Revue de presse du vendredi 8 mars 2019

Revue de presse du vendredi 8 mars 2019

POLITIQUE NATIONALE

L’élection à la présidence de l’Assemblée nationale fait la ‘’Une’’ de tous les journaux de la place. Beaucoup de titres, surtout de l’opposition, parlent de ‘’braquage électorale’’
.

LE NOUVEAU REVEIL
Désignation du successeur de Guillaume Soro : Le Rhdp braque l’Assemblée nationale, 99 députés boycottent et dénonce un acte de brigandage, Amadou Soumahoro proclamé avec 153 voix
Le quotidien proche du Pdci-Rda annonce une réaction du groupe parlementaire de ce parti, aujourd’hui, à travers une déclaration officielle

NOTRE VOIE (Pro-Affi) : ‘’Assemblée nationale : Amadou Soumahoro, président mal élu’’
Ce journal donne la parole à son mentor, Pascal Affi N’guessan, député lui-même, qui dénonce un scrutin illégal et illégitime et réclame sa reprise

LE TEMPS (Quotidien pro-Gbagbo), relève ‘’Les irrégularités d’un scrutin bouclé d’avance et le film de la mascarade’’
LE QUOTIDIEN D’ABIDJAN : ‘’Le régime opère un autre braquage à l’Assemblée nationale’’

L’INTER & SOIR INFO (Quotidiens indépendants) s’attardent tous sur ce scrutin, son déroulement, ses péripéties, le boycott des députés de l’opposition et les réactions diverses et divergentes des uns et des autres selon qu’ils soient de l’opposition ou du RHDP

LG INFOS (Pro-Gbagbo) et SOIR INFO souligne l’absence de Guillaume Soro, qui n’a pas mis pied au Parlement

GENERATIONS NOUVELLES (Quotidien pro-Soro)
Election calamiteuse, Amadou Soumahoro, quelle légitimité !
Ce quotidien annonce déjà une crise au Parlement, suite à ce scrutin

A contrario, c’est le triomphe sur tous les journaux proches du pouvoir.

LE PATRIOTE
Elu nouveau président de l’Assemblée nationale : ‘’Tchomba’’
au perchoir !
Le journal proche du Rdr annonce déjà les projets d’Amadou Soumahoro pour les députés

LE MANDAT
‘’L’ordre et la normalité de retour au Parlement’’, écrit ce journal qui salue l’arrivée d’Amadou Soumahoro au perchoir et décline sa vision pour l’Assemblée nationale.

L’EXPRESSION : ‘’Amadou Soumahoro prend le pouvoir’’

LE JOUR PLUS : ‘’Amadou Soumahoro prend le tabouret’’
Ce journal consacre les 2/3 de sa ‘’Une’’ au film de l’élection du nouveau président de l’institution, ses ambitions, ses premiers mots aux députés, et le boycott de l’opposition.

Les réactions au discours tenus par le président Bédié, lors de sa rencontre avec les chefs Baoulé de Yamoussoukro, continuent.

LE MANDAT et LE PATRIOTE publient des réactions du ministre Amédé Kouakou, émissaire du président de la République, Alassane Ouattara, cité dans le discours du président Bédié, et de Joël N’guessan, vice-président du Rdr. « Que Bédié n’oppose pas les ethnies en Côte d’Ivoire », réagit le ministre, quand Joël N’guessan charge le président du Pdci dans un texte au ton très dur : « Le reniement de Bédié est choquant »

Sur LE PATRIOTE, le chef de Kami, Konan Kan, Conseiller de Augustin Thiam, à la chefferie du canton Akouè, réplique au discours du président du Pdci : « L’esprit d’Houphouët doit parler à Bédié »

Le réaménagement au niveau de l’Armée fait la manchette de SOIR INFO qui écrit :
‘’Réorganisation des Forces Armées de Côte d’Ivoire : Retour en force de militaires pro-Gbagbo dont l’aide de camp de l’ex-Chef d’Etat, Des proches de Soro relégués au second plan’’

ECONOMIE

L’INTER :
Secteur des Hydrocarbures : Un déficit de près de 1000 milliards de F CFA découvert à la GESTOCI
Des inquiétudes sur les réserves de produits pétroliers, une enquête ouverte
Le quotidien indépendant écrit que le secteur des hydrocarbures ne se porte pas bien du point de vue de la gestion financière. Car, en plus de la Société ivoirienne de raffinage (Sir) qui a encore du mal à équilibrer ses comptes, la Société de gestion des stocks pétroliers de Côte d’Ivoire (Gestoci) est venue s’ajouter à la liste des sociétés sous tutelle du ministère du Pétrole, de l’Énergie et du développement des énergies renouvelables dont les comptes sont passés au rouge.
Le journal cite la publication N°795 du 27 février 2019 de la Lettre du Continent (Lc) qui informait d’une enquête diligentée par la tutelle ayant permis de découvrir que la Gestoci a enregistré des pertes [financières] cumulées sur plusieurs exercices budgétaires dont le montant est estimé à près de 1 000 milliards de Fcfa.
D’énormes pertes pour lesquelles le nouveau ministre, Abdrahamane Cissé, successeur de Thierry Tanoh, a veut diligenter une enquête.

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.