Yamoussoukro: Le président Bédié reçu avec les honneurs dus à son rang d’héritier d’Houphouet-Boigny…

Le président Henri Konan Bédié est à Yamoussoukro, depuis ce mardi 5 mars, pour échanger avec les chefs traditionnels Akouè et Nananfouè, ce mercredi 6 mars à 11h.
A son arrivée, il a été accueilli par la notabilité Akouè avec à sa tête Nanan Kouassi N’gô III, chef des Akouè, le maire et délégué Pdci, Gnrangbé Kouakou et plusieurs militants du parti que le père-fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, Félix Houphouet-Boigny, lui a légué.

Reçu dans une liesse populaire et dans la pure tradition Baoulé, le président du Pdci-Rda a donné les nouvelles par l’entremise de son porte-parole et conseiller pour les questions traditionnelles, Nanan N’dri Yokoli Jean. Les échanges de nouvelles se sont déroulés, comme c’est de coutume dans la tradition Akan, par personnes interposées. Nanan Michel N’goran, pour le compte du chef Nanan Kouassi N’gô III et Nanan N’dri Yokoli Jean, pour le président du Pdci, Henri Konan Bédié.
Le président Henri Konan Bédié a donné les nouvelles en langue Baoulé et rapportées au Chef Akouè par son porte-parole, Nanan N’dri Yokoli Jean qui les a transmises à Nanan Michel N’goran qui lui les a transmises à Nanan Kouassi N’gô III, chef des Akouè. La traduction substantielle a été faite comme suit : «Je suis venu chez moi en famille, pour me recueillir sur la tombe de mon père, mon père spirituel, mon père politique, Nanan Félix Houphouet-Boigny. En ces temps difficiles que traversent le pays et le Pdci-Rda, il me fallait revenir aux sources, confier l’avenir de la Côte d’Ivoire à son fondateur et fondateur du Pdci-Rda. Je suis venu parler à mon père», a dit, en substance, le président Bédié. En seconde nouvelle, le président du Pdci-Rda dira qu’il est venu échanger aussi, ce mercredi 6 mars à 11h, avec tous les chefs Akouè et Nananfouè pour parler de l’avenir du pays qu’a fondé leur illustre chef Nanan Félix Houphouet-Boigny.
Nanan Kouassi N’gô III a apprécié la démarche du président Bédié et lui a garanti son soutien pour l’avenir du pays qui a besoin de paix et de cohésion sociale, selon ce que Houphouet-Boigny a souhaité pour ce pays. Il lui a donné la permission de se recueillir dans la stricte intimité avec son père dans le caveau familial des Boigny, sur la tombe de Félix Houphouet-Boigny.
Le président Bédié s’est incliné sur la tombe du président Houphouet-Boigny en priant pendant plus de 20 minutes, seul à seul, avec l’esprit son père, le père de la Nation ivoirienne.
C’était tout simplement émouvant. Et cela augure d’une bonne rencontre, ce mercredi 6 mars, avec tous les chefs Akouè et Nananfouè, mais pas tous les chefs Baoulé comme le font croire certaines langue.
Gilles Richard OMAEL, à Yamoussoukro

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.