Revue de presse du lundi 28 octobre 2019

L’intervention de la vice-présidente du FPI, Simone Gbagbo à Adzopé et celle de la méga-star, Alapha Bllondy constituent des points de l’actualité. Toutefois, l’on continue d’enregistrer des attaques contre le président Bédié.

Politique nationale

1. Le Nouveau Réveil

Simone Gbagbo à Adzopé :

« Nous risquons de perdre notre pays la Côte d’Ivoire si… »

Le quotidien fidèle au PDCI-Rda ouvre sa manchette avec les propos de l’ex-première Dame, Simone Gbagbo, tenus, samedi 27 octobre 2019, lors de la cérémonie de réception de Emmanuel Monnet par ses parents à Adzopé. Le Nouveau Réveil a fait un large extrait de l’intervention de la vice-présidente du FPI. L’un des sujets abordés, c’est la réconciliation nationale. A ce titre, elle a dit : « La crise a divisé la nation. Quand tu es dans un quartier où habite un Bété et à côté, il y a un Malinké, il y a problème. Quand tu as un Akyé qui habite à côté d’un Sénoufo, il y a problème. Et c’est ce problème que nous devons résoudre. C’est notre pays. (…) Dans ce pays, si nous ne sommes pas réconciliés alors qu’il existe 60 ethnies condamnées à vivre ensemble et ne s’entendent pas et ne peuvent pas vivre ensemble, on est dans les problèmes. Il faut qu’on arrive à réconcilier les Ivoiriens. C’est grâce à la réconciliation que les cœurs pourront s’apaiser », a-t-elle indiqué avant d’ajouter : « la CEI actuelle et le découpage électoral ne nous conviennent pas. La CEI n’est pas digne d’une Côte d’Ivoire démocratique. Il faut qu’on se tienne debout et prêts pour obtenir cette CEI consensuelle ».

Cérémonie de consécration, samedi

Le maire Yacé et Mme Bédié confient Cocody à l’Eternel

• Mgr Kutwa, Archevêques d’Abidjan :
« Des hommes politiques se mettent au-dessus de Dieu »

Selon « Le Nouveau Réveil » Mme Bédié et le PDCI ont prié avec les catholiques pour la paix en Côte d’Ivoire. Pour l’occasion, ils ont confié la commune de Cocody à Dieu. C’était le samedi dernier à l’église Saint Jean de Cocody.

2. L’Essor

PDCI-Daoukro

Tollé général : le cynisme et la soif de vengeance de Bédié mis à nu

L’Essor, quotidien proche du RHDP revient sur l’affaire « Des cadres RHDP ont financé le meeting du PDCI ». Selon ce quotidien, il y a une « main vengeresse de N’zuéba » dans cette affaire. Et ledit journal de s’interroger : « Jusqu’où le président Bédié peut-il aller dans sa soif inextinguible de vengeance contre ses anciens compagnons d’hier ? Tout le civisme et le désir de « vendetta » de l’homme seraient aujourd’hui mis à nu avec cette publication sur la liste des personnes qui auraient financé le meeting du PDCI ». Ledit quotidien croit que le président Bédié n’est pas seul dans cette initiative. « Son bras droit dans la solidarité dans le mal, le Secrétaire exécutif en chef, Maurice Kakou Guikahué a aussi réagi dans la droite ligne de son « mentor ».

3. Le Temps

Guerre ouverte entre eux-alliés / Après Guillaume Soro

Ouattara retire le passeport diplomatique à la fille de Bédié

• Ce que dit le Décret portant attribution des passeports

Le quotidien « Le Temps » s’intéresse à l’affaire « retrait du passeport diplomatique à la fille de Bédié ». Selon ce quotidien proche du FPI-pro Gbagbo, le régime vient de porter un coup dur au Sphinx de Daoukro. Et ledit quotidien d’expliquer que l’une de ses filles vient d’être dépossédée de son passeport diplomatique. Une information Jeune Afrique relayée par Le Temps. Dans sa livraison du 17 octobre au 9 novembre 2019, Jeune Afrique selon « Le Temps » écrit : « Isabelle Bédié, l’une des filles de Henri Konan Bédié, a essuyé un refus, à la mi-octobre, du ministère des Affaires étrangères de renouvellement de son passeport diplomatique ». Or, poursuit Jeune Afrique, ce document peut être accordé par courtoisie, aux présidents, à leur conjoint et à leurs enfants.

Par ailleurs, « Le Temps » écrit que « sous la pression, le régime cède et autorise les visites à Mangoua ».

4. Soir info

Visite dans le Tonkpi

Amadou Gon se déchaîne contre Bédié, Gbagbo et Soro

Selon ce journal indépendant, la visite de travail dans le Tonkpi du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly s’est transformée en pré-campagne. Et ledit canard de mentionner que Amadou Gon Coulibaly s’en est pris, sans toutefois les citer, à Gbagbo et à Bédié. « Il se trouve des gens en Côte d’Ivoire, qui font preuve de cécité politique. Ils pensent avoir la capacité de cacher le soleil avec la main. Face à l’inertie d’hier, qui a été servie par certains, face au chaos qui a été servi par d’autres comme seule alternative aux Ivoiriens, nous sommes témoins du rayonnement que connaît notre pays depuis 2011 », a indiqué Amadou Gon Coulibaly.
Il faut noter que les journaux proches du RHDP (Le Patriote, Le Mandat, Le Jour Plus, L’Expression) ont également rendu compte du meeting de Gon à Danané.

5. L’Inter

Interview / À 12 mois de la présidentielle 2020

Alpha Blondy prévient :

« Il est dangereux d’aller à des élections dans un climat aussi délétère »

Ce quotidien indépendant ouvre sa manchette avec une interview de la méga-star, Alpha Blondy. Il décortique l’actualité sociopolitique. Selon Alpha Blondy, il est dangereux d’aller à des élections dans un climat hostile aussi délétère. Tout en faisant allusion à la CEI, il croit que c’est mal parti : « C’est comme si on va commencer un match de football, et déjà il y a un camp ou deux camps qui disent que l’arbitre est un tricheur, qu’il a un parti pris. Cela annonce des velléités de dire plus tard, ils ont triché ».

Burkina Faso

A l’appel de plusieurs associations, des milliers de personnes se sont rassemblées dimanche 27 octobre 2019 au stade Joseph Issoufou Conombo de Ouagadougou en soutien aux forces de défense et de sécurité en lutte contre le terrorisme. Les participants ont également remis un lot de matériels aux forces armées et aux personnes déplacées, selon Rfi.

Sénégal

Abdou Elinkine Diatta, secrétaire général du Mfdc, le mouvement indépendantiste casamançais, a été tué en même temps que deux autres personnes, dans une fusillade survenue, dimanche matin 27 octobre 2019, selon plusieurs médias locaux. La fusillade a été provoquée par des assaillants qui se déplaçaient avec des motos, selon des témoins contactés par l’Aps.

Comments

    No Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Fields marked * are mandatory.