Blog

15 Oct
0

6ème CONGRES EXTRAORDINAIRE: DISCOURS DU PRÉSIDENT DU COMITÉ D’ORGANISATION

Excellence Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA
Mesdames et Messieurs les Invités 
Mesdames et Messieurs les Congressistes 
Militantes, Militants
Je suis particulièrement honoré de prendre la parole en ce jour du 15 octobre 2018, en
ma qualité de Président du Comité d’Organisation du 6 ème Congrès Extraordinaire de
notre Parti, pour exprimer mes sincères remerciements aux militantes et militants de
notre formation politique qui ont massivement effectué le déplacement de Daoukro,
pour la tenue de nos assises.
A présent, je voudrais marquer ma déférente gratitude au Président du Parti, son
Excellence Henri KONAN BEDIE, qui m’a fait le redoutable honneur de me confier
l’organisation de cette rencontre qui se tient à un moment délicat de l’histoire de notre
Parti et dont les conclusions impacteront  durablement l’enracinement du PDCI-RDA.
Merci monsieur le Président.
Merci pour cette ouverture démocratique qui vous a conduit à faire jouer pleinement son
rôle à chaque organe du Parti, afin d’apporter des solutions aux préoccupations,
angoisses et attentes des militants face à l’évolution du monde et de palper le pouls de
la solidité de leur attachement au  PDCI-RDA et à ses idéaux.
Notre Parti, le PDCI-RDA, formation emblématique créée par le Président
Félix HOUPHOUET-BOIGNY et ses compagnons, a su tenir bon malgré les coups de
boutoir des épreuves traversées et tiendra bon.
Enfin, nous saluons votre clairvoyance qui a permis au Bureau Politique du 8 octobre
2018 d’autoriser nos cadres à participer aux élections municipales et régionales du 13
octobre 2018. Cette expérience nous servira de repère pour une préparation optimale
de l’élection présidentielle de 2020.
Mes chaleureuses salutations militantes vont vers vous, Congressistes, dont
l’engagement n’a d’égal  que la fidélité à notre  Parti et à son Président, Son Excellence
Henri KONAN BEDIE. 
C’est pourquoi, je demande humblement votre indulgence fraternelle pour tous  les
désagréments et imperfections que vous aurez constatés dans l’organisation de ce
Congres extraordinaire.
Mesdames et messieurs, les membres du Secrétariat Exécutif et du
Comité d’Organisation des présentes assises, vous avez travaillé d’arrache- pied
avec ferveur et détermination, de jour comme de nuit pour que tout soit prêt ce lundi 15

3
octobre 2018 et que nous ayons pu relever ensemble le défi d’organiser ce Congrès
Extraordinaire en une semaine.
Soyez en remerciés.
Cependant, la tâche n'est pas encore terminée. Aussi, vous prierai- je de demeurer
vigilants tout au long de cette journée.
Monsieur le président
N'eussent  été votre sagesse et votre sens  du devoir, doublé de votre qualité de
démocrate accompli, le 6 ème Congrès Extraordinaire n’aurait pas vu le jour. 
C’est vous, Monsieur le Président, devant les attaques répétées et les velléités de
déstabilisation et de liquidation de notre Parti, qui avez montré le chemin en  proposant,
conformément à nos Statuts et Règlement intérieur, la convocation de ce 6 ème  congrès
extraordinaire de clarification.
Fidèle aux enseignements du Père Fondateur, vous avez su faire de la Paix, base et
ferment préalable à tout développement, le levier votre action politique.
Monsieur le Président
Mesdames et Messieurs les Congressistes
Militantes et Militants
En cette période de flou savamment entretenu par certains d'entres nous et de
suspicions parfois illégitimes, que ce mois mythique d’octobre qui a vu naître
le Président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY et le RDA, éclaire nos lanternes et nous
donne un esprit de discernement pour le rayonnement de notre Excellence Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA
Mesdames et Messieurs les Invités 
Mesdames et Messieurs les Congressistes 
Militantes, Militants
Je suis particulièrement honoré de prendre la parole en ce jour du 15 octobre 2018, en
ma qualité de Président du Comité d’Organisation du 6 ème Congrès Extraordinaire de
notre Parti, pour exprimer mes sincères remerciements aux militantes et militants de
notre formation politique qui ont massivement effectué le déplacement de Daoukro,
pour la tenue de nos assises.
A présent, je voudrais marquer ma déférente gratitude au Président du Parti, son
Excellence Henri KONAN BEDIE, qui m’a fait le redoutable honneur de me confier
l’organisation de cette rencontre qui se tient à un moment délicat de l’histoire de notre
Parti et dont les conclusions impacteront  durablement l’enracinement du PDCI-RDA.
Merci monsieur le Président.
Merci pour cette ouverture démocratique qui vous a conduit à faire jouer pleinement son
rôle à chaque organe du Parti, afin d’apporter des solutions aux préoccupations,
angoisses et attentes des militants face à l’évolution du monde et de palper le pouls de
la solidité de leur attachement au  PDCI-RDA et à ses idéaux.
Notre Parti, le PDCI-RDA, formation emblématique créée par le Président
Félix HOUPHOUET-BOIGNY et ses compagnons, a su tenir bon malgré les coups de
boutoir des épreuves traversées et tiendra bon.
Enfin, nous saluons votre clairvoyance qui a permis au Bureau Politique du 8 octobre
2018 d’autoriser nos cadres à participer aux élections municipales et régionales du 13
octobre 2018. Cette expérience nous servira de repère pour une préparation optimale
de l’élection présidentielle de 2020.
Mes chaleureuses salutations militantes vont vers vous, Congressistes, dont
l’engagement n’a d’égal  que la fidélité à notre  Parti et à son Président, Son Excellence
Henri KONAN BEDIE. 
C’est pourquoi, je demande humblement votre indulgence fraternelle pour tous  les
désagréments et imperfections que vous aurez constatés dans l’organisation de ce
Congres extraordinaire.
Mesdames et messieurs, les membres du Secrétariat Exécutif et du
Comité d’Organisation des présentes assises, vous avez travaillé d’arrache- pied
avec ferveur et détermination, de jour comme de nuit pour que tout soit prêt ce lundi 15

3
octobre 2018 et que nous ayons pu relever ensemble le défi d’organiser ce Congrès
Extraordinaire en une semaine.
Soyez en remerciés.
Cependant, la tâche n'est pas encore terminée. Aussi, vous prierai- je de demeurer
vigilants tout au long de cette journée.
Monsieur le président
N'eussent  été votre sagesse et votre sens  du devoir, doublé de votre qualité de
démocrate accompli, le 6 ème Congrès Extraordinaire n’aurait pas vu le jour. 
C’est vous, Monsieur le Président, devant les attaques répétées et les velléités de
déstabilisation et de liquidation de notre Parti, qui avez montré le chemin en  proposant,
conformément à nos Statuts et Règlement intérieur, la convocation de ce 6 ème  congrès
extraordinaire de clarification.
Fidèle aux enseignements du Père Fondateur, vous avez su faire de la Paix, base et
ferment préalable à tout développement, le levier votre action politique.

Monsieur le Président
Mesdames et Messieurs les Congressistes
Militantes et Militants
En cette période de flou savamment entretenu par certains d'entres nous et de
suspicions parfois illégitimes, que ce mois mythique d’octobre qui a vu naître
le Président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY et le RDA, éclaire nos lanternes et nous
donne un esprit de discernement pour le rayonnement de notre Parti, le PDCI-RDA et
que Dieu nous bénisse et nous protège.
Fructueux congrès extraordinaire à tous !
Je vous remercie
Fait à Daoukro, le 15octobre 2018

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite
15 Oct
0

SIXIEME CONGRES EXTRAORDINAIRE DU PDCI-RDA: DISCOURS D’ORIENTATION DU PRÉSIDENT DU PARTI

Mesdames et Messieurs les Invités
Mesdames et Messieurs les Congressistes,
Chers compagnons.

Il me plait de saluer ce rassemblement où nous nous retrouvons ce matin à Daoukro pour ensemble examiner les défis auxquels se trouve confronté notre formation politique.

Je suis particulièrement heureux, chers congressistes, de vous accueillir dans mon village natal à l’occasion du 6 ème Congrès Extraordinaire du PDCI-RDA, qu’il a plu au Bureau politique de convoquer ce jour.

Comme vous le savez, le Bureau politique en sa 9 ème session tenue le 8 octobre 2018, ici même, à Daoukro, a choisi pour ce Congrès extraordinaire, le thème suivant : « Stabilité et clarification pour une marche harmonieuse vers 2020. »

Le contexte dans lequel se tiennent ces assises est marqué par les tentatives de déstabilisation et de liquidation du PDCI-RDA, notre famille politique.

Avant de continuer mon propos, permettez-moi d’apprécier le soutien permanent de ma biche royale et me réjouir de la présence distinguée des personnalités qui nous font l’honneur d’être à cette cérémonie.

Au titre des partis Politiques, ce sont le FPI, l’USD, le PIT, l’UPCI, le RPC-Paix, le RPCI, le MFA, l’URD, LIDER.

Les représentes de l’ambassade des Etats-Unis
Je salue particulièrement la présence de madame Affoussiata BAMBA LAMINE,
représentant le Président de l’Assemblée Nationale.
Madame BAMBA, je prie de transmettre mes salutations filiales au Président SORO
Kigbafori Guillaume.

A tous, j’adresse mon infinie gratitude pour leur présence chaleureuse, hautement significative, en cette période de velléités de déstabilisation et de liquidation du PDCI-RDA.

Chers Congressistes

Je voudrais saluer votre détermination et votre engagement pour avoir répondu promptement à chacune de mes urgentes convocations (réunion du Bureau Politique du 24 Septembre 2018, du 08 Octobre 2018 et du présent Congrès Extraordinaire).

Cette mobilisation constante est la preuve que vous êtes des militants convaincus de la nécessité de protéger et de préserver le PDCI-RDA, héritage politique que nous a légué Félix HOUPHOUET-BOIGNY, Père Fondateur de notre Grand Parti et de la Côte d’Ivoire moderne.

Je voudrais également magnifier votre bravoure pour avoir su résister, pour certains d’entre vous, aux menaces, aux intimidations et autres tentatives de débauchage. Toutes ces manœuvres ont eu un impact négatif sur la préparation des élections municipales et régionales du 13 Octobre 2018 qui viennent de s’achever.

Pour rappel, le 17 juin 2018, j’avais convoqué une importante réunion du Bureau Politique afin de prendre souverainement les décisions relatives à la vie et à la bonne marche de notre Parti.

Les résolutions issues de cette rencontre ont fait l’objet de suspension par le juge des référés du tribunal de Première instance d’Abidjan-Plateau, sur saisine d’un de nos militants qui en contestait la régularité.

Face à cette décision inique, le 24 septembre 2018, j’ai convoqué à nouveau, en l’espace de trois mois, un Bureau Politique à Daoukro.

Au cours de cette séance organisée sous la supervision de deux Huissiers de justice, nous avons réaffirmé certaines des décisions du 17 juin 2018 et adopté de nouvelles résolutions.

Cette nouvelle réunion du Bureau Politique et toutes les dispositions prises pour en garantir la régularité n’ont pas entamé la détermination de ceux qui ont choisi de tout mettre en œuvre pour faire disparaitre le PDCI-RDA au profit du parti unifié.

En effet, le PDCI-RDA a été, à nouveau, assigné en justice aux fins de suspension et d’annulation des résolutions du 24 septembre 2018.

Pour justifier cette action, leurs initiateurs veulent faire croire que le Bureau Politique ne serait pas compétent pour reporter la date de la tenue du 13 ème congrès ordinaire, pour prolonger les mandats du Président et des organes du parti et pour décider du retrait du PDCI-RDA du RHDP.

A la vérité, cela est inexact, le Bureau politique étant l’organe de décision entre deux congrès, selon l’article 54 de nos statuts.
D’ailleurs, comme le disait le père fondateur, « l’histoire est un témoignage. ».

L’histoire de notre Parti nous enseigne que cette pratique n’est pas inédite au PDCI-RDA, le Bureau politique ayant procédé à plusieurs reprises, chaque fois les enjeux et le contexte politique l’ont nécessité, à de tels reports.

Souvenons-nous du 3 ème  Congrès, tenu en 1959, soit sept (7) ans après le deuxième ; souvenons-nous de celui de 1965, tenu six (6) ans après. Plus près de nous, en 2013, le 12 ème  Congrès ordinaire a été organisé onze (11) ans après le 11 ème .
Tous ces reports de congrès ordinaires n’ont pu être possibles que sur décisions du Bureau politique.

En réalité, comme nous l’avons déjà noté, les véritables motivations de ces actions en justice se trouvent ailleurs. Elles sont les conséquences de notre refus de dissoudre le PDCI-RDA pour le fondre au forceps dans le parti unifié RHDP. Ce part unifié tel que mis en place par l’Assemblée générale constitutive du 16 juillet 2018 n’est pas conforme à notre
vision initiale, maintes fois affirmée.

Je rappelle pour mémoire, que notre vision du parti unifié a été clairement exposée dans l’adresse que j’ai faite à l’occasion du 70 ème  anniversaire du PDCI-RDA, le 9 avril 2016 où je disais à cette occasion: « Nous ne voulons pas et ne pouvons pas brader le PDCI-RDA comme beaucoup l’ont pensé. Nous devons donc aller à la cohésion avec ceux qui nous ont
quittés pour des raisons diverses. Soixante-dix ans, c’est l’âge de la sagesse. Il faut ramener
dans la maison du Père, les frères qui en étaient partis. Nous y tenons. Nous avons le
devoir, en tant qu’aîné, de ramener les enfants dispersés du Père sans toutefois nous
renier. …… »
Cette vision a été dévoyée par l’organisation prématurée de l’Assemblée Générale
Constitutive du Parti unifié RHDP, le 16 juillet 2018. Au cours de cette Assemblée
Générale, en dépit de nos divergences, son président fraichement
élu déclarait « inacceptable » la décision du PDCI-RDA de reporter après l’élection
présidentielle de 2020, l’examen de la question de son adhésion au Parti unifié RHDP.
En définitive, toutes les manœuvres de déstabilisation et de liquidation du PDCI-RDA, que
nous dénonçons, ont été malheureusement orchestrées avec la complicité  de certains de
nos cadres à qui le parti a trop donné.
Avec ces cadres du parti aux ordres, le régime en place a laissé prospérer un harcèlement
judiciaire du PDCI-RDA pour espérer parvenir à ses fins.
Chers Congressistes,
Les présentes assises visent à restaurer la stabilité et la cohésion au sein du parti au travers
d’une clarification pour une marche harmonieuse vers la reconquête du pouvoir d’Etat en
2020, notre objectif majeur.
La gravité de la situation commande que nous centrions nos réflexions, nos actions et
nos efforts sur nous-mêmes en examinant le contexte sociopolitique actuel avec sérénité et
responsabilité.
Dans cette perspective, l’exigence de clarification impose à chacun d’entre nous, la sincérité,
la loyauté dans notre engagement militant.
Que cessent désormais la transhumance, le louvoiement, la duplicité et l’équilibrisme
politique déconcertant qui affaiblissent notre combat pour une Côte d’Ivoire rassemblée et
réconciliée.
Contrairement à la confusion savamment entretenue par certains pseudo-militants, je tiens à
préciser qu’il n’est pas possible d’être à la fois militant du PDCI-RDA et militant du RHDP
parti unifié, conformément à la loi de 1993 portant organisation et fonctionnement des partis
et groupements politiques en Côte d’Ivoire.
Par ailleurs, l’appartenance à un parti politique exige le respect de sa discipline, de ses
statuts et de son règlement Intérieur.
En appelant le Congrès Extraordinaire à examiner favorablement les résolutions du Bureau
Politique relatives au report du 13 ème  congrès ordinaire et à la prolongation des mandats des
organes de notre parti, nous entendons renforcer la stabilité des instances dirigeantes du
PDCI-RDA dans cette période cruciale de la marche en avant de notre mouvement.
Le Congrès étant notre organe suprême, je vous engage fortement à entériner les
résolutions du Bureau Politique du 24 septembre 2018.
Ces résolutions concernent :
-les décisions de rapporter toutes les résolutions du Bureau Politique du 17 juin 2018 ;

4
-le report de notre 13 ème  congrès ordinaire après la tenue de l’élection présidentielle d’octobre
2020 ;
-la prolongation des mandats en cours du Président du Parti, de celui des organes et des
structures spécialisées du Parti jusqu’à la tenue effective du 13 ème Congrès Ordinaire prévu
après l’élection présidentielle de 2020 ;
-l’endossement par le Bureau Politique de la dénonciation de l’accord politique du 12 avril
2018 pour la création du parti unifié RHDP ;
-le retrait du PDCI-RDA du groupement politique RHDP ;
-le mandat donné à Son Excellence Henri Konan BEDIE pour engager des négociations
pour la mise en place d’une plate-forme de collaboration du PDCI-RDA avec les forces vives
de la Nation et les partis politiques qui partagent sa vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée,
rassemblée et pacifique.
Par ailleurs, j’invite le Congrès Extraordinaire à examiner l’opportunité de l’organisation et de
la tenue de la Convention du PDCI-RDA au cours de l’année 2019 ; à l’effet de désigner
notre candidat à l’élection présidentielle d’Octobre 2020 et également d’adopter notre
programme de gouvernement quinquennal 2020/2025.
Telles sont, Mesdames et Messieurs les Congressistes, les questions essentielles qui vous
seront soumisses à débat et au vote, afin de mettre un terme définitif à ces tracasseries et
manœuvres politico-judiciaires qui n’honorent pas notre justice. Nous devons demeurer
déterminés à protéger l’expression des libertés publiques et agir pour préserver le
fonctionnement autonome des partis politiques en Côte d’Ivoire.
Nous regrettons que la justice ivoirienne soit aux ordres du pouvoir Exécutif et tente
insidieusement de faire disparaitre le PDCI-RDA au profit du parti unifié RHDP, dont la mise
en place par l’Assemblé Générale Constitutive du 16 juillet 2018 a été marquée par des
irrégularités flagrantes.

Chers Congressistes,
Je vous invite à vous approprier le contenu du présent discours d’orientation afin que nous
puissions examiner toutes les questions soulevées et apporter des solutions appropriées
pour conforter la cohésion et la fraternité au sein de la grande famille du PDCI-RDA.
Nous devons nous engager tous à œuvrer au rassemblement de tous les cadres et
militants du parti dans un esprit de reconstruction et de redynamisation de notre instrument
politique qu’est le PDCI-RDA.
Sur ce, je souhaite plein succès aux travaux de notre 6 ème Congrès extraordinaire que je
déclare ouverts.

Je vous remercie.

Fait à Daoukro, le 15 octobre

Henri KONAN BEDIE
Président du PDCI-RDA

Lire la suite
14 Oct
0

DECLARATION DU PDCI-RDA RELATIVE A LA TENUE DES ELECTIONS MUNICIPALES ET REGIONALES DU 13 OCTOBRE 2018

Les élections municipales et régionales viennent de se tenir le 13 octobre 2018.

Le PDCI-RDA tient à informer l’opinion nationale et internationale de la survenue d’irrégularités dans leur organisation et les menaces, intimidations, agressions physiques perpétrées contre nos militants eélecteurs lors de l’expression de leur droit de vote.

Ces irrégularités concernent :

– la violence constatée à Duekoué, Port-Bouet, Guiglo, Didievi pour ne citer que ces cas.
– les bulletins de vote sans stickers contrairement à l’usage lors de tous les scrutins précédents tenus en côte d’ivoire.
-le manque d’encreurs et tablettes électroniques d’identification dans de nombreux centres.

La suppression de l’encre indélébile dans certains centres qui a toujours servi à faire un marquage indélébile sur l’un des doigts de l’électeur afin de l’empêcher de voter plus d’une fois.

L’ouverture tardive de certains bureau vote et la non ouverture d’autres dans les localités favorables au PDCI-RDA telles que Gonzagville, Adjahoui dans la Commune de port-Bouët.

L’expulsion des représentants du PDCI-RDA lors des séances de dépouillement notamment dans

Le PDCI-RDA tient à féliciter le peuple ivoirien pour son comportement exemplaire et son sens élevé de la démocratie.
Au vu des résultats partiels en notre possession, les Candidats parrainés par le PDCI-RDA enregistreraient des résultats encourageants, et ce, malgré les menaces, les intimidations et les conditions peu crédibles dans lesquelles ces scrutins se sont tenus.

En effet, le PDCI-RDA déplore le braquage éhonté des résultats qui se profilent à l’horizon, notamment dans les communes du Plateau, Koumassi, Port-Bouët, les régions du Gontoungo, Indenie- Djuablin, Loh-Djiboua, pour ne citer que ceux-là.

Le PDCI-RDA en appelle à la vigilance de ses militants et les nombreux électeurs qui ont porté leur choix sur nos candidats pour faire échec au déni de démocratie que le régime entend imposer aux ivoiriens.

Le PDCI-RDA interpelle la CEI et le Gouvernement à tout mettre en œuvre pour garantir la transparence et l’équité dans le dépouillement et la proclamation des résultats.

Le PDCI-RDA tient pour seuls responsables la CEI et le Gouvernement de tous débordements qu’engendrerait cette situation.
Enfin, le PDCI-RDA prend, à témoin, la Communauté Nationale et Internationale sur les risques graves de troubles socio-politiques que le non respect de la volonté exprimée par le peuple dans les urnes ferait courir à la Côte d’Ivoire.

Fait à Abidjan, le 14 octobre 2018
Le PDCI-RDA

Pr Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire en exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite
08 Oct
0

9ème SESSION DU BUREAU POLITIQUE: COMMUNIQUÉ FINAL DU BUREAU POLITIQUE DU 08 OCTOBRE 2018

Le Bureau Politique du PDCI-RDA s’est tenu le 08 octobre 2018, à l’Hôtel de la Paix de Daoukro,sur convocation et sous la présidence effective de son Excellence Henri KONAN BEDIE, Président du Parti.

Au cours de cette rencontre, élargie aux membres du Comité des Sages, il s’est essentiellement agi d’examiner la situation sociopolitique de la Côte d’Ivoire et les tentatives de déstabilisation et de liquidation du PDCI-RDA confirmées par les différents procès en suspension et en annulation des réunions du Bureau Politique.

Après l’adoption de l’ordre du jour, le Président du Parti a délivré un discours d’orientation des travaux du Bureau Politique.
Le Président du Parti a rappelé et dénoncé les procédures judiciaires en cours contre le PDCI-RDA visant sa déstabilisation et sa liquidation. Le Président du Parti a appelé à sortir de ce juridisme abscond qu’on veut imposer au PDCI-RDA. Il a condamné les manœuvres du régime en place qui porte atteinte à l’unité du Parti en s’ingérant dans son fonctionnement.

Le Président du Parti a informé le Bureau politique de sa décision de convoquer un Congrès Extraordinaire afin que celui-ci endosse l’ensemble des résolutions issues du Bureau Politique du 24 septembre 2018.

Il a ensuite invité le Porte-parole du Parti à donner lecture du projet de résolution à soumettre à débat et au vote.

Après un débat franc, fraternel, enrichissant et démocratique entre ses membres, le Bureau Politique a renouvelé son soutien au Président du Parti dans la conduite des affaires du Parti.

Le Bureau Politique réaffirme la validité de toutes les décisions de sa session du 24 septembre 2018 en raison de leur conformité à nos Statuts et Règlement Intérieur.

Le Bureau Politique endosse l’initiative du Président du Parti de convoquer le 6ème Congrès Extraordinaire en vue de permettre au Parti de retrouver sa stabilité à travers une clarification qui fortifiera sa marche vers l’objectif de conquête du pouvoir d’Etat en 2020 et en fixe la date au 15 octobre 2018 à Daoukro.

Le Bureau Politique dénonce les menaces, les violences et attaques qui émaillent la campagne électorale en cours, notamment à Guiglo, Port-Bouët et Duékoué.

Le Bureau Politique invite la Commission Électorale Indépendante (CEI) et le Gouvernement à prendre leur responsabilité afin de garantir la sécurité des candidats et des électeurs pour des élections libres, transparentes, équitables, crédibles et apaisées.
Le bureau politique, face aux enjeux et aux périls qui menacent l’unité du Parti appelle les militants et militantes à une union sacrée autour de son Excellence Henri Konan BEDIE, Président du Parti et les rassure de la détermination du parti à reconquérir le pouvoir d’Etat en 2020.

Fait à Daoukro, le 08 octobre 2018

Le Bureau Politique

Lire la suite
24 Sep
0

COMMUNIQUÉ FINAL DU BUREAU POLITIQUE DU 24 SEPTEMBRE 2018

Le Bureau Politique du PDCI-RDA s’est tenu le 24 septembre 2018, à l’Hôtel de la Paix de Daoukro, sur convocation et sous la présidence effective de son Excellence Henri KONAN BEDIE, Président du Parti.

Au cours de cette rencontre, élargie aux membres du Comité des Sages, il s’est essentiellement agi d’examiner la situation socio Politique de la Côte d’Ivoire.

Après l’adoption de l’ordre du jour, le Président du Parti a donné la parole au Secrétaire Exécutif du Parti, à l’effet de donner des informations relatives aux activités de la Direction du Parti depuis le Bureau Politique du 17 juin 2018

Ensuite, le Président du Parti a donné un message d’orientation aux travaux du Bureau Politique. Le Président du Parti a insisté sur le règlement du contentieux né de la décision de justice de suspendre les décisions du Bureau Politique du 17 juin 2018, appelé les membres du Bureau Politique à une analyse sereine et pragmatique de l’environnement des élections municipales et régionales afin de tirer les conclusions devant permettre au PDCI-RDA de mieux apprécier les enjeux de l’élection présidentielle de 2020.

Enfin, le Bureau Politique a entendu la lecture de différents projets de résolution présentés par le Secrétaire Exécutif chargé des Commissions Techniques Nationales, Porte-parole du Parti.

Suite à ces exposés, un débat franc, fraternel et enrichissant et démocratique s’est instauré entre les membres du Bureau Politique.

Aux termes de ces échanges fructueux :

• Le bureau politique affirme son soutien ferme au Président du Parti dans la conduite des affaires du Parti ;

• Le Bureau politique rapporte toutes les décisions prises au cours de sa session du 17 juin 2018 ;

• Le Bureau Politique dénonce l’Accord politique du 12 avril 2018 pour la création du Parti unifié RHDP etendosse du retrait du PDCI-RDA du processus de mise en place du Parti unifié RHDP ;

• Le Bureau Politique décide du retrait du PDCI-RDA du Groupement Politique RHDP ;

Le Bureau Politique donne mandat au Président Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA, pour engager des négociations pour la mise en place d’une plateforme de collaboration avec les forces vives de la Nation et les partis politiques qui partagent sa vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée et pacifique.

• Le Bureau Politique demande au Président du Parti de poursuivre les discussions en vue de la réforme effective de la CEI pour garantir des élections justes et équitables en Côte d’Ivoire ;

Cependant, mesurant l’impact des élections locales sur la vie quotidienne des populations, le Bureau Politique, après une analyse sereine et pragmatique de la situation, encourage la participation du Parti aux prochaines élections municipales et régionales du 13 octobre 2018,tout en maintenant son ferme engagement pour la réforme de la commission électorale indépendante .

Le bureau politique rappelle que l’année 2018, en ce qui concerne le PDCI-RDA, est une année de Congrès, notamment le 13ème Congrès Ordinaire.

Le Bureau politique, face aux enjeux futurs et soucieux de la préservation de l’union des militants autour du Président du Parti, décide :

• Le report du 13ème Congrès Ordinaire du PDCI-RDA après l’élection présidentielle de 2020 ;

• La prolongation du mandat du Président du Parti ;

• La prolongation des mandats des autres organes et des structures spécialisées du Parti ;

Le Bureau politique rassure les militants et militantes de la détermination du parti à reconquérir le pouvoir d’Etat en 2020.

Fait à Daoukro, le 24 septembre 2018.

Le Bureau Politique

Lire la suite
24 Sep
0

8ème REUNION DU BUREAU POLITIQUE: DISCOURS D’ORIENTATION DU PRÉSIDENT HENRI KONAN BEDIE PRÉSIDENT DU PDCI-RDA

Monsieur la Secrétaire Exécutif du Parti, Chef du Secrétariat Exécutif
Mesdames et Messieurs les vice-présidents du PDCI-RDA
Mesdames et Messieurs membres du Secrétariat Exécutif,
Mesdames et Messieurs les membres du Comité des sages,
Mesdames et Messieurs membres du Bureau Politique,
Chers compagnons

C’est avec une grande joie qu’à l’occasion de la tenue de la 8ème réunion du Bureau Politique de notre parti, je vous accueille à Daoukro. C’est la deuxième fois en l’espace de trois mois que nous nous retrouvons pour examiner la marche et la vie de notre parti, dans un contexte sociopolitique qui appelle notre détermination et notre vigilance.

Comme vous le savez, les récentes évolutions de la situation politique, que connait notre pays, nous confrontent à un certain nombre de défis que nous devons relevez dans l’union et la discipline.

Aussi, voudrais-je vous inviter, au cours du présent Bureau politique, à examiner l’ensemble des points inscrits à l’ordre du jour, dans un esprit de dialogue franc, sincère et courtois, conforme à notre idéal de tolérance et de fraternité.
Je vous exhorte à démontrer la vitalité de notre parti et notre sens élevé des responsabilités.

Les questions auxquelles nous devons apporter des solutions concernent :

• les décisions du bureau politique du 17 juin 2018 qui font l’objet de procédures judiciaires ;
• la tenue du 13ème Congrès ordinaire du PDCI-RDA ;
• l’accord politique du 12 avril 2018 pour la création du Parti unifié RHDP ;
• l’appartenance du PDCI-RDA au groupement politique RHDP ;
• la participation du PDCI-RDA aux élections locales du 13 octobre 2018 ;
• la nouvelle plate-forme de collaboration politique ;
• la réforme de la Commission Electorale indépendante (CEI).

Concernant les décisions du Bureau politique du 17 juin 2018 qui font l’objet de procédures judiciaires, je vous propose de les rapporter purement et simplement pour vider ces contentieux de leur substance. Cela nous permettrait de :

o Procéder au report de notre 13ème congrès ordinaire et à la prolongation des mandats en cours du président du Parti et des autres organes ;

o Dénoncer l’accord politique du 12 avril 2018 pour la création du Parti unifié RHDP.

o décider du retrait du PDCI-RDA du Groupement Politique RHDP.

Relativement aux élections municipales et régionales, je voudrais nous inviter à examiner de façon sereine et pragmatique et ce, dans la perspective de la présidentielle de 2020, la situation et l’environnement qui entourent ces élections.

Certes, nous mesurons les pesanteurs que nous avons maintes fois dénoncées notamment, l’intimidation et le débauchage de nos cadres, l’utilisation frauduleuse de notre logo, le refus du Chef de l’état de reporter les élections locales en vue de la réforme de la CEI, conformément à l’Arrêt de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, ainsi que le laissait entendre son discours à la nation du 6 août 2018.

Cependant, nous devons prendre en compte la nécessité d’évaluer notre poids sur l’échiquier politique national et l’importance de notre représentation dans les outils de développement local que sont les conseils municipaux et régionaux.

En ce qui concerne la réforme de la CEI, nous devrions poursuivre nos efforts en direction du gouvernement pour lui demander d’y procéder dans les meilleurs délais et dans des conditions consensuelles qui garantissent la transparence et la sincérité des scrutions ainsi que la légitimité de leurs résultats.

Au titre d’une nouvelle plate-forme de collaboration politique entre le PDCI-RDA et d’autres forces vives de la nation, l’adhésion du Bureau Politique est sollicitée afin de me permettre de poursuivre les discussions et de finaliser ce projet.

Mesdames et messieurs les membres du Bureau politique, telles sont les orientations que je voudrais donner à nos assises de ce jour.

Comme vous le savez, l’héritage essentiel que le Père fondateur et ses compagnons nous ont laissé, c’est le PDCI-RDA.
Je ne sais pas ici, en Côte d’Ivoire et particulièrement dans cette salle, qui peut souhaiter la disparition du PDCI-RDA.
Peut-être que je me trompe ; si tel est le cas, que ces personnalités présentes se lèvent pour donner leurs raisons profondes.
Mais, je ne le pense pas, c’est pourquoi la réunion de ce jour sonne l’unité, la cohésion et le rassemblement autour des idéaux prônés par le Père fondateur pour un PDCI-RDA encore plus fort.

En ce qui me concerne, le PDCI-RDA, étant le socle de la Côte d’Ivoire, ne peut disparaitre et ne disparaitra jamais. Et les points soumis à l’ordre du jour comportent ces idées.

Sur ce, je passe la parole au Secrétariat Exécutif chargé des Commissions Techniques Nationales, Porte-Parole du Partipour la présentation des différents projets de résolutions qui seront soumis à débat.

Je vous remercie !

HENRI KONAN BEDIE

Lire la suite
24 Sep
0

8 EME RÉUNION DU BUREAU POLITIQUE DU PDCI-RDA LUNDI 24 SEPTEMBRE 2018- 11 H00- HOTEL DE LA PAIX DE DAOUKRO INTERVENTION DU SECRÉTAIRE EXECUTIF DU PARTI

Excellence Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA
Mesdames et Messieurs les Vice-Présidents
Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif
Honorables membres du Bureau Politique
Vénérés membres du Comité des Sages

C’est avec un plaisir renouvelé que la Direction du Parti voudrait saluer votre présence, à cette 8ème réunion du Bureau Politique, qui se tient, en ce jour du lundi 24 septembre 2018, dans le village natal du Président du Parti, Son Excellence Henri KONAN BEDIE.

Monsieur le Président il y a environ trois (3) mois, exactement le 17 juin 2018, vous nous convoquiez dans le cadre de votre gouvernance pour nous consulter dans un esprit démocratique, sur la marche de notre grand Parti, le PDCI-RDA.

Nous nous retrouvons encore ce matin, autour de vous, parce que la justice de notre Pays a cru nécessaire de s’ingérer dans la vie et le fonctionnement de notre Parti, en ordonnant la suspension des décisions du précédent Bureau Politique, en dépit de l’article 69 de nos statuts qui dispose que les décisions du Bureau Politique sont insusceptibles de voies de recours.

Mesdames et Messieurs,

En guise d’informations, premier point de l’ordre du jour de notre rencontre de ce jour, ces derniers mois ont été marqués en plus de la préparation des élections municipales et régionales du 13 octobre prochain, par le suivi de notre assignation en justice,

En effet, après la réunion du Bureau Politique du 17 juin 2018, un membre de cette instance, pour la première de notre histoire, a traduit le PDCI-RDA en justice, en juillet 2018, aux fins d’annulation du Bureau Politique du 17 juin 2018.
Cette affaire a été reportée au 31 octobre 2018, quand une autre assignation, par la même personne, devant le juge de référé est intervenue, le 5 septembre 2018, à l’effet de suspendre les décisions du 7èmeBureau Politique, en attendant le jugement de fond. Cette décision a été malheureusement prise malgré les exceptions pertinentes soulevées par les avocats du Parti.

Ensuite, nous avons organisé dans le cadre de la mobilisation des militants, la 3eme édition de l’hommage au Président Henri KONAN BEDIE, à Gagnoa, le samedi 18 août 2018. Ce fut un succès éclatant. Nous voudrions profiter de l’occasion qui nous
est offerte, pour réitérer nos remerciements à tous les responsables politiques de notre Parti ainsi qu’aux militants pour leur mobilisation exceptionnelle à cette cérémonie dont l’éclat a été rehaussé par la présence de Madame Henriette
KONAN BEDIE, notre Invitée Spéciale, à qui nous renouvelons nos hommages déférents.

Enfin, le Président du Parti a rencontré dans le cadre du mandat que nous lui avons confié, la Direction du RDR, le 6 juillet 2018, à Daoukro et le Président d’honneur de ce Parti, le 8 août 2018.

Je ne saurais terminer mes propos sans vous remercier pour votre déplacement de ce matin, à Daoukro, qui dénote votre attachement au Parti et souhaiter que nos travaux se déroulent dans un climat apaisé, un esprit d’écoute et de respect mutuel.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

Fait à Daoukro, le 24 septembre 2018

Pr Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite
29 Août
0

Le PDCI-RDA dénonce ces tracasseries qui violent constamment les dispositions de la constitution.

Les membres du Secrétariat Exécutif et moi- même, sommes heureux de vous recevoir ce jour.

Nous saluons votre présence massive à cette rencontre d’échanges.

Au cours de la présente conférence de presse, nous aborderons successivement trois points :

– La question des candidatures apparues à la fois sur la liste des candidats du PDCI- RDA et celle du RHDP- Parti Unifié.
– L’utilisation du Logo du PDCI-RDA par le RHDP-Parti unifié.
– Et le réaménagement de la date des élections municipales et régionales.

Concernant les candidatures parues dans la presse à la fois sur la liste des candidatures parrainées par le PDCI-RDA et celle du RHDP-Parti Unifié,

Le lundi 27 Août 2018, sur convocation et sous la présidence de Son Excellence Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA, s’est tenue en sa résidence de Cocody, une réunion des candidats aux élections locales d’octobre 2018, figurant à la fois sur les listes de parrainage du PDCI-RDA et du RHDP-Parti Unifié.

Au terme des clarifications, l’écrasante majorité des personnalités interpellées a réaffirmé son appartenance au PDCI-RDA et confirmé sa détermination à conduire la liste investie par le PDCI-RDA.

Il est également apparu qu’il s’agit d’une tentative de débauchage de nos cadres à travers le chantage sur les postes occupés dans l’administration publique, les intimidations et menaces de tous genres. En effet, nous observons curieusement depuis quelque temps, des Inspections ciblées dans les municipalités tenues par des cadres du PDCI-RDA, candidats à leur propre succession.

Le PDCI-RDA dénonce ces tracasseries qui violent constamment les dispositions de la constitution.

L’article 14 de la constitution garantit aux citoyens un égal accès aux emplois publics et interdit toute discrimination dans l’accès auxdits emplois ou dans leur exercice fondée sur le sexe, l’ethnie ou les opinions politiques, religieuses ou philosophiques.

Le PDCI-RDA rappelle également que l’article 19 de la constitution garantit à tous la liberté de penser et la liberté d’expression ainsi que le droit d’exprimer et de diffuser librement ses idées.

Le PDCI-RDA condamne fermement les pratiques tendant à la déstabilisation et à l’affaiblissement des Partis Politiques concurrents en vue de s’assurer le monopole du contrôle et de l’animation politique nationale.

L’existence des Partis Politiques est une exigence démocratique affirmée par l’article 25 de la constitution. Ce texte dispose que les Partis et groupements politiques se forment et exercent leurs activités librement et concourent à l’expression du suffrage. Ils sont égaux en droit et soumis aux mêmes obligations.

Le PDCI-RDA voudrait attirer l’attention du Président de la République, du Gouvernement et de l’opinion nationale et internationale sur ces pratiques qui obèrent gravement la gouvernance politique de notre Pays et qui sont susceptibles de constituer des précédents graves dans la gestion future de la Côte d’Ivoire. Il est bon de savoir que la période des Partis- Etat est révolue.

Relativement à l’utilisation du logo du PDCI-RDA par le RHDP-Parti Unifié, Monsieur Abdallah Albert Toikeusse MABRI, 2ème Vice-Président du RHDP-Parti Unifié, agissant par délégation du Président de cette formation politique, a utilisé un logo incluant celui du PDCI-RDA, pour une communication relative aux dispositions pratiques de dépôt des dossiers des candidatures investies par ledit Parti en vue des élections municipales et régionales d’octobre 2018.

Nous rappelons que le logo utilisé dans ce communiqué est celui du RHDP Groupement Politique qui est dissous et non celui du RHDP-Parti Unifié créé le 16 juillet 2018 et dont Monsieur Abdallah Albert Toikeusse MABRI est le 2ème Vice-Président.

Nous rappelons également aux dirigeants du RHDP-Parti unifié et portons à la connaissance des observateurs de la vie politique nationale que depuis le 08 août 2018, le PDCI-RDA s’est retiré de l’Accord politique du 12 avril 2018. En conséquence, le PDCI-RDA n’est pas membre du RHDP-Parti Unifié.

Aussi le PDCI-RDA s’insurge-t-il contre l’utilisation de son logo et dénonce cette manœuvre de manipulation, d’intoxication, de désinformation, source de confusion dans l’esprit des militants du PDCI-RDA et des électeurs.

Face à de telles pratiques, le PDCI-RDA se réserve le droit d’agir pour protéger son logo régulièrement déposé auprès de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle(OAPI).

Concernant tout particulièrement la date des élections municipales et régionales d’octobre 2018, l’impératif d’inclusivité rappelé par le Chef de l’Etat, dans son message à la Nation, le 06 août 2018, commande la prise en compte des vacances judiciaires et du récent mouvement préfectoral qui freinent le cours normal de la délivrance des actes administratifs et judicaires exigés pour la constitution des dossiers des candidatures.

Le PDCI-RDA juge qu’il convie que des dispositions pratiques et techniques soient prises pour un réaménagement des dates de dépôt des dossiers de candidatures et de tenue du scrutin.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

Fait à Abidjan, le 29 Août 2018

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite
25 Août
0

Décret portant désignation des personnalités membres du PDCI RDA candidates aux élections régionales et municipales

Consulter le décret portant désignation des personnalités membres du PDCI RDA candidates aux élections régionales et municipales cliquez ici

Lire la suite
20 Août
0

MESSAGE DE FÉLICITATION DU PRÉSIDENT DU PDCI-RDA RELATIF A LA RÉÉLECTION DE MONSIEUR IBRAHIM BOUBACAR KEITA, EN QUALITÉ DE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DU MALI

Excellence, Monsieur Le Président,

C’est avec une grande joie, que j’ai accueilli la nouvelle de votre éclatante et brillante réélection en qualité de Président de la République sœur du Mali.

En cette heureuse circonstance, je vous adresse en mon nom et en celui de mon parti, le PDCI-RDA, nos vives et chaleureuses félicitations pour avoir su amener le peuple malien à vous renouveler sa confiance pour la satisfaction d’un nouveau pacte social.

Recevez, Monsieur le Président et cher frère, nos sincères encouragements à œuvrer ardemment pour le progrès social et le bonheur du Peuple malien.

Que le Tout Puissant vous assiste et vous guide, afin que Vous et votre gouvernement puissiez répondre aux aspirations légitimes du peuple frère du Mali.

Fait à Abidjan le 20 Août 2018

Henri KONAN BEDIE
Président du PDCI-RDA

Lire la suite