Une délégation des sages du PDCI-RDA d’Odienné conduite par le vice-président Diaby Mamadou dit ‘’Diaby Rouge’’ et composée de Sylla Issiaka (doyen PDCI de la région de Kabadougou), Siaka Diabaté, Samassi Ibrahima, Adja Nassanaba Touré (Vacabala), Adja Touré Fanda (Sanoussidougou), Touré Nassatié, Touré Assata et plusieurs autres originaires d’Odienné, est arrivée à Daoukro, ce samedi 16 mars 2019, à la résidence privée du président Henri Konan Bédié, président du PDCI-Rda.
Après les échanges cordiaux et familiaux de nouvelles, une déclaration a été lue par le porte-parole de la délégation.
« Nous sommes les aînés, porte voix et porte flambeau du PDCI-RDA, dans la région de Kabadougou, représentants le noyau gravitationnel autour duquel, le parti, ses partisans et ses activités ont évolués depuis les premières heures.
Nous sommes venus vers Diaby Mamadou, en sa qualité de vice-président du PDCI, solliciter une entrevue pour avoir l’opportunité de finalement vous exprimer notre soutien indéfectible.
Je veux vous rassurer, Monsieur le président, que cette délégation est pleine de sagesse et de conviction pour les idéaux de ce parti, depuis la fondation jusqu’à ce jour. Aujourd’hui comme souhaité ce qui devait arriver, arriva.
Monsieur le président, nous vous soutenons et sommes avec vous pour porter le PDCI-Rda au pouvoir en 2020. La vérité, c’est dans les urnes. Pour nous, nous sommes venus pour vous entendre et vous écouter. Les militants me chargent également de vous dire qu’ils constituent l’avant-garde pour toutes les élections à venir. Merci Monsieur le président. »
En guise de réponse, le président Henri Konan Bédié leur a souhaité la cordiale bienvenue au village à Daoukro. « Merci de votre présence », a dit le président avant d’ajouter : « Des gens que le PDCI a formés, ils sont quelques cas maintenant, à vouloir tout faire pour détruire ce parti. Pour détruire tout ce que le président Houphouet-Boigny et moi-même avons fait. Mais les militants résistent, ils sont plus nombreux ceux qui résistent avec moi à la tête. Nous savons que grâce à Dieu, ils ne réussiront pas. Tout cela passera. Et en 2020, nous espérons, grâce à vous tous, reconquérir le pouvoir. Ce ne sera pas facile, mais il faut beaucoup de travail, beaucoup de volonté, beaucoup de détermination. Tous les régimes autoritaires ont toujours mal terminé. Et ce régime, tel qu’il s’est lancé sur la mauvaise voie, perdra le pouvoir. Je vous souhaite une bonne santé à tous et bon retour chez vous ».
DIRCOM PDCI-RDA