Me Blessy Chrysostome annonce: «Une quarantaine de personnalités sera convoquée pour comparaitre devant le Conseil de discipline le 11 avril»

Le Conseil, après 16 heures, a pu se réunir en délibération pour analyser les cas qui ont été déférés par devant ce Conseil. Il faut rappeler que ce jour, ont été convoqués pour comparaitre devant le Conseil de discipline et de l’ordre du bélier du Pdci-Rda, 6 militants. Le militant Daniel Kablan Duncan, le militant Aka Aouélé, le militant Aoua N’doli, le militant Achi Patrick, la militante Raymonde Coffie Goudou, le militant Claude Isaac Dé. Nous avons été saisis par le Secrétariat exécutif sur instruction du président du parti. Le Conseil de discipline a commis le rapporteur général afin de faire la recherche d’informations pour construire la conviction du Conseil de discipline. Me Chrysostome Blessy, rapporteur général du Conseil de discipline a été commis à cette tâche et s’en est acquitté, en a fait rapport au Conseil de discipline. Aujourd’hui (hier) après 16 heures, le Conseil de discipline s’est réuni et a délibéré. A l’unanimité du Conseil de discipline, il a été prononcé contre les militants Daniel Kablan Duncan, Aka Aouélé, Aoua N’doli, Achi Patrick, Raymonde Coffie Goudou, Claude Isaac Dé, la sanction de l’exclusion temporaire du Pdci-Rda parce qu’ils sont convaincus de fait d’indiscipline, d’insubordination et de comportements qui portent atteinte aux intérêts du parti. Au moment où je vous donne les résultats de cette délibération, je voudrais indiquer que le Conseil de discipline n’a pas compétence pour prononcer une exclusion définitive. Seul le congrès du Pdci-Rda peut prononcer une exclusion définitive. Il appartient donc au prochain congrès du Pdci-Rda de se pencher sur cette question. Bien évidemment, pas dans le sens d’une exclusion définitive ou pas mais en regardant l’évolution des comportements et des attitudes des uns et des autres. Le Pdci est une grande famille mais une famille ou règne la discipline du parti. La semaine prochaine, le 11 avril, comme l’a annoncé le président Aoua Touré, un autre groupe de militants sera convoqué pour comparaitre devant le Conseil de discipline. Une quarantaine de personnalités sont concernées par ces procédures qui ont été déférées devant le Conseil de discipline. Il appartiendra à ces personnes, parce qu’elles sont des militants disciplinés, de se présenter et de dire leur part de vérité, de se défendre avec le représentant du parti qu’ils auront choisi comme avocat. Il leur appartient aussi comme nous l’avons constaté ce matin de ne pas déférer à cette convocation, mais aussi, il appartient au Conseil de discipline de faire son travail, la mission pour laquelle il a été mis en place. L’absence n’empêche pas le Conseil de discipline de pouvoir statuer. Nous avons délibéré valablement et ces sanctions vous sont communiquées et seront notifiées par voie d’huissier à chacune des personnes qui sont concernées. Nous vous les publions afin que nul n’en ignore.
Me Chrysostome Blessy
Rapporteur général du Conseil de discipline

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.