Département de Gagnoa: Une Coordination des Baoulés militants du PDCI-RDA créée pour faire échec au Rhdp et lutter pour la victoire du Pdci en 2020

Amani N’dri, coordonnateur principal de la Coordination départementale des Baoulés militants Pdci-Rda vivant à Gagnoa, soutenu par Mme Antoinette Yoboué, membre du Bureau politique et d’autres cadres Baoulés, a organisé une rencontre d’échanges et de mise en commun des idées avec les Baoulés des cantons de la cité du fromager, pour la victoire du Pdci-Rda en 2020. C’était le mercredi 17 avril 2019, de 11h à 14h, au siège départemental dudit parti à Gagnoa.
A l’issue de la rencontre, non seulement, le coordonnateur principal a été confirmé, mais aussi, les responsables cantonaux de cette nouvelle coordination ont été choisis pour organiser les Baoulés dans leurs différents cantons de Gagnoa (commune et sous préfecture), de Ouragahio et de Guibéroua (communes et sous préfectures).
Au sortir de cette rencontre qui s’est déroulée en langue Baoulé, bien sur, le coordonnateur principal nous a expliqué les raisons et les objectifs de cette nouvelle Coordination des Baoulés du département de Gagnoa.
Amani N’dri, professeur d’Espagnol et responsable dans un établissement scolaire secondaire de Gagnoa ville et président de cette coordination s’explique: «Nous avons mis en place cette coordination pour mobiliser les membres de la Communauté Baoulé pour le Pdci-Rda en vue des élections de 2020 pour la victoire de notre parti.». Il a précisé que «la Coordination a un rôle de sensibilisation, de mobilisation en commençant par l’enrôlement qui va venir pour que les frères et sœurs se fassent enrôler, parce que nous avons constaté que parmi les membres de cette communauté, ils sont nombreux qui n’ont pas de pièce d’identité. Nous allons les sensibiliser, les aider à se faire confectionner ces pièces afin de participer efficacement et effectivement à ces élections qui vont venir».
Pourquoi donc seulement la communauté Baoulé ? Il dira que «c’est vrai que ce n’est pas seulement ce peuple qui soit dans cette situation de sans papier, mais pour le Pdci, nous avons choisi de mobiliser cette communauté qui regorge d’assez de militants de ce parti ancien qui n’ont pas de papier pour voter pour le parti qu’ils aiment dans le département de Gagnoa puis dans la région du Gôh. Avant d’aller balayer chez ton voisin, il faut commencer par rendre chez toi-même propre. Et, c’est bien au regard des résultats des dernières élections locales et régionales que nous avons décidé de nous organiser. Donc, nous cherchons d’abord tous les Baoulé Pdci, les enrôler au ficher national du parti ensuite de la nation, qu’ils aient leurs cartes de militants du Pdci-Rda et leur Carte nationale d’identité (Cni) pour voter, avant d’aller vers les Baoulé qui ne sont pas du Pdci, parce qu’il y en a ici et partout ailleurs. Et si possible, nous allons aussi voir nos frères et sœurs des autres communautés vivant à Gagnoa».
Puis de conclure qu’«en fait, nous voulons respecter la volonté de nos chefs traditionnels qui ne doivent plus faire de la politique partisane pour rester coller à leur nouveau statut et règlement que leur confère la Charte de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels, tout en les respectant et les honorant selon leur rang de guide pour toute la communauté et pour qu’ils se consacrent rien qu’à la cohésion sociale, aux règlements des litiges sans parti pris. Nous, nous allons faire la politique, dissocier la chefferie traditionnelle d’avec la politique, en sensibilisant, mobilisant nos compatriotes pour la victoire du Pdci-Rda et selon la volonté et le choix du président Henri Konan Bédié que nous reconnaissons comme notre chef de famille politique. Et nos chefs traditionnels et coutumiers ne seront plus gênés par la politique. Nous voulons aussi aider efficacement notre frère, le chef du Secrétariat exécutif du parti, Pr Maurice Kakou Guikahué qui est un haut cadre de notre région du Gôh et qui se bat presque seul face aux gros moyens de nos frères qui sont partis de l’autre côté pour faire disparaitre le Pdci-Rda d’Houphouet-Boigny et le fondre dans ce ‘’machin’’ sans issue et d’avenir qu’on appelle Rhdp unifié. Nous allons très bientôt faire des tournées pour dire à nos frères et sœurs que le seul parti capable de nous sortir de la misère, c’est bien ce parti, le Pdci-Rda, qui a délivré nos parents du travail forcé, du colon et qui nous a donnés notre indépendance sous la houlette du président-fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, Félix Houphouet-Boigny. Nous allons donc recenser, d’abord les Baoulé Pdci avant d’aller vers les Baoulé non Pdci et pourquoi pas vers nos frères des autres communautés qui vivent dans la région du Gôh ? La réussite de notre mission sera de voir le Pdci-Rda du président Félix Houphouet-Boigny, légué aux Ivoiriens, à travers Henri Konan Bédié, revenir au pouvoir d’Etat en 2020, le gérer et finaliser le projet de Nation, la Nation du père-fondateur où on ne parle pas de rattrapage, tribalisme, régionalisme et autres ‘’isme’’ diviseurs des Ivoiriens pour le bonheur de vivre et d’appartenir à ce jadis beau pays appelé la Côte d’Ivoire».
ANGE NICAELLE LYRANE, à Gagnoa

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.