Le vice-président Gaston Ouassenan Koné, depuis Bouaké aux militants: «Ne disons pas que nous allons gagner les élections, les élections ne se gagnent pas dans la bouche»

La délégation communale du PDCI-RDA du quartier Bouake Belleville a effectué le samedi 27 juillet 2019 sa rentrée politique depuis la nomination de son nouveau patron. Une rentrée couplée par la célébration du mérite d’un de ses militants qui a reçu une distinction des hautes instances du parti pour sa loyauté et sa fidélité depuis plus de 5 décennies.
Le Coordonnateur des vice-présidents au sein du PDCI RDA, le général Gaston Ouassenan Koné, invité spécial de la  » fête au militant  » organisé le samedi 27 juillet 2019 par la délégation communale de son parti de Bouaké – Belleville a appelé militants et sympathisants à œuvrer en vue de pérenniser les acquis du PDCI . « Il faut que chacun se mette en tête. Quel que soit ce qu’on pense, que jamais le PDCI RDA ne disparaîtra. Si le PDCI disparait, cela veut dire que c’est toute la Côte d’Ivoire elle-même qui a disparu… », a prévenu l’ex député de Katiola.
Poursuivant, il a salué le grand sacrifice consenti par les femmes amazones de Grand Bassam dont la lutte contre les colons a permis à la cote d’Ivoire d’accéder à son indépendance. A l’instar de ces braves femmes qui ont marché sur la ville de Bassam, le vice-président du PDCI souhaite voir ces contemporaines à s’inscrire dans cette dynamique pour permettre au PDCI de revenir au pouvoir. «Nous devons toujours rendre hommage au PDCI RDA. Nous devons faire en sorte que la Côte d’Ivoire soit de nouveau dirigée par la PDCI RDA. Et nous devons prendre toutes les dispositions pour que 2020, c’est à dire dans 15 mois, 2020 soit l’année du PDCI RDA. Quand le PDCI est au pouvoir, c’est la paix, c’est le dialogue, c’est la concertation et il est important que la Côte d’Ivoire revienne à ses racines comme l’a voulu Houphouët-Boigny », a souhaité Ouassenan.
Pour le Général de l’armée à la retraite, le pari de la reconquête du pouvoir d’État par le PDCI ne pourra se faire que grâce au travail de ses militants. « Je dois dire que le PDCI RDA doit continuer de vivre grâce à vous tous. Ne disons pas que nous allons gagner les élections, les élections ne se gagnent pas dans la bouche. Ce n’est pas parce que vous avez dit que vous gagnerez les élections que vous allez gagner. Il faut vous mettre à l’œuvre à partir de maintenant vous vous organisez à faire du porte à porte à expliquer les raisons. On doit faire très vite car si le PDCI ne revient pas au pouvoir, j’ai peur que la Côte d’Ivoire aille droit dans le mur », s’est inquiété Ouassenan.
Pour le coordonnateur des délégués de Gbekekro, N’guessan KOUAME Lambert « cette fête de militantisme est une invitation à rallumer la flamme du PDCI dans tous les foyers qui aspirent à une Côte d’Ivoire réconciliée avec elle-même. L’ex candidat aux municipales 2018 à Bouaké estime que cette cérémonie doit être une réelle source de motivation pour un militantisme vrai, solide et non monnayable pour le retour du PDCI au pouvoir d’État en 2020.
Kouassi N’guessan Paul, plus connu sous le sobriquet  » Comité » a reçu une distinction pour sa fidélité et loyauté au parti septuagénaire, une loyauté de plus de 50 ans qui lui a valu une décoration, celle de grand officier de l’ordre du bélier. Une décoration saluée et reconnue par l’ensemble des militants de la délégation communale pdci de Belleville avec à sa tête Kouyaté Bruno Kouassi, nouvellement nommé en remplacement de Malick Fadiga, lequel ayant rejoint le RHDP.
Linfodrome.com via Opera News

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.