Moronou-Valentin Kouassi (Jpdci urbaine) aux jeunes de Arrah: «N’écoutez plus, ne suivez plus Ahoua N’doli, il travaille pour le Rdr-Rhdp unifié et non pour le Pdci-Rda»

Le président national de la Jpdci urbaine, Valentin Kouassi alias ‘’Tourbillon’’, a pris son bâton de pèlerin pour effacer les traces de Ahoua N’doli (membre du mouvement Pdci Renaissance) et le Rdr-Rhdp qui ont ‘’intoxiqué’’, selon lui, la région du Moronou. Depuis samedi 23 mars, il sillonne la région. A Arrah, première étape de la tournée, le ‘’Tourbillon’’ a soufflé samedi, la jeunesse s’est rangée derrière son président, massivement pour écouter le message du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA) et du président Henri Konan Bédié.


Accueillie dans la ferveur et la chaleur militantes, la délégation de la Jpdci urbaine, conduite par son président N’dri Valentin Kouassi, a pris un bain de foule au Foyer des jeunes d’Arrah. Le président Kouassi a eu un message à deux volets à l’endroit de cette jeunesse, apparemment, assoiffée de nouvelles.
Pour le premier volet, le président national de la Jpdci urbaine dira, au nom du président Bédié: «Chers jeunes, chers parents, je suis porteur d’un message du Président Aimé Henri Konan Bédié, Président du PDCI RDA envers sa famille politique, le Pdci-Rda, de cette belle commune. Pour la paix, la réconciliation, la liberté, la justice et le progrès pour tous, notre parti s’engage pour la reconquête du Pouvoir d’Etat avec un candidat qui sera désigné à la Convention du PDCI RDA. Un tel combat ne peut se faire sans l’adhésion de sa famille politique du Moronou, donc d’Arrah. C’est pourquoi, il nous envoie vous transmettre ce message», a-t-il dit avant d’ajouter dans le second volet de son message, ce qui suit: «N’écoutez plus, ne suivez plus Ahoua N’doli et tous ceux qui viennent ici pour vous mentir, ils travaillent pour le Rdr-Rhdp unifié et non pour le Pdci-Rda. Ils ont voulu tuer le parti fondé par Houphouet-Boigny, mais, avec votre détermination, vous avez fait barrage à cette forfaiture et ils ont échoué. Le président Henri Konan Bédié vous dit grand merci pour le soutien que vous lui apportez dans cette lutte. Il nous faut donc, maintenant, effacer toutes leurs traces dans le Moronou.»
Valentin Kouassi, président de la Jpdci urbaine, n’a pas manqué de féliciter et remercier la jeunesse de Arrah pour la qualité de la mobilisation et de la réception.
Sercom Jpdci urbaine

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.