France: Mme Taho met un grand mouvement des cadres pro-Bédié sur pied avec pour objectif ‘’2020, Pdci-Rda président’’

Dans l’objectif de la présidentielle ivoirienne de 2020, chacun multiplie ses forces. Et Mme Jeannette TAHO, en plus d’être présidente Ufpdci Paris1, veut ratisser large pour son président Henri Konan Bédié. Elle vient donc de créer, le 17 mars dernier à Paris, un mouvement en plus dénommé ‘’ Mouvement des Cadres du PDCI pour BEDIE Diaspora Europe’’, des inconditionnels du président Bédié avec pour slogans ‘’2020, Bédié ou rien’’, mais surtout ‘’2020, Pdci président’’. Elle l’a présenté au délégué général France, Basile Yao qui l’a encouragée. Ci-dessous, le rapport de la séance de travail parvenu à africanewsquick.net.

Mme Jeannette TAHO présente son Mouvement à M. Basile YAO Délégué Général PDCI France.
Dans le cadre du respect des principes protocolaires hiérarchiques au sein du PDCI-RDA, Mme Jeannette TAHO, Présidente de l’UFPDCI France, membre du Bureau Politique et Présidente- Fondatrice du Mouvement des Cadres du PDCI pour BEDIE Diaspora Europe, a tenu à présenter son mouvement à M. Basile YAO, Délégué Général PDCI France, au cours d’une rencontre (entre le bureau de la délégation générale et les membres du mouvement) qui s’est tenue le 17 Mars 2019 à Paris. S’étant longuement expliquée sur l’importance de ce mouvement, sa nécessité et son bien fondé, Mme Jeannette TAHO a remercié le Délégué Général d’avoir répondu à son invitation malgré ses multiples occupations. Prenant la parole, M. Basile YAO a tenu à saluer l’initiative et l’a même bénie par des encouragements forts nourris . En revanche, le Délégué Général a émis des réserves sur la lourde tâche qui incombe déjà Mme TAHO en tant que Présidente de l’UFPDCI France (statutaire) et coupler cela avec la fonction de Présidente d’un mouvement (non statutaire). L’un ne prendrait-Il pas le pas sur l’autre ? s’était-Il interrogé .

En retour Mme Jeannette TAHO a répondu à son délégué général qu’elle prenait acte de ses observations. Et pour appuyer leur Présidente, Messieurs Saint-Paul Dié, Claude Zéby et Antoine SEHI ont argumenté pour dire que la très longue expérience de militantisme de plus de 30 ans de Mme TAHO devrait lui permettre d’assumer à la fois les deux fonctions avec sérénité et responsabilité sans interférence aucune. Mieux, ce sera une stratégie payante pour appâter les militants encore hésitant à s’inscrire au PDCI mais qui ont de la sympathie pour le Président BEDIE et par la force des choses finiront in fine à adhérer au parti. Les deux structures alternatives seront enrichissantes et complémentaires, ont-ils conclu.
Par ailleurs, M. Landry BOUA et Mme Gisèle BOUA, tous deux Conseillers du Délégué Général, sont intervenus pour dire qu’il ne faudrait pas que les réserves du Délégué Général soient interprétées comme une sorte de stigmatisation de la Présidente mais bien au contraire à la protéger et à la mettre à l’abri des inconditionnels détracteurs. Une manière pour le Délégué Général de préserver l’unité entre les sympathisants et les militants.
Au terme de quelques échanges fraternels entre les membres du mouvement et de la délégation, Mme la Présidente a levé la séance avec le sentiment du devoir accompli.
Le Rapporteur
Antoine SEHI Vice-Président chargé de la Communication & Porte-Parole du Mouvement.
Email: ciguy-bovo@hotmail.fr

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.