe Kadjo Djidji, avait demandé aux Ivoiriens, dans une parution du journal « Le Jour » d’accorder 30 ans au président Bédié afin qu’il puisse appliquer efficacement son programme, en l’occurrence les 12 travaux de l’Eléphant d’Afrique. Ce quotidien se dit surpris de voir aujourd’hui l’activisme du président Bédié et son entourage contre un (supposé) 3ème mandat d’Alassane Ouattara. Par ailleurs, ledit quotidien ajoute que le « président Bédié devrait être le dernier à critiquer le RHDP, tant sa gestion des affaires de l’Etat fut catastrophique ».

 

  • L’Inter

 A moins d’un an de la présidentielle

 Des eux-combattants lâchent Soro pour Ouattara 

  • Ce qui s’est passé, hier, à Bouaké

 Selon ce quotidien, des eux-combattants viennent de faire le vide autour de Soro Guillaume. « Nous nous engageons dans la même vision de développement et de la paix que le président Alassane Ouattara. Nous demandons à nos frères et sœurs et-combattants de continuer à faire confiance au chef de l’Etat et à son gouvernement qui s’attellent à trouver des solutions aux problèmes de l’ensemble des Ivoiriens », a dit Mohamed Soumahoro, porte-parole de « Côte d’Ivoire volontaire pour la paix ». Propos tenus, hier au foyer des jeunes de Bouaké-Koko.

  • Soir info

 Guerre totale entre le RHDP et l’ex-Pan

 Le camp Soro prévient :

 « Soro parlera et le monde s’effondrera pour certains » 

  • « Il n’a dit qu’à peine 10% de ce qu’il sait d’eux…des mythes tomberont »

Soir info publie les propos de deux thuriféraires de Guillaume Soro. Il s’agit de Traore Mamadou et Konaté Zié qui ont menacé le parti sur Facebook. Ils ont annoncé que leur leader va révéler encore des informations qui vont éclabousser le RHDP.

Par ailleurs, Soir info s’est intéressé à l’entretien qu’a accordé Charles Blé Goudé à France 24. Il a réagi à la procédure judiciaire ouverte à Abidjan contre lui. « C’est dommage que parce qu’un adversaire politique pense différemment de vous, vous cherchez forcément à le mettre en prison ou à l’en tenir hors de son pays. Je dénonce ce harcèlement judiciaire contre un adversaire politique que je suis. Voyez-vous, les jours pairs, je suis poursuivi pour « crimes contre prisonniers de guerre ». Et maintenant, les jours impairs, je suis poursuivi pour « viol », « homicide ». C’est à croire la justice elle-même ne sait pas pourquoi elle me poursuit », a expliqué Blé Goudé.

 

International

 Mali

L’armée malienne mène actuellement une offensive « de grande envergure » dans le centre du pays dans laquelle plusieurs djihadistes ont été tués, a indiqué le lundi, le gouvernement. Cette opération fait suite aux récentes attaques meurtrières qui ont causé la mort d’une centaine de soldats maliens.

 

Comments

    No Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Fields marked * are mandatory.