Blog

18 Juil
0

Vavoua-Passation des charges: Les délégués et les militants en mission pour la victoire du Pdci-Rda en 2020


La salle des fêtes de la mairie de Vavoua a servi de cadre, le samedi 15 juillet 2017, aux cérémonies de passation des charges dans quatre délégations. Mais avant, N’guessan Marmane, délégué permanent Pdci-rda, s’est félicité de la mobilisation des militants qui ont effectué le déplacement afin d’être les témoins privilégiés de ces importants événements qui se sont déroulés sous la houlette des Inspecteurs Zano Jérôme et Da Silva Alain. Il a invité les militants à se serrer les coudes pour la reconquête du pouvoir d’Etat en 2020. «Pérennisons la paix et l’union que le père fondateur Félix Houphouët Boigny nous a léguées», a dit le permanent N’guessan Marmane avant d’entrer dans le vif du sujet, c’est-à-dire, à la passation des charges.
Les deux émissaires de la direction du parti, quant à eux, se sont réjouis de la présence massive de tous les délégués, des secrétaires généraux de sections, les présidentes de l’Ufpdci-Rda et les présidents de la Jpdci-Rda. Ils ont fait savoir que la direction du parti veut donner un «caractère assez normal et officiel dans la gestion des militants. C’est pourquoi, Vavoua qui comptait deux délégations s’est vu aujourd’hui doter de deux nouvelles délégations portant le nombre des délégations à quatre. Ainsi, Vavoua1 composée de Vavoua commune et Kétro Bassam a été désormais confié à Nguessan Marmane qui succède à Gouali Dodo Junior. Quant à la délégation Vavoua2 qui comprend Bazra Natis commune et Sous Préfecture, elle échoit à Bouabi Tiékoura Jérôme. La délégation Vavoua3 qui est composée de Dania commune et sous-préfecture est désormais aux mains de Matto Joseph en remplacement de Manou Bi Kouéli et enfin la délégation Vavoua 4 est l’affaire de Koli Bi Yoli Albert. Elle est constituée de Séhitifla commune et de sous-préfecture, dirigée auparavant par Manou Bi Kouéli.
Après ce cérémonial emprunt d’émotion, le nouveau délégué de Vavoua 3, Matto Joseph, porte-parole, a pour sa part, remercié les Inspecteurs, avant de dire ceci: «Nous sommes heureux d’être nommés. Dès aujourd’hui, nous nous mettons au travail. J’invite donc mes collègues à se mette véritablement au service des militants. Merci à la haute direction du parti de nous faire confiance.» Prenant enfin la parole, Zano Jérôme et Da Silva Serge Alain ont tour à tour de rôle demandé aux quatre délégués et à leurs militants de se mettre en ordre de bataille dès maintenant pour les joutes électorales de 2020. «Travaillez fort pour aider le Pdci à reconquérir le pouvoir d’Etat», ont-ils conseillé.
Lorraine Berenice Désirée, à Vavoua

Lire la suite
17 Juil
0

Limogeage de Niamien N’goran et suspension de Jean-Louis Billon: Déclaration du PDCI-RDA (Officiel)


DECLARATION DU PDCI-RDA RELATIVE A LA SITUATION SOCIO POLITIQUE EN CÔTE D’IVOIRE

Le samedi 15 juillet 2017, SEM Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA, a reçu, à sa résidence privée de Paris, une délégation du Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA, conduite par le Pr Maurice KAKOU GUIKAHUÉ, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA.
Au cours de cette rencontre, il s’est essentiellement agi de l’analyse de la situation au regard des derniers développements politiques intervenus en Côte d’ivoire.
Le Président du Parti a écouté avec une attention particulière, l’exposé de Monsieur Noel AKOSSI BENDJO, Secrétaire Exécutif chargé de l’organisation et de la mobilisation, assurant l’intérim du Secrétaire Exécutif du Parti ainsi que les délibérations du Secrétariat Exécutif du Parti, réuni en Session Extraordinaire, le vendredi 14 juillet 2017.
Suite aux échanges francs et empreints de responsabilité, le PDCI-RDA prend acte de la décision de relèvement de ses fonctions de l’inspecteur Général d’Etat, Emmanuel NIAMIEN N’GORAN ; décision motivée par son échec aux élections législatives de décembre 2016.
En ce qui concerne le dossier relatif à la suspension de Monsieur Jean Louis BILLON, Président du Conseil Régional du Hambol, le PDCI-RDA s’étonne d’une telle décision prise sans un exposé de motifs convaincants.
Le PDCI-RDA tout en apportant son soutien au Ministre Jean Louis BILLION, rappelle que la Côte d’Ivoire étant un pays de droit, ce dossier doit être géré en application rigoureuse des textes en vigueur.
En conséquence de ce qui précède, le PDCI-RDA:
1- Lance un appel au calme et invite les militantes et militants à se concentrer sur les instructions du Président du Parti, relatives à la promotion et au succès d’un candidat du PDCI-RDA, à l’élection présidentielle de 2020.
A cet effet, il est demandé aux Délégués Départementaux et Communaux d’achever dans les meilleurs délais, les passations des charges afin d’accélérer les activités de mobilisation de terrain.

2- Instruit, en attendant le retour du Président du Parti, le Secrétariat Exécutif à l’effet de procéder à la consultation des Délégués Départementaux et Communaux, des Coordonnateurs du Grand Conseil Régional, des Inspecteurs du Parti, des Membres du Conseil de Discipline et de l’ordre du Bélier, des Elus (Députés, Maires, Présidents de Conseil Régional, Conseillers Economiques, Sociaux, Environnementaux et Culturels, militants du PDCI-RDA) et des bureaux Nationaux des UFPDCI et des JPDCI.

3- Réaffirme son appartenance au RHDP dans le strict respect de ses engagements.

4- Invite les militantes et militants à se joindre aux populations afin de réserver un accueil à la mesure de l’hospitalité légendaire de notre Pays, aux VIIIèmes Jeux de la Francophonie qui s’ouvrent le vendredi 21Juillet 2017.

Enfin, le PDCI-RDA exhorte les militantes, militants, sympathisantes et sympathisants du Parti, à rester solidaires, sereins, vigilants, mobilisés et à l’écoute de la Direction du Parti.

Fait à Paris, le 15 juillet 2017

P/ Le Président du PDCI-RDA
p.o. Le Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE

Lire la suite
17 Juil
0

Limogeage de Niamien N’goran et suspension de Jean-Louis Billon: Compte rendu de la séance de travail avec le président Bédié


Une délégation du secrétariat Exécutif conduite par le ministre Maurice KAKOU GUIKAHUE, Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA a été reçu par le président Henri Konan BEDIE, président du PDCI–RDA le samedi 15 juillet 2017 à sa résidence de Paris.
Une séance de travail a eu lieu entre le Président du parti, le Secrétaire Exécutif du Parti, le ministre Maurice KAKOU GUIKAHUÉ et le maire Noel AKOSSY BENDJO, secrétaire exécutif chargé de la mobilisation et de l’organisation qui assure l’intérim du secrétaire Exécutif, le ministre GUIKAHUE absent du pays.
Monsieur Noel AKOSSI BENDJO a fait l’exposé de :
• l’analyse de l’actualité socio politique du pays ;
• compte rendu de la session extraordinaire du secrétariat exécutif du14 juillet 2017
• activités du secrétariat exécutif depuis le 19 juin 2017
• point des passations des charges des délégués départementaux et communaux
• calendrier de tournée de la JPDCI.


A la suite de cette séance de travail, une déclaration a été lue par le Secrétaire Exécutif du Parti, le ministre Maurice KAKOU GUIKAHUÉ en présence des membres de la délégation du Secrétariat Exécutif. Ce sont :
1. le Secrétaire Exécutif Chargé de l’Organisation et de la Mobilisation, monsieur Noel AKOSSI BENDJO (assurant l’intérim du Secrétaire Exécutif en chef)
2. le Secrétaire Exécutif Chargé des Relations Extérieures et des Délégations Générales, monsieur Joseph KOUAME-KRA
3. le Secrétaire Exécutif Chargé des Finances et du Patrimoine, monsieur Désiré ASSAMOUA N’ZI
4. le Secrétaire Exécutif Chargé des Commissions Techniques Nationales, monsieur N’DRI KOUADIO Pierre Narcisse
5. et la Secrétaire Exécutif Chargé des Relations avec les ONG et les Syndicats, Madame Aminata N’DIAYE.
Le ministre et sa délégation ont pris congé du Président BEDIE à la fin de la déclaration.
Sercom PDCI-RDA

Lire la suite
16 Juil
0

PDCI-RDA, passation des charges/André Logbo, ancien délégué départemental rassure: «Gagnoa apportera obligatoirement une contribution significative à la victoire du PDCI-RDA en 2020»


Pour respecter et réaliser les consignes du Président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA, pour la reconquête du pouvoir d’Etat en 2020, toutes les délégations départementales et communales sont à pied d’œuvre. Ce samedi 15 juillet, une cérémonie de passations de charges s’est déroulée au siège régional du PDCI-RDA à Gagnoa. Logbo André, ancien délégué départemental et désormais délégué de Gagnoa 2 (Guibéroua-Dignago-Galébré), a remis les documents afférents à la gestion des nouvelles délégations aux délégués nouvellement promus. C’était en présence et sous l’autorité de l’Inspecteur du parti, Koné Gogé, ancien maire de la commune d’Abobo, et des membres des Instances départementales dudit parti.
Après le discours de bienvenu du délégué sortant (André Logbo) à l’émissaire du Président Bédié, Koné Gogé, Inspecteur du PDCI-RDA s’est adressé aux militants. « Je voudrais vous transmettre les salutations du Président Henri Konan Bédié, Président du parti qui m’a chargé de vous transmettre ses remerciements pour tous les efforts que vous êtes en train d’accomplir pour le parti dans cette région difficile et presqu’hostile au PDCI-RDA pour maintenir la flamme de notre parti, afin de lui donner le caractère national que nous lui voulons. Le président vous dit du courage.» A-t-il transmis avant d’ajouter que «je voudrais également vous apporter le salut du Secrétaire exécutif, votre frère, Pr Maurice Kakou Guikahué, qui aurait bien voulu assister à cette cérémonie, mais qui, malheureusement a été appelé par le Président du parti à Paris. Il s’excuse de son absence auprès de vous. »
Après ces civilités, il a déroulé le programme de la cérémonie. Entrant dans le vif du sujet, Koné Gogé dira en substance: «Je voudrais vous dire que le délégué sortant n’a pas été défaillant. La preuve, il a été reconduit. Ce n’est pas une affaire qui le concerne en particulier, c’est une affaire nationale. Si vous avez suivi l’actualité politique ces derniers temps, vous avez sans doute entendu le président du parti, Henri Konan Bédié dire que «l’objectif d’un parti politique, c’est la conquête du pouvoir d’Etat.» Et il l’a si bien signifié que PDCI et le RDR doivent s’entendre pour que l’alternance en 2020 soit au bénéfice du PDCI-RDA. Pour atteindre cet objectif, il a mis tout le monde en mission. Il a estimé que du travail doit être fait pour que ce but soit atteint. Et ce travail passe nécessairement par les hommes et femmes que vous êtes, les présidents de comités de base, les Secrétaires généraux de section et les délégués».
A sa suite, la remise des documents de gestion de la grande délégation scindée en 4. Ainsi, Logbo André, ancien délégué départemental et désormais délégué de Gagnoa 2 (Guibéroua-Dignago-Galébré) a remis les différents documents afférents à la gestion de leurs zones aux nouveaux délégués de Gagnoa-commune qui est Dako Zahui Thomas représenté par Mme Antoinette Yoboué; pour Gagnoa 1 (Gagnoa sous-préfecture, Gnagbodougnoa et Sérihio) à Dougrou Sawouré Augustin; lui-même a gardé pour Gagnoa 2 (Guibéroua commune et sous-préfecture, Dignago et Galébré), et pour Gagnoa 3 (Ouragahio commune et sous-préfecture, Bayota, Yopohué et Dahiépa-Kéhi), à Ange-Pierre Dacoury représenté par Goly Koffi.
Puis André Logbo a expliqué le contenu des documents remis aux autres nouveaux délégués. «Gagnoa commune est un défi à relever pour le PDCI-RDA, parce que dans cette délégation, il y a une forte densité de population, donc si elle intègre le PDCI-RDA, nous savons déjà que nous partons confiants pour les élections et les victoires futures. C’est pourquoi, j’ai demandé à la direction du parti que Gagnoa commune soit une délégation à part entière», a-t-il révélé avant de conclure qu’«un délégué ne vaut que par son travail. Avec la nouvelle restructuration, nous seront plus proches des militants avec les secrétaires de section et tous les membres des instances du parti qui seront reversés dans les nouvelles délégations. Mais le travail doit se faire dans la cohésion, l’entente, la solidarité et la discipline. Connaissant le dévouement des uns et des autres, je sais que nous réussirons ensemble à relever tous les défis. C’est pourquoi j’affirme que Gagnoa apportera nécessairement et obligatoirement une contribution significative à la victoire du PDCI-RDA en 2020».
Pour finir, Joachim Djédjé, président du Conseil régional du Gôh et membre de l’Inspection du PDCI-RDA, a prodigué des conseils de solidarité et de cohésion, «gage d’une victoire certaine du PDCI-RDA en 2020».
Mais avant lui, les nouveaux délégués ont exprimé des préoccupations qui ont été évacuées par l’Inspecteur-envoyé du parti, Koné Gogé, ancien maire d’Abobo (Abidjan).
Sercom PDCI-RDA Gagnoa

Quelques images de la cérémonie

Lire la suite
16 Juil
0

Urgent: Session extraordinaire du Secrétariat Exécutif, lundi 17 juillet 2017

Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif, sont conviés à une Session Extraordinaire du Secrétariat Exécutif qui aura lieu, le lundi 17 juillet 2017, à 17h00, au Siège du Parti à Cocody.
Fait à Abidjan, le 16 juillet 2017
Noël Akossi BENDJO
Secrétaire Exécutif Du PDCI-RDA par intérim

Lire la suite
15 Juil
0

Après le limogeage de ses cadres, le PDCI s’en remet à Bédié

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) a déclaré « donner la primeur des conclusionso des travaux » de son secrétariat général, convoqué vendredi, quarante-huit heures après le limogeage de Niamien N’goran de ses fonctions d’Inspecteur général d’Etat, au président du parti, Henri Konan Bédié.

« Nous avons bien travaillé dans la sérénité et dans la bonne ambiance. Mais souffrez que la primeur des conclusions soit réservé au président Henri Konan Bédié » a déclaré à la presse, le Secrétaire exécutif adjoint, Noël Akossi Bendjo, assurant l’interim du Secrétaire exécutif, Maurice Kakou Guikahué.

Mercredi dans la foulée d’un conseil des ministres qui a suspendu le Porte-parole adjoint du PDCI, Jean-Louis Billon, dans ses fonctions de président du conseil régional du Hambol, au centre-nord, un décret présidentiel a mis fin aux fonctions d’Inspecteur général d’Etat de Niamien N’goran, Vice-président du PDCI et neveu du président Bédié.

Il a été, d’ailleurs remplacé à ce poste, ce vendredi, par un autre cadre de son parti, en l’occurrence Théophile Ahoua N’doly, précédemment, directeur de cabinet du Vice-président Daniel Kablan Duncan.

HS/ls/APA

Lire la suite
14 Juil
0

Institutions de la République: Ahoua N’Doli nommé Inspecteur général d’Etat

Ahoua N’Doli Théophile, actuel Directeur de Cabinet du Vice président, Daniel Kablan Duncan à été nommé ce vendredi 14 juillet 2017, Inspecteur Général d’Etat, en remplacement de Niamien N’Goran limogé en milieu de semaine. (Présidence)

Lire la suite
13 Juil
0

Désiré N’zi Assamoua, S.E chargé des Finances et du patrimoine, délégué de Dimbokro 1: «Le Pdci-Rda doit rester mobilisé et déterminé pour la victoire en 2020»


Dans l’entretien qu’il a bien voulu nous accorder, le nouveau délégué du Pdci-Rda de Dimbokro, par ailleurs secrétaire exécutif chargé des Finances et du patrimoine du Pdci-Rda, invite les militants de son parti à rester mobilisés pour envisager avec sérénité l’avenir. Il donne également son avis sur la marche du Rhdp tout en invitant les uns et les autres à privilégier ce qui construit et non ce qui divise.

Vous avez reçu, samedi dernier, les charges de délégation départementale du Pdci-Rda de Dimbokro 1. Quels sont les grands chantiers qui se présentent à vous dans le cadre de cette autre mission que votre parti vous confie ?
Tout d’abord, je vous remercie pour cette tribune que vous nous offrez autant que de Besoin et vous félicite pour le travail remarquable que vous accomplissez. Vous êtes toujours aux côtés des animateurs du parti.
Concernant nos missions en tant que délégué, je voudrais vous rassurer car nous avons une feuille de route. Nous nous devons, dans un premier temps, de rassembler nos militants, que ce soient les jeunes, les femmes, les anciens. Enfin, un travail méthodique sur le terrain devra se faire aux fins de recruter davantage de militants, à animer les bases. Car l’objectif que nous nous assignons, est que le Pdci-Rda demeure le parti le plus fort.

Vous avez, lors de la cérémonie de passation des charges, lancé un appel à la cohésion à tous les cadres de Dimbokro militants de votre parti. Estimez-vous qu’il y a une nécessité à ce niveau ?
Ce n’est pas seulement qu’à Dimbokro que cette nécessité de retrouvailles, de cohésion et d’union des militants, s’impose. Nous sommes tous des êtres humains avec chacun ses ambitions. C’est donc tout à fait normal que de temps à autre, il y ait des petits chocs entre les militants. Dès l’instant où nous sommes dans une organisation, nous devons impérativement rassembler. Et la meilleure des manières d’y arriver, c’est d’écouter les autres. Le délégué a pour mission de coordonner des actions communes insufflées par les militants à la base. Je pense que ma tâche sera plus ou moins aisée, je serai à l’écoute de la base car ce sont les militants qui font le parti. Ainsi donc, nous envisageons de réaliser sur le terrain ce qu’ils voudront.

Le Pdci-Rda, votre parti, a amorcé, depuis quelque temps, une dynamique certaine. Jusqu’où ce nouvel élan peut-il conduire ?
En réalité, cette dynamique est amorcée depuis 2012 avec le Congrès ordinaire qui avait pour thème « Renouveau, Rajeunissement, Renaissance ». Elle n’a fait que se confirmer Avec les changements majeurs opérés lors du dernier Séminaire de Bingerville pour la joie de nos militants. Je suis jeune, vous conviendrez avec moi que les instances du parti comprennent de plus en plus de jeunes et de femmes. Ainsi, nous nous devons d’animer notre parti. Permettez de revenir sur les résolutions du dernier Congrès ordinaire de 2012, à partir desquelles nous avons su galvaniser les bases. Cela nous a en outre permis d’aller en Rhdp sur le terrain en 2015. En clair, c’est le même travail que nous faisons pour, on l’espère, aller aux élections de 2020 en Rhdp, mais avec un candidat issu du Pdci-Rda.

Quels sont les atouts dont dispose votre parti pour atteindre les objectifs qu’il s’assigne ?
Nous avons beaucoup d’atouts en notre sein et nous savons pertinemment que le Pdci-Rda est le parti le plus fort de la Côte d’Ivoire. Outre les infrastructures, nous parlons de la formation des cadres de ce pays. Combien de cadres ont été formés grâce au développement impulsé par le Pdci-Rda via les bourses, les universités, les grandes écoles? Le Pdci-Rda, ne l’oublions pas, est un parti de 70 ans d’âge, qui a construit la Côte d’Ivoire. Ce parti a toujours œuvré par les jeunes et les femmes sous la houlette et la conduite des anciens, des sachants. Enfin, nous disposons d’un atout majeur, c’est le président Henri Konan Bédié qui est notre boussole. Chez nous, on dit, c’est notre fétiche.

Le Pdci-Rda, vous le dites, est le plus grand parti en Côte d’Ivoire. Assertion que partage le ministre Thierry Tanoh qui était, samedi dernier, à vos côtés à Dimbokro. Pourtant, certains n’ont pas hésité à critiquer ses propos. Une certaine opinion a vite fait de dire qu’il a fait acte de « déloyauté » vis-à-vis du président de la République qui « l’a fait entrer sur la scène politique ».
Je déplore que certains journaux de la place aient repris de manière très négative les propos du ministre Thierry Tanoh. Je suis bien placé pour savoir ce que le ministre Thierry Tanoh était en train de passer comme message. Il a lancé un message d’excellence.
Il s’adressait aux militants de son parti, le Pdci-Rda, puisqu’il est militant du Pdci-Rda. Il faut donc situer les choses dans leur contexte. Il était à une cérémonie de passation des charges qui a réuni environ 300 personnes, toutes militantes de son parti.
Il n’a parlé que de la vision de son parti, celle que son parti a toujours prônée. C’est dans cette optique qu’il a dit que le Pdci-Rda est le plus grand parti. Qu’on m’excuse, mais on a déjà lu dans des journaux de la place, des propos de certains que je ne citerais pas, affirmant que leur parti est le plus fort. Mais, cela n’a jamais été objet de polémique. Je ne vois donc pas pourquoi certains voudraient soulever une polémique inutile sur les propos du ministre Thierry Tanoh qui parlait aux militants de son parti. Je suis membre du Secrétariat exécutif du Pdci-Rda, membre donc du gouvernement du Pdci-Rda. Et je sais que le ministre Thierry Tanoh est un militant du Pdci-Rda, membre actif du Bureau politique du Pdci-Rda. Il a parlé à Dimbokro avec sa casquette de militant du Pdci-Rda et non en tant que ministre de la République. Que cela soit clair dans l’esprit de tous.
Je trouve cela aberrant de dire du ministre Thierry Tanoh « qu’il est déloyal » et qu’on ne connait son militantisme qu’en 2011. C’est une information erronée. Vous n’êtes pas sans savoir que le ministre Thierry Tanoh a exercé des fonctions de responsabilité dans les Institutions internationales et il lui était imposé un droit de réserve. Sinon, il est issu d’une famille Pdci-Rda, il est lui-même militant du Pdci-Rda. La preuve, le maire de Daoukro qui est son oncle est Pdci-Rda. Il y a plein d’exemples que je pourrais donner le concernant. Quand on parle de déloyauté vis-à-vis du chef de l’Etat, ceux qui le disent, je pense, ne sont pas des sachants. Ils ne peuvent pas aller sur ce chemin. Il faut savoir faire la distinction des choses. Il y a le gouvernement et les partis politiques.
Le président de la République dont on connait la rigueur, ne prendrait pas à ses côtés des médiocres. Il appelle toujours à ses côtés des gens de valeur. Le ministre Thierry Tanoh, avant d’être appelé au gouvernement, a été Secrétaire général adjoint à la présidence de la République. Ce n’est donc pas lui qui ferait preuve de déloyauté vis-à-vis du chef de l’Etat. À ce que je sache, le président de la République n’a jamais interdit aux ministres de militer activement dans leur parti politique et nous sommes de surcroît tous des partis alliés, membres de la coalition Rhdp.

Pour vous, quelle doit être l’attitude des militants du Pdci-Rda au regard de l’objectif en vue ?
Je demanderai à nos militants de rester mobilisés, soudés et de faire le travail sans se préoccuper de qui sera le candidat. Faisons confiance au président du parti, le président Bédié. Enfin à tous les militants des partis du Rhdp, je demanderai humblement de faire confiance à nos chefs qui, au moment opportun, sauront nous guider, une fois de plus, en tenant compte de la volonté de la base.

Le Rhdp, à votre avis, résistera-t-il aux ambitions affichées de part et d’autre ?
En 2014, lorsque le président Bédié lançait l’Appel de Daoukro, beaucoup ne vendaient pas cher la peau du Pdci-Rda. On parlait de scission et autres, mais, cela n’a pas été le cas. Pour moi, la coalition demeure. Il est évident que certains animateurs de la vie politique souhaiteraient qu’il y ait une rupture pour leurs ambitions personnelles. Mais, que l’on n’oublie pas ce que la rupture nous a couté auparavant. Si les hommes de qualité que sont les présidents des partis de la coalition ont pu se mettre ensemble pour faire d’aussi belles et grandes choses, je ne vois pas pourquoi la coalition partirait en fumée. Ce sont des hommes d’Etat. Et vous savez, les hommes d’Etat ont toujours une vision. Et leur vision, c’est nous les jeunes.
Ils sont en train de nous former pour que nous continuions à vivre ensemble demain et dans la paix.

Que dites-vous aux militants du Pdci-Rda de Dimbokro à l’entame de votre fonction de délégué de la délégation 1 ?
Je voudrais les remercier pour l’accueil chaleureux qu’ils m’ont réservé le week-end dernier. Je leur demande de me faire confiance, ils ne seront pas déçus. Je me suis engagé à être à l’écoute de leurs préoccupations. Ma porte leur est ouverte. Je sais qu’ensemble, nous trouverons des solutions aux problèmes qui se présenteront à nous.
Interview réalisée par Paul Koffi (Le Nouveau Réveil du jeudi 13 juillet 2017)

Lire la suite
13 Juil
0

Ouattara limoge l’inspecteur Général Niamien N’Goran

Niamien N’Goran n’est plus à la tête de l’ Inspection Général d’État de Côte d’Ivoire. Il a été débarqué de ses fonctions ce mardi soir. Chouchou du président Henri Konan Bédié, il est pressenti pour être le candidat du PDCI RDA ou du RHDP à la présidentielle de 2020.

Niamien N’Goran, le protégé de Bédié remercié

Récemment, le président Henri Konan Bédié a dit haut et fort que le candidat du RHDP pour la présidentielle de 2020 serait issu des rangs du PDCI. Il pensait selon plusieurs cadres du parti à l’ancien ministre devenu ensuite Inspecteur Général de l’État.

Si la tendance dans le pays est à la procrastination des décideurs dès lors qu’on évoque ces élections, la position de fermeté affichée par Bédié a cristallisé les tensions. Malgré les discours d’apaisement de ceux qui veulent reporter le débat le plus loin possible, les positions semblent se durcir. Niamien N’Goran qui est réputé pour être un des fidèles de Bédié a donc peut-être payé cash ce positionnement de son mentor.

Les raisons de son limogeage sont pour l’heure peu évidentes. Les motivations de la décision du président Ouattara contre ce diplômé de l’École supérieure de commerce et d’administration des entreprises de Marseille, en France, devraient filtrer bientôt. N’empêche que ce limogeage va faire l’effet d’une bombe au sein du RHDP.

Sous la présidence d’Henri Konan Bédié, Niamien N’Goran avait été ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’Économie, des Finances et du Plan. Il était resté en fonction de 1993 à la fin du régime en 1999.

Lire la suite
13 Juil
0

Conseil Régional du Hambol: Jean Louis billon est suspendu de ses fonctions, par arrêté du ministre d’Etat

Le président du Conseil régional du Hambol, Jean Louis billon est suspendu de ses fonctions, par arrêté du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, la tutelle, a annoncé ce mercredi le porte-parole du Gouvernement. »

« Cette suspension intervient alors que depuis quelques semaines, des voix s’élèvent au sein du RDR, parti sous la bannière duquel, Jean Louis Billon a été élu lors des dernières élections du Conseil régional pour exiger sa suspension, vu qu’il vient d’être promu récemment dans la Haute direction du PDCI RDA.

Lire la suite