Revue de presse du jeudi 2 mai 2019

Revue de presse du jeudi 2 mai 2019

 

  • Politique nationale

 

La fête du travail du 1er mai, hier,et la rencontre entre le président Bédié et les chefs traditionnels Atchan, du Sud comoé et des Grands-ponts sont les manchettes de l’ensemble des journaux de ce jour.

 

Le Nouveau Réveil

 

Bédié aux chefs du Sud

 

« Avez-vous rappelé à Ouattara mes sacrifices pour la paix en Côte d’Ivoire »

-« Pendant que vous me demandez le dialogue, ils se permettent tout : pressions, chantages… »

  • « Vu que toutes les inquiétudes découlent des activités du Rhdp, que peut-on faire alors ? »
  • « Œuvrez avec moi pour le retour de votre fils Bendjo en exil»

 

Le journal fidèle au Pdci-Rda ouvre sa manchette avec un message fort du président Bédié aux chefs du Sud. Ces derniers ont exprimé, hier, à Daoukro, leur volonté de voir le dialogue renaître entre le président Henri Konan BEDIE et son cadet, le président Alassane Ouattara. Mais avant, les chefs traditionnels n’ont pas manqué de souligner que le président Bédié, vu les énormes sacrifices consentis pendant des années au nom de la paix, reste attaché à la vision du président Félix Houphouet-Boigny. C’est pourquoi, s’engagent-ils à se mettre à la disposition du président Bédié pour la mission de médiation.

Pour le gouverneur du District d’Abidjan, Robert Beugré Mambé, qui a situé le cadre de la rencontre, a traduit la reconnaissance et la gratitude des chefs traditionnels à l’endroit du président Bédié. Qui, après avoir relevé tous les sacrifices consentis pour la paix depuis le coup d’Etat de 1999, a rappelé qu’il demeure fondamentalement attaché à la recherche de la paix. Non sans manquer de faire remarquer que toutes inquiétudes découlent des activités du Rhdp.

 

Soir Info

 

Situation politique : les recevant à Daoukro

 

Bédié, en colère, refroidît les chefs du grand sud venus négocier un rapprochement avec Ouattara

 

Soir info, quotidien indépendant, a fait sa manchette avec la rencontre de Daoukro entre Bédié et les chefs du Sud. Pour ce quotidien, le discours de Bédié porte un coup de froid aux chefs traditionnels. Car à l’issue de la rencontre, les chefs traditionnels faisaient grise mine et l’atmosphère était différente de celle qui a prévalu au palais présidentiel lors de leur entrevue avec le président Alassane Ouattara.

 

L’Inter

Tentative de réconciliation avec Ouattara à Daoukro

 Bédié coince les chefs traditionnels

« Les tenants du pouvoir se permettent tout… »

 

  • Ce que le président du Pdci prévoit avant 2020

L’Inter, quotidien indépendant, a fait sa une avec la rencontre entre le président Bédié et les chefs traditionnels, hier, à Daoukro. Pour ce quotidien, le président Bédié « coince » ses visiteurs à travers son discours. Premièrement, quand il fait une longue énumération des lourds sacrifices consentis au nom de la paix et secundo quand il évoque le cas Akossi Bendjo poussé en exil. Selon L’Inter, ces deux points évoqués par le président Bédié n’a pas laissé indifférent ses hôtes.

Candidature à la présidentielle 2020

 Ouattara prend une décision

  • Son conseil à Premier ministre, Amadou Gon

Selon L’Inter, qui tire sa source de La Lettre du continent, révèle que le président Alassane Ouattara confie volontiers en privé, vouloir finalement pousser son premier ministre et bras droit Amadou Gon Coulibaly pour une candidature du Rhdp en 2020. La Lettre du continent, à en croire L’Inter, Amadou Gon Coulibaly a décidé de mettre en place une équipe pour prendre de l’avance sur ses éventuels candidats.

 

 

Le Mandat

Après la visite des chefs à Daoukro

 Bédié grille une carte pour la réconciliation

Selon ce journal proche du Rhdp, le président Bédié reste encore fermé quant à la réconciliation avec le président Ouattara. Pour ce quotidien, le Gouverneur du District d’Abidjan, Robert Beugré Mambé s’est heurté à Président Henri Konan Bédié « qui ne veut rien entendre ». En atteste son discours qui, selon Le Mandat, ramène ses hôtes à leur copie.

 

 

 

 

 

Le Jour Plus

 Situation socio politique / Face aux chefs traditionnels

Bédié pose d’étranges conditions pour la paix

  • N’Zueba veut couvrir les malversations d’Akossi Bendjo à la mairie du Plateau

Pour ce quotidien proche du Rhdp, le président Bédié a saisi la rencontre qu’il a eu avec les chefs traditionnels pour injecter au sein des Ivoiriens une information pareille à du venin. Et d’ajouter que le président Bédié a posé d’étranges conditions pour la paix.

 

 

 

 

 

Le Patriote

Fête du travail / Statut du fonctionnaire, lutte contre la pauvreté, eau potable, logements, riz avarié, stocks des arriérés…

 Gon Coulibaly rassure les travailleurs

Le journal fidèle au Rhdp ouvre sa manchette avec la fête du travail. Laquelle a été présidée par le premier ministre, Amadou Gon Coulibaly. Pour ce quotidien, Amadou Gon, pour sa première depuis sa nomination en 2017, a été rassurant vis-à-vis des syndicats quant à leurs revendications en vue de leur bien-être. Aussi, écrit ledit journal, que le premier ministre a émis l’idée d’une réflexion sur la révision du droit de grève dans le public.

Par ailleurs, Le Patriote a rendu compte de la rencontre entre Bédié et les chefs traditionnels, hier, à Daoukro. Pour Le Patriote, le Sphinx de Daoukro reconnaît que « le malaise est réel et profond, mais ne désespère pas ». Le Patriote a également recueilli la réaction de quelques chefs traditionnels. Tous ont invité les uns et les autres à œuvrer pour la paix en Côte d’Ivoire, après l’intervention de Bédié.

 

 

L’Expression

Beaux-parents, neveux, amis de longue date, fidèles lieutenants

 Pourquoi tout le monde lâche Bédié

  • N’Zueba exprime son « goumin » aux chefs traditionnels

L’Expression proche du Rhdp a fait sa manchette avec un dossier sur le Pdci et son président. Pour ce journal, dans la guerre qui oppose pro et anti Rhdp du Pdci-Rda , le président Bédié « n’est pas loin de perdre la bataille si ce ne l est déjà. Ledit quotidien soutient que des membres de sa propre famille, des amis de longue date, des militants inconditionnels ont décidé de lui tourner le dos. Et de citer Charles Koffi Diby, Fofana Siandou, Lenissongui, Emile Ebrotié, Zié Daouda…

 

Aussi le journal s’est fait l’écho de la rencontre de Daoukro. « Le dialogue n’a jamais été interrompu entre le président Alassane Ouattara et moi », a rapporté L’expression.

 

Le Temps

Après la fête de la Liberté à Duékoué

 Le parti de Laurent Gbagbo passe à l’offensive

-« Nous nous battrons pour le retour de Gbagbo »

  • « Nous allons exiger des élections transparentes »

Le Temps, journal proche de l’ex-président Laurent Gbagbo, ouvre sa manchette avec une adresse du bras droit de Laurent Gbagbo, après La fête de la liberté à Duékoué . Dans cette adresse, il remercie les militants de son parti pour la mobilisation exceptionnelle et invite le gouvernement à s’engager dans le processus de réconciliation nationale vraie, gage d’un avenir radieux pour le peuple de Côte d’Ivoire.

 

 

  • International

Soudan

 L’Union africaine (UA) durcit de nouveau le ton. Dans un communiqué, diffusé mardi 30 avril, l’organisation a donné soixante jours aux membres du Conseil militaire qui a déposé le président soudanais Omar El Bechir pour remettre le pouvoir à une administration civile.

  • Sénégal

La Commission des lois de l’Assemblée nationale a adopté mardi 30 avril 2019, le projet de réforme constitutionnelle au Sénégal qui supprimera le poste de premier ministre. Prochaine étape, le vote des députés en plénière ce week-end.

 

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.