Les « attaques » de Soro Guillaume contre le régime Ouattara constitue le point fort de l’actualité politique nationale. Toutefois, l’on retient des articles contre le président du PDCI, Henri Konan Bédié.

Politique nationale

  • Le Nouveau Réveil

Guillaume Soro charge à nouveau :

« On a voulu nous minimiser. Vous serez surpris »

  • « Allez vérifier à qui profite le crime Tagro »

Le quotidien fidèle au PDCI ouvre sa manchette avec les activités de Soro Guillaume dans le cadre de ses rencontres avec les Ivoiriens de l’extérieur du pays. « Le Nouveau Réveil » a retranscrit en intégralité l’intervention de Soro Guillaume, depuis Londres. Comme à son habitude, il n’a pas fait de cadeau au pouvoir de Ouattara. Pour Soro Guillaume, la réconciliation en Côte d’Ivoire a échoué. Aussi a-t-il rappelé que c’est parce qu’il a refusé d’aller au Rhdp qu’il a été quitté le fauteuil de l’Assemblée nationale. « Il y avait moi, Ahoussou Jeannot, Diby Charles… A chacun d’entre eux, on a dit tu vas au Rhdp ou bien tu quittes ton poste. Parmi tous ceux-là, lequel a libéré son tabouret, c’est bien moi », a-t-il révélé.

Cette sortie de Soro Guillaume a été relayée par les quotidiens « L’Inter, Soir info et Générations Nouvelles ».

Formalisation de la plateforme de Bédié

Pourquoi le FPI n’y était pas !

Le quotidien proche du PDCI explique que c’est parce que le FPI appartient à une plateforme « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté ». Une réponse à ceux qui croient savoir que le FPI refuse la plateforme de Bédié. Et Le Nouveau Réveil de soutenir que « le président Bédié a donc formalisé une autre plateforme qui envisage de travailler étroitement avec le FPI via la plateforme Eds ».

Par ailleurs, ledit informe que l’ex-Premier ministre Charles Konan Banny a perdu son fils, samedi dernier, dans un accident.

Concernant la cérémonie de remise du prix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, « Le Nouveau Réveil » mentionne que la cérémonie pourrait ne pas se tenir au siège à Paris, mais bien loin de la France. Ce, sur le lobbying du régime ivoirien qui aurait demandé que cela se fasse ailleurs en vue de faire un triomphe au Chef de l’Etat ivoirien.

 

Le Matin

Avant le bureau politique et la Convention du PDCI-RDA

Des voix s’élèvent contre Bédié

  • Ce qui se prépare avant la Convention du PDCI
  • Bédié pris entre deux feux

Ce quotidien proche du RHDP écrit que « des murmures, des réserves voire même des oppositions se manifestent de plus en plus au sein du PDCI, à mesure qu’approchent les échéances de 2020 ». Selon ce quotidien, l’idée d’une candidature de Bédié n’emballe pas tout le monde au sein du PDCI. Et ledit journal de révéler que « des cadres attendent que la date de la Convention du PDCI et les ambitions de Bédié soient clarifiées pour se faire entendre ». « Nous sommes un peu tristes de voir et de constater que les règles les plus élémentaires sont bafouées au sein du PDCI. Nous avons voulu rester PDCI, fidèles aux idéaux du parti, nous n’avons pas cédé aux pressions et à l’appel du RHDP, mais nous voulons que les choses changent au sein du PDCI. Avant la convention on veut nous imposer un candidat, on veut étouffer au sein du parti toutes velléités de candidature. Le problème, ce n’est pas que nous dénions au président Bédié le droit d’être candidat, mais notre problème au PDCI, c’est qu’on veut nous imposer une conduite, s’abstenir de compétir pour ne pas gêner le président. Dans les délégations, on tente de nous faire adopter des motions de soutien à la candidature de Bédié. Ainsi zone par zone, nous devions nous déclarer favorables à cette dictature ». Propos d’un délégué départemental selon « Le Matin ».

 

L’Inter

 

Justice – Politique nationale

 

Depuis la prison / Mangoua fait des confidences à son parti

 

L’Inter, quotidien indépendant, ouvre sa Une sur Des confidences faites par le vice-président du PDCI, Mangoua Jacques, depuis la Maca.

Ce quotidien écrit que c’est le vice-président du PDCI, Allah-Kouadio Rémi qui a rapporté, ce samedi 09 Novembre 2019, des confidences faites à son parti, par Mangoua Jacques. « Depuis que cette affaire a éclaté, nous l’avons plusieurs fois vu et écouté. Le président Jacques Mangoua est constant dans ses déclarations et il clame son innocence à la Côte d’Ivoire et face au monde entier », a indiqué Allah-Kouadio, depuis Kondoukrou aux obsèques de Kouakou Romaric, décédé le 3 octobre, suite aux manifestations pour exiger la libération de Mangoua Jacques.

 

Le Patriote

 

Meeting de mobilisation dans le Sud-comoé

 

Aboisso debout pour le Rhdp

 

Adama Bictogo et Amon Tanoh mettent les militants en mission

 

Ce quotidien proche du Rhdp rend compte du meeting du Rhdp à Koffikro à Aboisso. Ledit quotidien rappelle que ce meeting a réuni des milliers de militants du RHDP. De quoi faire dire à Adama Bictogo que le Rhdp est le premier grand parti de Côte d’Ivoire. Les journaux proches du Rhdp ont également ouvert leur manchette avec cette activité du RHDP.

 

Frat Mat

Ce journal gouvernemental a mis l’accent sur la nuit du Mahouloud, au cours de laquelle le président Ouattara a appelé à la paix.