Hommage du Pdci-Rda à Samba Traoré, inhumé samedi à Williamsville: Mme Henriette Konan Bédié pleure son ‘’fils’’, la tristesse et l’émotion étaient fortes…

Décédé le mardi 26 mars suite à une agression, Samba Traoré a été inhumé, ce samedi 13 avril 2019 au cimetière de Williamsville à Abidjan. Mais avant, le Pdci-Rda dont il était le président du mouvement de soutien ‘’Renouveau Pdci’’, a rendu un hommage mérité au combattant…au Lion, comme tous l’appelaient. C’était au siège dudit parti politique à Cocody, en présence de Mme Henriette Konan Bédié, l’épouse du président du parti, M. Henri Konan Bédié.
Plusieurs témoignages sur la vie et le militantisme de Samba Traoré ont permis de le connaitre à titre posthume. N’gbala Brou Dominique, son compagnon du ‘’Renouveau Pdci’’, n’a pas pu achever son discours. En sanglots, le protocole de Mme Bédié a dû l’enlever au pupitre pour le consoler. Quant à Karholin Korka, vice-président de ‘’Renouveau Pdci’’, il fera pleurer Mme Bédié. «Cette contrée ignorée dont nul voyageur ne revient, évoque pour moi, ce pays où tu résides désormais, mon cher Samba Traoré. Samba nous a quittés, ce mardi 26 mars 2019 et va reposer désormais dans cette terre du cimetière de Williamsville. Pour moi, le président, le compagnon, le leader du ‘’Renouveau Pdci’’ n’est pas mort, car un leader ne meurt jamais ! Samba, il m’est encore difficile de prononcer cette élégie, tant le chagrin m’étreint et tant l’inattendu de ton décès nous émeut… Vas en paix président Samba, vas car nous sommes fiers de toi parce que tu as mené le bon combat. Si nos adversaires pensent nous avoir envoyé un signal fort en t’assassinant, ils se trompent car la jeunesse du Pdci-Rda est encore plus déterminée et ne reculera devant rien. En 2020, après la victoire, je te promets que nous te célébrerons», a dit, entre des sanglots qu’il avait du mal à contenir, Karholin Korka. Mais il tient et continue. Pendant qu’il parlait, Mme Bédié enlevait, discrètement, ses lunettes pour essuyer les larmes jusque-là contenues, mais qu’elle ne pouvait plus contenir tant l’émotion était forte. Toutefois, elle est restée digne dans cette douleur visible.
Le chef du Secrétariat exécutif, Pr Maurice Kakou Guikahué, avant de poser la médaille de Chevalier sur le cercueil de Samba Traoré, a tenu à rappeler son courage pendant les dernières élections municipales à Port-Bouet. «Il est parti dans le fleur de l’âge, mais nous retenons de lui, l’image d’un grand combattant. Si, aujourd’hui, Dr Emmou a été élu maire de Port-Bouet, c’est aussi grâce au combat de Samba et ses amis sur le terrain. Qu’il soit cette graine qui tombe dans le sol, qui germe et donne beaucoup de fruits. Tes amis l’ont dit. Ton combat continue et nous te célébrerons en 2020 quand ce combat portera le Pdci-Rda au pouvoir d’Etat. Vas combattant, vas président et repose en paix», a dit en substance, le numéro deux du parti, celui qu’on appelle affectueusement ‘’capitaine courage’’. Puis il l’élève, au nom du président Bédié, au grade de Chevalier et remet sa médaille à sa mère ‘’pour continuer à entretenir la flamme militante du Pdci-Rda que son fils avait allumée’’.
Pour le porte-parole de la famille, Samba n’a pas vécu inutilement. Il a su se trouver une famille politique où on l’aimait vraiment. ‘’Nous avons vu comment le Pdci, depuis l’annonce du décès de notre fils Samba, a été à nos côtés et à toutes les étapes. Nous voudrions exprimer toute notre gratitude au président Bédié, au Secrétaire Exécutif Guikahué et à toutes les instances du parti qui sont venus nous soutenir dans cette douleur inqualifiable. Samba est mort, mais un leader ne meurt pas, il renaitra’’, a-t-il dit.
Gilles Richard OMAEL, africanewsquick.net

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.