COMMUNICATION DU PRÉSIDENT DE LA COORDINATION DU COMITE DES SAGES

Le 9 avril est une date gravée dans la mémoire du PDCI-RDA depuis 73 ans. Loin d’être une marque de sénilité et de décrépitude, trois quarts de siècle d’existence constituent au contraire un motif de fierté pour une formation politique. Les vicissitudes de l’histoire avec de nombreux aléas et incertitudes, emportent en effet les partis politiques non préparés par la qualité de leurs hommes, l’efficacité de leur organisation, les valeurs qui sous-tendent leur fonctionnement, et la profondeur des racines plantées dans leur évolution à travers l’espace et le temps.

Les membres du Comité des Sages du PDCI-RDA sont fiers d’assister aux côtés du Président du Parti et de cette foule immense et joyeuse, à la célébration des 73 ans du Parti des pères fondateurs du PDCI-RDA et de la Côte d’Ivoire moderne.

C’est ce moment solennel que le Comité des sages a choisi, de concert avec le Secrétariat Exécutif, et selon les instructions et la feuille de route du Président du Parti à Daoukro le 17 janvier dernier, pour lancer officiellement les « Mercredi du PDCI », en décalant le jour initialement programmé, un mercredi, pour ce mardi.

L’évolution du contexte sociopolitique ivoirien en 2018, avec la précipitation de nombreux événements, a modifié substantiellement le paysage politique ivoirien en ayant un impact très positif pour le PDCI RDA. Impact positif parce que ce nouveau contexte a déclenché un éveil militant au sein du PDCI RDA en général, et des Anciens en particulier, face aux manœuvres d’affaiblissement, de déstabilisation et de liquidation de notre grand Parti.

Les Anciens du PDCI-RDA, co-protecteurs, avec son Président, du patrimoine politique légué à notre pays par nos Pères, ne sauraient accepter la liquidation de ce patrimoine. Nous l’avons manifesté concrètement en exprimant notre appui total, notre loyauté, notre fidélité et notre indéfectible attachement au Parti et à au Président Bédié au mois de janvier dernier. Nous demeurons plus que jamais soudés, mobilisés et déterminés, pour affronter les défis de ceux qui travaillent à la liquidation du PDCI RDA.

Un parti politique sans vision n’a pas d’avenir, et ses réflexions prospectives, sans son histoire, ne peuvent être crédibles. Se connaître soi-même est une ardente obligation pour un parti politique, et former sa jeunesse un devoir qui incombe à ses sachants. L’histoire du PDCI, telle qu’elle sera déclinée dans les « Mercredis du PDCI RDA », n’aura pas pour but de contempler passivement notre passé, si glorieux fût-t-il. Il s’agira plutôt de tirer des leçons du passé pour la construction de nouveaux avenirs communs des Ivoiriens avec les plus jeunes générations.

Notre parti a une identité et une personnalité de base forgées à l’effigie du pacifique peuple ivoirien. Les « Mercredi du PDCI visent l’information et la formation des Jeunes par les Anciens en s’y référant, comme le symbole d’une volonté de passage de témoin. Car un militant bien formé devient un militant convaincu et conquérant.

Le Comité des Sages réaffirme, en cette occasion solennelle, son engagement et sa disponibilité pour apporter, dans la mesure de ses possibilités, ses compétences, son expérience et ses conseils avisés aux jeunes pour le passage du témoin. Car si le PDCI-RDA a survécu à toutes les épreuves l’époque coloniale à ce jour, c’est en raison de la largesse de sa vision, et de la profondeur des racines plantées par ses Pères-fondateurs dans le sol ivoirien.

Les Anciens que nous sommes avons ainsi porté le flambeau du Parti de 1946 à ce jour. Pour le futur, la responsabilité appartient désormais aux jeunes phalanges du PDCI RDA, de porter le flambeau jusqu’à son centenaire, le 9 avril 2046, dans une Côte d’Ivoire totalement réconciliée et apaisée. Nous vous voyons planter, en ce même lieu symbolique, ce centième anniversaire sous le haut patronage d’un président PDCI RDA.

Chers amis jeunes, tels sont la vision et le défi que le Comité des Sages du PDCI RDA vous exhorte à relever pour l’horizon 2046.  Oui ! Vous le pouvez ! si vous voulez !

Pour la Coordination du       Comité des Sages

 Maître Cheikna Sylla

 

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.