Pr Guikahué, après les rencontres avec les six zones politiques Pdci: «2018 est une année cruciale pour accélérer la marche du parti»

Pr Guikahué, après les rencontres avec les six zones politiques Pdci: «2018 est une année cruciale pour accélérer la marche du parti»
Successivement, le Secrétaire exécutif en chef du Pdci-Rda, Maurice Kakou Guikahué, a reçu, mercredi et jeudi, au siège dudit parti à Cocody, les membres du bureau politique du Pdci-Rda et les délégués des zones Sud, Centre, Ouest, Ouest montagneux, Est et Nord. Face à la presse, jeudi 28 septembre après le dernier groupe, il a justifié, en ces termes, ces rencontres: «Depuis le séminaire de Bingerville, une redynamisation du parti est en cours avec une restructuration des délégations qui sont passées de 140 à 208. Une feuille de route a été remise à tous les délégués pour faire l’inventaire du personnel politique. Nous les avons donc convoqués pour leur demander de prendre conscience de leur rôle dans cette phase de redynamisation». Entre autres points discutés, le chef de file des secrétaires exécutifs du Pdci-Rda a mentionné la question du financement du parti. Surtout que, a-t-il insisté, «nous avons cette ambition de faire inscrire pendant la révision de la liste électorale, 1.500.000 électeurs. Ce qui nécessite des moyens d’encadrement».

Par ailleurs, a-t-il poursuivi, «nous leur avons demandé d’épauler les délégués et d’être présents lors des missions de restitution». Ses interlocuteurs, a fait remarqué Pr Guikahué, n’ont pas manqué d’exprimer des doléances. Notamment, une stratégie de recouvrement des cotisations. Le souhait des militants du Nord est d’accueillir souvent le secrétaire exécutif dans leur zone pour raviver la flamme du Pdci. Concernant les restitutions des résultats des missions contenues dans la feuille de route, Pr Guikahué dira que les délégués ont le mois d’octobre pour boucler leur travail. Ce qui leur fait 45 jours supplémentaires vu qu’ils ont déjà bénéficié de 15 jours ce mois-ci. Novembre, a-t-il précisé, sera consacré aux restitutions, selon un calendrier qui sera publié. «Et en décembre, on fait tous les réajustements pour qu’on entre en 2018 qui est une année cruciale pour le parti, pour accélérer la marche. Le parti s’est déjà remis en marche, mais on veut accélérer. On marchait, on veut courir maintenant», a-t-il conclu.
GT et DS

 

Commentaires

    Aucun Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.