Réforme de la CEI : L’Union européenne s’en mêle et veille, préoccupée par la politique sociale en Côte d’Ivoire

En mission en Côte d’Ivoire, la délégation du groupe de travail du conseil de l’Union Européenne sur l’Afrique (COAFR) a échangé avec Marcel Amon-Tanoh sur la politique sociale du gouvernement ivoirien vendredi 8 février 2019 à Abidjan-Plateau.
Pour Marie Laprierre, chef de la délégation du groupe de travail, l’Union Européenne est essentiellement préoccupée par la politique sociale en Afrique notamment en Côte d’Ivoire. « Le renforcement de la politique en matière de de l’employabilité des jeunes et l’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables doivent être une réalité dans les pays de l’Afrique subsaharienne. Les pays qui constituent l’Union européenne y tiennent », a-t-elle signifié.

Selon elle, la mission qu’elle dirige a pour objectif de venir apprécier les réalités des pays et veiller au renforcement des relations entre les deux continents. Pour sa part, Marcel Amon-Tanoh, ministre des affaires étrangères a rassuré ses hôtes quant à la politique sociale du président de la République en ces termes : « Pour le président Ouattara, ce qui précède le développement c’est la sécurité et la paix.Toutefois, l’année 2019 a été placée sous le signe du social. Dès le début de l’année, le président a dit vouloir que le taux de croissance positif qu’affiche la Côte d’Ivoire impact la vie quotidienne des populations ».
Avant cette rencontre, le groupe de travail de l’Union européenne était reçu en audience par Amadou Soumahoro, ministre auprès du président de la république chargé des affaires politiques.

Les discussions ont planché sur la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI). Notons que le COAFR est responsable de la coordination de la politique extérieure de l’Union européenne pour l’Afrique subsaharienne.

Il est composé de représentants de chacun des 28 Etats membres de l’UE, de la commission européenne et du secrétariat du conseil de l’UE. Sa présidence est assurée par un membre permanent du service Européen pour l’action extérieure (SEAE).

 

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.