Le PDCI RDA, premier né des partis politiques de Côte d’Ivoire célèbre son soixante et onzième anniversaire. Ces festivités ont été marquées cette semaine par un séminaire du Secrétariat Exécutif à Bingerville, autour du thème : « Secrétariat Exécutif et cap 2020, bilan et perspectives’’, des prières dans des mosquées et églises.

Ce dimanche 9 avril, l’apothéose a été une cérémonie de décoration de militantes et militants, précédée d’une conférence dont le thème : « PDCI RDA face à de nouveaux défis, rôles et responsabilités dans l’espace politique national ».

C’est dans un contexte de mutation et redynamisation que le PDCI à cet âge de la sagesse voudrait maintenir son positionnement dans le paysage politique et se donner les moyens de la conquête du pouvoir dans les prochaines échéances électorales.

C’est dans cette optique que cette conférence animée par Franck Ekra a retracé le parcours du PDCI autour de trois axes : l’émancipation du PDCI, bâtir la Côte d’Ivoire et engager le PDCI dans un processus de renaissance.

« Nous devons résister à l’usure du temps et inventer de nouveaux Houphouët Boigny pour de nouvelles espérances. Nous devons faire le choix d’un leadership pour la renaissance » a-t-il expliqué.

Au terme de cette cérémonie qui s’est tenue dans une ambiance bon enfant, plusieurs personnalités ont été élevées aux grades d’officier, de commandeur et de grand officier. Mrs Charles K. Banny et Essy Amara ont été élevés à la haute dignité au grade de grand officier dans l’ordre national du Bélier. Ainsi que le ministre Adjoumani Koabenan, Akossi Bendjo, Kouamé Kra et bien d’autres…