Le porte parole du Président BEDIE, le ministre ADJOUMANI répond à Joël N’guessan

Dans une interview publiée dans le journal « Le Patriote » du mercredi 17 janvier 2018, M. Joël N’guessan, vice-président du Rdr a fait un certain nombre de déclarations dont le caractère inapproprié, inopportun et à la limite insultant contre le Pdci et son président appelle de notre parti à la réaction suivante :

Sur la forme

Je rappelle que, conformément aux usages et aux principes et bonnes pratiques qui gouvernent les rapports au sein du Rhdp, il n’appartient pas à M. Joël N’guessan, vice-président du Rdr, de répondre au président Henri Konan Bédié, président du Pdci-Rda, président de la conférence des présidents du Rhdp.

Je note également que M. Joël N’guessan jadis porte-parole du Rdr, s’exprimant désormais en sa qualité de vice-président, est coutumier de ce genre de déclarations tendant à répondre directement au président Henri Konan Bédié.

Nous ne saurions tolérer que M. Joël N’guessan s’attaque indéfiniment à notre chef, le président Henri Konan Bédié dont tout le monde connaît le rôle, l’engagement et les sacrifices par lui consentis pour le rassemblement des partis de la famille politique du président Houphouët-Boigny.

Sur le Fond

Contrairement aux déclarations de M. Joël N’guessan, le président Henri Konan Bédié n’a jamais renoncé au parti unifié pour « des calculs politiciens ».

Je voudrais donc rappeler à M. Joël N’guessan, que sur l’échiquier politique ivoirien, en matière de respect de la parole donnée, le président Henri Konan Bédié reste un exemple, un modèle, une référence.

Pour rappel, à l’occasion de son récent message de vœux aux ivoiriens, le président Bédié a indiqué aux militants du Pdci et du Rhdp que « 2018 serait une année charnière pour la consolidation de notre union qui nous aura valu des victoires » avant d’inviter les cadres des partis du RHDP à « travailler au renforcement de la confiance ». Convaincu qu’il est que c’est « cette confiance qui viendra renforcer la cohésion que nous appelons de tous nos vœux. Le président Alassane Ouattara et moi-même y travaillons ».

Je considère que si les présidents Bédié et Alassane Ouattara ont décidé de mettre en place le Comité de haut niveau, c’est justement dans la perspective de création du parti unifié.

Suspecter le Président BEDIE de ruser avec ce processus pour des calculs politiciens relève d’un procès d’intention outrancièrement malveillant.

En outre, nous notons que tant que le parti unifié n’est pas créé, les partis politiques conservent leur identité et continuent d’exister et de mener leurs activités. Et c’est parce que les partis politiques seront mieux organisés et forts que le futur parti unifié sera aussi fort. Donc souhaiter « longue vie au Pdci-RDA » ne fait pas du président du Pdci-RDA un ennemi du Rhdp à vilipender. Bien au contraire.

Par ailleurs, M. Joël N’guessan reproche au Pdci-RDA d’oublier qu’il est déjà au pouvoir et qu’il cogère le pays.

Je voudrais faire observer qu’il n’appartient pas à M. Joël N’guessan de le lui rappeler. Il s’agit là encore d’une allusion tendancieuse et offensante pour le président Henri Konan BEDIE et pour les hauts cadres du Pdci-Rda qui sont conscients de leurs rôles et de leurs responsabilités au sein de la coalition politique au pouvoir.

En ma qualité de porte-parole du président Henri Konan BEDIE, j’invite M. Joël N’guessan à mesurer ses propos chaque fois qu’il doit s’adresser au président Henri Konan Bédié dont l’amour pour la Côte d’Ivoire, pour la paix et pour le bien-être des ivoiriens n’est plus à démontrer.

Le Porte-parole du président Henri Konan Bédié

Kobenan Kouassi Adjoumani

 

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.