Blog

06 Déc
0

Les 11 vérités crues de Guikahué à Kandia

Après l’interview de Mme Kandia Camara dans le quotidien le Patriote du lundi 03 décembre 2018, Maurice Kakou  Guikahué, Secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA, réagit dans le nouveau réveil.

Monsieur le Secrétaire Exécutif en chef, Mme Kandia Camara, secrétaire générale du RDR, a accordé une interview au quotidien Le Patriote dans laquelle, elle dit et nous citons : « Nous sommes surpris par le revirement du président Bédié ». Comme quoi, le président BEDIE ne serait pas logique dans ses prises de décisions. Qu’en pensez-vous ?

Je vous remercie pour l’occasion que vous me donnez d’expliquer le fonctionnement du PDCI-RDA.

Avant de juger les actions du Président Henri KONAN BEDIE, il faut d’abord s’imprégner du cursus politique de cette haute personnalité.

Le Président BEDIE a été leader syndicaliste estudiantin par sa présidence de l’Association Générale des Étudiants de Côte d’Ivoire et de militant de la FEANF. Ce passage a forgé en lui une âme de démocrate qui sait s’effacer devant la volonté du plus grand nombre.

Quand le Président BEDIE a une vision, il l’exprime à travers les moyens juridiques que lui confère notre organisation qui fait du Président du Parti, un organe qui inspire et conduit la Politique du Parti. Et ce Président, organe du Parti, maîtrise les rôles des autres organes que sont le Bureau Politique, la Convention et le Congrès, l’organe suprême du Parti.

De ce fait, le Président Henri KONAN BEDIE soumet toujours ses idées au Bureau Politique qui est l’organe exécutif du Parti, lequel Bureau Politique interroge le Congrès sur les sujets qui sont : la Politique générale du Parti, la vérification des comptes, l’élection du Président du Parti, la proposition du Règlement Intérieur et l’adoption des statuts. Donc, il y a un respect strict du rôle de chaque organe. Deux exemples pour illustrer mes propos.

Le premier. Le 12ème Congrès Ordinaire du Parti, tenu en octobre 2013, a adopté une résolution de candidature d’un militant actif du PDCI-RDA pour l’élection présidentielle de 2015.
Le 17 septembre 2014, le Président Henri KONAN BEDIE appelle à la candidature du Président Alassane OUATTARA, non militant du PDCI-RDA, comme candidat du PDCI-RDA pour cette élection de 2015.

Le Président Henri KONAN BEDIE, organe du Parti, a convoqué un Bureau Politique le 18 décembre 2014. Ce Bureau Politique a pris acte de cet appel et l’a soumis à un Congrès Extraordinaire, seul organe habilité à réformer cette résolution du Congrès, le 28 février 2018, pour faire du Président Alassane OUATTARA, candidat du PDCI-RDA pour l’élection d’octobre 2015.

Le second exemple. Le 12 avril 2018, le Président Henri KONAN BEDIE a signé un Accord Politique portant création d’un Parti Unifié dénommé RHDP, dans sa fonction de Président du Parti, organe du PDCI-RDA. Il a soumis cet Accord Politique au Bureau Politique, le 17 juin 2018. Le Bureau Politique a adopté l’Accord, pris acte des Statuts du Parti Unifié qu’il a décidé de soumettre au 13ème CongrèsOrdinaire du Parti qui se tiendra après l’élection présidentielle de 2020 et donné mandat au Président Henri KONAN BEDIE de poursuivre les négociations avec le RDR. Muni de ce mandat, le Président Henri KONAN BEDIE a respecté ladécision du Bureau Politique et invité   le 6 juillet 2018, à Daoukro, la Présidente et la Secrétaire Générale du RDR. Il les a chargées de communiquer au Président OUATTARA, trois documents dont :

L’un rappelait le contexte de la signature de l’Accord Politique du 12avril 2018 et les deux autres documents comportaient les réserves du PDCI-RDA sur les dispositions transitoires du projet des statuts du parti unifié RHDP.

Ces réserves précisaient, à juste titre, la nécessité de maintenir la coalition des partis politiques membres du RHDP sous forme d’un groupement politique de ces partis aux fins de demeurer conforme à la loi de 1993 relative aux partis et groupements politiques.

En effet, cette loi n’autorise pas la fédération des partis politiques, comme stipulée dans l’article 40 du projet des statuts du parti unifié RHDP.

Le Président Henri Konan BEDIE, en procédant ainsi venait de faire triompher le dialogue, la concertation conformément au mandat qui lui a été donné par le Bureau Politique du 17 juin 2018, à Abidjan.

Cet acte posé par le Président Henri Konan BEDIE n’est ni un reniement ni un revirement.
Il a su faire prévaloir la négociation dans l’intérêt du groupement politique RHDP d’alors.

Au regard de la chronologie des faits, est-ce qu’on pourrait penser que le président se dédit comme le pensent ses adversaires ? Ou est-il, un incompris ?

Ce sont ceux qui espéraient que le Président Henri Konan BEDIE ferait une gestion dictatoriale du Parti qui en sont surpris. Tous ceux qui vont croire que le PDCI-RDA se résume au Président Henri KONAN BEDIE auront toujours des désillusions parce que le Président BEDIE fait corps avec les militants de base. Il est à l’image du capitaine qui n’est rien hors de l’eau. C’est là, le secret de la popularité du Président BEDIE qui est adulé par les militants de son Parti.

Aujourd’hui, qu’est ce qui n’a pas marché pour que le PDCI-Rda quitte définitivement le Groupement politique RHDP qu’il avait contribué à mettre en place ?

Le PDCI-RDA a quitté le RHDP pour éviter la confusion dans l’esprit des militants. RHDP- Groupement Politique, RHDP, Parti Unifié, cela fatiguait les militants du PDCI-RDA.

La séparation est due au refus d’appliquer l’Alternance du pouvoir en 2020 en faveur du PDCI-RDA, telle que stipulée dans l’Appel de Daoukro.

Il faut rappeler que cet Appel a bien profité au Président d’honneur du RDR, en 2015.

L’autre raison de la séparation, c’est la volonté de ceux qui refusaient l’Alternance qui n’ont jamais cesser d’œuvrer à la liquidation du PDCI-RDA.

L’opinion nationale a suivi, avec dégoût, toutes les assignations judiciaires aux fins d’annuler toutes les décisions des différents Bureau Politique du PDCI-RDA en vue d’obtenir sa dissolution.

Le président Ouattara, dans l’un de ses discours a dit qu’il faut passer la main à une nouvelle génération. Qu’en pensez-vous ?

Le PDCI-RDA n’est pas concerné par ces déclarations sans contenu idéologique ni juridique. De notre point de vue, cela relève plus d’un slogan et d’une propagande.

Au PDCI-RDA, les générations s’interpénètrent et créent entre elles, une harmonie de vie militante et politique complémentaire. Il n’y a pas de conflit de générations au PDCI-RDA depuis sa création.

Mme Kandia Camara a dit que le président Bédié a envoyé le Vice-président Kablan Duncan pour le représenter à l’Ag constitutive du RHDP unifié. Qu’en est-il exactement ?

Cette question me permet de faire la chronologie des faits et éclairer certains passages de l’intervention de la Secrétaire Générale du RDR. Voici comment les choses se sont passées :

1. Le 12 avril 2018 : la signature de l’Accord Politique portant création d’un Parti Unifié dénommé RHDP.

2. Le 17 juin 2018 : l’endossement de l’Accord Politique du 12 avril 2018 par le Bureau Politique du PDCI-RDA qui prend acte des Statuts relatifs à la création du Parti Unifié et reporte l’analyse desdits statuts après les élections de 2020.

3. Le 06 Juillet 2018 : Remise à la Présidente du RDR accompagnée de la Secrétaire Générale de la proposition du PDCI-RDA suggérant le groupement politique RHDP, en lieu et place de la fédération des partis RHDP telle que contenus dans l’article 40 du projet des statuts du parti unifié dénommé RHDP.

4. Le 12 Juillet 2018 : Convocation d’une Assemblée Générale Constitutive du RHDP, Parti Unifié par la Présidente du RDR qui a adressé, le 12 juillet 2018, une lettre d’information relative à cette AGC, au Président Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA, Président de la Conférence des Présidents des Partis Politiques membres du RHDP.

5. Le 13 juillet 2018, réaction du Président Henri KONAN BEDIE, qui intime l’ordre aux militants du PDCI-RDA de s’abstenir de participer à cette Assemblée Générale Constitutive qu’il n’a pas convoqué en sa qualité de Président de la conférence des Présidents.

6. Le 13 juillet 2018, seconde lettre de la Présidente du RDR, invitant le Président Henri KONAN BEDIE, à participer à l’Assemblée Générale Constitutive.

7. 16 juillet 2018. Le Président Henri KONAN BEDIE envoie trois (3) observateurs à cette Assemblée Générale Constitutive. Charles KOFFI DIBY, Patrick ACHI et FOFANA SIANDOU. Le vice-président Daniel KABLAN DUNCAN n’a jamais été mandaté par le Président BEDIE pour le représenter.

Mme Kandia Camara estime qu’il y a une crise au sein du PDCI-RDA, entre les militants qui sont pour le parti unifié et le président qui s’y oppose, est-ce exact ?

Il y a des personnalités qui estiment que leur salut se trouve dans le RHDP Unifié et qui sont pour la dissolution du PDCI-RDA. Ce que refuse la majorité des militants. Nous avons dit la vérité à nos militants qu’il n’y a pas de Parti unifié sans dissolution des Partis politiques membres de la coalition RHDP. Le jour où, Madame KANDIA dira la vérité à ses militants en leur annonçant que le RDR sera dissous, on en reparlera…

Kandia Camara regrette que le président BEDIE ait tenu des propos qui dévalorisent la femme en disant que le déjeuner des deux épouses était un fait banal. Qu’en dites-vous ?

Mme KANDIA CAMARA, si je ne me trompe pas, dont l’âge serait inférieur au nombre d’années de mariage du couple BEDIE qui est de soixante (60) ans, ne peut se permettre de faire la morale au Président Henri Konan BEDIE quand il parle de son épouse.

Madame KANDIA CAMARA doit se référer à son dictionnaire pour savoir le sens du mot banal.

Parlant de la nouvelle plateforme, la secrétaire générale du RDR se demande si les formations politiques avec lesquelles le président Bédié veut se coaliser sont-elles des exemples de cohésion interne ?

Le PDCI-RDA et son Président veulent une plateforme de toutes les forces vives de la Nation Ivoirienne qui ont une vision claire de réconciliation pour une Côte d’Ivoire rassemblée. Tous les Partis Politiques sont les bienvenus.

Elle dit aussi que le président BEDIE déclare deux choses contradictoires. D’un côté pas de rupture avec le président Ouattara et le RHDP et de l’autre, il met en place une nouvelle plate forme. Elle ne semble pas comprendre. Pouvez-vous le lui expliquer ?
Le RDR et le FPI n’étaient ils pas alliés dans le Front Républicain ?

Le Président Henri KONAN. BEDIE a été clair et précis dans ses propos. Il a dit qu’il a un mandat pour négocier et que le Président Alassane OUATTARA a également un mandat de même nature. Le dialogue doit être maintenu entre les formations politiques. Le RHDP Unifié devenant un Parti Politique, le dialogue peut continuer entre le PDCI-RDA et le Parti Unifie comme RHDP avec tous les autres Partis politiques de Côte d’Ivoire.

Elle conclut qu’en 2020, le RHDP va tout rafler, face à la plate forme. Quel est votre commentaire ?

2020 n’est pas loin. Nous prions pour que tous les protagonistes actuels soient présents. Qui vivra verra !!!

KANDIA CAMARA affirme que l’âge du Président BEDIE ne lui permet plus d’être candidat à l’élection présidentielle de 2020. Qu’en dites-vous ?

Je voudrais dire merci à Mme KANDIA CAMARA de penser à nous. Mais nous sommes assez grands au PDCI-RDA pour savoir ce qui est bon pour nous. A la convention de 2019, nous choisirons en toute indépendance et souveraineté, le candidat du PDCI-RDA.

Lire la suite
04 Déc
0

Audiences du Président du PDCI-RDA/ Le Président Henri Konan Bédié a reçu un émissaire de SORO Kigbafory Guillaume

Le Président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié, a reçu ce mardi 4 décembre 2018, un émissaire du Président de l’Assemblée Nationale, Soro Guillaume. La ministre Affoussiata Bamba Lamine était porteuse d’un message du Président de l’Assemblée nationale au Président du PDCI-RDA. En effet, à la suite des échanges, il est ressorti que le Président de l’Assemblée nationale rendra une visite à Son Excellence Henri Konan Bédié à sa résidence privée de Daoukro en début de semaine prochaine.

Le Président du PDCI-RDA a instruit la ministre Affoussiata Bamba Lamine de transmettre ses vives félicitations au Président de l’Assemblée Nationale pour son brillant succès au diplôme MBA en Finance décerné par l’Ecole de Commerce de Lyon.

Lire la suite
04 Déc
0

PDCI-RDA/ Le Président Henri Konan Bédié a reçu en audience les vice-présidents du Gontougo

Le Président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, a reçu en audience, ce mardi 4 décembre 2018, une délégation composée de Vice-présidents venue du Gontougo à sa résidence privée sise à Daoukro. Notamment l’ancien vice-président de la région, Yaya Ouattara, chef de la délégation et trois autres fraichement nommés dont Adam Yéboua ; Babakauh Koffi Dongo et Kobenan Tah Thomas. Conduits par Yaya Ouattara, ces Vice-présidents du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), sont allés dire merci au Président Henri Konan Bédié pour la confiance placée en eux en les nommant. Ils ont profité de cette rencontre pour faire des suggestions afin de contribuer davantage à la bonne marche du PDCI-RDA dans la région du Gontougo.

Ladite doléance est relative au redimensionnement des délégations du Gontougo pour plus d’efficacité et un meilleur rapprochement à la base. En réponse à cette doléance, le Président Henri Konan Bédié à fait savoir aux quatre (4) Vice-présidents que s’ils ont été choisis, c’est parce qu’ils méritent cette responsabilité.  Raison pour laquelle, le Président Henri Konan Bédié a marqué son accord, mais il a précisé que ce découpage sera fait en commun accord avec la base.

Lire la suite
01 Déc
0

Une forte délégation de KOUN-FAO, chez le Président du PDCI -RDA, Son Excellence Henri Konan BEDIE

Le président Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA, a reçu en audience une forte délégation de KOUN-FAO.
Forte de trente-cinq personnes, conduite par le Vice-Président du PDCI-RDA, Kobenan Tah Thomas, cette délégation était composée de chefs coutumiers, de vice-présidents du PDCI-RDA, des membres du bureau politique, des délégués, des secrétaires généraux de section, de la JPDCI, de l’UFPDCI, des cadres du PDCI-RDA et des cadres du FPI.
Plusieurs d’entre eux ont pris la parole pour exprimer leur soutien indéfectible au Président du PDCI-RDA.

Monsieur BRINDOUMI SOUMAILA, qui le premier a pris la parole, a remercié le président Bédié et lui a exprimé l’attachement du département de KOUN-FAO au PDCI-RDA.

À sa suite, Monsieur OULAYES YAO FRANCOIS, maire de KOUN-FAO, a remercié le Président du PDCI-RDA pour la confiance qu’il leur témoigne et pour ses initiatives en faveur du département de KOUN-FAO.
Prenant la parole à son tour, Monsieur PEPOINT, cadre de la localité, a exhorté ses parents de KOUN-FAO à toujours soutenir les actions du Président Aimé Henri Konan Bédié. Aussi a-t-il demandé à la jeunesse de KOUN-FAO de prendre activement sa part dans la bataille engagée pour le retour du PDCI-RDA au pouvoir en 2020.

« Chers jeunes, soutenez le président Bédié à conquérir le pouvoir afin de vous le remettre. », a-t-il lancé à leur endroit.
Nanan AHI KOUASSI, porte-parole du chef de canton Amanvouna, a, quant à lui, justifié sa présence dans la délégation en ces termes : « notre arrivée, ce jour, est une inspiration divine et sachez que nous sommes avec vous aujourd’hui et demain pour le travail que vous faites pour la Côte d’Ivoire et pour KOUN-FAO.
Monsieur le Président sachez que nous sommes derrière vous aujourd’hui, demain et après-demain.
Monsieur le Président, n’ayez pas peur car l’onction de Dieu Tout-Puissant est sur vous ainsi que ceux de nos ancêtres. »

En réaction aux propos de ses hôtes, le Président Henri Konan a eu, à leur endroit cette adresse.

« Je sais le travail intense qui a été le vôtre depuis que le PDCI-RDA œuvre pour le bonheur des Ivoiriens et surtout ces derniers temps où nous sommes entrés dans une zone de turbulence avec ces dernières élections. Je vous félicite pour le travail intense abattu.

Je vous félicite également pour vos convictions fortes. Je note qu’il n’y a pas de conviction sans courage.
Je vous félicite pour le courage que vous avez eu face à nos adversaires politiques et tous ceux qui se servent des moyens de l’Etat. Au cours de ces élections, ils ont voulu nous conduire dans une voie sans issue. C’est la raison pour laquelle vous avez vu que pendant cette campagne, ils ont mélangé à dessein notre logo avec leur case.
Mais Dieu merci, tout cela s’est achevé avec de bons résultats pour le PDCI-RDA et nous sommes sortis du RHDP définitivement et nous ne reviendrons plus là-dessus.

Nous établirons une nouvelle plateforme avec tous ceux qui partagent la vision d’une Côte d’Ivoire éprise de Paix, désireux de se réconcilier, dans l’optique d’une Côte d’Ivoire au travail.
Nous allons faire cela quel que soit les aboiements.

Je voudrais remercier tout particulièrement le vice-président, les chefs, notre jeune frère BRINDOUMI SOUMAILA et tous ceux qui ont été présentés ici par PEPOINT. Je leur dis merci pour tout ce qu’ils font pour la vie du PDCI-RDA dans le GONTOUGO et à KOUN-FAO.

Je remercie tout particulièrement le maire et je voudrais le rassurer.
Les responsables du Parti Unifié disent que, si les élus PDCI-RDA n’adhèrent pas à ce parti, en abandonnant le PDCI-RDA, ils n’auront pas les moyens de l’Etat pour travailler. Nous combattrons cela. Parce que, s’agissant des mairies et des régions, ce sont des structures de la république. S’ils ne donnent pas ces moyens aujourd’hui, de toutes les façons, ils les auront demain. C’est un droit imprescriptible.

On ne confisque pas les moyens de l’Etat. Celui qui fait cela aura à rendre ces moyens un jour et à rendre gorge. Les chefs, gardiens de nos traditions, sont les plus respectables et respectés dans le GONTOUGO.
Je sais que les chefs ont toujours soutenu le PDCI -RDA. Nos amis du FPI, même de toutes les régions de Côte d’Ivoire, vous ont aidés ces derniers moments à faire la campagne. Ils ont fait cela avec leurs propres moyens.
Nous offrons demain la plateforme commune et quand nous aurons la victoire, nous la partagerons en partageant les responsabilités. Les secrétaires généraux de sections, les délégués, tous enfants du PDCI-RDA, je vous fais confiance, je vous encourage à persévérer, à tenir haut le flambeau du PDCI-RDA dans le GONTOUGO et le département de KOUN-FAO. »

Lire la suite
01 Déc
0

MISSION DU PDCI-RDA À YOPOUGON – SONGON

-M. BOA THIÉMÉLÉ AMOAKON ÉDJAMPAN, Vice-président du PDCI-RDA, chef de mission d’information et d’explication,

-M. BOUYS SIANELE PHILIPPE

-Mme N’GUESSAN  AMOIN LYDIE ESPERANCE Epse KOUASSI, portent à la connaissance de

Mesdames et Messieurs les membres des Instances et Organes du PDCI-RDA (Bureau Politique, Comité des Sages, Ordre du Bélier, Inspection du Parti, Délégués Départementaux et Communaux, membres du Grand Conseil Régional, Présidentes de L’UFPDCI, Coordonnateurs de la JPDCI),

tous les militants du PDCI-RDA de YOPOUGON et de SONGON, qu’une mission d’information et d’explication du PDCI-RDA se rendra ce Dimanche 02 Décembre 2018 à 14h à YOPOUGON, au Collège moderne OFFOUMOU YAPO sis au Toit Rouge.

Nous appelons à la mobilisation de tous les militants et sympathisants du PDCI-RDA pour la parfaite réussite de cette mission.

Chef de délégation

BOA THIEMELE AMOAKON EDJAMPAN,

Vice-président du PDCI-RDA

Abidjan le 30 novembre 2018

 

Lire la suite
30 Nov
0

Les chefs Baoulés du district d’Abidjan apportent leur soutien à Bédié

Une quarantaine de chefs Baoulés du district d’Abidjan conduits par le secrétaire général de leur association, Kouassi Kouakou Nestor étaient hier, à la résidence de Daoukro, du Président du PDCI RDA, Henri Konan Bédié, pour lui apporter leur indéfectible soutien et lui demander de compter sur eux. La quarantaine de chefs, accompagnés de certaines reines mères ont échangé pendant près d’une heure avec le premier responsable du parti septuagénaire. Kouassi Kouakou Nestor, très heureux de cette rencontre a souligné après les échanges, qu’ils sont venus à Daoukro, pour trois objectifs à savoir remercier le Président Bédié, de son appui lors des funérailles de leur défunt chef, Nanan Kouassi Kouamé.

Aussi, et lui dire de compter sur eux, car le peuple Baoulé du district d’Abidjan est convaincu de son amour du prochain et de sa conviction pour la paix, raison pour laquelle, ce peuple reste avec lui. Enfin, rappeler au Président Bédié, que le peuple Baoulé dans le passé a toujours célébré la fête des ignames, après les récoltes, pour remercier le Seigneur. Et leur précédent chef avait initié une célébration sur le plan culturel et spirituel pour célébrer la reine ABLA POKOU , le lundi de pentecôte dont la 2ème édition aura lieu l’année prochaine. D’où leur souhait que le cela se déroule sous le haut patronage du Président Bédié. Le secrétaire général de l’association des Baoulés du district d’Abidjan s’est montré plus explicite :  » Nous sommes venus dire au Président Bédié de rester tranquille et que nous sommes derrière lui aujourd’hui, demain et après-demain .

Le 23 septembre 2018, une délégation des chef Baoulés des différentes régions de Côte d’Ivoire dont je faisais partie est venu lui demander de le clarifier sur les informations qui circulent dans le pays à propos de sa collaboration avec le chef de l’Etat et du comportement de certains cadres de son parti .

Le président Bédié nous a convaincu par ses explications et à notre grande surprise dans la presse, il a été mentionné qu’il a tenu un discours tribal. Nous avons constaté, le fait que nos cadres ont commencé à se diviser et nous qui les représentons à Abidjan, ne sommes pas consultés avant leur prise de décision », a-t-il signifié sur les deux premiers motifs de leur déplacement. Et de terminer par dire qu’en tant que secrétaire général de leur association, après le décès de feu Nanan Kouassi Kouamé, nous avons signalé au Président Bédié, que celui qui assure l’intérim est Angan Kouassi, qui a été présenté séance tenante. Le président du PDCI RDA, entouré de proches collaborateurs, dont le directeur de cabinet , monsieur N’DRI kouadio narcisse et le doyen N’DRI Yocolly , conseiller chargé des affaires traditionnelles, porte-parole pour cette rencontre, a été heureux de cette visite et a demandé aux chefs qui se sont déplacés de parler à leurs cadres et surtout de leur donner des conseils. Le Président Henri Konan BEDIE s’est réjoui de l’ambiance conviviale dans laquelle s’est déroulée la rencontre.

Lire la suite
26 Nov
1

INTERVIEW-VÉRITÉ ET DE CLARIFICATION DU PRÉSIDENT HENRI KONAN BÉDIÉ

Excellence Monsieur le Président, nous entendons dire, un peu partout ces derniers temps, que le PDCI-RDA est à la croisée des chemins. Partagez-vous cet avis ?
Non. LePDCI-Rda vit. Il poursuit sa marche paisiblement, comme le dit l’adage : « les chiens aboient, la caravane passe ».
Des élus et des cadres du PDCI-RDA, dont on ne connaît pas les noms ont fait publier, jeudi dernier, une déclaration dans laquelle ils vous demandent de mettre en place, auPDCI-RDA, une gouvernance améliorée et de reprendre les négociations avec leRHDP. Votre commentaire sur cette déclaration ?

Une gouvernance améliorée ? Je ne sais pas ce que ces gens veulent dire. Le PDCI-RDA est dirigé par son président, ensuite par un Bureau politique, un Comité des anciens qu’on appelle le Comité des sages, une Convention et un Congrès. Alors, de quelle gouvernance s’agit-il ? Moi-même, qui suis le président du parti, je suis assisté par un Cabinet de plus de 20 membres qu’on appelle le Secrétariat exécutif. Ce Secrétariat exécutif est chargé de transmettre et appliquer les directives du Président que je suis, en d’autres termes : ce n’est pas lui qui dirige le parti, il ne fait rien sans que je ne sois d’accord et il ne publie rien sans que je ne valide le texte. Alors, c’est quoi une gouvernance renforcée ? Je crois que la gouvernance est suffisamment nourrie pour que l’on puisse encore vouloir une gouvernance renforcée.

Outre le renforcement de la gouvernance, la déclaration a également fait cas de ce que vous devriez reprendre les négociations avec le RHDP !

Je ne sais pas de quelle négociation il s’agit. Lorsque le bureau politique du 17 Juin 2018 du PDCI-RDA s’est tenu à Abidjan, la décision a été de charger le Président du PDCI-RDA, de lui donner mandat pour maintenir le dialogue avec Ouattara et avec le RDR. Également, de l’autre côté, je crois que la même disposition a été prise de charger le Président Ouattara de maintenir le dialogue avec moi-même et le PDCI-RDA.

Muni de ce mandat, recevant, ici même à Daoukro le 06 Juillet 2018, Madame Henriette DIABATE, Présidente du RDR et Madame Kandia CAMARA, Secrétaire Générale du RDR, je les avaischargées de transmettre au Président OUATTARA trois documents, dont deux comportaient les réserves du PDCI-RDA sur les dispositions transitoires du projet des statuts du parti unifié RHDP. Cette réserve précisait, à juste titre, la nécessité de maintenir le RHDP sous forme d’un groupement politique, conformément à la loi de 1993 relative aux partis et aux groupements politiques. Cette loi n’autorise pas la fédération des partis politiques, comme stipulée dans l’article 40 du projet des statuts du parti unifié, dénommé RHDP.

A ce jour, aucune suite n’a été donnée à cette réserve; sinon que j’ai constaté, au même titre que l’opinion nationale, la convocation et la tenue le 16 Juillet 2018 d’une assemblée générale constitutive du parti unifié,dénommé RHDP.La dernière fois qu’Alassane et moi nous nous sommes rencontrés, je me suis rendu chez lui.Vous convenez avec moi qu’il n’y a pas eu de rupture de ma part dans le processus du dialogue entre le PDCI et le RHDP-RDR.

Alors, dire qu’on mobilise des cadres ou des personnalités pour me demander de renouer le dialogue, je ne sais pas de quel dialogue il s’agit. Il n’y a pas de rupture puisque, tous les deux nous avons toujours des mandats pour nous parler quand l’occasion se présente et quand l’intérêt du moment le commande également. Alors, faire tant de bruits pour rien, pour demander qu’on se rencontre…Ce n’est pas se rencontrer qui règle les problèmes des Ivoiriens. Le PDCI-RDA n’est l’ennemi de personne. Je reste disponible, mais la balle est dans le camp du RDR, parti unifié.

Aussi, voudrais-je porter à la connaissance de tous que je n’ai jamais instruit ni mandaté des vice-présidents, encore moins une quelconque personnalité du PDCI-RDA, à faire signer des pétitions. Cette affaire est une arnaque pour se maintenir à un poste.

Ce qui agace l’opinion, c’est de savoir que c’est toujours de soi-disant personnalités duPDCI-RDA qui demandent ce dialogue, sans avoir des interlocuteurs, car l’autre côté en face, on ne voit pas le RDR s’agiter pour la même cause. Si c’était une bonne cause, ce serait partagé de part et d’autre !Les quelques personnalités, dont vous parlez sont les seules à faire les va-et-vient entre Abidjan et Daoukro et toujours à publier le même texte en substance. Nous au PDCI, nous savons ce que nous voulons et où nous allons.J’opposerai une fin de non-recevoir à cette pétition ainsi qu’à ces signataires.

Quel commentaire faites-vous également sur le déjeuner qu’ont eu, la fois dernière, Mme Henriette Konan Bédié et Mme Dominique Ouattara à Paris ?

C’est un fait banal. Tout au long de ma carrière, j’ai eu beaucoup de collègues avec lesquels nous entretenions des rapports plus ou moins cordiaux. Je ne citerai pas de cas mais, même avec des pires adversaires, car j’en ai eu beaucoup dans ma carrière, des adversaires ou des concurrents que nous étions autour du président Houphouët. En ce qui me concerne, j’ai toujours tenu à ce que mon épouse reste à l’écart de la politique et qu’elle entretienne les relations que j’ai avec mes collègues par le resserrement des liens entre elle et les épouses de mes collègues. C’a toujours été comme cela dans notre famille. Dire qu’un déjeuner est la manifestation d’un complot ou d’un plan quelconque de désapprobation de ma politique, c’est vouloir vraiment se leurrer, se tromper lourdement. Ma femme ne fait pas de politique mais elle a
toujours soutenu ce que je fais. Un déjeuner est un déjeuner et ce n’est pas un fait politique d’importance qui mérite des commentaires que les gens d’en face ont voulu interpréter de façon tendancieuse et mensongère à leur profit. Toute ma famille me soutient pleinement dans mes décisions. Seul un petit neveu a été berné par ACHI PATRICK pour faire signer une pétition. Une hirondelle ne fait pas le printemps.

Monsieur le président, où en êtes-vous avec le processus de mise en place d’une plateforme avec les partis et les Ivoiriens qui partagent votre vision ?

J’ai annoncé la mise en place de cette plateforme depuis quelques mois. Les négociations se poursuivent et avancent normalement.Nous avons été retardés par les décès successifs que nous avons eus dans les différentes branches de nos futurs alliés.Bientôt verra le jour la plateforme des partis politiques qui partagent la même vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée, une Côte d’Ivoire état de droit et de paix.Ce sera une plateforme des plus élargies.

Merci au nouveau réveil de m’avoir permis de m’exprimer.

Interview réalisée par Eddy Péhé

Lire la suite
25 Nov
0

LANCEMENT DE LA CAMPAGNE NATIONALE D’ADHESION: Discours du S.E chargé des Nouvelles Adhésions et du Recrutement

Professeur Maurice KAKOU GUIKAHUE, Chef du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA,
Mesdames et messieurs les vice-présidents,
Chers collègues du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA,
Honorables membres du bureau politique du PDCI-RDA,
Chers militants et sympathisants,
Mesdames et Messieurs de la presse nationale et internationale,
Honorables invités,
Mesdames et messieurs,

Je voudrais, d’entrée de jeu, vous dire la fierté et l’immense honneur qui sont les miens en ce moment où je prends la parole, dans ce magnifique et historique « havre de paix », pour rappeler le contexte de cette cérémonie.
Oui fierté, parce que la vitalité et la vigueur que montre notre force politique en ce jour, sont celles que doit arborer un Parti qui est prêt à prendre en main le destin de son peuple.

Oui honneur, car ma présence à cette tribune démontre, s’il en était encore besoin, que c’est bien au PDCI-RDA qu’il se trouve la place naturelle des jeunes Ivoiriens en qui brûle le désir ardent de contribuer au développement de leur pays.
Chers militants, chers sympathisants,

Dans l’histoire d’un peuple ou d’une organisation, il arrive des moments où son destin peut sembler hésiter. Des vents adverses, notre Parti en a connus et il en connaîtra probablement d’autres. Mais il ne fait aucun doute qu’il résistera, car le Père fondateur, le Président Félix Houphouët-Boigny a laissé cette maison politique, cet héritage politique, dans une main qui ne vacille jamais.

Vous l’aurez aisément devinez, il s’agit bien sûr du Président du PDCI-RDA, son Excellence Aimé Henri Konan BEDIE.
L’homme a tout donné pour son Parti, il a tout donné pour la Côte d’Ivoire tout court, et il ne cessera d’agir ainsi. Je souhaite qu’ensemble nous l’honorions d’un fervent hommage à la triple valeur d’amour, de reconnaissance et de soutien sans faille. Je vous prie de l’ovationner très fort à cet effet.

Merci !

Notre leader n’est pas seul dans la conduite des affaires du parti.

Il a une équipe, je dirais une armée d’hommes fidèles qui au quotidien l’épaulent. Je veux ici que nous exprimions également notre gratitude au patron de cette armée : j’ai nommé le « capitaine courage », le Professeur Maurice KAKOU GUIKAHUE. Monsieur le Ministre, votre engagement et votre courage sont pour nous la meilleure illustration de la fidélité et de la maturité politique. Merci à vous et à toute votre équipe, pour tout ce que vous faîtes au quotidien pour aider le Président à maintenir la maison à flot.

Mesdames et messieurs,
Quel est l’objet de cette cérémonie ? Retenons tout simplement qu’elle s’inscrit dans la droite ligne de toutes les actions entreprises depuis plusieurs mois par le Parti, en vue de renforcer et consolider son leadership sur l’échiquier national.

Vous en conviendrez, une des forces distinctives du PDCI-RDA, c’est qu’il sait se réformer et s’organiser pour répondre aux défis qui s’imposent à lui ; que ces défis aient été impulsés par l’évolution normale de notre société ou suscités à des fins vertueuses ou douteuses.

L’organisation de la présente cérémonie, qui marque le lancement officiel d’une campagne nationale d’adhésion et d’immatriculation du PDCI-RDA, en est une illustration parfaite. Son thème : « Pour la Côte d’Ivoire, je prends mes responsabilités. J’adhère au PDCI-RDA », est bien en phase avec nos ambitions.

En effet, nombreux sont ces Ivoiriens qui nous ont manifesté depuis des mois, leur volonté de rejoindre officiellement la famille PDCI-RDA. Le Parti a décidé de répondre favorablement à leur souhait de la plus belle et moderne des manières : il va vers eux. C’est tout le sens de cette campagne qui commence ici, mais qui très rapidement va se déployer dans toute la Côte d’Ivoire. Mieux, nous irons au-delà de nos frontières, notamment en Europe, où réside une frange importante de nos compatriotes sympathisants.

C’est un nouvel élan que le Parti impulse à sa politique de recrutement. Mais c’est surtout un défi, car comme on le dit : « recruter, c’est avant tout séduire ». Ce défi, nous allons à coup sûr le relever car le PDCI-RDA a tout pour séduire.C’est le plus ancien Parti du Pays et il est sans conteste le plus moderne.

Observons de près l’architecture de notre Etat, même dans sa version nouvelle avec la Constitution de 2016. Que notre modestie en souffre, mais il est évident qu’elle a toujours ressemblé à celle du PDCI-RDA. Par ailleurs, contrairement à une idée faussement répandue, les jeunes ont leur place au sein du Parti. Ils sont d’ailleurs nombreux à y jouer des rôles importants. Il y a de la place pour tout le monde : jeunes, doyens, femmes, paysans, commerçants, chauffeurs, ouvriers, cadres, sans emplois, chrétiens, musulmans, athées, noir, même blanc. Tout le monde peut s’y épanouir.
Le PDCI-RDA a construit la Côte d’Ivoire moderne. Il a posé des bases solides dans tous les secteurs clés, pour favoriser un développement économique durable et équilibré. En temps opportun, le Parti dévoilera ses projets pour la Côte d’Ivoire. Mais déjà, je veux vous assurer qu’il a l’expérience de la gestion du pouvoir d’Etat.

Il a les hommes, les idées et la volonté inébranlable de rendre ce pays encore plus prospère qu’il ne l’a plus été depuis des décennies.

Au PDCI-RDA, nous cultivons la paix, comme l’exprime éloquemment cette phrase du Père fondateur : « Nous n’avons qu’un objet de haine : la guerre, qu’une seule obsession : la paix, la paix des cœurs, la paix sociale, la paix entre les Nations. » C’est cela le PDCI-RDA : un Parti irrigué depuis des générations par la conviction que : Paix et développement ne font qu’un.

Mesdames et Messieurs,

Un Parti politique naît pour conquérir le pouvoir d’Etat et l’exercer dignement, conformément à sa ligne idéologique. Le PDCI-RDA est résolument engagé à revenir au pouvoir en 2020, pour le grand bonheur des Ivoiriens. Toutes les forces vives du Parti sont mobilisées pour l’atteinte de cet objectif.

A toutes ces personnes qui veulent une nouvelle dynamique pour notre pays, qui veulent une Côte d’Ivoire unie et réconciliée, qui aspirent à une Côte d’Ivoire enfin placée sur sa trajectoire de développement inclusif, cette campagne d’adhésion est la vôtre.

Souscrivez sans hésitation à l’offre politique du PDCI-RDA ; elle est la plus complète et la plus à même de vous permettre de participer à la construction de ce pays.

La gouvernance qui sera en œuvre dès 2020, sera celle que nous aurons définie ensemble.
C’est le moment d’embarquer. Votre adhésion massive consolidera la légitimité populaire de notre éléphant. Le maître-mot c’est l’alternance : entendez alternance politique et alternance dans la gouvernance économique et sociale.

Monsieur le Chef du Secrétariat exécutif,

Il se trouve dans cette salle plusieurs sympathisants qui ont effectué le déplacement pour adhérer officiellement au PDCI-RDA. Ils repartiront avec leurs cartes de membre. Je veux ici même saluer leur décision, louer leur courage et leur dire ceci : dès ce jour, vous faîtes partie de la famille PDCI-RDA.

La carte d’adhésion vous engage à vous impliquer dans l’animation et la vie du Parti dans toutes les localités où vous résidez. Investissez les instances du Parti pour y faire valoir vos compétences.

Nous vous engageons à être les ambassadeurs du Parti auprès de vos familles, vos proches, sur les réseaux sociaux, partout où l’on parlera de l’avenir de notre pays.

Pour terminer, je voudrais remercier toutes ces bonnes volontés, ces personnes bénévoles qui ont œuvré à l’organisation de cette cérémonie. Je pense à tous les membres du Secrétariat Exécutif.

J’associe à ces remerciements Mme Djénébou DIOMANDE ZONGO, Directrice de communication du Parti, pour la mise en œuvre de tous les aspects promotionnels de la politique d’adhésion, de recrutement et d’immatriculation.

Mesdames et Messieurs,

Notre marche vers le pouvoir d’Etat en 2020 est résolument lancée. Nous venons d’origines diverses, mais sommes unis par un élan d’espérance en l’avènement d’une Côte d’Ivoire solidaire, juste, prospère et hospitalière. Le PDCI-RDA est prêt pour gouverner, il est prêt pour concrétiser cette espérance !!!
Je vous remercie.

Ange Isaac AKA,
Secrétaire Exécutif chargé
des Nouvelles Adhésions
et du Recrutement.

Lire la suite
25 Nov
0

LANCEMENT DE LA CAMPAGNE NATIONALE D’ADHESION: Allocution de Mme DIOMANDE Djenabou Directrice de la Communication du PDCI RDA

Monsieur le Chef du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA, le professeur  Maurice KAKOU GUIKAHUE,
Certaines personnes soutiennent que vous manipulez le Président Henri Bédié et moi. Selon eux, je suis les oreilles du Président Bédié et dès que vous m’alertez, je cours lui dire d’exécuter ce que le Secrétaire a demandé. Je tiens à préciser que le Président Bédié n’est pas un homme qu’on peut manipuler. Le Président donne des instructions et nous, nous exécutons. Je voudrais aussi que tout le monde puisse retenir la précision que je viens de faire. Pour plus de conviction, je vous invite à lire l’interview du Président à paraître dans ‘’Le Nouveau Réveil’’  ce lundi 26 novembre et vous comprendrez qu’il n’est pas manipulable, parce qu’il a une vision qu’il suit et rien ne peut l’en détourner. Soyez rassurés et ne vous inquiétez pas, chers militants et sympathisants du PDCI-RDA.
Monsieur le Chef du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA, professeur  Maurice KAKOU GUIKAHUE, que j’appelle affectueusement mon général, souvent Capitaine courage, sans vous le PDCI-RDA aurait des problèmes. On ne peut pas  vous acheter, puisqu’on vous a tout proposé en vain. A ces fossoyeurs-là, vous avez répondu, ‘’je  meurs  pour le PDCI-RDA et pour le Président Henri Konan Bédié’’. Vous êtes un homme de confiance et c’est pourquoi je vous suis. Pour la petite anecdote,  je lui ai très souvent dit, le jour où je constaterai que vous avez pris un chemin contraire à celui d’Henri Konan Bédié, vous n’allez pas me reconnaitre. Et, il a toujours mérité cette confiance. C’est le modèle d’un vrai patron qui sait écouter ses collaborateurs. C’est un vrai chef.
Mesdames et messieurs les vice-présidents, 
Chers membres du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA,
Honorables membres du bureau politique du PDCI-RDA,
Chers militants et sympathisants,
Mes frères jeunes, nous qui sommes le fer de lance de notre parti politique et qui allons faire la victoire du PDCI-RDA en 2020,
Mesdames et Messieurs de la presse nationale et internationale, nous vous remercions de l’accompagnement que vous faites pour nous  chaque jour
Honorables invités,
Mesdames et messieurs,
Dans un environnement politique ivoirien, particulièrement animé depuis quelques mois, le PDCI RDA est résolument engagé à reconquérir le pouvoir d’Etat en 2020. Raison pour laquelle, notre parti politique, le PDCI-RDA, a décidé de se donner tous les moyens de bord indispensables pour jouer, non seulement un rôle de baobab, mais aussi celui de leader dans le nouveau paysage politique qui se dessine.
Ce rôle de leader incontestable lui impose, entres autres, de mener des actions permanentes de terrain.
Ce, pour consolider, voire renforcer son positionnement unique que lui confère son histoire septuagénaire sur l’échiquier politique national. C’est d’ailleurs dans cette ligne politique que s’inscrivent les récentes décisions et activités du PDCI RDA.
Au nombre de celles-ci, figure la présente campagne d’adhésion et d’immatriculation des militants et sympathisants du PDCI-RDA autour du thème : « Pour la Côte d’Ivoire, je prends mes responsabilités et j’adhère au PDCI-RDA». Rappelons que cette opération est pilotée par le Secrétaire Exécutif en charge des Nouvelles Adhésions et du Recrutement (SENAR), Monsieur Ange Isaac Aka.
Mon frère, merci beaucoup. Je pense que le Président Bédié ne s’est pas trompé. Le Secrétaire Exécutif en chef non plus en vous présentant au Président pour vous confier la responsabilité des nouvelles adhésions et d’immatriculation des militants et sympathisants du PDCI-RDA. Je me souviens lorsque le Secrétaire Exécutif t’a présenté au Président Bédié, mon frère AKA ANGE, tu as été tellement convaincant. Le Président Henri Konan Bédié a dit au Secrétaire Exécutif, je veux ce jeune au secrétariat exécutif chargé de nouvelles adhésions et du recrutement. C’est cela un chef, il écoute. Cela pour dire que le Ministre  Guikahué conseille le Président. Le secrétariat Exécutif est le cabinet du Président Bédié. Tous ses membres peuvent le conseiller. Ils sont au nombre de 24 et le chef, c’est le Professeur Maurice Kakou Guikahué.
Cette opération est donc sous le contrôle du Secrétaire Exécutif en Chef du PDCI RDA, le  PROF Maurice Kakou Guikahué, qui pilote tout ce qui est opérationnel. L’opération a été inspirée par un grand Monsieur, un visionnaire, un grand chef, l’homme de paix, de dialogue, de don de soi, que je nomme le Président Henri Konan Bédié. A une réunion, le Président Bédié a demandé au Secrétaire d’ajouter à l’ordre du jour, ‘’le lancement de la campagne d’adhésion et d’immatriculation des militants et sympathisants du PDCI-RDA’’. Et quand nous sommes sortis de la réunion, le Secrétaire Guikahué a dit : ‘’Mais  le Président est un grand visionnaire. Je lui ai répondu que c’est parce que le Président Bédié tient à gagner les élections de 2020 pour le bonheur des Ivoiriens. Et ce bonheur ne peut être réalisé que par ce travail de recrutement de nouveaux adhérents qui  se poursuivra jusqu’à 2020. C’est-à-dire à la victoire finale du PDCI-RDA. C’est pourquoi cette opération va s’étendre sur tout le territoire national et partout à l’étranger où il y a une diaspora ivoirienne.
Cette opération est en parfaite harmonie avec les nouvelles orientations impulsées par le Parti.
Par ailleurs, tous ceux qui ont vu le teasing de la campagne de communication, savent que nous sommes à environ 230.000 personnes déjà en quelques heures et nous continuerons jusqu’à la victoire du PDCI-RDA en 2020 pour le bonheur des ivoiriens.
Avant de présenter les conditions d’adhésion pour devenir militant du PDCI-RDA, suivons ensemble les différentes étapes de la campagne digitale, avec M’BAHIA N’guessan, secrétaire technique du Comité de gestion du site web et de l’économie numérique du Pdci-Rda.
Je vous remercie.
Mme Djenabou ZONGO-DIOMANDE
Directrice de la Communication du PDCI RDA

Lire la suite
25 Nov
0

LANCEMENT DE LA CAMPAGNE NATIONALE D’ADHESION DISCOURS D’OUVERTURE DU SECRETAIRE EXECUTIF DU PDCI-RDA

LANCEMENT DE LA CAMPAGNE NATIONALE D’ADHESION DENOMMEE « POUR LA COTE D’IVOIRE. JE PRENDS MES RESPONSABILITES ET J’ADHERE AU PDCI-RDA». DISCOURS D’OUVERTURE DU SECRETAIRE EXECUTIF DU PDCI-RDA

Mesdames les Vice-présidentes
Monsieur le Secrétaire Exécutif Chargé des Nouvelles Adhésions et du Recrutement
Mesdames et Messieurs les membres du Secrétariat Exécutif du PDCI- RDA
Honorables membres des instances du Parti
Chères Militantes, chères militants
Chères sympathisantes, Chers sympathisants,
Chers amis de la presse nationale et internationale,
Honorables invités,
Mesdames et messieurs.

Grande est ma joie de voir ici rassemblés, à la maison du parti, les militantes, militants, sympathisantes, sympathisants et l’ensemble des Ivoiriens dans leur diversité, pour honorer de leur présence la cérémonie de lancement de la campagne nationale d’immatriculation des militants et recrutement de nouveaux militants du PDCI-RDA.

Avant tout autre propos, permettez-moi de vous transmettre les vives salutations et félicitations de SEM Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA, pour la parfaite organisation de cette cérémonie placée sous son regard bienveillant.

La belle mobilisation de ce jour nous réjouit et montre une fois encore, à quel point nos concitoyens, toutes origines sociales et ethniques confondues, se reconnaissent dans les valeurs du Père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, le Président Félix HOUPHOUET BOIGNY.

Mesdames les Vice-Présidentes, les membres du Secrétariat Exécutif, les Délégués Départementaux et Communaux et les membres des Instances du Parti soyez remerciés pour votre soutien à cette initiative.

La chaleur militante que nous notons en cette heureuse circonstance démontre une fois de plus que les piliers et les fondements du PDCI- RDA restent inoxydables.

Militantes, Militants
Sympathisantes, Sympathisants
Mesdames et Messieurs

L’actualité politique de notre pays a été particulièrement riche ces derniers mois. Un faisceau d’éléments politiques interdépendants nous ont amenés à tenir, le 15 octobre dernier à Daoukro, le 6ème congrès extraordinaire de notre Parti. Le thème en était : « Le PDCI-RDA : stabilité et clarification pour une marche harmonieuse vers 2020 ».

Au sortir de ces assises, l’ambition de notre parti de reconquérir le pouvoir d’Etat en 2020 a été plus que réaffirmée et définitivement gravée dans le marbre.

C’est pourquoi, pendant que des mains obscures continuent vainement de nourrir et ourdir des initiatives diverses pour déstabiliser notre parti et ses instances dirigeantes, nous conduirons notre mission qui est de maintenir le cap.
Le Sage disait à juste titre : « Un miracle, comme un pari, cela se prépare, cela se conditionne, cela se mesure, cela se décide et cela se réalise à force de volonté et de persévérance. »

Nous nous donnons ainsi les moyens et les chances pour relever le défi de 2020 et gagner notre pari de retour au Pouvoir d’Etat.

C’est d’ailleurs dans cette perspective que se sont inscrites les récentes instructions du Président Henri KONAN BEDIE, relatives à la remobilisation de toutes les structures de base du Parti.

Mesdames et messieurs
La cérémonie de lancement de ce jour, inscrite dans la matrice des actions de remobilisation de tous nos militants, marque le « TOP DEPART » d’une grande campagne nationale d’adhésion dénommée «Pour la Côte d’Ivoire. Je prends mes responsabilités et j’adhère au PDCI-RDA».

Cette campagne conduite sur toute l’étendue du territoire national par le Secrétaire Exécutif chargé des Nouvelles Adhésions et du Recrutement, sera permanente. Elle vise à permettre au PDCI-RDA d’enregistrer officiellement et effectivement dans sa base de données tous ses militants. Elle donnera également l’occasion à tous ses sympathisants qui veulent le rejoindre, de pouvoir le faire en toute facilité et simplicité. Grâce à cette opération, tous nos militants, les anciens comme les nouveaux, d’ici ou de la diaspora, auront leur carte de membre.

J’invite à cet effet, l’ensemble des Délégués Départementaux et Communaux, tous les Responsables politiques du parti, à s’organiser et à se tenir prêts à recevoir les prochaines missions.

Avant de clore mon propos, je voudrais m’adresser aux jeunes

Chers amis jeunes,

La fierté du Président du Parti, SEM Henri KONAN BEDIE est grande de noter votre mobilisation exceptionnelle à cette cérémonie de lancement de la campagne pilotée par des jeunes et qui nous permettra d’immatriculer l’ensemble de nos militants qui devront être à 99%, des militants convaincus prêts à conduire le PDCI RDA au pouvoir d’Etat en 2020 pour le bonheur des populations vivant en Côte d’Ivoire.

Les trois (3) piliers de cette opération et campagne sont des jeunes de moins de quarante ans.
 monsieur AKA APPIA Ange Isaac, Secrétaire Exécutif Chargé des Nouvelles Adhésions et du Recrutement
 madame Djenebou ZONGO, Directrice de la Communication, Hervé Franck AKAFFOU, Directeur de l’Identification et de l’Immatriculation des militants du PDCI-RDA ce sont les trois mousquetaires du PDCI-RDA.

Amis jeunes, il n’y a jamais eu de conflit de générations dans notre Parti. Les jeunes y ont toujours eu leur place. Les anciens seront toujours là pour vous encadrer et vous aider à monter en puissance.

Le Président du Parti vous fixe comme objectif à atteindre au terme de cette campagne : un million de militants enregistrés dans la base de données du parti. C’est ambitieux, mais le Président du Parti vous engage à rassembler toutes vos forces pour l’atteindre, voire le dépasser.

Au nom de SEM Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA, Haut Patron de cette cérémonie, je souhaite pleins succès à la campagne d’immatriculation et de recrutement des militants du PDCI-RDA.

Longue vie au PDCI RDA

Je vous remercie.

Fait à Abidjan, le 24 novembre 2018

Pr. Maurice KAKOU GUIKAHUE,
Secrétaire Exécutif du PDCI-RDA

Lire la suite