Présentation de vœux au président du PDCI Rda ONG et les mouvements associatifs se mobilisent autour de Bédié

Les ONG et les mouvements associatifs proches du PDCI RDA conduits par leur patronne, la secrétaire exécutive chargée des relations avec les syndicats, les Ong, les groupes socio professionnels et les mouvements associatifs, Ami N’Diaye, ont fait le plein du préau de la résidence du président du parti. Mme Henriette Konan Bédié était aux côtés du son époux pour recevoir le premier bouclier du parti contre les attaques des adversaires. « Vous avez devant vous les responsables des ONG, des syndicats, des clubs de soutien, des association proches des notre grand parti, le PDCI Rda, venus les uns pour réaffirmer leur attachement indéfectible à votre personne, les autres pour vous traduire leur reconnaissance et leur gratitude pour la grande considération que vous leur portez à travers le secrétariat exécutif que vous avez bien voulu mettre en place et qui est pour eux un creuset pour leur permettre de s’exprimer au sein du parti » a dit d’entrée de jeu Mme Amy N’Diaye. Elle n’a pas manqué de rappeler que le président Henri Konan Bédié est « celui que le père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, homme de vision, le président Félix Houphouët Boigny a choisi pour perpétuer son œuvre à la tête de la Côte d’Ivoire ». Elle a ajouté qu’elle et les mouvements associatifs et les ONG réaffirment leur « engagement sans failles » à accompagner le président Henri Konan Bédié « dans la mise en œuvre de la plate forme pour la restauration de la démocratie pour une Côte d’Ivoire uni et prospère ». Abo Florent, parlant au nom des association de soutien, est largement revenu sur « l’ingratitude et la méchanceté des tenant du pouvoir avec la complicité des cadres du PDCI » à qui le président Bédié a donné « gites et couverts » ». Pour faire barrage aux manouvres diverses pour, selon lui, diviser et affaiblir le PDCI, les mouvements et clubs de soutien ont été de tous les combats. D’ailleurs, il a estimé que le 1er congrès du RHDP parti unifié est « un épiphénomène car chaque jour en Côte d’Ivoire, des partis naissent et continueront de naitre après le 26 janvier 2019 ». Et d’ajouter « La photocopie ne sera jamais conforme à l’original ». GBALET Pulchérie, président du Forum des organisations de la société civile ivoirienne, et « Action pour la restauration de la dignité humaine » (ARDH) a dit que son organisation met tout son espoir dans les actions du président du PDCI RDA. « Nous Combattons pour le peuple sans distinction aucune. Nous voulons souhaiter nos veux les meilleurs au président Henri Konan Bédié, nous lui souhaitons, beaucoup de santé et la longévité parce que le pays a besoin de lui. Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire n’est plus une terre d’espérance. Elle est devenue une terre de désillusion. Et nous sommes du peuple, nous avons placé notre espoir dans le PDCI parce que le PDCI a été créé, comme le dit son hymne, pour servir le peuple » a-t-il opiné avant d’ajouter « Le peuple est content de l’initiative du PDCI de vouloir rassembler toutes les forces vives de Cote d’Ivoire pour lutter ensemble pour la restauration de la démocratie. Nous osons espérer que tous les autres partis et les ONG mettront leur orgueil de côté pour comprendre qu’en toute chose il faut un initiateur ». Affoué Marie, doyenne des responsables de groupes de soutien au PDCI à encourager le président à continuer sur sa lancée parce qu’il tient le bon bout. « Papa, soyez sereins, nous sommes derrière vous »a-t-il dit. Prenant la parole, le président Henri Konan Bédié, président du PDCI RDA a dit toute sa fierté face à la mobilisation des syndicats, ONG, mouvements associatifs proches du PDCI RDA. « L’année 2018 a été une année difficile. Je vous félicite pour le travail de mobilisation, que vous avez réussi lors des grands moments de notre parti. Vous avez été à la tâche pour faire échouer toutes les manœuvres de liquidation de notre parti et d’agression opérée contre le siège de notre parti. Vous avez été vaillants et intrépides. Vous fait preuve de courage, de fidélité et de loyauté, vous n’avez pas céder aux pressions, aux menaces, à la manipulation pour parvenir aux débauchages dont vous étiez viser. Je suis fier de vous » leur a-t-il dit. Répondant aux adversaires du parti, il a fait cette précision « C’est nous qui sommes les héritiers légitime du président Félix Houphouët Boigny. Nul ne peut travestir ce fait historique gravé dans nos mémoires ». Pour le reste, il a conseillé aux militants de se concentrer sur l’avenir.

FK

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.