Véronique Aka-Bra (Présidente UFPDCI rurale) dit ses vérités aux femmes: «Nous-mêmes, nous avons honte. On peut être pauvre et rester digne»

C’est un message apaisé de réconciliation et de cohésion sociale que Mme Aka Véronique épouse Bra Kanon, présidente de l’UFPDCI rurale, a livré devant les femmes.
Après les avoir remerciées pour les vœux de santé et de prospérité, elle a dit sa fierté de voir sa « sœur « Sita Coulibaly, présidente de l’UFPDCI urbaine, à ses côtés pour cette cérémonie. Mme Aka Véronique a qualifié ce geste comme un acte de solidarité et a invité les femmes du Pdci-Rda à faire en sorte qu’il en soit ainsi désormais. « Il faut qu’on soit ensemble. Si on n’est pas solidaire, ça va être difficile. Nous sommes femmes et c’est sur nous que le pays compte », a-t-elle rappelé.
C’est au nom de cette solidarité toujours souhaitée par les Ivoiriens que Mme Aka Véronique a émis le vœu que les présidents Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara se reparlent. « En politique, il faut être lucide. Nous avons appris des choses. Nous-mêmes, nous avons honte. Nous les femmes de Côte d’Ivoire, on devrait se mettre ensemble pour mettre ces deux (02) grands messieurs ensemble. Plutôt que de chercher à les diviser. Non, la paix n’a pas de prix. Sachez bander vos cœurs. Ne répondez pas aux provocations. Nous traversons un moment difficile, ne gérons pas les problèmes avec le cœur mais avec la tête en réfléchissant. Soyez patientes. Tendez toujours la main même à nos alliées d’hier », a-t-elle conseillé.
S’adressant particulièrement aux femmes du PDCI-RDA, Mme Aka Véronique les a exhortées à rester elles-mêmes. A ne pas mordre à tous les appâts, à ne pas fléchir face aux difficultés. « Sachez vous respecter. On peut être pauvre mais dans la dignité. La pauvreté dans la dignité procure du respect. Il faut toujours savoir d’où on vient et où on va », a encore conseillé la présidente de l’UFPDCI rurales. La députée Pdci de M’batto, face à la période que traverse le PDCI-RDA, a demandé aux militantes de retrousser les manches et s’apprêter à mener le combat qui doit conduire le PDCI-RDA à la victoire.
« Ne Soyez pas paniquées. Accrochez-vous quand le vent souffle, quand il y a la tornade. Accrochez-vous sinon la tornade vous emportera. Je demande aux femmes du PDCI-RDA d’être lucides dans ce combat », a-t-elle recommandé. Mme Aka Véronique, pour terminer, a rendu un vibrant hommage à sa secrétaire générale, Mme Doumbia Salimata. « C’est une dame en qui j’ai aveuglement confiance. Elle est entière », a-t-elle conclu.
Ivoiresoir.net

Comments

    No Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Fields marked * are mandatory.